Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede kuhing » 03 Nov 2008, 13:34

au moins il y en a qui en profitent.
ça nous fait bien plaisir.

Ces 10 dernières années, les dépenses de l'Assemblée nationale ont progressé de 47%, soit de près de 10 points de plus que les dépenses du budget général de l'Etat et près de 30 points de plus que l'inflation, selon un rapport de la Cour des comptes cité par le Journal du dimanche.

Selon l'hebdomadaire qui publie un résumé de ce document dans son édition de dimanche, "les investissements importants, notamment en matière de travaux" avec la réfection de deux immeubles de bureaux "n'expliquent pas tout pour la Cour".

Pour expliquer la croissance du budget de fonctionnement (506 millions d'euros) en 2007, "les magistrats pointent les frais de personnels (156 millions) et l'évolution des charges parlementaires (quelque 280 millions), qui recouvrent les indemnités des élus, leurs frais de représentation, de secrétariat, et les salaires des collaborateurs", selon le JDD.

Les magistrats regrettent une "prévision budgétaire annuelle médiocre" et constatent, selon le JDD, de "curieuses pratiques bancaires comme l'utilisation d'une dizaine de comptes bancaires". Ils condamnent, selon le journal "l'insuffisance de méthode" dans la politique des placements.

Les frais de personnel seraient les plus importants d'Europe avec, selon la Cour, citée par le journal, une rémunération des fonctionnaires de l'Assemblée qui serait supérieure de 75% à 150% à celle de la fonction publique.

Les 24 hauts fonctionnaires les mieux payés de l'Assemblée perçoivent, rapporte le journal, une rémunération brute moyenne annuelle de 213.000 €, jugée dans le rapport "particulièrement élevée compte tenu des avantages matériels et sociaux ".

Le rapport cible aussi les prêts consentis au personnel et aux élus à des taux faibles (3% en moyenne). Au printemps 2008, ces prêts entraînaient l'immobilisation de 122 millions d'euros, selon le rapport cité par le JDD.

Ce rapport d'audit avait été demandé par l'actuel président de l'Assemblée, Bernard Accoyer, au président de la Cour des comptes, Philippe Séguin, un ancien président du Palais-Bourbon.

Pour "donner l'exemple" en pleine crise financière, Accoyer a récemment annoncé que le budget (533 millions d'euros en 2008) restera stable en 2009 et n'augmentera pas comme prévu à 554,2 millions d'euros. Dans le "bleu" (document budgétaire) transmis par Bercy, le budget prévu pour l'Assemblée était en hausse de 3,8%.

Au chapitre des charges liées à l'activité des parlementaires (289,5 millions d'euros), ce sont les dépenses de voyages qui augmentent le plus (+20,5%). Les frais de représentation augmentent de 4,37%, ceux de secrétariat connaissent une hausse de 2,77%. Les frais d'entretien du Palais-Bourbon sont en hausse de +8,2%.

Source AFP

kuhing
 

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede sebiseb » 03 Nov 2008, 14:13

J'allais le mettre en ligne..
Je n'ai qu'une réflexion : Y en a marre !
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

michelin et les fraudes

Messagede n'importe quoi » 05 Mar 2012, 13:49

http://videos.tf1.fr/jt-20h/accidents-d ... 20365.html


les fraudes n'existent pas qu' a michelin. si vous avez des billes, contactez moi à cgtmichelincholet@yahoo.fr

merci d'avance
n'importe quoi
 
Messages: 2
Enregistré le: 03 Jan 2012, 06:14

Revue de presse

Messagede Béatrice » 25 Mar 2012, 18:02

Evasion fiscale : les banques sont complices .

Pendant qu'on fait la chasse aux pauvres, 600 milliards d'euros d'avoirs français sont dissimulés dans les paradis fiscaux en toute impunité.

C’est un livre explosif que publie aujourd’hui Antoine Peillon, grand reporter au journal La Croix. Bénéficiant d’informations de toute première main, il montre comment la banque suisse UBS organise depuis la France un système massif d’évasion et de fraude fiscale vers les paradis fiscaux.

Afin de mettre en contexte les informations incroyables auxquelles il a eu accès, le journaliste a croisé différentes sources bien informées pour estimer à 590 milliards d’euros l’ensemble des avoirs français dissimulés dans les paradis fiscaux, dont 220 milliards appartenant aux Français les plus riches (le reste étant le fait des entreprises). Environ la moitié de ce total (108 milliards) seraient dissimulés en Suisse, la dernière décennie voyant fuir environ 2,5 milliards d’avoirs par an. Depuis 2000, UBS France aurait soustrait en moyenne 85 millions d’euros au fisc français chaque année, ce qui montre son importance, mais souligne également combien d’autres établissements bancaires, y compris français, participent à ce genre d’activités.

Sous certaines hypothèses, ces donnés l’incitent à estimer à 30 milliards d’euros le manque à gagner de recettes fiscales du à la fraude internationale, soit un peu plus de 10% du total des recettes. De son côté, la Commission européenne estime l’importance de la fraude fiscale de l’ordre de 2 à 2,5% du PIB des pays européens, soit pour la France de l’ordre de 40 à 50 milliards d’euros au total, dont 15 à 20 milliards de fraude internationale.

Comment fait la banque UBS pour mener ses opérations sur notre territoire ? Environ 120 chargés d’affaires suisses seraient présents clandestinement en France pour démarcher les grosses fortunes françaises, ce qui est rigoureusement interdit par la loi mais réalisé, d’après Antoine Peillon, en toute connaissance de cause par la maison-mère en Suisse. Chaque commercial est muni d’un document, le manuel du Private Banking, «véritable guide en évasion fiscale». Afin d’être rémunéré en proportion du chiffre d’affaires qu’ils rapportent, les commerciaux sont bien obligés d’enregistrer à un moment ou un autre leurs transactions. Ils le font dans une comptabilité cachée baptisée «carnets du lait» que l’on peut trouver dissimilés dans des fichiers Excel intitulés «fichier vache». On aura compris l’analogie : la France est une vache fiscale dont il faut traire le lait...

Les commerciaux présents en France utilisent les mêmes techniques que celles mises en évidence par la justice américaine : UBS organise des évènements mondains auxquels ils invitent clients et prospects. Dans les documents récupérés par Antoine Peillon, on trouve parmi les clients les noms de footballeurs connus, et même d’un haut responsable du football international pour lequel une commerciale note après un rendez-vous à Monaco en 2002 que l’entretien fut «long et difficile, mais fructueux», ou encore un navigateur, un auteur réalisateur de cinéma et… Liliane Bettencourt. Celle-ci est tout bonnement accusée d’avoir enfoui 20 millions d’euros, entre 2005 et 2008, à l’occasion de transferts entre la France, la Suisse et l’Italie par l’intermédiaire de comptes UBS et BNP Paribas avant de finir, affirme l’auteur, dans des enveloppes remises à des personnalités de droite.

Antoine Peillon lance de nombreuses et graves accusations dans ce livre. Mais il est sûr de ses sources : des cadres écœurés d’UBS en France, en Suisse et des services secrets français. Les preuves dont ils disposent ont visiblement été transmises à plusieurs autorités de régulation, dont l’Autorité de contrôle prudentiel en charge de la surveillance du comportement des banques.

Le parquet a été saisi mais ne bouge pas, assurant une forme de protection aux gros fraudeurs. C’est pour lever cette impunité que le journaliste a décidé d’écrire ce livre. Il faut le lire et le faire connaître, pour la démocratie.

Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au coeur de l’évasion fiscale par Antoine PEILLON - Seuil - 192 pages - 15 €.

(Source : Alternatives Economiques)


http://www.actuchomage.org/201203252004 ... ices.html#
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede Pïérô » 08 Juil 2014, 23:22

Sovaldi, le médicament qui coûte 2,50 euros à produire et que le labo veut vendre 650 euros
. http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20 ... euros.html
. http://www.bastamag.net/Un-laboratoire- ... tique-veut
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede Pïérô » 30 Aoû 2014, 01:40

Les flux financiers illégaux augmentent de près de 9% par an
http://www.paradisfj.info/spip.php?article3830
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede Pïérô » 07 Avr 2015, 16:40

Image

Tavares : 200% d'augmentation de salaire par rapport à Varin, un bonus de 130 000 actions gratuites soit 2 millions €.
Et une 3e année de blocage pour nos salaires...
Le 9 avril, tous en grève !

CGT PSA Mulhouse
https://www.facebook.com/pages/Cgt-Psa- ... 2853582797
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede Pïérô » 10 Avr 2015, 12:13

Comparez votre salaire avec celui des traders et des dirigeants des grandes banques françaises

8300 hauts cadres de la finance ont perçu, en France, 2,4 milliards d’euros. C’était il y trois ans. Mais cette véritable captation de richesses, prélevée par les opérateurs de marché et leurs hiérarchies grâce à la spéculation financière, se poursuit. Dans l’économie réelle, les salaires ne progressent quasiment pas, mais dans les salles de marchés, les bonus n’ont pas été sérieusement encadrés. Avec cette animation interactive, Basta ! vous propose de prendre la mesure des rémunérations stratosphériques dont bénéficient plusieurs milliers de traders et dirigeants au sein des cinq principales banques françaises. Pour chaque euro de salaire mensuel inscrit sur votre fiche de paie, combien gagnent-ils ?

... http://www.bastamag.net/Comparez-votre- ... es-grandes
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede bipbip » 25 Avr 2015, 15:24

Salaires des patrons: la cuvée royale.
http://www.anti-k.org/2015/04/23/salair ... ee-royale/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede bipbip » 27 Avr 2015, 11:28

La PDG de l'INA a déboursé plus de 40.000 euros de taxi en 10 mois

Agnès Saal, actuelle PDG de l'Institut national de l'audiovisuel, a dépensé près de 41.000 euros en factures de taxi en seulement dix mois. Elle évoque "une maladresse" et s'est engagée à en rembourser une partie.

Après l'affaire du bureau de Mathieu Gallet à Radio France, voici celle des factures de taxi d'Agnès Saal à l'INA. Dans son édition de ce lundi 27 avril, Le Figaro assure que la présidente de l'institut a dépensé plus de 40.000 euros en factures de taxi auprès de la compagnie G7 en dix mois.

... http://www.challenges.fr/politique/2015 ... -taxi.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede bipbip » 07 Mai 2015, 13:06

L'ex-patron de PSA Philippe Varin touchera bien sa retraite chapeau

L'ancien président du directoire de Peugeot Citroën avait pourtant déclaré y renoncer.

Un complément de retraite de 299 000 euros par an. L'ancien président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, touchera bien une retraite chapeau, alors même qu'il avait déclaré y renoncer. Le site Deontofi.com le révèle mardi 5 mai. PSA n'était pas joignable pour réagir à ces informations. Mais le montant de cette retraite supplémentaire est d'ailleurs mentionné dans le document de référence 2014 de PSA publié fin mars

... http://www.francetvinfo.fr/economie/ent ... 95793.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede bipbip » 22 Mai 2015, 11:06

communiqué de presse de la CGT PSA, suite au comité central d'entreprise qui s'est tenu le 20 mai

Retraite chapeau chez PSA : trop c’est trop !

Le CCE de PSA s’est réunie aujourd’hui pour examiner les comptes de l’Entreprise pour l’exercice 2014.
Suite au récent scandale de la retraite chapeau de M. Varin, la CGT a tenu à remettre sur la table la pratique scandaleuse de cette politique de retraite chapeau en allant plus loin.

Car si M. Varin a été le centre du scandale, il n’est pas le seul à bénéficier des largesses de la direction de PSA.

En épluchant dans les comptes passés de l’Entreprise, les anciens PDG et membres du Directoire bénéficient tous de retraites chapeau très confortables :

Jean-Martin Folz ex-PDG : 800 000 € par an à vie
. Frédéric Saint-Geours (ex membre du Directoire) : 524 000 € par an à vie
. Les trois membres actuels du Directoire (Quémard, De Chatillon et Olivier) 730 000 € sont dès maintenant provisionnés.


Cela n’empêche pas la direction de PSA au nom de la rentabilité de demander aux salariés du groupe de continuer à se serrer la ceinture en bloquant les salaires avec une rémunération globale pour chaque salarié en baisse.

Pour la CGT, la pratique des retraites chapeau doit immédiatement cesser. L’ensemble de ses sommes doivent servir à augmenter les salaires.

Lors de cet examen des comptes de l’Entreprise, la CGT a dénoncé la poursuite de la politique de rachat-annulation d’actions qui peut aller jusqu’à 1,3 milliard €, du jamais vu !

Cette politique de rachat-annulation d’actions avait été fortement contestée lors de la fermeture de l’usine d’Aulnay.

Avec la complicité du représentant du gouvernement, M. Galois, la direction de PSA maintien sa politique de gâchis financier.

Encore une fois, cet argent serait bien mieux utilisé sous forme d’augmentation générale de salaires afin d’augmenter le pouvoir d’achat et de sortir de cette politique d’austérité.

La CGT rappelle que la dernière augmentation générale de salaire remonte à mars 2012 (!) d’un montant de 33 € net par mois !

https://fr-fr.facebook.com/pages/CGT-PS ... 4618113953
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede Pïérô » 24 Mai 2015, 10:26

Lafarge : une prime de 2,5 millions pour le PDG, des suppressions de postes pour les salariés

2,5 millions d’euros : c’est la prime que va recevoir le PDG de Lafarge, Bruno Lafont, pour son rôle dans la fusion avec le suisse Holcim. Les deux plus grandes entreprises de ciment du monde pèseront ensemble 35 milliards d’euros de chiffre d’affaires et plus de 130 000 salariés. L’ « indemnité exceptionnelle » accordée à Bruno Lafont par le Conseil d’administration de Lafarge s’ajoutera à sa rémunération de 1,8 million (part fixe et variable) ainsi qu’au 722 860 euros de stock-options en actions prévus en 2014. Soit plus de 5 millions d’euros en 2015.

Pour le Conseil d’administration de Lafarge, cette prime se justifie pour « tout le travail accompli depuis un an ». « Il a été l’architecte du projet et il a travaillé pour la défense de son groupe avec un impact limité pour l’emploi en France », explique, à l’AFP, « une source proche du groupe ». Le cimentier emploie 63 000 personnes dans le monde, dont 5300 en France (8,5% des effectifs).

Les salariés de Lafarge, eux, ne semblent pas à la hauteur des efforts déployés par leur patron. Suite à la fusion, une première série de 380 postes seront supprimés dans le monde, dont 166 en France (203 postes supprimés à Paris et Lyon, moins les 37 postes créés en Isère). Ces chiffres peuvent paraître anodins au vu du nombre d’employés concernés. Mais les effectifs en France de l’entreprise du CAC 40 n’ont cessé de chuter depuis 2012 : moins 3000 salariés en trois ans (voir notre fiche concernant Lafarge).

... http://www.bastamag.net/Lafarge-une-pri ... ostes-pour
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede Pïérô » 28 Mai 2015, 23:16

Rémunérations : les petits extras cachés des grands patrons français

Le niveau extrêmement élevé des rémunérations des grands patrons ne cessent d’alimenter la polémique, en raison de leur disproportion manifeste avec le sort réservé aux salariés et de leur déconnexion de toute réalité économique objective. Une enquête de Yann Philippin pour Mediapart montre qu’en plus de leur rémunération officielle, certains grands patrons s’offrent un petit bonus caché à travers les honoraires de « consultance » qu’ils facturent à leur propre groupe.

... http://multinationales.org/Remuneration ... s-francais
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ma petite entreprise ne connait pas la crise

Messagede Pïérô » 01 Juin 2015, 01:27

Ce sont là encore les salarié-es qui devraient supporter la "crise"

La Croix-Rouge épinglée sur le temps de travail

La Croix-Rouge s'est rendue coupable de 3 800 infractions à la législation sur le temps de travail en 2014 au sein de son siège parisien, selon un rapport de l'inspection du travail que révèle dimanche 31 mai Le Parisien/Aujourd'hui en France. Ce rapport « de 206 pages » dénonce le temps de travail excessif des 480 salariés du siège parisien de l'association (14e arrondissement), dont le contrat de travail prévoit 37 heures hebdomadaires pour les non-cadres, selon le quotidien.

Sur les 3 800 infractions constatées en 2014, « environ 3 300 concernent des journées de travail supérieures à dix heures », d'autres portent sur « des dépassements de la durée hebdomadaire maximale » (48 heures selon la loi), rapporte le journal. Les inspecteurs du travail notent également une « privation du repos quotidien minimal » soit onze heures entre deux périodes travaillées. Ces infractions sont sanctionnées de 750 euros chacune par le code du travail, ce qui représente une amende de plus de 2,8 millions d'euros. En incluant la rémunération due aux salariés et leur indemnisation au titre du préjudice subi, la facture pourrait atteindre 11 millions d'euros pour la Croix-Rouge, selon Le Parisien.

... http://www.lemonde.fr/emploi/article/20 ... fmRwioh.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité