Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Re: Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Messagede bipbip » 29 Nov 2018, 22:43

La chute de Carlos Ghosn, roi des patrons voyous

Pour touTEs les travailleurEs de Renault, les « aventures » de Carlos Ghosn au Japon prennent une saveur particulière au moment même où les questions du pouvoir d’achat et de l’injustice fiscale sont mises sur le devant de la scène par la mobilisation des « gilets jaunes ».

Carlos Ghosn, le grand ­patron adulé par le monde de Davos, a été pris la main dans le pot de confiture. Il est actuellement en garde à vue près de Tokyo, accusé d’avoir dissimulé la moitié des rémunérations qu’il touchait chez Nissan pendant au moins cinq ans : un « petit » pactole de 35 millions d’euros.

Indécence

Et ce ne serait que le premier étage de la fusée, la presse japonaise parle d’un second étage : 30 millions d’euros supplémentaires disparus en plein vol (c’est le cas de le dire), et en prime l’achat de logements somptuaires aux quatre coins du monde, un remariage très « Ancien Régime » dans un Grand Trianon privatisé pour l’occasion, voire un emploi fictif à 100 000 dollars annuels pour sa sœur. Le tout aux frais de Nissan…

Dans les sites Renault, nous nous souvenons des sorties du PDG pour justifier la « modération salariale » pour touTEs, sauf pour quelques dirigeants (et bien sûr sa divine personne) avec l’argument définitif : « le talent, ça se paie ». Et pour celles et ceux qui avaient peut-être accepté les sacrifices en croyant « aider tous ensemble à sortir Renault de la crise », le réveil est brutal.

Les réactions n’ont pas manqué quand est tombée la communication du nouveau directeur exécutif, Thierry Bolloré, adressée aux salariéEs du Groupe : « En votre nom, nous voulons écrire ici notre total soutien à notre président directeur général ». En notre nom ? Pour qui se prend-il, ce petit Ghosn en puissance ?

Des inquiétudes

Si la colère ne fait pour l’instant que poindre dans les discussions d’ateliers ou de bureaux, c’est qu’une intense propagande médiatique veut faire régner un climat de peur : « S’agit-il d’un coup d’État de Nissan pour reprendre le contrôle de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi ? » ; « Carlos Ghosn est-il victime d’une vengeance japonaise ? » ; « Risque d’une OPA sur Renault : menaces sur l’industrie française », etc.

Premier enseignement : pour les commentateurs économiques, si des capitalistes en dénoncent d’autres pour fraude, c’est qu’il y a anguille sous roche. Sinon, ils ont coutume de couvrir mutuellement leurs méfaits. Jusque-là, nous sommes d’accord !

Mais si cette affaire est à coup sûr symptomatique des luttes de pouvoir que se livrent capitalistes japonais, français mais aussi de bien d’autres pays, une chose est sûre : les travailleurEs n’ont aucune protection à attendre des uns comme des autres. Hommes d’affaires et médias japonais encensaient Carlos Ghosn quand il avait, au début des années 2000, supprimé chez Nissan 20 000 emplois sur 140 000. Ce même Carlos Ghosn a-t-il protégé les salariéEs de Renault en bloquant leurs salaires et en supprimant 10 000 postes en France en 10 ans, en faisant exploser la précarité dans les usines et les centres d’ingénierie ? L’État français, actionnaire de Renault à hauteur de 15 %, a-t-il émis une objection au sujet de ces politiques ? Bien sûr que non.

Ces derniers jours, les discussions vont bon train sur les sites Renault : quelques craintes face aux incertitudes créées par la situation, d’un côté ; mais de l’autre surtout, la colère accumulée depuis des années, notamment sur les salaires.


https://npa2009.org/actualite/entrepris ... ons-voyous
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Messagede bipbip » 08 Déc 2018, 12:05

Déplacement de Macron à Las Vegas en 2016 : le parquet demande une mise en examen de Havas

Dans l'enquête sur le déplacement controversé à Las Vegas effectué en 2016 par Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, le parquet de Paris a requis la mise en examen de Havas pour "recel de favoritisme".

Le parquet de Paris a requis la mise en examen de Havas pour "recel de favoritisme" dans l'enquête sur le déplacement controversé à Las Vegas effectué en 2016 par Emmanuel Macron, alors ministre de l'Economie, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Ce voyage avait été organisé par l'agence de promotion de l'économie française Business France, alors dirigée par l'actuelle ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

... https://www.europe1.fr/politique/deplac ... zM8iJHswfc
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Messagede bipbip » 13 Déc 2018, 13:13

Le groupe Bolloré mis en examen pour « corruption » dans l’affaire des ports africains

L’entreprise est soupçonnée d’avoir utilisé les activités de conseil politique de sa filiale Havas afin de décrocher la gestion des ports de Lomé et de Conakry.

Six mois après la garde à vue du milliardaire Vincent Bolloré, sa holding a été mise en examen à son tour, mercredi 12 décembre, dans l’enquête sur des soupçons de corruption dans le cadre de l’obtention de concessions portuaires en Afrique de l’Ouest, a annoncé le groupe.

... https://www.lemonde.fr/police-justice/a ... 53578.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Messagede bipbip » 27 Déc 2018, 17:46

Affaire Ghosn : la colère des salariés de Renault

Dans les usines, l’arrestation au Japon du capitaine d’industrie Carlos Ghosn, qui reste président de Renault mais a été «démissionné» de Nissan, suscite inquiétude et ressentiment.

En dépit du Nouvel An qui approche, l’ambiance n’est pas à la fête dans les usines Renault. L’arrestation du grand patron, Carlos Ghosn, au Japon, le 19 novembre dernier, et dont la garde à vue a encore été prolongée au moins jusqu’au 1er janvier, tandis que son bras droit, Greg Kelly, a été libéré sous caution, suscite autant de colère que d’inquiétude chez les salariés.

« Nous nous sentons trahis », estime William Audoux, 50 ans, technicien de maintenance au département fonderie et secrétaire CGT à l’usine du Cléon (Seine-Maritime), spécialisée dans la fabrication de moteurs et de boîtes de vitesses. « Cela fait longtemps que nous dénonçons les niveaux de rémunération de nos dirigeants, et pas seulement celle de Monsieur Ghosn. Mais si, en plus, il est prouvé qu’il truandait, la pilule ne passera pas ! » avertit le syndicaliste.

... http://www.leparisien.fr/economie/affai ... 976988.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Messagede bipbip » 31 Déc 2018, 19:56

Patronat. Dans le sillage de Ghosn, un système de revenus opaques chez Renault

Une poignée de dirigeants du constructeur français auraient profité de compléments de revenus versés par la holding néerlandaise commune à Renault et Nissan, RNBV, sans que les instances du groupe en soient informées. Un scandale pour la CGT, qui a saisi l’État actionnaire.

L’affaire Carlos Ghosn change de dimension. Elle n’est plus seulement l’histoire de la dérive individuelle d’un homme assoiffé d’argent. C’est désormais tout un système impliquant la direction de Renault qui est en passe d’être découvert, avec les révélations qui s’enchaînent à propos de la holding commune de l’alliance entre le constructeur français et son partenaire japonais Nissan. Selon plusieurs médias, RNBV (pour Renault-Nissan B.V.), société domiciliée dans le paradis fiscal que sont les Pays-Bas, servirait discrètement de caisse noire pour octroyer de copieux compléments de revenus à quelques très hauts privilégiés membres de son directoire. Ainsi, l’un des dix membres de ce tout petit cercle (qui compte cinq dirigeants de Renault et cinq de Nissan) aurait touché entre 80 000 et 130 000 euros par an, en plus de sa rémunération perçue au titre de ses responsabilités chez Renault. Et cela aurait perduré « pendant plusieurs années », selon des « documents confidentiels » révélés jeudi par France Info.

... https://www.anti-k.org/2018/12/28/patro ... z-renault/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Messagede bipbip » 02 Jan 2019, 20:29

La garde à vue de Carlos Ghosn prolongée jusqu'au 11 janvier

L'ancien PDG de Nissan fait l'objet d'un troisième mandat d'arrêt au Japon, pour abus de confiance.

Carlos Ghosn n'en finit pas de rester en prison. Après l'émission d'un troisième mandat d'arrêt à son encontre le 21 décembre sur des soupçons d'abus de confiance, le PDG de Renault Nissan savait qu'il resterait en prison au moins jusqu'au 1er janvier. En le maintenant en garde à vue jusqu'au 11 janvier, un juge d'un tribunal de Tokyo a accepté, ce lundi, de donner plus de temps au procureur pour décider ou non d'inculper Carlos Ghosn sur ces nouvelles charges.

... https://www.lesechos.fr/amp/58/2233158.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Messagede bipbip » 15 Jan 2019, 20:50

Carlos Ghosn n’est plus résident fiscal français depuis 2012
Le PDG de Renault et ex-patron de Nissan et Mitsubishi a élu domicile fiscal aux Pays-Bas, précisément là où est installé le siège social de l’alliance Renault-Nissan. Une terre fiscalement plus clémente que la France où il a échappé à l'ISF.
... https://www.liberation.fr/france/2019/0 ... 12_1701855

Carlos Ghosn, un exilé fiscal logé aux frais de Nissan
Il n'y avait pas que Rio et Beyrouth: Nissan a aussi réglé en partie le financement de logements à Amsterdam et Paris.
... https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 57208.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Monde des "affaires", paradis fiscaux et magouilles

Messagede bipbip » 16 Jan 2019, 17:25

Primes en liquide : Claude Guéant définitivement condamné à un an de prison ferme

La Cour de cassation a validé, mercredi, la condamnation de l’ancien ministre de l’intérieur à deux ans d’emprisonnement, dont un avec sursis.

L’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, est définitivement condamné à un an de prison ferme dans l’affaire des primes en liquide du ministère de l’intérieur, après le rejet, mercredi 16 janvier, de son pourvoi en cassation.

Dans son arrêt, consulté par l’Agence France-Presse (AFP), la Cour de cassation valide la condamnation à deux ans d’emprisonnement, dont un avec sursis et mise à l’épreuve, prononcée le 23 janvier 2017 par la cour d’appel de Paris à l’encontre de l’ancien grand commis de l’Etat. Dans cette affaire de détournement de fonds publics, il avait aussi été condamné à 75 000 euros d’amende et à une interdiction d’exercer toute fonction publique pendant cinq ans. La partie ferme de la peine n’est pas synonyme de détention, les peines inférieures à deux ans de prison étant aménageables.

... https://www.lemonde.fr/police-justice/a ... YkoaY4W8y0
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités