Les chiffres "tronqués" du chômage !

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 06 Jan 2018, 18:43

Croissance. Malgré la reprise, l’emploi reste en berne

La croissance repart légèrement, le CAC 40 se rengorge de ses résultats record, arrosé par des aides publiques toujours plus généreuses… Mais l’emploi reste au point mort, la faute à une politique économique contre-productive.

... https://humanite.fr/croissance-malgre-l ... rne-648220
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 21 Jan 2018, 16:00

Chômage. L’art de compter, ou de ne pas compter...

L’équipe Macron a abattu ses cartes : contrôle renforcé des chômeurs et publication des chiffres tous les trimestres seulement. Depuis vingt ans, face à un chômage de masse, dont en fait ils s’accommodent, les divers gouvernements sont passés maîtres dans l’art de l’illusion statistique.

C’en est bientôt fini des fameux « chiffres du chômage ». Soit le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi n’ayant pas travaillé du tout au cours du mois concerné (catégorie A), scruté de près et abondamment commenté. Dernière livraison le 24 janvier, pour les chiffres de décembre. Pôle emploi et le ministère du Travail ne publieront ensuite que des données trimestrielles, « sous un format rénové », annonce le ministère sans plus de détails. Ainsi en a décidé Muriel Pénicaud, au prétexte que les données mensuelles seraient trop volatiles, ce qui brouillerait la vue sur les tendances de fond.

Se focaliser sur les seules variations mensuelles de la catégorie A n’a certes pas beaucoup de sens. En 2008, le Conseil national de la statistique avait d’ailleurs recommandé de mieux prendre en compte l’ensemble des inscrits tenus de rechercher du travail : ceux qui n’ont pas travaillé du tout (catégorie A), ceux qui ont eu une activité réduite courte (catégorie B, moins de 78 heures dans le mois), et ceux qui ont exercé une activité réduite plus longue (catégorie C). Ce dont gouvernants et médias n’ont pas vraiment tenu compte.

... https://humanite.fr/chomage-lart-de-com ... ter-648788
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 26 Avr 2018, 20:16

Communiqué CGT sur les chiffres du chômage du mois de Mars 2018

A qui profite la précarité ? Revendiquons une politique de l’emploi stable contre le chantage patronal et gouvernemental !

Les chiffres du chômage publiés par Pôle Emploi montrent une petite baisse de chômage en catégorie A (chômeurs n’ayant pas du tout travaillé dans le mois précédent) moins 1100 chômeurs en un mois, qui reste cependant à un très haut niveau soit 3 421 800 demandeurs d’emploi inscrits.

Pour autant le nombre de travailleurs précaires ne cesse d’augmenter, même avec une progression ralentie de +0.1 % en un mois, nous avons une hausse de 9.3 % en un an soit 2 200 600 demandeurs d’emploi inscrits dans les catégories B et C.

Le chômage des jeunes augmente légèrement de 0.4% en un mois, celui des jeunes les moins qualifiés continue de poser la question des inégalités sociales, que la sélection à l’entrée de l’université va encore aggraver. Aujourd’hui, 739 100 jeunes de moins de 25 ans peuplent les listes de Pôle Emploi.

Le chômage de longue durée ne baisse pas et continue de représenter un facteur de relégation sociale majeur, notamment pour les plus de 50 ans qui sont 1 410 900 inscrits, soit une hausse de 0.3 % en un mois, 0.8 % en trois mois ou 3.8% en un an.

Deux jours avant la présentation en conseil des ministres du projet de loi réformant l’accès à la formation professionnelle et à l’assurance chômage, la CGT dénonce la collusion entre le patronat et le gouvernement : pour l’un, le recours massif aux contrats précaires et le refus de faire reculer cette utilisation, pour l’autre, les ordonnances pour fragiliser les contrats et un nouveau projet de loi qui prévoit d’alourdir les sanctions contre les chômeurs.

L’Unedic et Pôle Emploi ont pour objet de permettre l’indemnisation et le retour à l’emploi des travailleurs qui en sont privés : il faut des agents formés et en nombre suffisant pour les accompagner, plutôt que des offres illégales, des trop-perçus, une réglementation mal appliquée ou des amalgames avec l’infime part de la fraude.

Le chantage à l’emploi précaire ne cesse pas : il vise celles et ceux qui cherchent du travail autant que celles et ceux qui en occupent un. La CGT appelle toutes et tous à se mobiliser pour faire valoir de nouveaux droits, à commencer par le droit au travail.

Montreuil, le 25 avril 2018


https://www.anti-k.org/2018/04/26/commu ... mars-2018/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 02 Mai 2018, 16:30

Ce que cachent les chiffres erronés du chômage

Les chiffres trimestriels de Pôle emploi montrent une légère diminution du chômage par rapport au trimestre précédent. Baisse t-il vraiment ? En réalité, on l'ignore, car ces statistiques ne comptent que les chercheurs d'emplois inscrits sur les listes. Et si les désinscrits ou jamais inscrits croissaient de façon plus importante encore ?

... https://blogs.mediapart.fr/atd-quart-mo ... du-chomage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 24 Mai 2018, 18:57

Remontée du taux de chômage au 1er trimestre

(CercleFinance.com) - Le taux de chômage au sens du BIT s'est établi à 9,2% de la population active en France (hors Mayotte) en moyenne sur le premier trimestre 2018, en hausse de 0,2 point, après une baisse de 0,7 point au trimestre précédent.

En France métropolitaine seule, le nombre de chômeurs croît de 83.000 début 2018, à 2,6 millions de personnes et le taux de chômage augmente de 0,3 point à 8,9% de la population active, selon l'Insee qui publie l'ensemble de ces données.

... https://www.boursorama.com/bourse/actua ... d1a62d66c3
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 31 Juil 2018, 17:47

Précarité. La courbe du chômage remonte en flèche

Alors que le gouvernement s’apprête à tailler dans les effectifs de Pôle emploi, les chiffres basculent dans le rouge.

La nouvelle tombe au plus mal pour l’exécutif. Alors que le pouvoir macronien n’a pas fini d’essuyer la tempête Benalla, les chiffres du deuxième trimestre 2018 publiés par le ministère du Travail enfoncent un peu plus le clou, faisant état d’une hausse du nombre des inscrits à Pôle emploi. Après deux trimestres de baisse relative, les chômeurs sans aucune activité (catégorie A, métropole et outre-mer compris) sont 6 700 de plus, soit une augmentation de 0,2 % sur le trimestre.

Sur un an, la baisse est de 1,1 %. 3,7 millions de personnes sont dans cette situation. Si on y ajoute les privés d’emploi ayant travaillé moins ou plus de 78 heures dans le mois, l’augmentation est également de 0,2 %, soit 10 800 inscrits en plus pour les catégories A, B et C, avec une hausse vertigineuse de 1,5 % sur un an pour un total de 5,9 millions de personnes concernées. Globalement, le constat reste inquiétant. Outre l’augmentation de la précarité, le chômage de longue durée (un an ou plus) continue d’exploser, de 1,6 % sur le trimestre. La flambée est même de 7,2 % sur an, soit 187 500 personnes de plus !

... https://www.humanite.fr/precarite-la-co ... che-658547
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 15 Aoû 2018, 16:51

Alerte sur l'emploi

Le chômage risque de ne pratiquement plus reculer dans les prochains mois, alors qu'il touche encore 9 % des actifs.

Emmanuel Macron a beaucoup appris de ses années passées à l'Elysée aux côtés de François Hollande. Une fois élu président, il n'a donc pas pris d'engagement sur la courbe du chômage, contrairement à son prédécesseur. Pour autant, il n'ignore pas que le chômage est la première préoccupation des Français, devant les inégalités, la sécurité ou le pouvoir d'achat. A première vue, la situation est favorable. Les entreprises continuent d'embaucher. Au deuxième trimestre, le secteur privé a encore recruté 31.000 salariés, après 46.000 en début d'année.

Mais il ne suffit pas de créer des emplois pour faire reculer le chômage, car la population active continue d'augmenter. Les 800.000 jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail sont plus nombreux que les quelque 650.000 à 680.000 seniors qui partent à la retraite. Au rythme actuel de créations d'emplois, les nouveaux venus peuvent tout juste espérer trouver chacun un poste... à condition que les 3,4 millions de chômeurs restent sur le carreau, ce qui serait terrible.

Logique en temps de reprise, le recul des emplois aidés dans le secteur public (- 75.000 sur la première moitié de l'année) n'arrange rien. Le chômage risque donc de ne pratiquement plus reculer dans les prochains mois, alors qu'il touche encore 9 % des actifs.

... https://www.lesechos.fr/economie-france ... 197716.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 15 Aoû 2018, 22:40

La moitié des chômeurs touchent moins de 500€/mois ou la réalité chiffrée de « deux ans de vacances »

Alors que le porte-parole du gouvernement a qualifié les chômeurs de vacanciers profiteurs, coup d’œil sur ce que perçoivent réellement celles et ceux qui n’ont pas d’emploi. Pour bon nombre, ils et elles ne touchent tout simplement pas grand chose.

Dimanche 15 octobre, Emmanuel Macron était interviewé sur TF1. Il y a notamment déclaré qu’il voulait « que l’on célèbre » ceux qui réussissent « car si on commence à tirer des cailloux sur les premiers de cordée, c’est toute la cordée qui dégringole ».

Le mépris de classe est comme une seconde nature pour le président de la République. Cette fois-ci, il s’agissait de valoriser la théorie du ruissellement. Cette théorie économique selon laquelle favoriser les riches seraient bénéfiques aux pauvres qui verraient la richesse des premiers ruisseler vers eux a beau être fausse, le président y crois dur comme fer.

Ce n’est d’ailleurs pas le seul à croire n’importe quoi parmi nos dirigeants. Lundi 16 octobre, c’est Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement qui s’est à nouveau illustré au micro de BFM TV. Il intervenait au sujet de l’annonce faite par le président de l’extension des allocations chômage aux personnes démissionnant de leur emploi.

« La liberté, c’est pas de se dire que finalement je vais bénéficier des allocations chômage pour partir deux ans en vacances.»

Alors, outre le mépris dont elle témoigne, cette déclaration révèle une méconnaissance totale de ce qu’être sans emploi implique dès aujourd’hui réellement. Gageons que parmi les lecteurs et lectrices de Rebellyon, tous et toutes savent que dealer avec Pole Emploi n’est pas si simple et que, s’il s’agit de vacances, elles sont assorties de contrôles réguliers et de menaces de radiation au moindre rendez-vous oublié ou de retard dans son actualisation.

Surtout, nous savons que ces supposées vacances sont le plus souvent dures sur le plan économique. Le Centre d’observation de la société s’est d’ailleurs penché sur la situation réelle des chômeurs et on est bien loin des vacances tous frais payés.

« Un tiers des chômeurs ne touche aucune indemnité. La moitié d’entre eux ne reçoit pas plus de 500 euros par mois et les trois quarts moins du Smic. Seuls 6 % perçoivent plus de 1 500 euros. Le régime français d’indemnisation des demandeurs d’emploi est donc loin d’être trop généreux et de « désinciter » à la reprise d’un travail comme le sous-entendent les droitards comme Castaner ou notre local Laurent Wauquiez.

Selon les chiffres de l’Unedic, les chômeurs reçoivent en moyenne 1 100 euros net par mois d’indemnité, montant du niveau du Smic et l’équivalent de 71 % du salaire net de référence. Ce chiffre est trompeur car il ne porte que sur les chômeurs indemnisés dans le cadre du régime général de l’assurance chômage.

Pour comprendre combien perçoivent les chômeurs, il faut élargir le champ de la mesure. Aux 2,1 millions de demandeurs d’emplois indemnisés par le régime général, on doit d’abord ajouter les 485 000 chômeurs en fin de droits, qui touchent au mieux l’allocation de solidarité spécifique (ASS, d’un montant mensuel maximum de 480 euros mensuels). Il faut enfin compléter par le nombre de demandeurs qui ne touchent rien, par exemple des jeunes qui n’ont pas cotisé. Sur les 5,5 millions de demandeurs d’emploi au total de juin dernier, seule la moitié percevait une allocation.»

On imagine qu’Emmanuel Macron et Christophe Castaner ont dû applaudir quand Pierre Gataz, le patron du Médef, a demandé cette semaine à ce qu’il y ait un « contrôle journalier des chômeurs ». À écouter cette clique, on ne serait pas étonné qu’on nous demande bientôt quotidiennement notre lieu de villégiature préféré, la couleur de nos parasols, notre niveau à la pétanque et surtout combien de cartes postales on a envoyé chaque jour à de potentiels employeurs.

Les riches perçoivent vraiment ceux qui ne bossent pas comme des indésirables uniquement bon à faire pression sur ceux qui travaillent en leur disant « tu vois tous ceux qui poussent derrière, alors sois sage et bosse comme un chien ». Pour lutter contre cela, il est sans doute temps qu’on prenne tous et toutes des vacances bien plus longues que deux ans. Et, pour reprendre l’expression de Macron, on aura alors toute la force nécessaire pour faire dégringoler « les premiers de cordée » au fond du ravin.


https://rebellyon.info/La-moitie-des-ch ... s-de-18282
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 28 Aoû 2018, 16:28

Le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté en juillet

Le nombre de demandeurs d’emploi n’exerçant aucune activité est reparti en nette hausse en juillet en France métropolitaine après son léger repli du mois de juin, effaçant quasiment le recul enregistré depuis le début de l’année, selon les données mises en ligne ce lundi par le ministère du Travail et Pôle emploi.

... https://www.ouest-france.fr/economie/em ... et-5938526
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede bipbip » 25 Oct 2018, 19:02

Nouvelle hausse du chômage au troisième trimestre 2018

En moyenne, entre juillet et septembre, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a augmenté de 0,5%. Soit 16 300 chômeurs en plus. Le chiffre demeure toutefois à la baisse sur un an (moins 1,2 %)

Les chiffres, du moins ceux de la courbe du chômage des demandeurs d’emploi sans aucune activité, les fameux chômeurs de la catégorie A – la plus regardée – ne sont plus vraiment à l’avantage du gouvernement : au cours du troisième trimestre 2018, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi de cette catégorie a augmenté de 0,5%. C’est 16 300 chômeurs en plus, faisant grimper leur nombre total à 3 456 800 personnes. En ajoutant les départements-régions d’outre-mer, hors Mayotte, le chiffre s’élève à 3 718 500 (soit une augmentation de 0,4% sur le trimestre).

... https://www.liberation.fr/france/2018/1 ... 18_1687730
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Les chiffres "tronqués" du chômage !

Messagede Pïérô » 29 Aoû 2019, 19:25

CHÔMAGE : L'OPÉRATION DE PROPAGANDE DU GOUVERNEMENT

La récente baisse du chômage est une fausse bonne nouvelle car elle ne s’explique pas par une amélioration de l’emploi. Au contraire, l'emploi en France s’est dégradé au deuxième trimestre.

"Le gouvernement a supprimé des dizaines de milliers d'emplois aidés depuis 2017. C’est un crime, c'est quelque chose qui est très grave. Il y a de plus en plus d’exclus du marché du travail, de gens qui n’ont plus suffisamment confiance en eux."

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 5 invités