Environnement

Re: Environnement

Messagede bipbip » 10 Avr 2018, 00:53

Pesticides : les parlementaires bradent l’engagement de Macron

Un rapport parlementaire sur l’utilisation des pesticides suscite l’indignation des associations environnementales pour sa pusillanimité, sinon son recul par rapport aux engagements du président de la République. Delphine Batho, vice-présidente de la mission, a démissionné en guise de protestation.

C’était l’un des engagements les plus forts pris par le président de la République en matière d’écologie : le 27 novembre 2017, dans un tweet, il annonçait l’interdiction du glyphosate en France d’ici trois ans. Il lui a fallu moins de trois mois pour amender sa promesse et évoquer une dérogation pour environ 10 % des cas où il n’y aurait pas d’alternative. Les députés de sa majorité semblent le suivre dans cette timidité croissante vis-à-vis des défenseurs des pesticides.

La Mission d’information commune sur l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, créée à l’automne dernier au moment des états généraux de l’alimentation et en plein débat européen sur le glyphosate, a rendu public son rapport le mercredi 4 avril. Il a provoqué l’indignation des associations environnementales et la démission de la députée Delphine Batho de la vice-présidence de cette mission.

... https://reporterre.net/Pesticides-les-p ... -de-Macron
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 21 Avr 2018, 17:03

La France prête à ouvrir grand les vannes de l’huile de palme

Un document embarrassant prouve le double jeu du gouvernement dans la lutte contre la déforestation.

Greenpeace France et les Amis de la Terre se sont procuré un document émis par la préfecture des Bouches-du-Rhône, détaillant le plan d’approvisionnement de Total pour sa bio-raffinerie géante de La Mède. Le projet, qui fera bondir les importations françaises d’huile de palme de 64%, démontre l’incohérence totale du gouvernement français. Alors qu’il affiche sa volonté de mettre fin à la déforestation importée, il s’apprête à autoriser l’importation massive d’un produit destructeur pour les forêts d’Indonésie et de Malaisie notamment.

550 000 tonnes d’huile de palme seront importées chaque année pour alimenter la bio-raffinerie de Total à La Mède. A titre de comparaison, environ 136 000 tonnes d’huile de palme alimentaire sont consommées chaque année en France [1].

La hausse soudaine des importations françaises d’huile de palme aura des conséquences désastreuses dans les pays producteurs, où cette culture est largement responsable de la destruction des forêts tropicales. Le gouvernement exige de Total que son huile de palme soit certifiée (notamment RSPO) mais aucune certification ne garantit aujourd’hui l’absence d’impacts directs ou indirects sur les forêts. La préservation des forêts, puits de carbone et réservoirs de biodiversité, est pourtant essentielle pour combattre le changement climatique.

“Si Emmanuel Macron entend être un véritable leader de la lutte contre le changement climatique, il est grand temps que l’Etat cesse de soutenir les agrocarburants de première génération, tant sur les plans législatif et fiscal que diplomatique. Quand la France décide d’ouvrir les vannes de l’huile de palme, les grands discours sur la protection du climat sonnent creux”, analyse Clément Sénéchal, chargé de campagne Forêts à Greenpeace France.

Du fait de la déforestation qu’entraîne la culture du palmier à huile, le biodiesel, dont Total veut abreuver le marché européen à travers sa bio-raffinerie, serait responsable de trois fois plus d’émissions de gaz à effet de serre que les carburants fossiles et aurait donc un impact catastrophique sur le climat [2].

Pour Sylvain Angerand, coordinateur des campagnes pour les Amis de la Terre, “ les prochaines semaines sont décisives car l’Europe est en train de réviser sa politique de soutien aux agrocarburants. En juillet 2017, lors de la présentation de son Plan climat, la France a annoncé son intention d’interdire l’utilisation d’huile de palme dans les carburants. Pourtant, elle bloque aujourd’hui les décisions à Bruxelles. La France aura une responsabilité très lourde si elle fait échouer les négociations permettant d’exclure les agrocarburants contribuant le plus fortement à la déforestation ”.

Références

[1] Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt/CGAAER/CGEDD : Jean-Jacques Bénézit, François Champanhet, Marie-Hélène Aubert, Michel-Régis Talon – Rapport n° 16089 http://agriculture.gouv.fr/durabilite-d ... -vegetales

[2] Valin H, Peters D, van den Berg M, Frank S, Havlik P, Forsell N, Hamelinck C, Pirker J, et al.(2015). The land use change impact of biofuels consumed in the EU: Quantification of area and greenhouse gas impacts. ECOFYS Netherlands B.V. , Utrecht, Netherlands. https://ec.europa.eu/energy/sites/ener/ ... cation.pdf


https://www.greenpeace.fr/espace-presse ... -de-palme/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 21 Avr 2018, 21:12

Une commission de l’Assemblée nationale a voté l’expérimentation de l’épandage de pesticides par drone

Ce vendredi 20 avril au matin, dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable », la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a voté un amendement autorisant l’expérimentation de la pulvérisation de pesticides par drone. Plus précisément, « une expérimentation de l’utilisation des aéronefs télépilotés pour la pulvérisation aérienne de produits phytopharmaceutiques sera menée sur des surfaces agricoles plantées en vigne et présentant une pente supérieure ou égale à 30 %, pour une période maximale de trois ans ».

Ce vote a fait bondir François Veillerette, président de l’association de lutte contre les pesticides Générations futures. « Cette utilisation apparaît à titre expérimental mais ce n’est quand même pas une bonne nouvelle. C’est un petit pas en arrière et une nouvelle dérogation à l’interdiction communautaire de la pulvérisation aérienne, alerte-t-il. On nous dit que ce sera seulement pour les sols en pente, et puis pour des produits bio — ce qui n’est pas précisé dans l’amendement. Mais c’est un pied dans la porte et on nous dira bientôt que la pulvérisation par drone est formidable et sans danger, et qu’on va pouvoir mettre des drones à la place des avions ou des êtres humains. Mais nous, ce qu’on veut, ce ne sont pas des drones, c’est la réduction de l’utilisation des pesticides. »

... https://reporterre.net/Une-commission-d ... l-epandage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 26 Avr 2018, 17:41

Santé publique

À Fos-sur-Mer, les habitants sont toujours confrontés à une grande opacité face aux pollutions industrielles

À Fos-sur-Mer comme ailleurs, l’État rechigne à faire la lumière sur les conséquences réelles de la pollution générée par ces zones industrielles. Pourtant, salariés et habitants la subissent de plein fouet. « Les affections respiratoires concernent près d’un adulte sur deux, et un enfant sur quatre », indiquait une étude scientifique participative. Un an plus tard, les agences de santé publique n’ont toujours pas livré de nouveaux éléments, ni mis en place un registre des cancers, comme cela existe dans d’autres départements. Via des associations et un institut éco-citoyen, des habitants cherchent à en savoir plus. Un reportage de L’Âge de faire.

... https://www.bastamag.net/A-Fos-sur-Mer- ... acite-face
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 30 Avr 2018, 15:53

Micropolluants: de minuscules particules au potentiel toxique

LR: En d’autres termes, la catastrophique pollution des eaux destinées à la consommation ou à l’irrigation, à l’échelle de la planète, est l’occasion pour certains de faire encore de bonnes affaires, « les investissements dans les technologies de réduction des MP (micro pollution) comme l’ozonation et l’adsorption sur charbon actif sont extrêmement rentables.

Les micropolluants (MP) sont les conséquences du confort de la vie moderne. Ces petits composés chimiques et biologiques sont disséminés dans les millions de produits des économies avancées.

Les technologies actuelles de traitement de l’eau ne sont pas conçues pour traiter les MP et la concentration de ces derniers augmente dans les eaux souterraines et les milieux aquatiques. La vie marine en subit déjà les effets négatifs. Les humains pourraient être les prochains.

Heureusement, des technologies rentables existent.

... https://www.anti-k.org/2018/04/30/micro ... l-toxique/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 30 Avr 2018, 18:02

Selon Greenpeace, la PAC encourage la pollution agricole

Mardi 24 avril, Greenpeace a publié une enquête intitulée « Politique agricole commune et élevage : comment le système en place encourage la pollution ».

Une équipe de journalistes européens a enquêté dans huit pays de l’Union européenne, afin de déterminer si les exploitations agricoles qui polluent le plus recevaient des subventions européennes de la PAC. « Malheureusement, la réponse est oui », écrit l’ONG dans un communiqué.

Concrètement, les journalistes ont croisé les données entre la liste des montants alloués aux bénéficiaires de la PAC, et la liste qui répertorie les émissions d’ammoniac par ferme (la seule pollution qui soit suivie à l’échelle des exploitations). Résultat : en France, le journaliste Mark Lee Hunter, qui a coordonné ce travail, a identifié 436 structures agricoles qui polluent et touchent des subventions publiques européennes : 421 exploitations porcines et avicoles et 15 entreprises agroalimentaires.

Les exploitations qui apparaissent dans ce classement sont toutes du même type : des fermes-usines qui produisent soit du porc soit de la volaille par milliers. Toutes les fermes du classement produisent ainsi, a minima, plus de 2.000 porcs ou 40.000 volailles, ce qui est bien au-delà des standards de la production française. Malgré un fonctionnement très libéral, ces structures touchent des montants colossaux d’argent public : les 20 premières ont ainsi touché plus de 115.000 euros annuels de subventions PAC en moyenne.

« Cette enquête est claire : la PAC rémunère des pollueurs, déclare Suzanne Dalle, chargée de campagne agriculture chez Greenpeace France. C’est l’ensemble du système de subventions qu’il faut revoir. » L’ONG souligne notamment que c’est l’ensemble du fonctionnement de la PAC avec son système de rétribution à l’hectare qui pousse à l’intensification et l’agrandissement des exploitations. Or, le seul moyen de réellement régler les pollutions environnementales liées à l’élevage, c’est de réduire le cheptel et de désintensifier l’élevage.

« On produit trop d’animaux. La PAC doit encourager à en produire moins et de meilleure qualité. L’accès aux aides doit absolument être soumis à des conditions, afin de stopper cette course à l’agrandissement et à l’intensification. Elles doivent en effet être conditionnées au nombre d’actifs et au nombre d’animaux par hectare pour permettre une réelle transition vers un modèle plus vertueux et écologique. »

https://reporterre.net/Greepeance-montr ... n-agricole
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 30 Avr 2018, 22:44

Derrière la santé environnementale, la logique du profit

Les études sur la santé et l’environnement se multiplient, témoignant d’une préoccupation grandissante à l’égard des liens entre pollutions environnementales et maladies. Mais des freins économiques et politiques persistent.

Situé entre la mer Méditerranée et l’Etang de Berre, proche d’une des plus grandes zones industrialo-portuaires, Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) est l’un des territoires les plus pollués de France. C’est de là, et pour cette raison, que s’élancera demain, mardi 1er mai, la marche « Vérité et justice » pour la santé environnementale, organisée par une trentaine d’ONG pour inciter l’État à agir plus fortement sur les questions de santé environnementale. Baptisée « Les cobayes lancent l’alerte », elle reliera Fos-sur-Mer à Paris (le 30 juin), puis Bruxelles (le 1er juillet), au gré d’étapes qui déclineront différentes problématiques : pollution des sols des sites industriels à Marseille, malbouffe aux Abrets, nucléaire à Saint-Vulbas, pollution de l’air à Chambéry, perturbateurs endocriniens à Clermont-Ferrand…

... https://www.humanite.fr/derriere-la-san ... fit-654571
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 02 Mai 2018, 17:27

Pollution de l’air : dans la vallée de l’Arve, des habitants attaquent l’État pour « carence fautive »

Plusieurs habitants de la vallée de l’Arve attaquent l’État pour « carence fautive » et s’apprêtent à déposer un recours devant le tribunal administratif de Grenoble. En cause : les niveaux de pollution de l’air dans cette vallée de Haute-Savoie.

... https://www.placegrenet.fr/2018/04/30/p ... ive/188579
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 06 Mai 2018, 16:55

Biocarburant. Total met de l’eau dans son huile de palme

Devant la levée de boucliers des ONG et syndicats, le projet de bioraffinerie à la Mède utilisant notamment de l’huile de palme pourrait s’orienter vers de nouvelles solutions.

... https://www.humanite.fr/biocarburant-to ... lme-654759
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 10 Mai 2018, 15:07

L’ONF encourage la biomasse industrielle au détriment des forêts et du climat

Sous l’impulsion de l’Union européenne, la biomasse destinée à la production d’électricité se développe sur le continent. Syndicalistes forestiers et écologistes s’inquiètent de cette tendance à l’« industrialisation » de la forêt, illustrée par cette découverte de Reporterre : l’Office national des forêts (ONF) installe une filière d’approvisionnement de la centrale à biomasse de Gardanne et exporte au Danemark.

Remplacer le charbon par du bois dans les centrales thermiques pour produire de l’électricité, la Commission européenne en rêve comme solution au défi climatique. Elle prévoit que 60 % des énergies renouvelables futures soient assurés par la biomasse, dont en grande majorité du bois-énergie. En France, l’objectif est partagé par Nicolas Hulot. Répondre « aux objectifs d’accélération du développement des énergies renouvelables rappelés lors du sommet sur le climat One Planet Summit », en décembre dernier à Paris, est sa volonté, affirmée dans un communiqué à l’occasion de la désignation de 11 projets de biomasse lauréats pour être soutenus par l’État.

Mais pour plusieurs ONG environnementales, le développement industriel du bois-énergie remet en cause son caractère renouvelable. Pire, la généralisation de l’utilisation du bois pour la production d’électricité dans de grandes centrales thermiques rendrait l’impact de cette énergie sur le climat plus néfaste que le charbon, alors que ses partisans défendent une « neutralité carbone ». « Si les forêts sont exploitées de manière plus intensive en permanence à cause de la bioénergie, elles ne parviendront jamais à régénérer le réservoir de carbone perdu », juge la Fern, une ONG qui agit auprès de la Commission européenne pour qu’elle change sa vision économique de la forêt.

... https://reporterre.net/L-ONF-encourage- ... -du-climat
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede Pïérô » 11 Mai 2018, 07:44

La France alourdit régulièrement sa dette écologique

Dès le 5 mai, la France aura consommé plus de ressources naturelles que son territoire ne peut lui en apporter. En 2008, ce jour du dépassement était le 25 avril.

La date tombe mal pour une opération de communication. Dès samedi 5 mai, début d’un long pont, les Français vivront à crédit écologique, nous dit le WWF. Plus exactement, à partir de demain, nous consommerons plus de sols, de prairies, de bois, de poissons et de carbone que l’environnement n’est capable de produire ou de stocker (pour le CO2). Pas sûr que nos concitoyens s’en préoccupent beaucoup à la veille de la célébration de la fin de la Seconde guerre mondiale.

Si les grands pays gaspilleurs que sont les Etats-Unis, le Canada ou l’Australie commémorent leur ‘jour du dépassement’ dès le mois de mars, la France n’est pas pour autant une bonne élève.

... http://www.journaldelenvironnement.net/ ... ique,91597
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Environnement

Messagede bipbip » 16 Mai 2018, 14:56

Décharge sauvage du Havre : quand la mer paie l’addition de la société de consommation

En périphérie du Havre, gravats, ferrailles, plastiques, produits chimiques et autres rebuts en tous genres ont été déversés en pied de falaise pendant des dizaines d’années, jusqu’à l’interdiction de cette décharge. Les lieux rejettent depuis, au gré des tempêtes, leurs 3 millions de tonnes de déchets dans la mer. Associations et habitants lancent l’alerte. Alors qu’il a présenté son plan pour l’« économie circulaire » ainsi que des mesures anti-gaspillage, le Premier ministre Édouard Philippe, ancien maire du Havre, les écoutera-t-il ? L’État soldera-t-il enfin le passif des dizaines de décharges sauvages qui perdurent ?

... https://www.bastamag.net/Decharge-sauva ... societe-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 18 Mai 2018, 13:03

Pour vendre des Rafale à la Malaisie, la France autorise l’huile de palme dans le carburant

À Bruxelles, le gouvernement français s’oppose à l’interdiction de l’importation d’huile de palme. En France, il autorise la « bioraffinerie » de Total à La Mède, qui va augmenter de moitié les importations de cette huile aux conséquences désastreuses sur les forêts tropicales et le climat mondial.

... https://reporterre.net/Pour-vendre-des- ... palme-dans
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 18 Mai 2018, 20:10

Un an après l’élection du président Macron, les lobbies progressent et la nature régresse

La France vient de s’opposer à la proposition de la Commission Européenne d’un moratoire visant à suspendre la chasse à la tourterelle des bois. Cette espèce est pourtant vulnérable au niveau mondial (liste rouge UICN). Cette information accable la LPO, qui constate une fois de plus le peu de cas fait aux enjeux de biodiversité dès lors qu’il s’agit de satisfaire aux lobbies cynégétiques.

... https://www.lpo.fr/actualites/un-an-apr ... esse-2-dp1
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 21 Mai 2018, 15:02

Agrocarburants : une fausse solution à la crise écologique

Alors que le gouvernement vient de donner son autorisation pour la mise en service de la bio-raffinerie Total de la Mède (Bouches du Rhône), les agrocarburants - ou biocarburants pour leurs promoteurs - constituent l'exemple type d'une tentative de solution technique à la crise écologique qui se révèle in fine plus destructrice que bénéfique.

La nouvelle n'est pas passée inaperçue et suscite de nombreuses oppositions (cf le blog de Leo Le Calvez) : le gouvernement, par l'intermédiaire de son ministre de la "transition écologique" Nicolas Hulot, vient de donner son autorisation à Total pour exploiter la bio-raffinerie de La Mède, une ancienne raffinerie de pétrole brut reconvertie. Les chiffres sont vertigineux, elle engloutira 550 000 tonnes d'huile de palme par an ce qui devrait faire bondir les importations françaises de plus de 60% (plus de détails dans l'article de Science et Avenir 3). Ces chiffres fâchent car l'huile de palme a aujourd'hui très mauvaise presse : déforestation, exploitations de travailleurs pauvres, impacts sur la santé... à tel point que les mentions "sans huile de palme" fleurissent sur les étiquettes de nos produits de consommation courante.

Prenons toutefois garde à ce que l'arbre ne cache pas la forêt. Dans les conditions actuelles, l'huile de palme est certainement la pire source d'agrocarburant, mais ce sont bien les agrocarburants dans leur ensemble qu'il faut dénoncer, même quand il s'agit d'huile de colza française ou de biocarburants de seconde génération.

... https://blogs.mediapart.fr/helloat-sylv ... ecologique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités