Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 12 Juil 2017, 08:44

Michelin : 1 500 postes de travail en moins malgré des profits records ?
Michelin annonce la suppression de 1500 emplois en France d’ici à 2021. Ils s’ajoutent dans la même annonce aux 450 postes de travail supprimés aux États-Unis…
Michelin est le premier fabricant de pneumatiques dans le monde. C’est l’une des plus anciennes et plus puissantes firmes capitalistes françaises appartenant depuis plus d’un siècle à la même famille d’actionnaires. Michelin emploie plus de 110 000 salariéEs à travers le monde, dont près de 20 000 en France. Ayant réalisé plus de 1,6 milliard d’euros de profits l’an dernier (sur un chiffre d’affaires de presque 21 milliards), la rentabilité a atteint un record, avec une marge opérationnelle de 12,9 %. Et le cours de l’action Michelin a vu sa valeur augmenter en bourse de 147 % depuis cinq ans. Bref, c’est une firme mondialisée prospère, dont la seule raison sérieuse pour ces suppressions d’emplois est de produire encore plus d’enrichissement pour ses propriétaires rentiers et ses actionnaires.
En comptant les embauches annoncées, d’ici 2021, 5 000 salariéEs de Michelin devront quitter le groupe en France, et 2 000 salariéEs basés à Clermont-Ferrand sont concernés. Alors que cette ville est construite autour de cette quasi mono industrie, on peut prévoir les dégâts au-delà des seules usines Michelin. Michelin ne remplacera pas 970 départs en retraite d’ici 2021. De 30 000 dans les années 1970, les effectifs Michelin y passeront à moins de 10 000 dans la ville. Les départs, incluant des pré-retraites, seront certes au volontariat, mais on connaît la chanson : plus on se rapproche des dates butoirs, plus les pressions individuelles augmentent… avec des départs « volontaires » de plus en plus forcés ! Et 970 emplois en moins, c’est une charge supplémentaire pour celles et ceux qui restent.
... http://www.anti-k.org/2017/07/10/michel ... %e2%80%89/


870 licenciements en vue dans le groupe Auchan, malgré les millions d’euros versés par l’Etat
Les salariés des dépôts Simply Market d'Amiens se mobilisent depuis des mois contre un PSE qui prévoit une réduction drastique d'effectifs, dans le cadre d'un plan national de suppressions de postes dans le groupe Auchan. Dans un communiqué que nous relayons ci-dessous, la CGT rappelle à quel point la perfusion d'entreprises privées par des fonds publics via les crédits d'impôts CICE est une mascarade, et appelle l'Etat à prendre ses responsabilités.
... http://www.revolutionpermanente.fr/870- ... par-l-Etat
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 18:39

Plus de 300 000 suppressions d'emplois en cours ou envisagées (hors projets Macron...)

ET SI TOUTES LES VICTIMES DEJA PROGRAMMEES DES LICENCIEMENTS SE RETROUVAIENT LE 12 SEPTEMBRE
Liste non exhaustive de "plans sociaux", fermetures, liquidations, licenciements et suppressions de postes en cours, projetés ou dans l'air.

Au total plus de 300 000 suppressions d'emplois annoncés ou en prévision depuis 2016, courant 2017 et plus de 320 000 si on va un peu au delà de fin 2017 (les chiffres et les estimations citées sont données soit par la presse soit par les organisations syndicales). Et bien sûr, tout cela indépendamment des projets de suppressions de postes de fonctionnaires par Macron...

... https://www.facebook.com/luttesinvisibl ... 86783016:0
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 21 Oct 2017, 14:16

Plus de 500 000 suppressions d'emplois en cours ou envisagées
ET SI TOUTES LES VICTIMES DÉJÀ PROGRAMMÉES DES LICENCIEMENTS SE RETROUVAIENT LE 18 NOVEMBRE POUR LA MARCHE SUR L'ÉLYSÉE ET CAMPAIENT SUR LES JARDINS PUISQUE CE SERAIENT DES "VACANCIERS"

Liste non exhaustive de "plans sociaux", fermetures, liquidations, licenciements et suppressions de postes en cours, projetés ou dans l'air, à partir de 2016 et jusqu'en 2018.
Au total plus de 500 000 suppressions d'emplois annoncés ou en prévision depuis 2016, courant 2017 et prévues pour 2018 (les chiffres et les estimations citées sont données soit par la presse soit par les organisations syndicales). Et bien sûr, tout cela indépendamment des projets de suppressions de postes de 120 000 fonctionnaires par Macron en 5 ans...

... https://www.facebook.com/luttesinvisibl ... 3983036076
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 27 Oct 2017, 03:03

PLUS DE 700 000 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS EN COURS OU ENVISAGÉES SUR 2016, 2017 ET 2018

MARCHE DES FAINÉANTS SUR L'ÉLYSÉE LE 18 NOVEMBRE 2017

Et si toutes les victimes des licenciements organisés par les "premiers de cordée" se retrouvaient le 18 novembre dans les jardins de l'Elysée
Ci-dessous, liste non exhaustive de "plans sociaux", fermetures, liquidations, licenciements et suppressions de postes en cours, projetés ou dans l'air, à partir de 2016 et jusqu'en 2018.
Au total plus de 700 000 suppressions d'emplois annoncés ou en prévision depuis 2016, courant 2017 et prévues pour 2018 (les chiffres et les estimations citées sont données soit par la presse soit par les organisations syndicales). Et cela indépendamment des projets de suppressions de postes de 120 000 fonctionnaires par Macron en 5 ans...
#emploi

... https://www.facebook.com/luttesinvisibl ... 8586052949
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 10 Nov 2017, 21:37

PLUS DE 800 000 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS EN COURS OU ENVISAGÉES SUR LES ANNÉES 2016, 2017 ET 2018

Plus de 460 plans de licenciements collectifs et aucun plan de bataille pour le "tous ensemble"
LE 16 NOVEMBRE ON MANIFESTE TOUS ENSEMBLE, LE 17 ON CONTINUE ET LE 18 ON MARCHE SUR L'ÉLYSÉE !

Ci-dessous, liste non exhaustive de "plans sociaux", fermetures, liquidations, licenciements et suppressions de postes en cours, projetés ou dans l'air, à partir de 2016 et jusqu'en 2018.

... https://www.facebook.com/luttesinvisibl ... 6675547140
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 18 Nov 2017, 20:06

Le sidérurgiste Ascometal proche du dépôt de bilan

En difficulté financière, le fabricant d’aciers spéciaux français, qui emploie 1 550 salariés, devrait se « déclarer en cessation de paiement dans les prochains jours », selon la CFDT.

L’entreprise sidérurgique française Ascometal devrait déposer son bilan en début de semaine prochaine, en vue de son placement en redressement judiciaire, ont fait savoir samedi des sources concordantes, qui confirment une information du Figaro.

Le fabricant d’aciers spéciaux (pour la mécanique, l’automobile, l’industrie des hydrocarbures), qui emploie près de 1 550 salariés, devrait « se déclarer en cessation de paiement dans les prochains jours » auprès du tribunal de grande instance de Strasbourg, selon Cyril Brand, élu CFDT de l’entreprise.

... http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... Y2FiThL.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 09 Jan 2018, 03:25

Pimkie et Peugeot vont utiliser la rupture conventionnelle collective

Avant même la publication fin décembre des décrets d’application de la rupture conventionnelle collective, une des dispositions des ordonnances sur la loi travail, le groupe PSA et l’enseigne Pimkie ont annoncé vouloir y recourir. Une de ces deux entreprises inaugurera la mesure permettant aux entreprises de se séparer de salariés sans justifications économiques, et leur offrant un cadre bien moins contraignant que les plans de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Qui de Pimkie, l’enseigne de prêt-à-porter féminin, ou de Peugeot-PSA conclura la première rupture conventionnelle collective ? Pimkie, l’entreprise du nord de la France, propriété de la famille Mulliez, a été la première à déclarer publiquement ses intentions. La nouvelle, révélée dans la presse le 22 décembre, avait été annoncée aux représentants du personnel le 19 décembre lors d’un comité d’entreprise. Soit la veille de la promulgation des deux décrets d’application par le gouvernement. Comme Pimkie, PSA a informé le 19 décembre les délégués syndicaux centraux de l’entreprise de l’ouverture de négociations sur la rupture conventionnelle collective, anticipant de quelques jours la publication au journal officiel et l’entrée en vigueur des décrets d’application.

... https://rapportsdeforce.fr/classes-en-l ... e-01061357
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 21:36

PLUS DE 800 000 SUPPRESSIONS D'EMPLOIS REALISEES, EN COURS OU ENVISAGÉES SUR LES ANNÉES 2016, 2017 ET 2018, plus de 600 plans de licenciements collectifs, 500 luttes contre les licenciements et maintenant le désastre des "ruptures conventionnelles collectives"

Liste non exhaustive de "plans sociaux", fermetures, liquidations, licenciements et suppressions de postes en cours, projetés ou dans l'air, à partir de 2016 et jusqu'en 2018.

... https://www.facebook.com/luttesinvisibl ... 3803076427
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 15 Jan 2018, 00:07

Le groupe PSA compte supprimer dans les mois à venir plus de 2 200 emplois !

Image

https://www.solidaires.org/Le-groupe-PS ... 00-emplois
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 20 Jan 2018, 17:38

Casse sur ordonnances dans le commerce

Code du travail. Pimkie, Carrefour, KFC… De nombreuses sociétés exploitent les opportunités offertes par la loi travail, applicable depuis ce début d’année, pour licencier sans raison économique réelle.

Depuis l’entrée en vigueur des ordonnances Macron, le patronat dispose de tout un arsenal pour supprimer postes et acquis sociaux et pour maximiser ses profits. Le secteur du commerce est particulièrement touché : Pimkie, Vivarte, Carrefour, Castorama, Monoprix, Cora, KFC… Les exemples se multiplient.

... https://humanite.fr/casse-sur-ordonnanc ... rce-648948
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 25 Jan 2018, 15:03

Carrefour: 2.400 postes supprimés au siège et 2.100 salariés des ex-magasins Dia sur la sellette

Le groupe Carrefour a dévoilé ce mardi son plan de transformation...

On s’en doutait mais c’est confirmé. Carrefour va supprimer 2.400 postes à son siège en France, qui en compte actuellement 10.500, via un plan de départs volontaires, dans le cadre de son « plan de transformation », a annoncé ce mardi le groupe dans un communiqué.

Carrefour va aussi mettre en oeuvre un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) pour les 2.100 salariés des 273 ex-magasins Dia dont le groupe va se séparer. L'« ambition » est de pouvoir faire des « offres attractives de reclassement » à la moitié de ces 2.100 salariés et de trouver des repreneurs pour ces magasins, a précisé le PDG du groupe Alexandre Bompard.

... http://www.20minutes.fr/economie/220694 ... olontaires
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 08 Fév 2018, 23:42

Enedis prévoit de supprimer 2.000 postes en 3 ans, selon la CGT

PARIS (Reuters) - Enedis, filiale d'EDF en charge du réseau français de distribution d'électricité, prévoit de supprimer quelque 2.000 postes d'ici à fin 2020, selon un communiqué de la CGT diffusé mercredi.

Evoquant une "rupture" depuis fin 2016 avec la politique de "redressement industriel" de la société, le syndicat dénonce des "économies de tous ordres" afin de "maintenir un niveau de rentabilité élevé et servir un niveau de dividende de 83% du résultat net de l'entreprise à sa maison mère".

S'appuyant sur une analyse du "plan à moyen terme" d'Enedis commandée par son comité central d'entreprise, la CGT précise que les effectifs de la société, qui gère les lignes moyenne et basse tension, devraient s'établir autour de 34.800 personnes à fin 2020 contre 36.720 à fin 2017.

Selon le syndicat, Enedis a révisé "très fortement à la baisse" les trajectoires qu'elles avaient communiquées à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans le cadre de l'élaboration des tarifs d'utilisation des réseaux de distribution d'électricité (Turpe), en 2016.

La CGT précise que la société souhaite ainsi "uniquement (...) compenser le manque à gagner issu d'un taux de rémunération des capitaux investis retenu par le régulateur inférieur à sa demande".

Dénonçant une "logique financière de court terme qui revient à détourner de ses objectifs l'argent payé par les usagers", le syndicat fait également savoir qu'Enedis devrait passer d'une trésorerie nette de 1,8 milliard d'euros à fin 2017 à une dette nette de 2,5 milliards à fin 2021.

... http://www.boursorama.com/actualites/en ... e7b2467c86
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 11 Fév 2018, 16:31

Chez Enedis, l’emploi trinque pour muscler EDF

La CGT alerte sur le plan d’économies et de suppression de 2 000 postes imposé à l’ex-ERDF par sa maison mère, en mal de cash pour tous ses projets.

EDF a besoin d’argent, de beaucoup d’argent, pour mener à bien les chantiers colossaux que son principal actionnaire, l’État, lui a fixés. En plus d’être devenu, le mois dernier, actionnaire à 75 % des activités réacteurs nucléaires d’Areva, valorisées à 2,47 milliards d’euros, le champion tricolore de l’électricité doit débourser 51 milliards d’euros d’ici à 2025 afin de prolonger l’existence de ses 58 réacteurs et, en sus, débloquer deux tiers des 21 milliards d’euros nécessaires à la construction des deux réacteurs EPR d’Hinkley Point, en Angleterre. Endetté à hauteur de 35 milliards d’euros et affaibli par les actuels prix bas de l’électricité en Europe, EDF puise donc allégrement dans les coffres de ses filiales. Au premier rang desquelles Enedis. Les activités de l’ex-ERDF, qui gère le 1,3 million de kilomètres de lignes moyenne et basse tension, n’avaient en 2016 généré pas moins de 25 % de son excédent brut d’exploitation, avec 500 millions d’euros de dividendes. La direction d’EDF semble en avoir réclamé encore plus.

... https://humanite.fr/energie-chez-enedis ... edf-650245
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 14 Fév 2018, 09:52

Plans sociaux

Castorama, Brico Dépôt, Pages Jaunes, Mappy : des centaines de postes supprimés

Castorama et Brico Dépôt, deux enseignes du groupe Kingfisher, viennent d’annoncer la suppression de 409 postes. Même son de cloche chez Pages Jaunes et Mappy, du groupe SoLocal, où 900 postes vont être supprimés.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Cast ... -supprimes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Les "plans sociaux" pour les mois prochains

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 19:34

Castorama, Brico Dépôt, Pages Jaunes, Mappy : des centaines de postes supprimés
Castorama et Brico Dépôt, deux enseignes du groupe Kingfisher, viennent d’annoncer la suppression de 409 postes. Même son de cloche chez Pages Jaunes et Mappy, du groupe SoLocal, où 900 postes vont être supprimés.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Cast ... -supprimes

SoLocal réduira ses effectifs de plus de 20 %
LR: Les services de renseignements téléphoniques ont été mis en place par le service public des Postes et Télégraphes avec un numéro unique, le 12, ouvert dès 1938, à partir des annuaires qu’ils éditaient. Les petits marioles de la libéralisation-privatisation dans leur zèle pour détruire un service public ont imaginé en 1997 une privatisation sous le fallacieux prétexte d’obtenir une baisse de prix et de meilleurs services. Le résultat est un fiasco absolu, la mise en concurrence a multiplié les sociétés de services avec pour chacune d’elles une part du marché insuffisante et des faillites sont même survenues. les difficultés auxquelles sont confrontées les « pages jaunes » trouvent leur source dans cette réforme libérale imbécile. La mise en place des renseignements en 118 a débouché sur une mauvaise qualité de service, des prix très élevés et en constante augmentation, l’opacité tarifaire, et même le recours à des arnaques en tous genres. Il faut boycotter tous ces escrocs pour se tourner vers le 12 (c’est-à-dire le 118 712) géré par France Telecom. Voir articles ci-dessous.
... http://www.anti-k.org/2018/02/14/soloca ... lus-de-20/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité