Le Capitalisme tue

Le Capitalisme tue

Messagede altersocial » 18 Nov 2012, 12:44

Stress, précipitation, rentabilité contre sécurisation, matériaux bon marchés, ....
Les accidents du travail ne sont pas des accidents mais découlent de la nécessité du capital pour être concurrentiel à sacrifier -à travers des conditions de sur-exploitation insupportables- des vies ouvrières (et au-delà dans les conséquences environnementales) pour accroître leur plus-value.
Le capitalisme exploite, licencie, divise, aliène .... le capitalisme tue.

:arrow: Pyrénées-Orientales : Deux ouvriers tués en intervenant sur une ligne haute tension

:arrow: Nièvre: deux ouvriers tués lors d'une opération de maintenance

:arrow: Cancer du bitume: la "faute inexcusable" d'Eurovia confirmée en appel à Lyon

Le Capitalisme n'est pas une fatalité.

(il ne s'agit pas ici de dire qu'il y a de mauvais patrons salauds mais en quoi la nécessité de profit du capitalisme au détriment de la sécurité -qui est un coût du travail- sacrifie des vies ouvrières).
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51


Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 13 Aoû 2014, 02:42

Achères (78) : deux ouvriers se tuent sur le chantier d’une station d’épuration déjà meurtrière
... http://paris-luttes.info/acheres-78-deu ... s-se-tuent
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede Koala » 13 Aoû 2014, 09:05

bibip a écrit:Achères (78) : deux ouvriers se tuent sur le chantier d’une station d’épuration déjà meurtrière
... http://paris-luttes.info/acheres-78-deu ... s-se-tuent



VEOLIA, VINCI...toujours dans les "bons coups", on dirait... :gun:
"C'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison."
"Ni Dieu ni Maître!"
Avatar de l’utilisateur-trice
Koala
 
Messages: 121
Enregistré le: 17 Juil 2014, 21:07

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 09 Sep 2014, 00:31

Jean Claude Lachaux était mort du travail le 23 décembre après une chute d’une plate forme échelle.
La direction du groupe avait voulu imposer cet équipement non conforme pour préserver ses marges et économiser sur l’emploi et les frais de fonctionnement.
La fédération Sud s’est portée partie civile aux côtés de la famille. Malheureusement, rien ne viendra réparer la disparition de notre collègue mais nous espérons voir l’entreprise sanctionnée. La tentation était grande de reporter la responsabilité de cet accident sur la victime mais nous attendons que la justice rappelle à Orange sa responsabilité pour la santé de ses salarié-es hier aujourd’hui et demain.
Jean Claude n’aurait pas du mourir au travail, nos vies valent bien plus que leurs profits.
Communiqué SUD : http://www.sudptt.org/IMG/pdf/com_de_pr ... lle_vd.pdf


Accidents de travail en Isère :
un bras arraché à Villette-d'Anthon, une chute de 6m sur le pont d'Izeron
Un ouvrier, âgé de 27 ans, a eu le bras "arraché" par une vis sans fin dans une usine de Villette-d'Anthon, tandis qu'un autre a fait une chute de 6 mètres sur le chantier de construction du pont d'Izeron à Saint-Sauveur (Isère).
... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 44108.html


Villette-d’Anthon
A la SAEC, le travail mutile

Jeudi 4 septembre, un ouvrier de 27 ans travaillant à la Seac, société installée sur la zac Les Corioles, avenue des Cèdres à Villette-d’Anthon a perdu un avant-bras dans la vis sans fin d’une bétonneuse. Il semble qu’un bourrage de ciment est été à l’origine de l’accident. Les pompiers ont très vite pris en charge le blessé demeurant à Villeurbanne. Une équipe du Smur de Lyon s’est rendue sur le site pour évacuer par hélicoptère la victime vers l’hôpital Édouard-Herriot de Lyon.
L’inspection du travail a ouvert une enquête, mais il semble qu’aucun salarié n’ait assisté à l’accident.

Pour rappel, si le BTP ne représente que 8,6% des salariés en France, il occupe toujours la première place en termes d’accidents du travail : 17,3% des accidents avec arrêt et 26,1% des accidents mortels en 2011.

Malgré une légère diminution du nombre d’accidents du travail dans ce secteur, les taux de fréquence et de gravité restent à un niveau très élevé : 46,80 de taux de fréquence et 2,80 de taux de gravité (contre respectivement 24,30 et 2,40 pour le régime général).

Surtout, les causes d’accidents du travail n’évoluent pas. Les manutentions manuelles sont responsables de 34,5% des accidents du travail. Viennent loin derrière les accidents de plain pied (20,7%).

Par ailleurs, le développement de l’externalisation des taches par les grandes entreprises génère une diffusion des risques dans les nombreuses PME sous-traitantes, notamment dans la maintenance et autres services aux industries : celles-ci n’ont pas les mêmes structures HSE et la même présence des instances représentatives du personnel pour organiser une prévention adaptée.

https://rebellyon.info/A-la-SAEC-le-travail-mutile.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede Pïérô » 12 Sep 2015, 12:28

Fos-sur-Mer : chute mortelle sur le site Arcelor Mittal

Un homme est décédé jeudi sur le site Arcelor-Mittal Méditerranée de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Sa disparition avait été signalée en fin de matinée par le collègue qui travaillait en binôme avec lui et qui n'avait pu que constater sa disparition.

(...)

Au mois de juillet, un intérimaire de 41 ans, originaire de Calais, était mort en tombant dans une cuve de métal en fusion sur le site de Grande-Synthe (Nord). C'était le troisième accident mortel sur place depuis décembre 2014.

A Fos, les syndicats, qui dénoncent depuis longtemps la précarisation des conditions de travail par l'effet, notamment, d'un manque d'effectifs, réclament des améliorations rapides.

http://www.leparisien.fr/marseille-1300 ... 085679.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Le Capitalisme tue

Messagede Pïérô » 18 Oct 2015, 16:18

Intérim

Halte à l’hécatombe

L’intérim tue. Un travailleur sans papier de la société Manpower, détaché sur un chantier pour le compte de la société Sade, est mort cet été. L’information n’est connue que depuis une semaine. Les délégués CGT Manpower ont convoqué une réunion extraordinaire lundi 19 octobre 2015, afin de connaître les raisons pour lesquelles l’entreprise a passé sous silence ce drame. Ce même jour, un rassemblement se tiendra au siège de la société, à Nanterre.

Jeudi 15 octobre, à Dunkerque, une action avait eu lieu pour les mêmes raisons. Trois décès sont survenus en novembre 2014 à Arcelor Mittal. Entreprise qui a recours de façon massive à l’intérim (20% des effectifs de l’usine).

67 morts pour la seule année 2013. Les travailleurs intérimaires ont deux fois plus d’accidents du travail que les salariés en CDI et sont deux fois plus graves. Le BTP est à lui seul responsable de 52% des morts pas accidents de travail. Toujours en 2013, 34848 accidents du travail ont été enregistrés dans l’intérim. « Le turn-over empêche la transmission des compétences par les plus anciens, les visites médicales, la surveillance médicale renforcée, sont de moins en moins pratiquées, voire inexistantes. Et le patronat de l’intérim refuse d’allouer de sérieux moyens de prévention à la santé et à la sécurité au travail des salariés », déplore l’Union syndicale de l’intérim CGT (Usi).

... http://www.cgt.fr/Halte-a-l-hecatombe.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 31 Oct 2015, 12:39

Accident du travail

Quand Manpower dissimule la mort de l’un de ses intérimaires pendant deux mois

Il était terrassier. Ouvrier recruté par le groupe Manpower, spécialisé dans l’intérim, il est décédé fin juillet, suite à un malaise sur un chantier de Clichy (Hauts-de-Seine), aux portes de Paris. L’accident de travail mortel dont il a été victime a été dissimulé pendant… deux mois ! Les instances représentatives du personnel de Manpower n’en ont pas été informées avant début octobre. « En France, des gens meurent et… disparaissent, c’est totalement inadmissible ! », s’insurge Alain Wagmann de la CGT Intérim. C’est probablement parce qu’il s’appelait Mamadou Traoré et était travailleur sans papier. Il intervenait en tant qu’intérimaire sur un chantier de la Sade (Société auxiliaire de distribution d’eau), une filiale de Veolia, lorsqu’il est décédé après, semble-t-il, son transfert à l’hôpital Saint-Louis, à Paris.

... http://www.bastamag.net/Quand-Manpower- ... -deux-mois
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 25 Nov 2015, 09:38

Quatre ouvriers tués depuis un an : que se passe-t-il chez ArcelorMittal ?

Le premier accident a eu lieu il y a presque un an, le 26 décembre 2014, sur le site d’ArcelorMittal de Dunkerque. Le salarié a été percuté par une chargeuse. Puis, le 12 avril 2015, un intérimaire se retrouve coincé puis écrasé entre deux wagons. Lui aussi décède. « Il avait très peu de formation », précise Bernard Colin, délégué syndical CGT, secrétaire du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) au site dunkerquois d’ArcelorMittal. « C’est arrivé dans la cadre d’une opération de déchargement sous-traitée à une autre entreprise. Celle-ci prenait des intérimaires pour le faire. Le jour de l’accident, les trois membres de l’équipe étaient tous des intérimaires. »

Le 13 juillet 2015, toujours à Dunkerque, un intérimaire tombe dans la fonte en fusion. « Il avait seulement cinq mois d’expérience dans le métier de fondeur », souligne Bernard Colin. Le 10 septembre dernier, c’est sur le site d’ArcelorMittal de Fos-sur-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, qu’un accident mortel survient. Le salarié d’une entreprise sous-traitante tombe lui aussi dans la fonte en fusion. « Des accidents terribles », constate le délégué syndical. Quatre accidents mortels dans de telles circonstances en moins d’un an, dont deux qui ont touché des intérimaires et un autre, un employé d’un sous-traitant. C’est beaucoup.

... http://www.bastamag.net/Quatre-accident ... -pointe-le
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 23 Déc 2015, 14:02

Accident du travail à Rilleux, l’ouvrier décède des suites de ses blessures


Lundi matin, la copropriété des Verchères à Rillieux avait été le théâtre d’un dramatique accident du travail. Marc, le chef de chantier, était tombé d’un échafaudage mal sécurisé. Il était tombé la tête première sur le ciment, d’une hauteur de 4 mètres.

Même s’il était resté conscient juste après sa chute, tout le monde avait compris que ses blessures étaient très graves : il ne portait pas de casque, mais un simple bonnet. Souffrant d’un traumatisme crânien, il avait été transporté et opéré en urgence à l’hôpital neuro-cardio, puis placé en coma artificiel.

Son décès a été annoncé ce vendredi matin aux copropriétaires. Habitant Dagneux (Ain), l’homme, âgé de 53 ans, était marié et père de quatre enfants.

En 2012, 131 personnes étaient mortes dans un accident du travail dans le secteur du BTP, il y avait eu 558 décès par accident du travail cette année. C’est le secteur le plus concerné par les accidents du travail quelque soit leur niveau de gravité.
Les chiffres 2014 ne sont pas meilleurs avec 137 décès, une analyse du dernier rapport de la caisse d’assurance maladie est disponible sur le site de batiactu.

https://rebellyon.info/Accident-du-trav ... -l-ouvrier
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede Pïérô » 04 Mar 2016, 21:22

La sécurité, angle mort du travail intérimaire

2015, année noire chez ArcelorMittal. Entre avril et septembre, trois salariés sont décédés chez l’aciériste, dont deux à Dunkerque, un site classé Seveso seuil haut. Ces derniers étaient des intérimaires, l’un ayant été recruté par un sous-traitant. Celui-ci, âgé de 21 ans, a été écrasé entre deux wagons au cours d’une opération de déchargement. L’autre, 40 ans, est tombé dans une rigole de fonte en fusion. Le même accident a touché un intérimaire en septembre 2015 à l’usine du groupe de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône). Cette situation dramatique a conduit la société d’intérim Randstad à retirer, le 30 octobre, 28 de ses intérimaires de l’usine de Dunkerque, le temps que leurs postes soient « mis au niveau de sécurité attendu », a indiqué cette société d’intérim. Mais certains se sont réinscrits dans une autre société d’intérim pour pouvoir retravailler à l’usine…

Les intérimaires forment, globalement, une population plus vulnérable face aux risques professionnels que l’ensemble des salariés. Selon les données de l’Assurance-maladie, l’indice de fréquence des accidents était en effet, en 2014, de 46,5 pour 1 000 salariés de l’intérim, contre 33,4 tous salariés confondus. Quant aux décès, l’intérim représente proportionnellement, en 2014, le double de l’ensemble des travailleurs, avec 32 morts (pour 774 000 intérimaires), contre 539 (sur 18,6 millions de salariés). S’ajoutent 32 autres décès d’intérimaires dans des accidents de trajet.

... http://www.lemonde.fr/entreprises/artic ... HFjzXsO.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 19 Mar 2016, 17:09

En moins d’un mois, 1 mort et 3 blessés grave à la SNCF

Depuis plusieurs années, la direction SNCF passe aux forceps chez les cheminot-e-s de l’ Equipement des méthodes de travail inadaptées (mobilité forcée, allongement des parcours, travail de nuit et de week-end..), des suppressions drastiques d’emplois qui sont néfastes pour les agents chargés de la maintenance du réseau ferré, mais mettent également en danger la sécurité des circulations.

Malgré les nombreuses mises en garde de la fédération SUD-Rail auprès de la direction SNCF, cette dernière refuse de nous écouter et de revenir en arrière, ce qui engendre inévitablement des accidents mortels :

– Le 16 févier 2016, agent caténaire de l’infrapole NPDC électrisé suite à défaut de mise à la terre lors d’une opération VTE.L’agent a été placé en observation à l’hôpital

– Le 18 févier 2016, un agent caténaire de l’infrapole BFC a été blessé grièvement suite à un accident de la route (rentrant d’un chantier de nuit). L’agent a été hospitalisé.

– Le 24 févier 2016 agent de l’infrapole Alpes a été blessé grièvement suite à déclenchement d’un détecteur de chute de rochers entre Aix et Culoz, l’agent a reçu un rocher sur la tête en intervenant sur l’installation. Il a été pris en charge par le SMUR et emmené en neurochirurgie à Grenoble.(intervention de nuit)

– le 15 mars 2016, décès d’un agent de l’Infrapole Paris Nord suite à la chute du rotor de l’une des deux pelles sur la tête de l’agent (Chantier de nuit).

La Fédération SUD-Rail apporte tout son soutien aux familles des agents et aux proches. Des enquêtes sont en cours pour connaitre les circonstances précises des accidents.

SUD-Rail rappelle qu’en moins d’un 1 mois ce sont déjà 1 mort et 3 blessés grave que nous déplorons !

Il faut absolument stopper immédiatement cette descente aux enfers !


Ainsi, il est temps que la Direction reconnaisse que les suppressions massives d’emplois, les restructurations, le recours à la sous-traitance, la mobilité forcée et la politique de productivité imposée par le gouvernement et RFF se font au détriment du service public, de la sécurité et génèrent de fait une dégradation irrémédiable des conditions de sécurité, de vie et de travail des cheminots qui conduisent aux drames d’aujourd’hui.

Il est temps que la direction comprenne que la seule façon d’arrêter cette hécatombe est de remettre les moyens humains et matériels nécessaires, de permettre aux cheminot-e-s de faire leur travail dans de bonnes conditions lors de la préparation des chantiers et d’arrêter de faire travailler à outrance les agents de l’ Equipement la nuit !

Cette logique libérale, imposée par les gouvernements successifs et orchestrée par la SNCF, est totalement inacceptable socialement et dangereuse pour la sécurité et la qualité du service.

SUD-Rail refuse que soit bradée la sécurité au profit d’une politique d’économie libérale.


http://www.sudrailpse.org/site/dun-mois ... ve-a-sncf/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 23 Avr 2016, 14:45

Aux victimes de l’amiante : « Écoutez, nous vous avons déjà beaucoup donné, maintenant, mourrez en silence ! »

Des dizaines de milliers de salariés ont travaillé en contact avec l’amiante, avant qu’elle ne soit interdite en 1997. La fibre tueuse pourrait causer 100 000 morts dans les trois prochaines décennies. Qu’ils aient travaillé sur des chantiers navals ou dans le BTP, ouvriers, artisans ou techniciens qui étaient en contact avec l’amiante peuvent bénéficier d’une préretraite. Problème : les intérimaires ont toutes les difficultés pour faire valoir ce droit. Et les salariés de sous-traitants en sont exclus, quand bien même ils ont travaillé sur les mêmes sites contaminés et aussi longtemps que leur collègues. Une discrimination inscrite dans la loi qui pénalise les plus précaires, que la réforme du droit du travail ne règle bien évidemment pas.

... http://www.bastamag.net/Interimaires-et ... -l-amiante
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 12 Mai 2016, 01:42

Le chômage serait responsable de «10 000 à 14 000» décès par an en France

Le Cese a rendu mardi 10 mai 2016 ses préconisations sur l'impact du chômage sur les personnes et leur entourage.

« Le chômage est désormais un problème majeur de santé publique », constate le Conseil économique social et environnemental (Cese) dans un projet d’avis présenté par Jacqueline Farache (groupe CGT) et adopté mardi 10 mai à l’unanimité.

Alors que 10,6 % de la population active est touchée par le chômage son impact sur la santé reste méconnu. Après avoir compilé les dernières études sur le sujet, le Cese dresse un bilan plutôt alarmant de la situation des demandeurs d’emploi en France : « 10 000 à 14 000 décès par an sont imputables au chômage en France par maladies chroniques, hypertension, rechute de cancer… et la mobilisation collective est quasi inexistante », déplore l’institution.

... http://www.lunion.fr/721140/article/201 ... -en-france
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Le Capitalisme tue

Messagede bipbip » 16 Mai 2016, 17:09

Travail de nuit ou posté, de type 3 x 8 : des conséquences sur la santé

Le travail posté et le travail de nuit sont associés à des risques accrus de troubles psychologiques, cognitifs, cardiovasculaires, de cancer du sein, etc.

... http://www.anti-k.org/2016/05/15/travai ... zniNodf21t
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33093
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : bipbip et 1 invité