Menaces contre la Fonction publique

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 29 Juil 2018, 21:40

Rapport CAP 2022, fonction publique, la grande casse pour 30 milliards

Voici le communiqué et le rapport lui même en pièce jointe.

https://solidaires.org/Rapport-CAP-2022 ... -milliards
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 31 Juil 2018, 19:05

CAP 2022 préconise de réformer le statut des enseignants

Tellement disruptives ces propositions : responsabiliser les établissements,
créer un nouveau corps d’enseignants […] soumis à des obligations supplémentaires (bivalence, annualisation d’une partie du temps d’enseignement, obligation de remplacement dans l’intérêt du service ; avancer le concours, dès la fin de la licence ; permettre une remontée des élèves français dans les évaluations internationales en réalisant au passage 300 millions d’euros d’économies (ah ah !) ;
à l’université : offrir plus de « souplesse » dans la gestion des ressources humaines des chercheurs et des enseignants-chercheurs, privatiser des facultés, augmenter les frais d’inscription…
new public management ? tout y est.

Le rapport consacre deux chapitres à l’éducation. Les préconisations du comité sont claires : introduire plus de souplesse et de flexibilité dans le domaine éducatif, de l’école à l’université.

... http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article8381
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 22:07

Rapport CAP22 : Le gouvernement annonce la casse du statut

Communiqué de la fédération SUD éducation

Dans un rapport commandé par le gouvernement, et dont plusieurs préconisations ont déjà été suivies d’effets, les rédacteurs et rédactrices appellent le gouvernement à détruire l’enseignement public dans le second degré.

Il s’agit en effet de mettre fin au statut d’enseignant-e certifié-e pour lui substituer un nouveau corps où les garanties seraient moindres : obligation de bivalence disciplinaire, annualisation et augmentation du temps de travail, remplacements au pied levé…

Les rédacteurs et rédactrices de ce rapport aux conceptions libérales étriquées envisagent pour l’Éducation Nationale la même évolution qu’à France Telecom et à La Poste : la fin du statut de fonctionnaire, avec pour conséquences des conditions de travail dramatiquement dégradées, l’avènement de l’arbitraire local, et in fine un service rendu au public dont la qualité s’effondre, au bénéfice de l’enseignement privé.
SUD éducation combattra cette réforme, et appelle les collègues à se mobiliser pour faire barrage à cette attaque en règle contre le service public et les conditions de travail des personnels.


https://www.sudeducation.org/Le-gouvern ... tatut.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 28 Aoû 2018, 18:03

Fonction publique d'Etat: 4.500 postes supprimés en 2019, plus de 10.000 en 2020

Emmanuel Macron a promis au cours de sa campagne pour la présidentielle 120.000 suppressions de postes dans la Fonction publique au cours du quinquennat au total...

Le gouvernement prévoit la suppression d'environ 4.500 postes dans la fonction publique d'Etat en 2019, et le chiffre sera «supérieur à 10.000 en 2020», annonce Edouard Philippe dans une interview au Journal du dimanche.

«Pour la fonction publique d'État, nous tiendrons l'objectif du président de la République de supprimer 50.000 postes à l'horizon 2022», assure le Premier ministre. Emmanuel Macron a promis au cours de sa campagne pour la présidentielle 120.000 suppressions de postes dans la Fonction publique au cours du quinquennat au total, dont 50.000 sur le périmètre de l'Etat où, dans le cadre du budget 2018, 1.600 suppressions de postes avaient déjà été actées.

... https://www.20minutes.fr/societe/232565 ... 10000-2020
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 08 Sep 2018, 21:01

Vives réactions aux suppressions d’emplois envisagées par Matignon au ministère des sports

Une lettre de cadrage envoyée le 26 juillet prévoit la suppression de 1 600 postes d’ici à 2022.

Une lettre de cadrage envoyée par Matignon au ministère des sports, consultée par l’Agence France-Presse (AFP), prévoit la suppression de 1 600 postes de fonctionnaire d’ici à 2022.

« Dans le cadre du processus “Action publique 2022”, vous serez appelés à appliquer un schéma d’emplois de moins 1 600 ETP (équivalent temps plein) au cours de la période 2018-2022. »

La missive, envoyée le 26 juillet, alors que Laura Flessel était encore ministre des sports, rappelle la promesse présidentielle de supprimer 50 000 postes de fonctionnaire. Matignon compte « sur une transformation du mode de gestion des conseillers techniques sportifs (CTS) et sur la réduction de leur nombre, ainsi que sur une rationalisation des services déconcentrés » pour parvenir à cet objectif.

... https://www.lemonde.fr/sport/article/20 ... _3242.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 12 Sep 2018, 20:10

« La réforme de l’État est un business pour les entreprises »

Conseil, audit, réforme de l’État : les intérêts privés prennent le contrôle dans les missions de service public, dénonce Jan Martin, administrateur CGT de l’école publique ENA. Entretien.

Depuis quand l’entreprise a-t-elle investi la fonction publique et quelle place y tiennent les consultants ?

Jan Martin La fonction publique a toujours fait appel à des consultants, mais, en 2007, avec la RGPP (révision générale des politiques publiques), le gouvernement Sarkozy a proclamé la nécessité de s’appuyer non seulement sur les inspections générales, mais aussi sur des consultants. On retrouve aujourd’hui cette idée-là dans le cadre de CAP 22. Ça a aussi été enseigné à l’ENA (École nationale d’administration). Quand j’étais élève de l’ENA (2008-2010), on nous distribuait un pavé de 400 pages portant sur la gestion et le management public, qui comportait des fiches techniques. Dans l’une, « conduite du changement », il était précisé qu’il fallait faire appel à des consultants extérieurs, car « considérer qu’un agent lambda peut apporter quelque chose à la réorganisation d’un service est contestable. La plupart du temps, il se contentera de poser des questions sur sa future rémunération ou sur la nouvelle localisation du service. Les fonctionnaires ne sont pas payés pour réfléchir à l’évolution de leur métier, c’est le reflet de la société, c’est la culture du regard extérieur, une proposition interne sera moins légitime que si elle vient de l’extérieur...

... https://www.humanite.fr/la-reforme-de-l ... ses-660134
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 00:28

Olivier Dussopt : « L'objectif de 50.000 suppressions de postes au sein de l'Etat est très largement atteignable »

INTERVIEW - Olivier Dussopt fait sa rentrée sociale ce lundi avec l'ouverture de négociations sur l'égalité femmes-hommes dans la fonction publique. Pour lui, la fonction publique « ne peut pas signer un accord dont les dispositions seraient moins ambitieuses que dans le secteur privé ».

4.500 suppressions de postes de fonctionnaires de l'Etat en 2019 après 1.500 cette année. L'objectif d'Emmanuel Macron d'en supprimer 50.000 sur le quinquennat est-il tenable ?

Il est très largement atteignable, sachant que chaque année il y a plusieurs dizaines de milliers de départs en retraite. Mais il n'est pas l'alpha et l'oméga de notre politique. Nous ne comptons pas renouveler les erreurs du passé.

Il faut d'abord travailler sur la façon de moderniser les services publics et de gagner en productivité. Ce n'est qu'à partir de là que l'on peut supprimer des emplois, tout en conservant un objectif : l'amélioration de la qualité du service public rendu aux usagers. La mise en oeuvre des réformes étant progressive, plus nous allons avancer, et plus des marges de réduction des effectifs se dégageront.

... https://www.lesechos.fr/economie-france ... 203481.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 26 Sep 2018, 07:54

Budget 2019 : 4 164 postes vont être supprimés dans la fonction publique

Le projet de loi de finances 2019 prévoit la suppression de 8 396 emplois et la création de 4 232 postes principalement pour l'Intérieur, la Justice et la Défense.

"Pour 2019, le solde global des créations et des suppressions d’emplois s’élève à - 4 164 emplois" dans la fonction publique, selon le projet de loi de finances présenté en Conseil des ministres, lundi 24 septembre. Après - 1 600 postes supprimés en 2018, le gouvernement accélère donc ses mesures d'économie. Il s'agit de 1 571 emplois en moins pour la fonction publique d'Etat et de 2 593 emplois supprimés dans les opérateurs.

... https://www.francetvinfo.fr/economie/bu ... 54781.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Menaces contre la Fonction publique

Messagede bipbip » 11 Oct 2018, 19:16

CAP 2022 : après les cheminots, la fonction publique !

La réforme de la SNCF enclenchée au printemps dernier comportait la fin du recrutement au statut – les cheminots en activité n'étaient pas concernés, selon les « éléments de langage » du gouvernement. Mais voilà que Guillaume Pepy, patron de la SNCF, lance maintenant l'idée d'une réforme du statut de cheminot. La même logique est à l'œuvre dans les réformes que le gouvernement compte porter pour la fonction publique : le statut énerve les patrons, manifestement.

Dès 2016, Macron annonçait la fin du statut des fonctionnaires, qu’il décrivait comme inadapté au monde contemporain. Il s’agit de privilégier l’individualisation des carrières, des rémunérations, bref de casser les effets de solidarité que le statut concrétise. Cette casse des statuts, qu’il s’agisse de la fonction publique ou des cheminots, est donc une grande casse sociale qui parcellise le monde du travail, accroit la concurrence, et rend tous les salariés plus fragiles face à la précarité, aux difficultés liées aux conditions de travail, et consiste à renforcer systématiquement le pouvoir des patrons sur les salariés.

Dans la fonction publique, l’usage de recourir à des contractuels – c’est-à-dire à des personnels qui font exactement le même travail que tous les autres mais ne bénéficient pas du même salaire ni des mêmes droits face aux recruteurs – devra être étendu selon CAP 2022. A terme, cette extension implique la fin de la fonction publique, ce qui signifie la refonte complète des services publics qui s’aligneront sur la gestion des entreprises privées. L’hôpital craque déjà de toutes parts d’avoir subi ce modèle gestionnaire, avec l’épuisement des personnels et les risques sanitaires que cela engendre sur les usagers.

Faire de nous de la chair à patrons : voilà le projet du gouvernement, qu’il poursuit inlassablement à travers les lois Travail, la réforme de la SNCF ou le contenu de CAP 2022 qui annonce les réformes de la fonction publique. Revenir à la violence des rapports salariés / patrons des pires débuts du capitalisme où le contrat individuel était le jouet de l’arbitraire patronal, désarmer autant que possible les salariés dans la lutte de classes qui est en train de changer de figure, renvoyer chacun à sa responsabilité personnelle pour rendre raison de son parcours (en « responsabilisant » les précaires et les chômeurs, comme l’a osé Macron en juin dernier à la Mutualité), le gouvernement est en train de détruire méthodiquement des acquis sociaux conquis de haute lutte qui exaspèrent aujourd’hui le patronat en quête de main d’œuvre corvéable.

... http://www.revolutionpermanente.fr/CAP- ... n-publique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité