Le Capitalisme tue

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 27 Oct 2017, 19:58

Villeneuve-d’Ascq

Deux ouvriers ensevelis suite à un éboulement sur un chantier à Lille 1

Deux ouvriers ont été ensevelis par de la terre suite à un éboulement dans une tranchée. Ils travaillaient sur le chantier de rénovation de la résidence universitaire Camus à Lille 1.

L’accident s’est produit ce mercredi vers 15 heures. Des ouvriers étaient en train de travailler dans une tranchée profonde de 2,50 mètres destinée à accueillir des canalisations. Il s’agit du chantier de rénovation de la résidence universitaire Camus.

De la terre jusqu’à la tête

Le grutier creusait la tranchée alors que les deux hommes étaient au fond. Il a tourné sa machine pour déposer la terre derrière lui et, lorsqu’il est revenu à hauteur de la tranchée, les deux hommes avaient disparu. Il a aussitôt vu l’amas de terre au milieu de la tranchée qui n’était pas là quelques secondes auparavant. Il est sorti de son engin en criant et, très vite, les ouvriers ont dégagé la terre pour extraire leurs collègues, dont un avait de la terre jusqu’à la tête. Dans l’intervalle, ils ont appelé les secours.

... http://www.lavoixdunord.fr/252883/artic ... er-lille-1
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 28 Oct 2017, 18:24

Warneton (B)

Mercredi soir, les salariés de Clarebout refusaient toujours de reprendre le travail après la mort d’un collègue

Rachid, un Wattrelosien salarié de l’usine de pommes de terre précuites Clarebout, chaussée du Pont-Rouge à Warneton (B), est décédé mardi, suite à un accident du travail. Émus et sous le choc, ses collègues refusent depuis de reprendre le travail sur un site où la production est toujours à l’arrêt ce mercredi soir.

... http://www.lavoixdunord.fr/252646/artic ... prendre-le
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 01 Nov 2017, 15:59

Le travail, trop rarement incriminé dans les cancers

La responsabilité du travail dans l’apparition de cancers reste largement sous-estimée. Le facteur professionnel est fréquemment incriminé dans les troubles musculo-squelettiques liés aux gestes répétitifs ou dans les problèmes de santé mentale du type burn-out, mais il l’est trop peu dans les pathologies cancéreuses. Celles-ci constituent pourtant la première cause de mortalité en France.

En raison de ce faible écho, les moyens octroyés aux salariés pour se protéger de ce risque restent insuffisants. De leur côté, les salariés atteints d’un cancer peinent à obtenir réparation lorsque des soupçons pèsent sur la responsabilité du travail dans leur maladie. Ces constats sont issus de l’étude des parcours de personnes impliquées dans une procédure de reconnaissance de leur cancer en maladie professionnelle, en Lorraine et dans le département de Seine-Saint-Denis. Des travaux réalisés dans le cadre d’une thèse en sociologie à l’université de Lorraine, et d’une autre en sociologie et histoire à l’université d’Évry-Val-d’Essonne.

En cause, une forme d’acceptation sociale des maux du travail. Celle-ci touche l’ensemble de la société, y compris les médecins qui hésitent à entrer dans la sphère professionnelle de leurs patients. La question de ces corps abîmés par le travail sera abordée lors du Festival international de sociologie qui s’ouvre à Épinal le 16 octobre, sur le thème de la fabrication des corps au XXIe siècle.

... https://theconversation.com/le-travail- ... cers-84822
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede Pïérô » 09 Nov 2017, 20:59

Mort au travail : dans le Lochois, un travailleur écrasé par sa machine

Un homme de cinquante ans est mort au travail ce mercredi 8 novembre à Orbigny, dans le Lochois, écrasé par la machine qu’il conduisait. Il vient s’ajouter à la longue liste de celles et ceux qui, chaque année, meurent au travail.

... http://larotative.info/mort-au-travail- ... -2495.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22388
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 12 Nov 2017, 19:51

Amiante, pesticides : « On ne peut pas avoir le droit de tuer impunément derrière les portes des usines. »

Ouvriers de l’amiante, salariés d’usine agro-alimentaire ou agriculteurs, ils sont tombés malades suite à leur empoisonnement sur leur lieu de travail. Dans les salles à partir du 8 novembre, un documentaire, Les sentinelles, raconte leur combat pour faire interdire l’amiante, l’exposition aux pesticides ou obtenir réparation de la part des industriels qui les ont intoxiqués, le plus souvent en toute connaissance de cause. Entretien avec son réalisateur Pierre Pézerat, par ailleurs fils d’Henri Pézerat, toxicologue qui révéla le scandale de l’amiante.

... http://multinationales.org/Amiante-pest ... t-derriere
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 12 Nov 2017, 23:26

A Amiens, l'itinéraire cabossé des anciens Goodyear

"Parfois, on se demande si on sert encore à quelque chose", soupire Denis, licencié en 2014 de l'usine Goodyear Amiens. Comme la majorité des 1.143 ex-salariés, il enchaîne, las, les contrats précaires. La CGT, elle, s'alarme de nombreux suicides.

Denis, la quarantaine, a travaillé presque 10 ans chez Goodyear. Il "adorait" son poste de "constructeur de pneus tourisme", "fier" de travailler dans une "grande usine américaine".

Après la fermeture, il a bien essayé de rebondir avec une formation de tourneur-fraiseur, "mais les patrons lui disent qu'il n'a pas d'expérience", déplore sa femme, Stéphanie, venue l'accompagner à une réunion d'anciens salariés à Amiens sur les procédures judiciaires en cours.

"Déjà, il y a peu de travail dans l'industrie, mais il y a aussi une discrimination, quand vous dites que vous venez de chez Goodyear, vous êtes catalogué comme +fouteur de bordel+", peste à ses côtés un ancien collègue, Stéphane, de la même tranche d'âge.

La fermeture de l'usine avait été annoncée le 31 janvier 2013, après un bras de fer de plus de six ans entre le personnel et la direction.

En septembre, selon l'entreprise, sur les 1.072 ex-salariés ayant adhéré au congé de reclassement, 340 occupent un emploi "en CDI ou CDD longue durée", 172 "sont partis ou en prévision d'un départ à la retraite" et 102 ont créé leur entreprise.

"La majorité vit dans la précarité et parmi les entreprises créées, combien sont encore en activité ?", relève cependant Mickaël Wamen, ex-leader de la CGT Goodyear, qui s'inquiète de "nombreuses dépressions" parmi "les gars".

... http://www.rtl.be/info/monde/economie/a ... 67557.aspx
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 16 Nov 2017, 20:51

Environ 400 milliards d’euros : le faramineux coût des cancers professionnels en Europe !

Une étude, publiée ce 14 novembre, estime le coût des cancers professionnels en Europe. « La facture est très lourde : entre 270 et 610 milliards d’euros chaque année, ce qui représente de 1,8 % à 4,1 % du produit intérieur brut de l’Union européenne », pointe l’Institut syndical européen qui a commandité l’étude auprès de deux cabinets spécialisés en évaluation des risques chimiques, Risk & Policy Analysts et FoBIG.

Chaque année, environ 190 000 cancers déclarés en Europe sont liés au travail. L’étude a pris en compte 25 agents cancérogènes et situation de travail auxquels sont exposés les travailleurs européens, à la source de ces cancers : les vapeurs diesel, les poussières de bois (cancer du larynx), diverses molécules pétrochimiques comme les huiles minérales utilisées dans l’industrie automobile ou la fabrication d’emballages alimentaires, l’arsenic ou les dioxines longtemps présents dans les pesticides, le travail posté de nuit, qui favorise le cancer du sein chez les femmes, ou encore l’exposition aux fumées de tabac.

Les coût directs sont liés au traitement médical du cancer – hospitalisation, chimiothérapie, soins palliatifs... – et aux sommes directement dépensées par le malade et ses proches. Les coûts indirects prennent en compte la perte de productivité liée aux arrêts longues maladies, la nécessité pour l’employeur de remplacer l’employé absent, ou les pertes de cotisations sociales dues à une mort prématurée. Le traitement médical d’un cancer du poumon – le plus répandu – coûte ainsi en moyenne 13 200 euros par an, un cancer de l’intestin 7600 euros. Ces traitements peuvent durer plusieurs années, en fonction des chances de rémission de la maladie ou, au contraire, de la probabilité de décès du malade (une victime de cancer sur deux meurt avant cinq ans, une fois le cancer diagnostiqué). Résultat : entre 250 et 570 milliards d’euros auxquels l’étude ajoute le « coût » humain, plus difficile à quantifier financièrement : la réduction de la qualité de vie des personnes touchées, la souffrance et l’anxiété liées à la maladie…

Autant de cancers évitables

Les deux cabinets spécialisés ont également calculé la population de travailleurs exposés à l’un ou plusieurs de ces agents cancérogènes, dont une part est susceptible de déclarer un cancer dans les années à venir. Ainsi, entre 15 et 28 millions de travailleurs européens ont été exposés aux vapeurs diesel de 1966 à 2005 (entre 1,5 et 3,7 millions en France). L’étude estime que 6,7 % d’entre-eux déclareront un cancer du poumon ou de la vessie (les types de cancers liés aux vapeurs diesel) dans les années à venir, ce qui représente, rien qu’en France, entre 100 000 et 250 000 personnes. Autant de cancers évitables si les travailleurs exposés étaient mieux protégés.

... https://www.bastamag.net/Environ-400-mi ... ionnels-en
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 23 Nov 2017, 18:50

Le pronostic vital de l’homme happé par une presse chez Valeo Amiens est engagé

AMIENS - Un quinquagénaire en opération de maintenance dans l’usine d’embrayages Valeo, située avenue Roger-Dumoulin, sur l’espace industriel Nord à Amiens, s’est retrouvé coincé dans une presse hydraulique, ce mardi matin. Il était environ 8 h 45 lorsque ce salarié d’une entreprise de la Loire, spécialisée dans la maintenance de ces machines, a été happé par la presse.

... http://www.courrier-picard.fr/72537/art ... est-engage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 27 Nov 2017, 19:10

Fumées suspectes, odeurs irritantes et surmortalité inquiétante autour du bassin pétrochimique de Lacq
La zone industrielle de Lacq, près de Pau dans les Pyrénées-Atlantiques, est le deuxième pôle chimique de l’Hexagone, où les réserves de gaz ont longtemps fait le bonheur de Total. Pendant des années, les nombreux rejets polluants issus de ces activités industrielles ont été mis au second plan, si ce n’est passés sous silence. Aujourd’hui, devant la multiplication des troubles sanitaires et les indices épidémiologiques inquiétants, les habitants du secteur tentent de briser l’omerta.
... https://www.bastamag.net/Fumees-suspect ... -du-bassin


Comment Total et ses sous-traitants exposent leurs ouvriers à des produits toxiques en toute connaissance de cause
Après cinquante ans d’exploitation du gaz sur la zone industrielle de Lacq, dans les Pyrénées-Atlantiques, Total dépollue les sols avant son départ définitif. Lorsqu’un terrain est vendu, les entreprises sous-traitantes excavent des tonnes de terres gorgées de métaux lourds et de produits toxiques. Sous pression, certaines d’entre elles se passent de toute mesure visant à protéger leurs ouvriers. Sans que Total s’en émeuve. L’un d’eux se démène depuis cinq ans pour faire reconnaître son exposition, ne trouvant que peu d’appui du côté des institutions. Récit du parcours de ce lanceur d’alerte.
... https://www.bastamag.net/Comment-Total- ... s-produits
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 29 Nov 2017, 09:23

Un quart des salariés français en état d'hyperstress

Dans le cadre de son expertise en santé psychologique au travail, Stimulus publie son observatoire du stress au travail (OST), sous la supervision du Docteur Patrick Légeron. Les résultats fournis s’appuient sur l’analyse d’une population de plus de 30 000 salariés évalués entre mi-janvier 2013 et mi-juin 2017 travaillant dans de nombreuses entreprises de secteurs d’activité variés.

Même si les résultats fournis par l’observatoire de Stimulus ne peuvent prétendre fournir une image parfaite du stress au travail dans notre pays par la taille de l’échantillon sur lequel il repose et par la variété des secteurs d’activité qu’il explore, ils donnent des indications solides sur l’une des problématiques les plus importantes auxquelles est confronté aujourd’hui le monde du travail.

L’observatoire du stress au travail se compose de trois éléments :
une évaluation des niveaux de stress, notamment de l’hyperstress des salariés ;
un repérage des manifestations d’anxiété et de dépression (conséquences souvent fréquentes de l’hyperstress) ;
et une identification des principaux facteurs de stress auxquels les salariés sont confrontés.

Les résultats de l’observatoire de Stimulus de la santé psychologique au travail permettent de dessiner les grandes lignes de la problématique du stress au travail.

Notons d’abord l’importance du phénomène du stress au travail, avec près d’un quart des individus en état d’hyperstress, dangereux pour leur santé. Les femmes sont un peu plus touchées que les hommes alors que cadres et non-cadres sont également concernés. Les taux d’hyperstress augmentent aussi légèrement avec l’âge. En fait, les plus grandes différences concernant les taux d’hyperstress s’observent en fonction des secteurs d’activité.

... http://www.miroirsocial.com/actualite/1 ... yperstress
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 30 Nov 2017, 17:02

PSA et la SNCF condamnés pour homicide involontaire, « mais la vie d’un ouvrier ne vaut pas cher ! »

Nous relayons ci-dessous le communiqué de la CGT-PSA suite à la condamnation de PSA et de la SNCF pour homicide involontaire. En Septembre 2011, Emmanuel, salarié de PSA à l'usine de Poissy perdait la vie sur son lieu de travail.

En septembre 2011. Emmanuel, salarié de PSA à l’usine de Poissy perdait la vie en travaillant à la manœuvre d’un train. Une décision de justice vient de condamner PSA et la SNCF pour homicide invo­lontaire pour cette tragédie.

La CGT est satisfaite de cette condamnation car elle établit clairement les responsabilités et la culpabilité de la direction de PSA et celle de la SNCF.

Les salariés viennent au travail pour gagner leur vie et non pour la perdre.

Mais il a fallu attendre six longues années à la famille d ’Emmanuel pour voir la direction de PSA et celle de la SNCF se faire condamner à payer 50.000€ d’amende à l’Etat et seulement 30.000€ à sa veuve et 15.000 € à chacun de ses trois enfants. Pas de prison même avec sursis.

La direction s’en tire bien. La vie d’un ouvrier ne vaut pas cher.

On ne peut pas dire la même chose pour les militants syndicaux.

En effet, il n’a fallu que 9 mois à ce même tribunal de Versailles pour condamner Farid Borsali à 6 mois de prison avec sursis et 2600 € d’amende pour avoir soi-disant touché l’index droit d’un chef.

Le 16 novembre dernier, 9 militants de la CGT ont été jugés pour une entrevue de 17 minutes avec un chef, ce qui pour la direction relève de la séquestration et de violence psychologique en réunion.

Ils ont été traités de délinquants et de terroristes. La Procureure a demandé 5 mois de prison avec sursis et l’avocate du chef n’a pas eu honte de demander près de 31 000€ de préjudice.

Nous assistons bien à une justice à deux vitesses en fonction de quel côté de la barre se trouve la direction de PSA.

En tout état de cause, le jugement qui vient de condamner la direction de l’SA pour homicide involontaire nous renforce dans notre combat pour la défense des conditions de travail qui passe entre autres par la lutte contre le sous-effectif permanente et la baisse des cadences.

Poissy, le 29 novembre 2017


http://www.revolutionpermanente.fr/PSA- ... t-pas-cher
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 02 Déc 2017, 18:30

En Belgique comme en France, la productivité tue !

Lundi 27 novembre, en soirée, un accident à Morlanwelz a coûté la vie à deux ouvriers de Infrabel et fait 7 blessés. Alors qu’ils travaillaient sur les voies suite à un accident ayant eu lieu le matin, ils ont été fauchés par le train accidenté qui s'est détaché du train de relevage chargé de le remorquer. Le train fantôme a fini sa course en percutant un train de voyageurs.

Infrabel, c’est l’équivalent belge de SNCF Réseau. Comme en France l’application des politiques européennes libérales a conduit la SNCB à éclater en trois entreprises, jalons nécessaires à la mise à mort du service public ferroviaire.

Suite à l’accident les syndicats belges, CGSP Cheminots et CSC Transcom, ont de suite rappelé que le secteur ferroviaire belge a fait l’objet ces dernières années de mesures économiques qui n’ont cessé d’augmenter la charge de travail des agents tout en réduisant leur nombre. De plus, en vue de l’ouverture à la concurrence du transport de voyageurs en 2023, la SNCB mène actuellement une politique de productivité ayant comme curseur la ponctualité, pour s’assurer d’être compétitif face aux autres entreprises ferroviaires qui vont arriver sur le marché. Cette politique se fait comme toujours au détriment de la sécurité, des travailleurs-euses comme des usagers.

Réduction des coûts, productivité à tout prix, libéralisation, management… On connait bien ça nous aussi. Les accidents, les collègues qui prennent des risques, ceux qui craquent face à la pression, voilà où nous mène leur politique capitaliste. Et c’est toujours notre classe qui trinque, en bout de chaîne, d’une manière ou d’une autre, jusqu’à ce genre de drame.

Nous exprimons toute notre solidarité envers les familles des victimes et l’ensemble des travailleurs et travailleuses du rail belge.

Nous avons les mêmes ennemis, nous avons les mêmes intérêts, il nous faut mener les mêmes luttes. Au-delà des frontières.


http://leraildechaine.org/post/16804677 ... roductivité-tue
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 10 Déc 2017, 19:45

Un de plus qui n'aura pas d'hommage national...

Un rien, un fainéant qui n'aura pas d'hommage national...
Surtout pas de celui qui supprime les CHS CT
... ce qui est une manière de rétablir la peine de mort pour ceux qui travaillent dur.

Il s'appelait, Pierre Durand, il était ouvrier dans le bâtiment. Il fait partie des 565 accidentés du travail qui sont morts au travail en 2016. Son accident est inconnu des chaines d'infos en continu et personne n'a évoqué son nom pendant les 2 jours qui ont suivis son accident de travail. Il était à jour de ses impôts et taxes envers son pays. Il ne descendra pas les Champs Élysées sous les acclamations de ses collègues et n'aura pas d'éloge funèbre de son Président. Il n' aura pas de place non plus au cimetière de Saint Barth. , il devra se contenter d'un carré dans le cimetière communal de sa ville populaire bien loin de Marne la Coquette. Et il sera inhumé dans la plus grande sobriété et aura peut-être son heure de gloire à être cité dans la rubrique nécrologique de son patelin. Mais, il manquera beaucoup à sa famille et surtout à ses enfants et son épouse sans avoir enregistré un seul disque durant sa vie. Le seul disque qu'il connaissait, c'était celui de sa disqueuse qu'il utilisait au quotidien sur le chantier. Voilà à quoi se résume la mort d'un des 565 accidentés du travail qui ne feront jamais la une des journaux ! Ah que merde !

https://www.facebook.com/luttesinvisibles/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 12 Déc 2017, 12:37

Cancers à la chaîne, quand l’usine tue.

Voici l’affaire des verriers de Givors, une petite ville près de Lyon. Depuis la fermeture de leur usine en 2003, les ouvriers meurent tour à tour d’une épidémie de cancers : poumons, foie, intestins, pharynx… Les survivants ont enquêté, rassemblé les preuves et trouvé les coupables.

Ils s’appellent amiante, silice, plomb, arsenic, hydrocarbures aromatiques polycycliques ou encore fibres céramiques réfractaires. Ces substances cancérogènes, les verriers de Givors les ont inhalées et manipulées sans en connaître les risques pendant des dizaines d’années.

En 2009, suite à une enquête, les chiffres tombent. Les résultats sont accablants. Sur 208 ouvriers interrogés, cent ont été touchés par le cancer. Et 40 sont déjà morts. Le cancer touche dix fois plus les verriers que le reste de la population française.

Alors, ces ouvriers ont décidé de se battre pour essayer de comprendre et faire éclater la vérité. C’est ce combat, cette résistante, que nous allons vous raconter.

Qui a tué les verriers de Givors ? Face à une multinationale et l’Etat, les ouvriers vont-ils réussir à faire condamner les responsables ?

Invité Pascal Marichalar
Pascal Marichalar est sociologue et historien, chercheur au CNRS, membre de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux. Il a suivi le combat des verriers de Givors depuis 2013 et vient de faire paraître un ouvrage relatant leur combat : Qui a tué les verriers de Givors ? aux éditions La Découverte.

Emission à écouter : https://www.franceinter.fr/emissions/af ... embre-2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 14 Déc 2017, 23:32

Cancers à la chaîne, quand l’usine tue [radio]

Voici l'affaire des verriers de Givors, une petite ville près de Lyon. Depuis la fermeture de leur usine en 2003, les ouvriers meurent tour à tour d’une épidémie de cancers : poumons, foie, intestins, pharynx… Les survivants ont enquêté, rassemblé les preuves et trouvé les coupables.

Ils s’appellent amiante, silice, plomb, arsenic, hydrocarbures aromatiques polycycliques ou encore fibres céramiques réfractaires. Ces substances cancérogènes, les verriers de Givors les ont inhalées et manipulées sans en connaître les risques pendant des dizaines d’années.

En 2009, suite à une enquête, les chiffres tombent. Les résultats sont accablants. Sur 208 ouvriers interrogés, cent ont été touchés par le cancer. Et 40 sont déjà morts. Le cancer touche dix fois plus les verriers que le reste de la population française.

Alors, ces ouvriers ont décidé de se battre pour essayer de comprendre et faire éclater la vérité. C’est ce combat, cette résistante, que nous allons vous raconter.

Qui a tué les verriers de Givors ? Face à une multinationale et l’Etat, les ouvriers vont-ils réussir à faire condamner les responsables ?

Emission à écouter : https://www.franceinter.fr/emissions/af ... embre-2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités