Environnement

Re: Environnement

Messagede bipbip » 01 Aoû 2017, 23:43

Environnement. Le silencieux empoisonnement des rivières

Sujet méconnu, la présence généralisée de microplastiques dans les rivières françaises a pourtant de quoi inquiéter sur le plan environnemental.

Huit milliards de tonnes. C’est, selon une étude publiée dans Science Advances, la quantité de plastique que l’homme a produite depuis 1950. Et ce chiffre pourrait passer à 25 milliards d’ici à 2050.

... https://www.humanite.fr/environnement-l ... res-639544
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 11 Aoû 2017, 16:08

Roundup : Les documents qui accablent Monsanto

Des documents publiés mardi 1er août dans le cadre d’un procès intenté à San Francisco contre Monsanto révèlent comment le géant américain de l’agriculture cherche à influencer les scientifiques et les médias concernant son produit phare, le Roundup.

Cette série d’e-mails a été divulguée par un cabinet d’avocats impliqué dans l’affaire, en voici quelques extraits accablants :

En 2015 notamment, Henry I. Miller, un chercheur pro-OGM de l’Université de Standford (et figure de la fameuse FDA) s’attaque dans le magazine Forbes aux conclusions d’une étude de l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer, dépendante de l’OMS, qui qualifiait le glyphosate de « cancérogène probable ». Or les e-mails révèlent que c’est Monsanto qui a demandé au chercheur si il souhaitait rédiger un article pour répondre à cette étude, ce à quoi il a répondu : « je le ferais si je pouvais avoir comme base un brouillon de très haute qualité »(1). C’est donc Monsanto qui a rédigé la quasi intégralité de cet article « scientifique ». Forbes a retiré l’article de son site internet au lendemain de la divulgation de ces e-mails et affirme n’avoir eu aucunement connaissance de la collaboration entre le le Pr. Miller et Monsanto.

... http://www.libreactu.fr/roundup-les-doc ... -monsanto/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 22 Aoû 2017, 12:11

Fipronil : l’ONG Foodwatch « pas du tout » rassurée par les premiers retraits
Ingrid Kragl, directrice de l’information de l’ONG Foodwatch, a exprimé, samedi sur franceinfo, son inquiétude à la suite du retrait de produits du marché contenant des œufs contaminés au fipronil.
Des gâteaux aux amandes et des gaufres, placés en rayon après le 7 juillet, ont été retirés de la vente, a indiqué le ministère de l’Agriculture, vendredi 18 août, en mettant à jour sa liste de produits contaminés au fipronil. « Le ministère communique au compte-gouttes », accuse Ingrid Kragl, directrice de l’information de l’ONG Foodwatch, samedi sur franceinfo. Cette dernière « exige une totale transparence ».
... http://www.francetvinfo.fr/sante/alimen ... 33869.html


Œufs contaminés au fipronil : les industriels jouent la montre, selon la Confédération paysanne et la Fédération du commerce
Le gouvernement a actualisé sa liste de produits retirés de la vente car contaminés par des œufs contenant de l'insecticide fipronil. Plusieurs associations dénoncent une publication au compte-gouttes, preuve du manque de traçabilité dans l'industrie agro-alimentaire. Pour la Confédération paysanne, les industriels gagnent du temps pour écouler les stocks et minimiser l'impact financier.
... http://www.novethic.fr/empreinte-social ... 44746.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 31 Aoû 2017, 12:42

Des algues qui ont du chien

C’est une hécatombe canine qui a fait couler beaucoup d’encre. Depuis le début du mois, 13 chiens sont morts, pris de vomissements et de convulsions après avoir barboté dans l’eau de la Loire. Le tueur en série a vite été identifié : l’algue bleue.

Les pouvoirs publics ont interdit illico dans les sept départements contaminés, la baignade aux chiens et aux hommes. Et d’expliquer que la micro-algue toxique avait soudainement proliféré à cause du pic de chaleur. Certes, la cyanobactérie, de son nom savant, prend ses aises avec les chaleurs estivales, mais la vraie raison de sa floraison, c’est l’agriculture et l’élevage intensifs.

Un rapport réalisé il y a cinq ans par le Conseil scientifique de l’environnement de Bretagne (CSEB) l’expliquait par le menu. La pitance préférée des algues bleues est, en effet, le phosphore dont sont farcis les engrais chimiques, les fientes de poulet et le lisier de cochon. Et non pas, comme le suggère le lobby agricole, les lessives aux phosphates, interdites en France depuis juillet 2007. On l’aurait parié, le rapport du CSEB avait fortement agacé les tenants du productivisme au champ. Verts, mais de rage…

En 2016, la région Bretagne où crèchent 9 millions de porcs et 97 millions de volailles a fini par sucrer la subvention du SCEB ! « Du jour au lendemain nous avons dû licencier l’ingénieur qui travaillait pour nous à temps plein », regrette son président, Pierre Aurousseau. Le CSEB était également monté au créneau contre les algues vertes, qui ont cet été encore, pourri les vacances des touristes sur les plages bretonnes. Des « ulves » gavées cette fois, non pas au phosphore mais à l’azote contenu dans les fertilisants chimiques et les déjections du bétail, qui en se décomposant, dégagent de l’hydrogène sulfuré. Depuis 2008, les laitues de mer ont causé la mort de deux chiens, mais aussi de 36 sangliers et d’un cheval, dont le cavalier a, lui aussi, failli y passer…

Pour mémoire, il y a dix-sept ans, Bruxelles a imposé que 53 % des rivières et des lacs affichent un bon état écologique. La France, incapable de remplir l’objectif en 2015, a réussi à repousser l’échéance à… 2027 ! Ou comment mettre le problème sous le tapis (d’algues)…


Le Canard Enchaîné N° 5053 du 30 août 2017
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 02 Sep 2017, 14:02

Stocamine
Nicolas Hulot valide la procédure

Au grand dam des associations de protection de l’environnement et des élus alsaciens, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, n’envisage pas de demander le déstockage total des 44 000 tonnes de déchets enfouis à Wittelsheim. C’est ce qu’il a indiqué au président du conseil départemental, Eric Straumann, qui l’avait saisi du dossier au lendemain de sa nomination. Dans ce courrier rendu public par le Département, Nicolas Hulot se dit « sensible aux craintes exprimées » mais valide la procédure qui a abouti à la décision d’extraire 93% des produits mercuriels et à enfouir définitivement les quelque 40 000 tonnes de déchets restant.

... http://www.lalsace.fr/actualite/2017/08 ... -procedure
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 07 Sep 2017, 19:24

Scandale des œufs contaminés : quand la soif du profit empoisonne

Ce sont pour l’instant 22 pays de l’Union Européenne et 34 états dans le monde qui ont été touchés par le scandale des œufs infectés par le fipronil, un produit antiparasitaire fabriqué par le groupe allemand BASF, le n° 1 de la chimie mondiale.

Interdit dans les élevages, ce produit peut être dangereux pour les reins, le foie, la thyroïde et est soupçonné d’être également un perturbateur endocrinien. Mais il a l’énorme avantage d’être moins cher et efficace plus longtemps que les produits similaires mais moins dangereux. D’où la tentation des lobbies industriels et de l’agro-business de l’utiliser en douce.

Il faut dire que cette affaire a montré, encore une fois, l’extrême indulgence des agences de contrôle sanitaire

... http://www.anti-k.org/2017/09/06/scanda ... oisonne-2/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 09 Sep 2017, 11:53

« Dieselgate » : PSA et sa « stratégie globale visant à fabriquer des moteurs frauduleux »
« Le Monde » révèle le contenu de l’enquête judiciaire pour « tromperie aggravée » qui touche le constructeur. Ce dernier risque une amende de 5 milliards d’euros.

Pour PSA, la facture finale risque d’être très salée. Cinq milliards d’euros, c’est le montant de l’amende qui menace le constructeur automobile français dans le dossier du « Dieselgate ». Cette somme correspond à 10 % de la moyenne du chiffre d’affaires des exercices 2013, 2014 et 2015, selon le procès-verbal d’infraction de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), auquel Le Monde a eu accès. Ce document clé, qui résume les charges contre le constructeur, est le principal élément d’enquête de l’instruction ouverte le 7 avril pour « tromperie aggravée ». Après Volkswagen, Renault et Fiat Chrysler, le groupe est soupçonné, comme ses concurrents, d’avoir manipulé ses moteurs diesel afin qu’ils émettent moins d’oxyde d’azote (NOx), un gaz très toxique, lors des tests d’homologation qu’en conduite réelle.
Confiée à trois juges du pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris, l’enquête a mis en évidence le nombre important de véhicules concernés par cette « tromperie sur les qualités substantielles d’une marchandise et sur les contrôles effectués ». Selon la recension effectuée par la DGCCRF, « au moins 1 914 965 véhicules diesel de génération Euro 5 [la norme en vigueur jusqu’en 2015] dont le moteur fonctionne selon les stratégies frauduleuses, objet du présent procès-verbal », ont été vendus en France entre le 1er septembre 2009 et le 1er septembre 2015.
... http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... 4WiBuvQ.99


Dieselgate
Quand la fraude organisée des grandes entreprises devient la norme

Décidément, le dieselgate, cette triche des constructeurs automobiles pour détourner les tests antipollution, n’en finit pas de faire des vagues. L’édition du Spiegel du 22 juillet a ainsi révélé l’existence d’une forme de cartel des constructeurs allemands depuis les années 1990 dans le but de partager l’ensemble des connaissances liées à l’homologation des véhicules – notamment en ce qui concerne les normes antipollution – et définir des actions communes pour y répondre à moindre coût. Si les faits sont avérés, les constructeurs concernés risquent une amende de Bruxelles ou de l’Office anticartel allemand qui pourrait, en théorie, aller jusqu’à 10 % de leur chiffre d’affaires.
Pourquoi des entreprises, en principe concurrentes, coopèrent-elles pour déjouer la réglementation ?
... https://www.alternatives-economiques.fr ... e/00080066
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 14 Sep 2017, 16:01

Glyphosate : des traces de l'herbicide trouvées dans des produits de consommation courante

L'association Générations futures a fait analyser 30 produits de consommation courante et a trouvé des traces de l'herbicide dans seize d'entre eux.

Le glyphosate, la molécule de base du Roundup, est toujours en sursis dans l'attente d'une nouvelle homologation européenne de 10 ans. En attendant, l'ONG anti-pesticides Générations futures a fait analyser 30 produits de consommation courante. Elle publie ses résultats jeudi 14 septembre : plus de la moitié des produits contiennent des traces de l'herbicide.

C'est en partant du constat que le glyphosate était très rarement recherché dans nos aliments par les services de la répression des fraudes -car les analyses coûtent cher- que l'association a eu l'idée de vérifier par elle-même. Elle milite pour plus de contrôles car la substance a été classée comme cancérigène probable il y a deux ans par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

16 produits sur 30 contiennent l'herbicide

Des membres de Générations futures sont allés faire leurs courses dans deux supermarchés, à Paris et en Picardie. Ils ont acheté des paquets de lentilles, de pois cassés, des pâtes, des biscottes ou encore des céréales pour le petit-déjeuner.

Sur 30 échantillons analysés, 16 contenaient du glyphosate. Il y en a principalement dans les céréales (Muesli Alpen Swiss, Weetabix Original, Muesli Jordan Country crisp, Country store Kellogs, Granola flocons d'avoines grillés aux pommes Jordans, All Bran Fruit'n Fibre Kellogs) mais aussi dans les lentilles (Lentilles vertes Vivien Paille et Lentilles blondes Leader Price) et les pois chiches (Pois chiches St Eloi et Pois chiches Leader Price).

... http://www.francetvinfo.fr/monde/enviro ... 70877.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 16 Sep 2017, 17:15

Les aides aux énergies fossiles coûtent cher aux politiques de santé

Dans le monde, le montant des dépenses de santé qu'entraînent les subventions à l’utilisation du charbon, du gaz et du pétrole est six fois supérieur à celles-ci. C’est le calcul effectué par Heal, une ONG regroupant 70 organisations internationales.

... https://www.sciencesetavenir.fr/sante/l ... nte_115185
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 16 Sep 2017, 18:09

L'Union Européenne a copié-collé un rapport de Monsanto sur le glyphosate

Le rapport date de 2012 et estime que le produit n'est pas "dangereux".

GLYPHOSATE - L'Union Européenne avait conclu que l'herbicide n'était pas dangereux, dans un rapport de 2015. Ce jeudi, des résidus de glyphosate, substance classée "cancérogène probable" par une agence de l'ONU, ont été retrouvés dans différents aliments, selon l'ONG Générations Futures qui a fait analyser une trentaine d'échantillons. Mais selon une information de RMC, le rapport de l'UE, qui indique le contraire, serait un copier-coller d'une étude écrite en 2012 par Mosanto, géant américain des pesticides et des OGM.

D'après leur enquête, "au moins une centaine de pages ont été directement copiées-collées", reprenant des passages concernant les risques de cancer et les conséquences sur la reproduction. Dans ce fameux rapport, les études qui indiquent que le glyphosate est dangereux sont "rejetées comme non fiables" par l'UE.

... http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/15 ... _23210132/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 18 Sep 2017, 19:46

Perturbateurs endocriniens : l'Inserm quantifie pour la première fois l'effet cocktail

L'Inserm a mis au point un modèle mathématique capable d'évaluer les effets de plusieurs molécules en mélange. L'institut a étudié onze perturbateurs endocriniens et mis en évidence des effets 10 à 1.000 fois plus élevés que pour la molécule seule.

Les effets d'une molécule chimique sont-ils exacerbés lorsqu'elle est en mélange ? La communauté scientifique le suppose depuis de nombreuses années. C'est ce qu'elle appelle "l'effet cocktail". Mais combien de fois la molécule est-elle plus puissante en mélange que lorsqu'elle est seule ? C'est à cette question, non résolue, que l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a cherché à répondre. Les premiers éléments ont été publiés dans la revue Environmental Health Perspectives. Ils sont le résultat des travaux menés par les chercheurs de l'Institut de recherche en santé, environnement et travail (Irset) avec l'appui de collègues du CHU de Rennes, du Pr Andréas Kortenkamp et du Dr M Scholze de l'Université de Brunel à Londres.

... https://www.actu-environnement.com/ae/n ... #xtor=ES-6
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 19 Sep 2017, 11:02

Glyphosate : l'autorité européenne de sécurité des aliments sous influence de Monsanto ?

L'EFSA est accusée par «La Stampa» et «The Guardian» d'avoir copié-collé certaines parties des rapports de Monsanto sur le glyphosate, dans une évaluation rendue en 2015, ainsi que d'avoir accordé un droit de regard au lobby industriel et non aux ONG qui l'ont demandé.

«L’EFSA est une épine dans le pied du Parlement, lâche l’eurodéputée française EELV Michèle Rivasi. Ils ont tellement peur des procès que peuvent leur intenter les multinationales comme Monsanto, qu’ils n’osent pas agir contre leurs intérêts.» L’autorité européenne sur la sécurité des aliments est pointée du doigt pour ses conflits d’intérêts avec l’industrie agroalimentaire, alors que les 28 Etats membres s’apprêtent à voter, les 5 et 6 octobre, sur le renouvellement de l’autorisation de commercialisation du glyphosate pour dix ans. Le pesticide le plus utilisé au monde entre dans la composition de plusieurs centaines de produits, dont le célèbre herbicide Roundup de Monsanto.

En mars 2015, une étude du Centre international de recherche sur le cancer (Circ) de Lyon, une agence affiliée à l’Organisation mondiale de la santé, identifie le glyphosate comme «cancérogène probable». Les industriels, qui utilisent le produit crient au mensonge. Quelques mois après, en novembre 2015, l’EFSA, contre toute attente, maintient que le produit n’est pas un danger pour la santé humaine. De même pour l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), en mars 2017, ouvrant la voie à sa réautorisation dans l’Union européenne. Seulement, l’EFSA n’a pas été totalement indépendante dans sa prise de décision.

... http://www.liberation.fr/planete/2017/0 ... to_1596572
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 21 Sep 2017, 17:54

Renault toujours champion européen de la pollution et de la triche

Deux ans après le scandale Volkswagen et la révélation par Reporterre que Renault crevait les plafonds de pollution, la firme française continue à produire des voitures dépassant largement les normes : les tests qui viennent d’être menés en Allemagne montrent que le nouveau modèle Kadjar dépasse de onze fois la norme d’oxydes d’azote.

... https://reporterre.net/Renault-toujours ... -la-triche
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 18:36

"La justice et l'Histoire nous rattraperont" : Hulot veut en finir avec le glyphosate
Le ministre de la Transition énergétique s'est montré ferme devant les 250 agriculteurs venus défendre le glyphosate, vendredi, sur les Champs-Élysées. Il juge cet herbicide dangereux. Dans un entretien qu'il a accordé à Ouest-France, Nicolas Hulot plaide pour le principe de précaution.
... https://www.ouest-france.fr/politique/n ... if-5266387


La France pourrait proposer cinq à sept ans de prolongation du glyphosate
Le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a suggéré vendredi que la France propose de prolonger de « cinq à sept ans » l’autorisation de l’usage du désherbant controversé glyphosate au sein de l’Union européenne, au lieu des dix ans souhaités par la Commission. « La France est contre le fait de prolonger l’utilisation du glyphosate pour dix ans », a rappelé le ministre sur RTL, au soir d’une manifestation d’agriculteurs demandant le maintien de cet herbicide tant qu’aucune autre solution technique n’est disponible à un coût abordable pour désherber les champs. Le ministre de la Transition énergétique Nicolas Hulot avait annoncé dès la fin août que la France voterait contre la proposition de la Commission européenne de renouveler pour dix ans la licence du glyphosate.
Pour M. Travert, la France devrait proposer un renouvellement pour « cinq à sept ans », de manière à « accompagner les changements dans les pratiques agricoles », le temps de mettre au point des techniques de substitution via « la recherche publique ou la recherche privée ». Cette période devrait permettre, selon lui, de « réduire progressivement l’utilisation des pesticides », un objectif fixé par le candidat Macron durant la campagne électorale.
... http://www.anti-k.org/2017/09/23/la-fra ... lyphosate/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Environnement

Messagede bipbip » 27 Sep 2017, 13:24

Glyphosate : le gouvernement annonce son interdiction, avant de faire marche arrière
Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a annoncé l'interdiction du glyphosate, désherbant controversé et principe actif du Roundup de Monsanto, d'ici la fin du quinquennat. Avant de rectifier ses propos quelques heures plus tard.
Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a annoncé lundi 25 septembre 2017 sur BFMTV et RMC que le Premier ministre avait "arbitré" pour que le désherbant controversé glyphosate "soit interdit en France d'ici la fin du quinquennat" pour tous les usages, y compris en agriculture. "Le Premier ministre a (...) arbitré pour faire en sorte que ce produit soit interdit en France, ainsi que tous ceux qui lui ressemblent et qui menacent la santé des Français, d'ici la fin du quinquennat", a déclaré M. Castaner. Mais ce dernier a rectifié ses propos auprès de l'AFP quelques heures plus tard. Le gouvernement s'engage à "des progrès significatifs" d'ici 2022 pour tous les pesticides, dont le glyphosate, a-t-il finalement déclaré, précisant qu'"il n'y a pas d'autre date arrêtée par le Premier ministre". "Avant la fin du quinquennat, le gouvernement s'engage à obtenir des progrès significatifs pour tous les pesticides", a-t-il ajouté.
... https://www.sciencesetavenir.fr/sante/g ... ere_116697


Pesticides
Sous la pression des lobbies, le gouvernement renonce à interdire le glyphosate
Cacophonies et nouvelles reculades gouvernementales, à propos des pesticides. Le 25 septembre, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a initialement annoncé l’interdiction du glyphosate d’ici la fin du quinquennat [1]. Le glyphosate est un désherbant jugé cancérogène par plusieurs études indépendantes, mais toujours utilisé par Monsanto dans son Roundup. Quelques heures plus tard, Christophe Castaner n’évoquait plus que « des progrès significatifs » d’ici 2022 pour encadrer les pesticides, dont le glyphosate. Le gouvernement renonce donc à des objectifs clairs, « il n’y a pas d’autre date arrêtée par le Premier ministre », a précisé son porte-parole.
Que s’est-il passé entre ces deux annonces ? Il y a d’abord eu la montée au créneau de la FNSEA, syndicat agricole majoritaire. Dans un communiqué, les représentants du syndicat relatent avoir été reçus le matin même par Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire. Ce dernier avait confié deux jours plus tôt au journal Ouest France que « la justice et l’Histoire nous rattraperont » si rien n’est fait pour remédier au problème des pesticides [2]. La FNSEA estime de son côté « qu’il n’y a pas, à ce jour, de raisons scientifiques incontestables qui justifieraient son interdiction », malgré son classement comme cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en mars 2015 et de nombreuses évaluations scientifiques qui démontrent le contraire. Une manifestation a même été organisée par la FNSEA le 22 septembre, sur les Champs-Élysées, contre l’interdiction du glyphosate !
... https://www.bastamag.net/Sous-la-pressi ... glyphosate
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité