Suicides liés au travail

Re: Suicides liés au travail

Messagede Pïérô » 11 Juil 2017, 01:53

Fontenay-le-Comte. Des salariés à l'arrêt après le décès d’un soudeur

Après avoir appris le décès brutal d’un de leurs collègues, environ 80 salariés de Trouillet, le constructeur de semi-remorques de Fontenay-le Comte, ont décidé de débayer toute la journée de ce lundi.

Les salariés de Trouillet du site de Fontenay-le-Comte n’ont pas pris leur poste ce matin à 8h. Sur les 95 salariés, environ 80 se sont rassemblés sur le parking pour exprimer leur chagrin à la suite du suicide de l’un de leurs collègues. Ce dernier a mis fin à ses jours à son domicile dans le week-end. « Vendredi il travaillait encore », témoigne Denis Branger, un salarié

... http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... ur-5126461
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 14 Juil 2017, 12:29

Pau: Un responsable de Total mis en demeure après le suicide de deux salariés

La direction du travail estime dans son rapport que la direction du centre Total de Pau n'a pas géré les situations de souffrances au travail concernant deux de ses employés qui ont mis fin à leurs jours sur leur lieu de travail

Après les suicides de deux salariés du Centre Jean-Féger du groupe Total à Pau, en 2015 puis en 2017 sur le site, la Direction du travail (DIRECTTE) a mis en demeure le responsable du Centre « d'évaluer les risques psychosociaux », a-t-on appris mercredi.

La direction du travail a conclu dans son rapport d'enquête que le salarié dont le suicide a eu lieu en mars 2017 « était en souffrance depuis des mois » et que « cette souffrance n'a pas été prise en compte ».

« L'ensemble des éléments démontre que des manquements de l'organisation, des tensions, des situations de souffrance au travail (pleurs) et de fortes attentes en matière de reconnaissance économique (rémunération, évolution de carrière, mobilité) étaient connus. Cependant, cela n'a pas été géré», souligne la DIRECTTE dans son rapport de six pages. Il a été remis au chef d'établissement du Centre scientifique et technique Jean-Féger (CSTJF) qui a été mis en demeure le 2 juin.

... http://www.20minutes.fr/bordeaux/210347 ... x-salaries
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 28 Juil 2017, 19:26

Une dizaine de suicides chez Renault en quatre ans

Selon notre décompte, réalisé avec les syndicats sur quatre des onze sites du groupe en France, 10 suicides et 6 tentatives liés aux conditions de travail sont à déplorer depuis 2013.

Burn-out, dépressions, stress et des salariés qui mettent fin à leurs jours... Dix ans après la vague de suicides qui avait défrayé la chronique, avec 3 suicides d'octobre 2006 à février 2007 au Technocentre de Guyancourt (Yvelines), le quotidien de certains employés de Renault semble toujours aussi pénible.

Selon notre décompte réalisé avec des syndicats sur quatre des onze sites du constructeur en France (Cléon, Douai, Sandouville, Le Mans), au moins 10 suicides et 6 tentatives liés aux conditions de travail ont eu lieu entre 2013 et 2017.

Le dernier cas connu remonte au 3 avril à Sandouville (Seine-Maritime), où un père de famille d'une quarantaine d'années a tenté de se pendre dans un atelier. Il portait autour du cou une pancarte où il avait inscrit les noms de ses chefs d'atelier avec cette mention : ils «m'ont tué». A Noël, une autre employée a voulu se suicider dans les toilettes de l'usine. «Pour nous, ces tentatives sont liées à Renault, enrage Nicolas Guermonprez, délégué CGT. Les cadences sont infernales. En 2007, le projecteur avait été mis sur le malaise des cadres, on a oublié celui des ouvriers.»

... http://m.leparisien.fr/economie/une-diz ... 1481423552
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 29 Juil 2017, 15:33

Assez de vies broyées

A Renault, on tue à la tâche

Embauché en 2001, bien noté, Brahim, père de trois enfants a connu une évolution professionnelle continue jusqu'à devenir directeur de l'ingénierie de l'usine de Tanger au Maroc, qui emploie 3 000 à 4 000 personnes, puis est devenu directeur programme adjoint de la région Europe sur les projets transverses.

Il travaillait pour Renault au Technocentre de Guyancourt dans les Yvelines lorsque sa vie va basculer. Renault rappelle 43 000 Dacia Dokker produites au Maroc. « Il y avait un problème de serrure. Pour baisser son coût, un composant a été enlevé. Résultat, le véhicule ne remplissait plus les conditions d’homologation. » explique un syndicaliste du site. En tant que directeur de l’ingénierie au Maroc, c’est Brahim E. qui est tenu responsable par Renault . La direction le convoque à un entretien préalable à une sanction pouvant aller jusqu’au licenciement. Bouleversé par la procédure qu’il estime « totalement infondée, profondément injuste », explique la CFDT qui l’accompagnait à cet entretien, Brahim est à bout, « son monde s’écroule, il se remet à fumer, pleure et ne mange plus. Son corps n’a pas supporté ». Le bilan économique pour le constructeur est lourd, pour se dédouaner la direction a décider de faire porter le chapeau à Brahim. Pour les syndicalistes, c’est limpide :

« Jamais une personne seule ne prend une telle décision. C’est forcément collégial. La direction voulait un coupable et ils ont pris Brahim. »

Dominique Perrot, délégué syndical CGT sur le site va dans le même sens, « un seul homme n’a pas pu faire de telles modifications sur un véhicule et décider d’outrepasser l’homologation. Il y a forcément d’autres personnes qui étaient au courant ». Pour un syndicaliste de SUD, « Brahim a porté le chapeau » pour masquer la responsabilité du groupe. En effet, cette histoire tragique illustre la politique menée par Renault depuis plusieurs années. « La direction veut construire des voitures toujours plus vite à des coûts toujours plus bas, les salariés sont sous pression, ne comptent pas leurs heures. Et quand ça coince, des têtes tombent. C’est le management par la terreur. » explique un militant de la CGT.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Rena ... a-la-tache
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 30 Juil 2017, 14:08

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 08 Oct 2017, 14:31

Toulouse : une vague de suicides sur les chantiers du BTP

Les ouvriers qui travaillent sur les chantiers de Toulouse Montaudran Aerospace se sont mis en grève pour dénoncer le suicide de l’un de leurs collègues. C’est le 4e suicide en quelques mois sur les chantiers toulousains du BTP.

Après le suicide de quatre ouvriers des entreprises Cofely, Eiffage Construction et Socotrap, leurs collègues des chantiers du futur quartier Toulouse Montaudran Aérospace se sont mis en grève ce jeudi 29 septembre à l'appel de la CGT, pour dénoncer les conditions de travail, les cadences infernales et le stress qui selon eux sont à l'origine de cette vague de suicides.

C’est le suicide de trop

Le suicide de Jean-Paul, la semaine dernière, ouvrier chez Eiffage Construction depuis 16 ans, est à l'origine de la mobilisation de ses collègues. Ils ne veulent plus se taire, car il est le dernier d’une longue série. Son suicide intervient cinq jours après celui de Daniel, retrouvé pendu dans le local technique de l’entreprise toulousaine Cofely. Deux mois encore après, le suicide de Jean-Marc, ouvrier de la Socotrap. L'an passé, un autre salarié d'Eiffage Construction avait mis fin à ses jours en se rendant au travail. Quatre suicides en quelques mois.

... https://www.francebleu.fr/infos/societe ... 1475174495
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede Pïérô » 25 Oct 2017, 21:47

Suicide d'un brancardier de l'AP-HP à Bobigny : le syndicat Sud dénonce une enquête interne "bâclée"

Un brancardier de l'hôpital Avicenne de Bobigny, qui dépend de l'AP-HP, s'est suicidé le 16 octobre dernier, à son domicile, moins d'une semaine après la tentative de suicide d'un de ses collègues. Le syndicat Sud Santé dénonce une enquête interne "bâclée" après le suicide de cet agent.

Un brancardier a tenté de se suicider chez lui, et un autre a mis fin à ses jours, également à son domicile, à moins d'une semaine d'intervalle, les 11 et 16 octobre dernier. Ces deux agents travaillaient dans le même service de l'hôpital Avicenne de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, qui dépend de l'Assistance Publique Hôpitaux de Paris (AP-HP). Pour le syndicat SUD Santé, le travail pourrait être une cause de leur mal être.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1508861134
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 27 Oct 2017, 19:00

SUICIDE A L’HOPITAL AVICENNE
"La politique de productivité nous tue"

Le suicide et la tentative de suicide de 2 de nos collègues, du même service de brancardage, en moins d’une semaine,nous affectent profondément.
D’autant qu’à l’hôpital, les conditions de travail actuelles sont tellement délétères et violentes qu’elles ne peuvent qu’accentuer un mal être déjà existant. Les horaires imposés, les repos reportés, l’intensification du travail ne sont que notre peine quotidienne...sans autre sens au travail que d’ « aller vite ».
Depuis janvier 2017, aujourd’hui, c’est huit collègues qui se sont suicidés à l’AP-HP! La politique de productivité que nous impose le DG de l’AP-HP nous tue. C’est un
vrai crime organisé en toute impunité des pouvoirs publics ! Sous prétexte de dette publique ! Nous le dénonçons depuis plusieurs années et encore
dernièrement, avec la marche des hospitaliers de Sud Santé. Aujourd’hui, la ministre de la santé annonce une restriction budgétaire de 3 milliards pour la santé. C’est la continuité d’une politique d’austérité qui amène à la mort de l’hôpital et de ses personnels.
Alors que les suicides ne sont que la partie visible de l’iceberg, les épuisements professionnels, l’absentéisme et les turn over explosent dans l’institution.
La nouvelle notion de « qualité de vie au travail » que clame la direction d’Avicenne n’est qu’un «coup de com» qui nous ferait rire si la situation n’était pas aussi dramatique. La direction locale gère ce mal être que par la répression allant jusqu’à payer des médecins libéraux pour contrôler, à domicile, les agents en arrêt maladie, sans se soucier, pour le coup, de la dépense publique.
Elle va jusqu'à intimider et qualifier d’irresponsables les membres du CHSCT qui veulent mener leur enquête conformément à leurs prérogatives. Elle nous « met
en garde » en nous précisant qu’elle nous assignera au tribunal si jamais à la suite de cette enquête, un autre accident devait arriver. Elle invite au CHSCT des
collègues encore sous le choc pour faire pression sur les membres du CHSCT, elle essaie d’annuler un vote quand celui-ci ne lui convient pas...Bref, ce management
agressif ne doit pas rester impuni. Il est de notre devoir de le dénoncer et de l’arrêter. Interpellé par nos soins, l’inspecteur du travail s’est déplacé sur le site,
s’est présenté aux collègues du service de brancardage et a demandé la tenue d’un CHSCT en toute urgence. Par ailleurs, les organisations syndicales SUD, CGT et FO ap
pellent les collègues des services pour une minute de silence le jeudi 26 à 13h30.
Nous, les membres du CHSCT de l’hôpital Avicenne, nous engageons à mettre en œuvre tous les moyens qui sont à notre disposition pour connaître cette part du travail qui a a
mené au désespoir nos 2 collègues et qui maltraite les autres.
24 octobre 2017

https://www.facebook.com/luttesinvisibles/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 28 Oct 2017, 18:27

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 30 Oct 2017, 19:55

Interview exclusive après le reportage Cash Investigation

Suicide à LIDL. Le récit du frère de Yannick Sansonetti sur son combat pour la justice et la vérité

Yannick Sansonetti, 33 ans, s’est pendu le 29 mai 2015 dans une chambre froide de l’entrepôt LIDL de Rousset dans les Bouches-du-Rhône, dont il était responsable technique. Au terme d’un combat acharné de sa famille pour faire reconnaître la responsabilité de LIDL, le 1er septembre dernier, l’inspection du travail rendait des conclusions « accablantes pour l’entreprise », dénonçant « des agissements répétés de harcèlement moral à l’encontre de M. Yannick Sansonetti », une « surcharge de travail », des « propos dénigrants » et des « ordres inatteignables ».

Son frère Nicolas a décidé de sortir du silence et s’est exprimé publiquement une première fois dans le reportage Cash Investigation « Travail, ton univers impitoyable » diffusé sur France 2 le 26 septembre. Le décalage est saisissant entre le récit du frère et des collègues de Yannick, et les propos de Denis Maroldt, vice-président des relations sociales et humaines au sein de LIDL, tenant tête à Elise Lucet : « A ma connaissance, nous n’avons aucun signe avant-coureur qui nous permettait de penser qu’un drame de cette nature allait se produire ». Ces propos sont démentis à la fois par le rapport de l’inspection du travail et l’enquête d’Elise Lucet, avec une clarté révoltante. Nous avons interviewé Nicolas Sansonetti sur les deux ans de combat, encore en cours, de la famille de Yannick pour obtenir justice et vérité.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Suic ... -la-verite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede Pïérô » 05 Nov 2017, 13:10

Fleurbaix

La société Slembrouck sous le choc après le suicide d’un salarié dans l’entreprise

Un homme d’une quarantaine d’années s’est suicidé ce jeudi matin vers 5 heures dans les locaux de l’entreprise Slembrouck, où il était salarié.

... http://www.lavoixdunord.fr/257572/artic ... rie-dans-l
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 09 Nov 2017, 13:06

« On ne vient pas se suicider sur son lieu de travail pour rien »

CHU de Grenoble : suicide d’un neurochirurgien

Un jeune neurochirurgien de 36 ans s’est suicidé au CHU de Grenoble. Son corps, retrouvé au matin, était accompagné d’une lettre et d’une seringue médicamenteuse. Une vie de plus broyée, qu’on ne peut détacher de la vague de suicide qui accompagne l’hôpital public français depuis plusieurs années.

L’Hopital Michallon a été touché par la mort tragique d’un jeune neurochirurgien dans ses blocs opératoires dans la nuit du mercredi au jeudi dernier. Si la thèse avancée par plusieurs médias serait celle d’un suicide dû à des raisons « personnelles », elle en fait douter plus d’un. Comme le rapporte notamment le journal Le Parisien, un proche s’interroge : « On ne vient pas se suicider sur son lieu de travail pour rien. Or, le bloc opératoire est emblématique de la souffrance de beaucoup d’entre nous. Il y a plusieurs mois, il a été réorganisé, avec des modifications d’horaires et l’impression que l’argent prime sur tout. Cela a même entraîné des grèves. Depuis, beaucoup sont à bout », nous confie ce médecin. « Ces derniers mois, Laurent était éreinté, crevé par ses gardes à répétition. Il avait beaucoup maigri. A certains, il avait parlé de son inquiétude, de son souci pour l’avenir de la neurochirurgie au CHU », reprend le soignant, notant « qu’ici, on oscille donc entre tristesse, colère et inquiétude pour l’avenir ». Un malaise à l’hôpital qui n’a rien de nouveau et qui n’est pas sans rappeler la multiplication des suicides en son sein. Cette année avait vu naître différents collectifs comme « Santé 2017 » qui appelaient à comprendre l’urgence de la situation de ce service public et le mal être des travailleurs hospitaliers de toutes catégories face aux réorganisations froides à coup de coupes budgétaires et d’augmentation effrénée des cadences de travail, le tout avec de moins en moins d’hospitaliers. En somme une volonté par l’Etat de rentabilisation de l’hôpital public dont l’impact ne fait que se ressentir un peu plus chaque jour sur ses employés.

... http://www.revolutionpermanente.fr/CHU- ... chirurgien
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede Pïérô » 09 Nov 2017, 21:33

Fleurbaix : un salarié de Slembrouck se suicide au travail, sa compagne met en cause la hiérarchie

Xavier Mirallés, 42 ans, travaillait dans la société de transport Slembrouck, à Fleurbaix. Il s'est suicidé jeudi dernier dans le bureau de son supérieur. Sa compagne explique qu'il lui a envoyé un mail avant de mourir où il met en cause sa hiérarchie et une dose de travail trop importante.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 62099.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 14 Déc 2017, 20:53

Assez de vies broyées

Souffrance au travail. Tentative de suicide d’un enseignant en Dordogne

Un enseignant de technologie a tenté de mettre fin à ses jours mardi 5 décembre, dans sa salle de classe. Les élèves ont découvert le professeur gisant sur le sol après qu'il se soit taillé les veines.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Souf ... n-Dordogne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Suicides liés au travail

Messagede bipbip » 09 Jan 2018, 02:10

Toulouse: Une aide-soignante retrouvée morte dans les locaux de l'hôpital Purpan

Une aide-soignante du CHU Purpan a été retrouvée morte dimanche dans les locaux de l’hôpital Pierre-Paul Riquet…

C’est son mari qui a donné l’alerte, signalant aux autorités la disparition de sa femme. Une aide-soignante du service de médecine nucléaire de l’hôpital Pierre-Paul Riquet​ a été retrouvée inanimée dimanche dimanches dans les locaux de l’hôpital Pierre-Paul Riquet où elle travaillait.

Malgré les recherches lancées par les gendarmes et les personnels de l’hôpital, « elle n’a pu être retrouvée à temps », indique la direction du CHU de Toulouse dans un communiqué.

Des enquêtes médico-judiciaire et administrative ont été ouvertes pour déterminer les circonstances de ce drame, mais la piste de l’acte volontaire semble privilégiée.

... http://www.20minutes.fr/societe/2197807 ... tal-purpan
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités