Suicides liés au travail

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 20:51

Suicide d'une salariée de l'Ehpad de Cunlhat dans le Puy-de-Dôme

Une salariée de l'Ehpad de Cunlhat s'est donné la mort hier, mardi, à son domicile. Elle était employée en CAE. Des contrats aidés que le gouvernement a décidé de restreindre drastiquement.

C'était une femme d'une quarantaine d'années. Elle travaillait depuis moins d'un an dans cet Ehpad. Elle s'occupait des résidents en entretenant les locaux et en assistant ses collègues aide-soignants. L'annonce de son suicide a évidemment bouleversé ses collègues, dans un contexte déjà difficile. "On manque de monde, les agents sont épuisés. Sur l'année on doit être à 30% d'arrêts maladie. On est en souffrance", assure cette représentante syndicale de l'établissement. La direction a aussitôt mobilisé la cellule d'urgence médico-psychologique. Les salariés qui le souhaitent peuvent se confier par téléphone et éventuellement être libéré de leur travail pour aller consulter. Un CHST extraordinaire a été convoqué pour demain, jeudi.

... https://www.francebleu.fr/infos/faits-d ... 1515590681
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 17 Jan 2018, 19:28

Un suicide et une tentative de suicide à l'hôpital de Denain, les syndicats dénoncent “un malaise”

Depuis un mois, une infirmière a tenté de se suicider et un infirmier s'est donné la mort à l'hôpital de Denain. Le syndicats, inquiets, dénoncent un malaise profond.

Deux faits dramatiques en moins d'un moins à l'hôpital de Denain. Le 16 décembre dernier, une infirmière âgée de moins de 30 ans a été sauvée de justesse. Elle a été retrouvée sur son lieu de travail, près des vestiaires, alors qu'elle s'était injectée un produit létal. Elle a pu être soignée et est depuis en arrêt pour "accident de travail".

Mercredi dernier, c'est un infirmier qui a été retrouvé pendu à son domicile. Il avait aussi moins de 30 ans. Le jour-même, alors qu'il était en repos, il a été reçu par sa hiérarchie de 11h à 12h. "Nous ne savons pas ce qui s'est dit à cet entretien", indique un syndicaliste qui précise immédiatement que les syndicats ont demandé une expertise pour éclaircir les circonstances de ce ce suicide qui a suscité un grand émoi à Denain. Les obsèques de cet infirmier ont eu lieu ce mardi.

Avant même les résultats de cette expertise demandée au CHSCT, les syndicalistes CGT dénoncent un "malaise à l'hôpital". "Pour les deux faits, à notre sens, c'est en lien avec le travail. La direction a trop rapidement conclu que l'hôpital n'avait pas de responsabilité. Nous demandons à l'expert un avis objectif", disent-ils

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 02515.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede Pïérô » 19 Jan 2018, 15:37

Argenteuil : « il avait dit : si je me fous en l’air, c’est de la faute de l’hôpital »

La mère d’Olivier Lardenois est persuadée que son fils s’est suicidé à cause d’un harcèlement au travail. Il était neuropsychologue à l’hôpital Victor-Dupouy.

« Olivier est mort dans des circonstances dramatiques, je ne veux pas que sa mort reste impunie. » Patricia Lardenois est effondrée. Début octobre, elle a perdu son fils de 30 ans, Olivier, retrouvé pendu par un câble informatique à la fenêtre de son appartement à Paris (XIe). Avant de se suicider, il avait absorbé une grande quantité de médicaments. La mère est persuadée qu’il s’est suicidé à cause de ses conditions de travail. Il était neuropsychologue au service gériatrique à l’hôpital Victor-Dupouy, Argenteuil.

« Ses relations avec certains collègues du service étaient mauvaises, explique-t-elle. Il avait des heurts tous les jours, il pleurait tout le temps pendant les derniers mois, ses collègues me l’ont dit. Il leur disait : Si je me fous en l’air, c’est de la faute de l’hôpital. Je n’ai pas pris conscience de la gravité de son état… » En juillet dernier, Olivier a été arrêté pendant un mois. Deux mois avant, il s’était mis en arrêt pendant quinze jours. Il était suivi psychologiquement depuis deux ans et prenait des antidépresseurs.

... http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/ ... 503906.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21822
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 23 Jan 2018, 10:17

Plus d'une cinquantaine de suicides de cheminots en 2017

C'est une information Sud Radio. L'année 2017 a été particulièrement tragique pour les cheminots puisque plus d'une cinquantaine de suicides ont été constatés dans la profession sur les douze derniers mois. Un chiffre alarmant qui met en lumière le mal-être palpable des agents au sein de la SNCF.

Au micro de Sud Radio, Bruno Poncet (membre du bureau fédéral du syndicat SUD-Rail) nous dresse un terrible constat, détaillant une situation encore méconnue. "Sur l'année 2017, on est à plus de 50 suicides avérés de cheminots et les causes sont toujours multiples", indique-t-il dans un premier temps, avant d'expliquer, avec impuissance, que "quand quelqu'un se jette sous un train, c'est un appel au-secours. "C'est vraiment lié au travail. On a des cas de personnes qui ont tenté de se suicider ou qui l'ont fait après des réunions avec leur manager, ou après des restructurations", insiste-t-il encore.

... https://www.sudradio.fr/faits-divers/pl ... ts-en-2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 31 Jan 2018, 00:50

Suicide d’une jeune interne : l’hôpital public en détresse

L'intersyndicale annonçait le 25 janvier sur Twitter le suicide de Marie, interne dans le service de dermatologie d'un grand hôpital parisien. La jeune fille qui s’est donnée la mort chez elle une fois son service terminé vient s'ajouter à la macabre liste, qui élève à une dizaine le nombre d'internes qui se sont suicidés depuis janvier dernier.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Suic ... n-detresse
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 31 Jan 2018, 09:34

Suicide d’un camarade ex-Goodyear : assez de vies broyées

Nous avons appris avec beaucoup de tristesse le suicide de Jean Guy, un camarade ex-Goodyear, qui se trouvait en situation de grande précarité financière. Toutes nos pensées vont à ses proches. Les suicides se multiplient à cause de la violence de la précarité et du chômage, Goodyear est le premier responsable. Une vie de plus broyée, nous relayons le message de Mickaël Wamen.

IL FAUT QJE CELA CESSE BORDEL !!!!

Encore un de nos camarades qui a mis fin à ces jours, cela devient insupportable....

Les camarades tombent dans la merde financière totale, Avec la fin du chômage et l’arrivée vers rien ou presque, RSA, ASS ...

Goodyear doit réagir, cela n’est plus possible que les suicides se multiplient ....

Jean Guy a mis fin à ces jours hier, d’après les premières infos, il etait en très grande précarité financière....

Qui parle de cette purain de violence, personne ne s’occupe de la sitiation de mes anciens collègues à part une poignée d’entre nous qui essaient de trouver des solutions mais de Moins en Moins de solutions...

Jamais sur les pneus il ne sera indiqué le nombre de morts liés à cette délocalisation financière.....

Les actionnaires continuent à jouer avec les gens comme Avec des pions, le principal étant le profit maximum ....

Toutes nos pensées vont à sa famille.

Nous demandons aux dirigeants du groupe de répondre à nos demandes de rencontre, il est vital de trouver une solution pour que pkus jamais un ex Goodyear ne mette fin à ces jours, des familles sont anéanties, trop c’est trop....

Mickael WAMEN


http://www.revolutionpermanente.fr/Suic ... es-broyees
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 19:10

Une conseillère Pôle Emploi de Châtellerault tente de se suicider

Exclusif. Une conseillère Pôle Emploi de Châtellerault (Vienne) a fait une tentative de suicide le 2 février dans les locaux de la direction territoriale. Les syndicats dénoncent la pression exercée sur les agents.

L'information a été dévoilée par les syndicats. Le 2 février dernier, une conseillère Pôle Emploi de Châtellerault a fait une tentative de suicide au siège de la direction territoriale de la Vienne à Saint-Benoît.

Les faits se sont produits lors d'un entretien dit "managérial", auquel la victime avait été convoquée par le directeur territorial de la Vienne.

De source syndicale, l'agent de Pôle emploi, 52 ans, 25 ans d'ancienneté, conseillère en indemnisation à Châtellerault, aurait tenté de se jeter par une fenêtre du 2e étage dans le bureau de la direction.

" L'entretien se déroulait à huis clos. Une représentante du personnel qui l'accompagnait était restée pour l'attendre dans le couloir. Elle a été alertée par des cris. Quand elle est entrée, notre collègue était en train d'ouvrir la fenêtre ", raconte Martine Paredès, secrétaire régionale de " Continuons la Lutte ", syndicat national de Pôle Emploi.

... http://www.centre-presse.fr/article-583 ... cider.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 28 Fév 2018, 00:15

Écouis (Eure) : une aide-soignante tente de se suicider à l’Ehpad

Une aide-soignante a tenté de mettre fin à ses jours alors qu’elle travaillait à l’Ehpad d’Écouis. Les syndicats dénoncent les conditions de travail.

Sur l’ensemble du territoire national, la mobilisation du personnel des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ne cesse de croître pour dénoncer les conditions de travail. Tous souhaitent alerter l’opinion pour éviter le pire. Malgré les alertes, un drame a déjà été évité de justesse à l’Ehpad des Quatre Vents d’Écouis, dans l’Eure.

« On fabrique de la maltraitance »

Le dimanche 14 janvier, alors qu’elle avait repris son poste depuis quatre jours après un arrêt de travail entamé en octobre, une aide-soignante a tenté de mettre fin à ses jours. La quadragénaire, employée dans l’établissement depuis une dizaine d’années, a avalé un bol de médicaments « ramenés de son domicile », selon la direction. « D’après une collègue présente sur place, elle venait de faire une crise de paranoïa. Elle vérifiait tout trois ou quatre fois », indique Jérôme Pineau, secrétaire général de la CGT au centre hospitalier Seine-Eure. « Elle a avalé les médicaments lors de sa pause. L’infirmière a ensuite constaté qu’elle ne tenait plus debout. Elle a immédiatement appelé les secours qui l’ont conduit au centre hospitalier de Gisors », poursuit le syndicaliste.

D’après les syndicats, l’aide-soignante était en conflit avec sa direction depuis des mois, cette dernière lui reprochant des « actes à la limite de la maltraitance commis sur deux résidentes en mai et en septembre », explique Cathy Margerie, secrétaire générale de l’USD CGT santé action sociale. « Or, lorsqu’un soignant n’a que dix minutes pour effectuer une toilette, on fabrique de la maltraitance », ajoute Jérôme Pineau.

... http://www.paris-normandie.fr/actualite ... GI12292433
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 13 Mar 2018, 04:40

Suicide au travail. Michelle, victime de la précarité

Michelle était technicienne de laboratoire à l’AP-HP. Elle s’est donné la mort, vendredi matin, dans les locaux de la médecine du travail, où elle avait rendez-vous.

Michelle avait prévenu. Dans un dernier courriel posté mardi 27 février, la jeune technicienne de laboratoire, âgée de 35 ans, avait annoncé son geste fatal : « Le 1er ou le 2 mars prochain devrait avoir lieu un événement tragique pour moi au siège de l’AP-HP » (Assistance publique-Hôpitaux de Paris). Elle enjoignait aux destinataires de prendre contact les uns avec les autres afin de prévenir les médias, « pour que mes tentatives de suicide à cause des conditions de travail et du harcèlement de travail (sic) au Kremlin-Bicêtre ne restent pas lettre morte », dénonçait-elle sans aucune ambiguïté. Et d’ajouter : « Je vous en prie, que je ne reste pas un cas isolé ! » Vendredi matin, profitant d’un rendez-vous avec un psychologue dans les locaux de la médecine du travail située à l’Hôtel-Dieu, à Paris, elle s’est donné la mort.

... https://www.humanite.fr/suicide-au-trav ... ite-651653
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 30 Avr 2018, 22:05

Quatre tentatives de suicide en deux ans à la CNR, gestionnaire des barrages sur le Rhône

La gestion des barrages sur le Rhône va être ouverte à la concurrence. Cela va affecter le fonctionnement de la Compagnie nationale du Rhône (CNR) qui les gère depuis 1934. L’entreprise s’est réorganisée et le moins que l’on puisse dire est que cela a eu des conséquences catastrophiques, avec de nombreuses tentatives de suicide parmi ses salarié·es. C’est ce que révèle un article du site Médiacités (accès sur abonnement).

En 2014 avait été annoncée une prolongation de la délégation de service publique jusqu’en 2023. Depuis, c’est l’expectative la plus totale et, selon Médiacités, ni les gestionnaires ni les salarié·es ne savent à quoi s’en tenir. L’entreprise, détenue par Engie (ex GDF), l’État et les collectivités territoriales riveraines du Rhône, tient dans ce contexte son assemblée générale le 26 avril 2018. Plus grave, la société a été marquée par une série de tentatives de suicides ces deux dernières années.

La CGT dénonce un mal-être interne et révèle que quatre tentatives de suicide (dont deux du même agent) se sont produites parmi les salariés de la CNR, sur le lieu de travail (au siège à Lyon, au port Edouard-Herriot, à Valence et à Beauchastel en Ardèche), entre le 4 janvier 2016 et le 24 janvier 2018, le dernier acte suicidaire n’étant pas reconnu comme tel par la direction, selon le syndicat.

Si aucune des tentatives n’a abouti, les trois personnes sont encore en arrêt maladie. L’entreprise ne communique pas sur les résultats des enquêtes qui ont été ouvertes. Pour le responsable local de la CGT, c’est clairement le malaise social ambiance au sein de l’entreprise qui est la cause de ces tentatives. Un rapport réalisé pour le CHSCT va dans le même sens.

D’après un rapport commandé par le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) au cabinet Ergonomnia et que Mediacités s’est procuré, au moins une des tentatives de suicides (celle survenue le 2 février 2017 à Valence) serait directement liée à la réorganisation. L’acte « était en étroite relation avec le repositionnement professionnel (du salarié) suite à la requalification de son poste », écrit l’expert, qui a remis ses conclusions mi-novembre dernier.

Contactée par les journalistes de Médiacités, la direction de la CNR botte en touche, affirmant que la majorité des salarié·es sont satisfait·es de leurs conditions de travail. Pourtant, elle ne semble plus pouvoir faire semblant d’ignorer la situation.

L’équipe de la PDG Elisabeth Ayrault semble néanmoins consciente du malaise de ses agents vu le déploiement d’un "plan d’action" sur l’intranet, d’un réseau d’alerte et de traitement, d’un numéro vert d’écoute externalisé ou au regard de la nomination d’un référent pour les risques psycho-sociaux.

Selon un article paru dans Le Monde en 2016, 200 000 personnes tentent de mettre fin à leurs jours chaque année en France. La souffrance au travail serait la première raison invoquée par 3,5% des personnes ayant appelé le numéro vert de SOS Amitié pour discuter de leurs envies de suicide. Macabre, le décompte des suicides entraînés par le travail est aussi difficile à réaliser. Une chose est certaine : le travail tue et pousse beaucoup d’entre-nous à avoir envie de mourir.


https://rebellyon.info/Quatre-tentative ... -ans-19105
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 27 Mai 2018, 18:33

A la SNCF, «un gamin de 26 ans se suicide et vous trouvez ça normal ?»

Après que Julien Pieraut, un jeune cheminot, s’est jeté sous un train sur le chemin de son travail à Pantin, près de Paris, ses collègues fustigent le surmenage et le non-respect de sa vie personnelle.

Il est tôt lundi matin lorsque Julien Pieraut, un cheminot de 26 ans, prend la direction du technicentre Est-Européen à Pantin (Seine-Saint-Denis). Avant d’arriver sur son lieu de travail, vers 5 heures, il s’arrête en chemin. A un passage à niveau, il se jette sous un train. «Un geste incompréhensible pour un gamin si jeune», regrette l’un de ses collègues en marge d’un rassemblement en son hommage, jeudi.

Beaucoup d’entre eux tentent aujourd’hui de trouver des réponses à ce drame. Pour Mathieu Borie, délégué SUD rail à Paris-Est, s’il ne faut pas tirer de conclusions hâtives, les circonstances laissent à penser que le contexte professionnel a pu jouer un rôle : «Il s’est suicidé en se rendant sur son lieu de travail un lundi de Pentecôte. Ça rend incontestable le fait que sa situation professionnelle était problématique. Mais il faut faire attention à ne pas chercher des réponses simples à une situation compliquée.»

«Acharnement».

Arrivé dans le service d’entretien des freins il y a cinq ans, il avait pris sa carte au syndicat SUD rail. Un jeune homme que l’on surnommait «Doudouce» pour sa gentillesse, collectionneur de voitures et passionné de mécanique, son ancien métier. «Il déconnait beaucoup, c’était un bon vivant, discret mais toujours franc. C’était quelqu’un de dur. C’est pour ça quand on a appris la nouvelle, on ne l’a pas crue», disent-ils. «Il pouvait avoir des soucis familiaux, sentimentaux et financiers mais c’est le professionnel qui a sans doute été la goutte d’eau», assure l’un d’eux. Il se souvient qu’il y a six mois «la direction lui a demandé de faire les trois-huit» au technicentre de l’Ourcq, à Pantin. «Ils l’ont forcé, alors qu’ils savaient qu’il était suivi psychologiquement. Mais il était célibataire et sans enfants et ils manquent de personnes pour faire ça.» Julien Pieraut vivait à Chauny avec sa mère et sa sœur, dans l’Aisne, à plus d’une heure et demie de route. «C’est de l’acharnement, il faisait déjà trois heures de trajet par jour et on lui demande de faire des horaires décalés», dit l’un des deux collègues.

Au fil des mois, le cheminot accumule les retards et les absences injustifiées. «Ils [la direction, ndlr] pensaient qu’il faisait du cinoche, qu’il avait juste un bon médecin qui lui signait des arrêts maladie», regrette l’un d’eux. Selon ses deux collègues, ces absences lui auraient coûté des sanctions disciplinaires et des retraits de salaire, jusqu’à n’avoir à la fin «qu’une feuille de paye à trois chiffres». Mathieu Borie, délégué de Paris-Est, évoque lui aussi prudemment des sanctions disciplinaires à l’encontre du jeune homme.

Mobilisés dans une grève depuis plus d’un mois et demi, les cheminots réunis devant le technicentre de l’Ourcq voient dans ce suicide un symbole. «C’était aussi un militant et un gréviste très impliqué», décrit l’un de ses amis. «C’est sûr qu’on est tous dans une situation incertaine et précaire à cause de la réforme. C’était Julien hier, mais ça pourrait être moi ou un autre demain», craint l’un des militants présents. Il fait référence au suicide d’un autre militant SUD rail, Edouard Postal, à la gare Saint-Lazare en mars 2017. «Ce stress et cette violence nous la subissons tous. Des remarques désobligeantes, les horaires décalés. Certains collègues perdent confiance et s’isolent», regrette un militant.

... http://www.liberation.fr/france/2018/05 ... al_1654004
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 21:02

Disneyland Paris. Deux tentatives de suicide par des salariés en quelques jours

Derrière les paillettes et les sourires, c’est une souffrance au travail incommensurable qui a poussé deux salariés de Disneyland à tenter de mettre fin à leurs jours.

Une salariée de 51 ans, mère de famille, a essayé de se pendre dans une boutique du parc Walt Disney Studios, situé à Chessy, en Seine-et-Marne, ce mardi matin. Deux de ses collègues l’ayant vu, ils l’en ont empêchée de justesse et elle a été hospitalisée.

Un drame, même si le pire a été évité, qui exprime les souffrances au travail qui se font ressentir de plus en plus et qui fait écho à une autre tentative de suicide récente. Celle d’un salarié de Disneyland Paris, lui aussi, qui était en vacances en Normandie. Mais avant de sauter de la falaise, il a appelé l’une de ses collègues et en a été empêché à temps.

Ces deux évènements révèlent un mal-être profond au travail. En effet, derrière les paillettes et les dorures du château Disney, c’est une véritable machine à broyer les employés qui est en place, avec des techniques managériales qui feraient presque pâlir d’envie le clown de McDonald’s.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Disn ... ques-jours
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 28 Juin 2018, 19:45

De jeunes soignants se donnent la mort

Vague de suicides dans les hôpitaux

Alors que l’on apprend que l’ancien PDG de France Télécom-Orange sera bien jugé pour le « harcèlement moral » ayant abouti à une vague de suicides dans l’entreprise, ce sont trois jeunes soignants qui se sont donnés la mort, au mois de juin, en France. La sonnette d’alarme du désespoir quand rien ne va plus dans les services publics.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Vagu ... s-hopitaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 09 Juil 2018, 18:26

Une «faute inexcusable» de Lidl reconnue trois ans après le suicide d’un de ses salariés

Le CHSCT du magasin Lidl du Rousset et l’inspection du travail avaient tous deux relevé des faits de harcèlement moral à l’encontre de Yannick Sansonetti.

Une «faute inexcusable» de Lidl reconnue trois ans après le suicide d’un de ses salariés

Le tribunal des affaires de sécurité sociale (Tass) de Marseille a conclu mercredi à la «faute inexcusable» de Lidl dans le suicide d’un de ses salariés en 2015. Yannick Sansonetti, technicien de maintenance sécurité entrepôt de 33 ans, avait été retrouvé mort dans un local du Lidl du Rousset (Bouches-du-Rhône) en mai 2015.

En mars 2016, un rapport du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de Lidl Rousset, cité par le quotidien La Provence, avait conclu à «un processus de dégradation de l’état de santé psychologique. (…) Le suicide est l’aboutissement de ce processus.»

Un second rapport de 2017, de l’inspection du travail, cité par le quotidien, indiquait lui que «l’entreprise Lidl (…) a commis des agissements répétés de harcèlement moral à l’encontre de Monsieur Yannick Sansonetti (…) ayant eu pour effet une dégradation de ses conditions de travail, de compromettre son avenir professionnel et d’altérer sa santé mentale».

... http://www.liberation.fr/france/2018/07 ... es_1664406
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 21:21

Val-d’Oise: émotion à l’hôpital d’Eaubonne après le suicide d’un chirurgien

Une enquête est ouverte après le suicide d’un chirurgien orthopédique, retrouvé pendu dans son bureau. LE PARISIEN
Le médecin s’est suicidé dans son bureau. Un geste qui suscite l’émoi dans la communauté hospitalière. Une enquête est ouverte.
Une minute de silence a été programmée ce vendredi, et certains de ses collègues se sont déroulés à ses obsèques, jeudi à Paris. L’émotion est à son comble à l’hôpital Simone Veil d’Eaubonne, où un chirurgien orthopédique a mis fin à ses jours le 1 er juillet dernier, dans son bureau, lors de sa garde.

... http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/ ... 819614.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32068
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité