Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede Pïérô » 08 Déc 2016, 21:33

Indre-et-Loire
Prestations sociales : la CAF fait la chasse aux fraudeurs

Dans les discussions de comptoir, la fraude aux prestations sociales est un des sujets redondants, laissant imaginer qu'elle est courante… Les chiffres que la Caisse d'allocations familiales (Caf) vient de rendre publics permettent de tordre le cou à bien des idées reçues.

... http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... rs-2927680

Intéressant, et c'est pas souvent dans ce journal, et j'ai même envie de rajouter que lorsque l'on voit combien de temps met la CAF à gérer les dossiers, il y aurait mieux à faire que de perdre du temps dans cette chasse.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede Pïérô » 11 Déc 2016, 03:18

VIDEO. Les pauvres sont-ils vraiment des assistés ?

Les précaires et les chômeurs sont souvent qualifiés d'"assistés" et accusés de profiter du système. En réalité, beaucoup d’entre eux ne demandent pas les aides auxquelles ils ont droit et causent moins de pertes que la fraude fiscale.

Le cliché des pauvres "assistés", qui vivent "au crochet de la société" est connu. Moins répandu, le fait qu’une grande partie des gens éligibles aux aides financières ne les demandent jamais. Par exemple, un Français sur trois ayant droit à la couverture maladie universelle ne la demande pas. Même proportion pour le RSA. Et en ce qui concerne l’aide à la complémentaire santé, c’est encore pire : entre 60 et 70% des bénéficiaires potentiels ne la demandent pas.

... http://www.francetvinfo.fr/economie/emp ... 55617.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 06 Mar 2017, 18:47

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 09 Mar 2017, 16:37

Le député Dominique Tian renvoyé en procès pour « blanchiment de fraude fiscale »

L’élu LR des Bouches-du-Rhône, engagé dans la chasse à la fraude sociale, a détenu des fonds en Suisse, non déclarés au fisc, jusqu’en 2014.

Le député Les Républicains (LR) des Bouches-du-Rhône, Dominique Tian, a été renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour « blanchiment de fraude fiscale » et « omission dans sa déclaration de patrimoine » de 2012 d’avoirs détenus en Suisse.

Une source judiciaire a confirmé, mardi 7 mars, une information du site Mediapart. Le parquet de Paris a délivré une citation directe visant l’élu, qui est également premier adjoint au maire de Marseille et membre de l’équipe de campagne de François Fillon. La date de son procès n’est pas encore connue.

Une enquête préliminaire avait été ouverte après un signalement en avril 2015 par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) sur le cas de cet homme, engagé dans la chasse à la fraude sociale. Il était en 2011 le rapporteur d’une mission parlementaire sur la fraude aux prestations et cotisations sociales.

L’instance chargée de contrôler les déclarations de patrimoine et d’intérêts des élus avait fait état d’« un doute sérieux quant à l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité de sa déclaration de situation patrimoniale adressée en mai 2012 », au moment des législatives.

Interrogé par l’Agence France-Presse en avril 2015, M. Tian avait évoqué un compte en Suisse qui a « fait l’objet d’une régularisation » après la mise en place en juin 2013 par Bercy d’une procédure pour inciter les contribuables détenant des avoirs dissimulés à l’étranger à se présenter spontanément au fisc. Il avait mentionné une somme d’« un peu moins de deux millions d’euros », résultant d’une « opération issue d’un héritage ». Le député avait soumis à la HATVP une nouvelle déclaration de patrimoine en 2014.

... http://www.lemonde.fr/police-justice/ar ... 53578.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 30 Mar 2017, 18:22

Fiscalité

Comment récupérer 200 milliards d’euros sans imposer aux Français une cure d’austérité

Exonérer ici, supprimer des postes là, taxer davantage le plus grand nombre... Les candidats de droite et du centre ne font guère preuve d’inventivité en matière de politique fiscale. Pourtant, des recettes existent pour financer des politiques volontaristes au service de l’intérêt général, sans obliger chacun, en premier lieu les non riches, à « se serrer la ceinture », ni mettre au chômage des dizaines de milliers de fonctionnaires. Entre 130 et 200 milliards d’euros pourraient être facilement récupérés, estime « Rendez l’argent ! », un rapport publié par Attac et un collectif d’organisations et de syndicats. Mais cela signifie s’attaquer vraiment aux délinquants en col blanc.

... http://www.bastamag.net/Comment-recuper ... une-cure-d
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede Pïérô » 02 Avr 2017, 10:16

Crédit Suisse : «Plusieurs milliers de comptes non déclarés» au fisc français

La deuxième banque helvétique a annoncé mercredi midi que ses bureaux à Paris, Londres et Amsterdam, ont été «visités» par des agents des services fiscaux. En France, le parquet national financier enquête.

Le parquet national financier (PNF) affirme ce mercredi que «plusieurs milliers de compte» ouverts dans les bureaux helvétiques de la banque Credit Suisse n'ont pas été déclarés au fisc français. Cette information est révélée dans le cadre d'une enquête judiciaire pour blanchiment aggravé de fraude fiscale ouverte en France.

... http://www.leparisien.fr/economie/credi ... 813495.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede Pïérô » 14 Mai 2017, 23:33

Comment la CAF de la Haute Garonne nous flique sur Facebook

Au détour d’un article de Côté Toulouse traitant de la hausse de la fraude dans le département, on apprend deux trois trucs sur les outils utilisés par la CAF pour débusquer les fraudeur-euses.

Christine Viero, responsable du service de lutte contre la fraude, raconte :

« Nous avons l’exemple d’allocataires qui s’inventent des activités salariées, ou celui d’une personne qui a produit de faux bulletins de salaire pour un travail en pâtisserie alors qu’elle ne travaillait pas en France. Nous avons également le cas de personnes bénéficiaires du RSA qui font des tours du monde à l’année. Sur ces cas, les réseaux sociaux sont une porte d’entrée pour contrôler.

Le chef de service se vante par ailleurs de traquer les pauvres via un outil traditionnellement utilisé par... la police.

« Le cœur du contrôle tient en un anglicisme : le datamining, soit l’exploration de fouilles de données. C’est un nouvel outil utilisé par la police qui permet d’extraire les informations sur les données des allocataires. Cela permet de cibler les métiers les plus risqués.

Ah si seulement nos têtes pensantes mettaient autant de zèle à faire la chasse aux exilé-es fiscaux et autres mange-merdes en costume-cravate...

https://iaata.info/Comment-la-CAF-de-la ... -2064.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 21 Oct 2017, 13:22

La prime à la fraude, nouveau principe de faveur

Peut-être, un jour, les historiens diront que la période que nous traversons aujourd’hui aura vu le capitalisme tellement engoncé dans une crise multiforme et inextricable qu’il n’avait pas d’autre recours que d’instaurer la fraude en mode de gestion permanent de la société. La fraude et l’évasion fiscales sont depuis longtemps déjà le sport favori des banques, des multinationales et des riches particuliers. L’imbrication des systèmes mafieux et du capital international est de plus en plus étroite. Le reportage du Monde pendant l’été 2017 sur la fraude à la TVA au milieu du marché européen du carbone en donnait un bel exemple. Mais il est une nouvelle fraude inaugurée par le président Macron dans les ordonnances qu’il s’apprête à signer sur le « marché » du travail. Celles-ci instaurent un barème maximum pour sanctionner les licenciements illégaux, c’est-à-dire « sans cause réelle et sérieuse », au contraire de ce qu’exigeait jusqu’ici le Code du travail.

... https://france.attac.org/nos-publicatio ... /editorial
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 18 Nov 2017, 22:34

Les Contrôles de la CAF et de Pôle Emploi s’intensifient

Les Contrôles de la CAF et de Pôle Emploi s’intensifient

Depuis le début de l’année 2017, nous avons constaté une recrudescence des contrôles opérés par les services de la CAF. Ces contrôles souvent par courrier et parfois domiciliaires visent particulièrement les personnes soupçonnées d’être en couple, les parents isolés, les personnes en colocation… La CAF intensifie ainsi la chasse aux pauvres dans le but de faire des économies sur le dos de ceux-ci, de les pointer du doigt… A l’heure des paradises papers, on ne peut qu’être révolté de cet acharnement contre des personnes vivant au RSA avec moins de 500 euros par mois. Rappelons que le montant du RSA est de 480 euros pour une personne seule (et non 550 comme on le lit un peu partout. Cette somme est attribuée lorsque l’on n’a pas de domicile fixe), de 687 euros pour une personne avec un enfant et de 819 euros pour un couple avec un enfant (soit 273 par personnes pour vivre !). Que des politiciens, des responsables des administrations et des syndicats patronaux crient à la fraude est logique dans leur volonté de stigmatiser les plus pauvres et de baisser les budgets mais c’est totalement dégueulasse ! Comment parvient-on à vivre avec de telles sommes ? On se débrouille et si parfois on gratte un peu de sous et bien tant mieux, il faut bien survivre. Les attaques en règle contre les RSAstes et maintenant les chômeurs sont récurrentes. La future réforme de l’assurance chômage de Macron ira certainement aussi vers des baisses d’indemnités chômage, des contrôles accrus, des conditions plus difficiles à remplir.

Ce processus a déjà commencé puisque le service de contrôle de Pôle Emploi compte 200 agents et Macron veut multiplier ces effectifs par 5. Cela se concrétise par plus de contrôles et des obligations de plus en plus importantes. Nous avons aussi constaté une multiplication des contrôles de recherche d’emploi par le Pôle Emploi. Il faut alors justifier du nombre de coups de téléphone qu’on a donné à des entreprises, du nombre de CV et de lettres de motivation qu’on a envoyé, du nombre d’entretiens d’embauche qu’on a obtenu, des formations inutiles qu’on a fait… Comme si le problème était dans la façon et l’intensité de la recherche d’emplois dans une société en crise économique où le chômage bat des records ! Le problème, ce ne sont pas les fraudeurs ou le manque de motivation, ce sont les licenciements, les fermetures d’entreprises, les profits des capitalistes, la crise de leur système… Pôle Emploi nous dirige de plus en plus vers des formations ou des dispositifs qui lui permet de faire diminuer artificiellement les chiffres du chômage et nous impose un contrôle accru sur nos vies. Le dispositif Activ’Emploi qui est un service externe de Pôle Emploi, c’est-à-dire une entreprise privée. Ce dispositif met en place une plateforme internet qui tout en nous proposant des offres d’emplois déjà visibles sur le site de Pôle Emploi, en offrant des formations de base (rédaction de CV…), nous flique surtout en permanence sur nos ordinateurs personnels. Le temps que l’on passe sur son ordinateur, les démarches engagées auprès de potentiels employeurs… sont comptabilisés. En fonction de ce temps, des démarches faites, on « gagne » un certain nombre de points qui, comme dans un jeux vidéo, font avancer une barre de progression… jusqu’à remplir le contrat. C’est totalement ridicule mais ça nous bouffe la vie et ne sert absolument à rien. Plusieurs personnes se sont bien rendues compte de cela et ont refusé soit lors du rendez-vous de présentation soit lors d’un entretien avec son conseiller. Il semble que dans plusieurs cas, ces personnes se sont pris un contrôle de Pôle Emploi (ou même de la CAF) à la suite d’un tel refus. Y aurait-il un lien ? La direction de Pôle Emploi n’apprécierait-elle pas que l’on refuse ses dispositifs bidons. Dans tous les cas, il est tout à fait possible de refuser ces formations et dispositifs tant que nous n’avons rien signé. Si nous ne nous sommes pas engagés dans le PPAE (Plan Personnalisé d’Accès à l’Emploi) à suivre un tel dispositif, rien ne nous oblige à le faire. Pôle Emploi ne peut dès lors pas couper les indemnités chômage pour cette raison. Voir Recours-radiation : sujet sur activ’emploi.

Ainsi refusons le contrôle de nos vies par la CAF ou Pôle Emploi

Ne restons pas seul lors d’un contrôle domiciliaire

Organisons-nous contre les baisses de revenus orchestrées par l’Etat


https://exploitesenerves.noblogs.org/le ... ensifient/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 17 Jan 2018, 18:11

Affaire Wildenstein : relaxe générale pour la famille de marchands d’art et ses conseillers

La famille de marchands de tableaux Wildenstein et ses conseillers étaient accusés de « fraude fiscale et blanchiment en bande organisée ».

« Cette décision est susceptible de heurter le sens commun » a admis le président de la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris, Olivier Géron, en annonçant, jeudi 12 janvier, après une heure d’exposé de sa motivation la relaxe de Guy Wildenstein, héritier d’une dynastie de marchands de tableaux remontant au XIXe siècle, et de ses co-inculpés, accusés de « fraude fiscale et blanchiment en bande organisée ».

Conclusion effectivement surprenante au terme d’un procès qui avait duré quatre semaines, et au cours duquel la procureure Monica d’Onofrio avait requis contre Guy Wildenstein, principal accusé, quatre ans d’emprisonnement dont deux avec sursis et 250 millions d’euros d’amende. Mme d’Onofrio avait qualifié les faits de « fraude fiscale la plus sophistiquée et la plus longue de la Ve République ! ». Celle-ci attestait, selon elle, de la « mise en place de procédés, des montages conçus par des professionnels avertis, à destination d’une famille qui a vécu dans l’opulence en payant peu d’impôts, que les citoyens du monde ne supportent plus ».

... http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... YWahZoW.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 31 Jan 2018, 00:34

Lactalis a caché 2 milliards d'euros au Luxembourg ! Les paysans en colère !

C'est avec une immense colère que la Confédération paysanne a découvert aujourd'hui le montage financier décrit dans le magazine "l'ebdo" qui a permis à Lactalis de cacher 2 milliards d'euros au Luxembourg.

Alors que les paysans qui livrent cet ogre ne s'en sortent pas, la société écran luxembourgeoise "Nethuns" aurait permis d'engranger près de 2 milliards d'euros de bénéfices, par un mécanisme complexe de factures internes. De ces 2 milliards, la moitié aurait été redistribuée à des bénéficiaires cachés, l'autre moitié en plus-value nette d'impôts à BSA, la holding belge de la famille Besnier.

Alors que le combat pour le revenu des paysans fait rage en France, de telles révélations sont édifiantes et éclairantes! Lactalis, champion de l'opacité, doit des explications aux paysans. Nous demandons à Emmanuel Macron de mettre ses discours en actes et de demander des comptes au géant lavallois! Il faut que parquet financier ouvre une enquête.

La Confédération appelle dès à présent les producteurs et productrices de lait à faire monter la pression pour que toute la lumière soit faite sur ce détournement du fruit du travail des paysans!


http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=6635
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 17 Fév 2018, 23:17

Un inspecteur de l’URSSAF sanctionné pour n’avoir fait que son travail

C’est une véritable descente aux enfers que vit depuis 7 ans Philippe Pascal.

Cet ex-inspecteur de l’Urssaf a osé, avec le soutien de ses chefs et celui de la Procureure de la République en place en 2010, Catherine Champrenault, s’intéresser de très près aux intérêts de François Mariani, l’ex-président de la CCI (Chambre de Commerce et de l’Industrie) du Vaucluse et ex-propriétaire de l’hôtel-restaurant 4 étoiles « Les Agassins ».

7 années pendant lesquelles le dénigrement et l’utilisation de rumeurs nauséabondes ont remplacé l’admiration et la confiance de ses supérieurs.

7 longues années au cours desquelles il a véritablement été ostracisé et pendant lesquelles on lui a tourné le dos. Il a été rendu vulnérable. Sa santé en a pâti. Il a été placé à l’isolement social. C’est une mise en quarantaine professionnelle qui a depuis prévalu. Et tout cela pour avoir fait correctement son travail !

En effet, courant 2010, un informateur alertait les contrôleurs fiscaux de diverses fraudes potentielles qui pouvaient permettre à une entreprise de minorer substantiellement le montant de ses cotisations sociales et de ses impôts.

Philippe Pascal, au titre de sa fonction de secrétaire du CODAF (Comité Opérationnel Départemental Anti-Fraude) alerte le parquet et la machine judiciaire se met discrètement en branle. Une enquête est alors diligentée. En décembre 2010, le contrôle du personnel aboutit à la perquisition de l’hôtel « Les Agassins », à la découverte d’une double comptabilité et à la confirmation des malversations annoncées.

Mais très vite, deux mois après ce contrôle, Mme Champrenault est mutée en Guadeloupe. M. Pascal perd alors un premier soutien de poids face à un notable puissant.

Est nommé à sa place Bernard Marchal, resté quatre longues années à la tête du parquet avignonnais et depuis muté Procureur dans le Var. Etrangement, le traitement des dossiers qui concernaient le monde politique avignonnais a semblé se faire avec un investissement pour le moins tempéré ….

Début 2011, Philippe Pascal est contacté par un maître d’hôtel des Agassins licencié. Ce dernier lui remet un enregistrement où les faits de travail dissimulé sont clairement évoqués par l’employeur lui-même. Cet enregistrement permet de valider l’intentionnalité et l’ancienneté de la fraude.

Un an après, c’est un redressement de l’assiette des cotisations sociales de 715 000 euros qui est notifié par l’ex-inspecteur de l’Urssaf. Dans le même temps et pour les mêmes causes les services fiscaux notifient un redressement fiscal d’un montant dérisoire.

A partir de cet instant, Philippe Pascal est ciblé, on lui prédit les pires difficultés, physiques, morales et professionnelles !

... http://www.anti-k.org/2018/02/17/inspec ... r-travail/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 16:42

Ils envisagent d'ouvrir la "chasse aux chômeurs"
Toujours pas celle aux "fraudeurs fiscaux"

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede Pïérô » 28 Avr 2018, 00:08

Rassurez-vous : la fraude sociale est contrôlée

On apprend que la fraude sociale est sous contrôle : il s'agit de communiquer sur la vigilance des institutions sociales, quitte à donner du grain à moudre à ceux qui se complaisent à dénoncer certains abus pour mieux en dissimuler d'autres.

La Caisse nationale d'allocations familiales (CNAF) a communiqué ce 26 avril sur la fraude sociale détectée en 2016 : 45.000 fraudes aux prestations sociales, soit 291 millions d'euros, en hausse respectivement de 5 et 5,7 % par rapport à l'année précédente (la CNAF avait communiqué de la même manière en février 2017). Cela représente 0,4 % des 70 milliards d'euros versés par les CAF. Les CAF départementales procèdent comme la CNAF, pour bien montrer, dans la presse locale, qu'elles agissent pour éviter tout abus. Les gestionnaires cherchent à montrer leur volonté de paraître efficaces, de faire taire toute accusation infondée de négligence et tout discours négatif sur les allocataires (ou les assistés"). Alors ils veillent à dire que le plus souvent les "fraudes" sont dues à des omissions ou à des fausses déclarations sur les ressources, les situations professionnelles, les changements d'adresse ou de dissimulation de vie maritale.

Sauf que certains médias, soit du fait d'une ligne éditoriale malsaine, soit par imprudence, se précipitent sur ce genre de nouvelles, sans forcément faire preuve de la prudence qui s'impose. Des sites d'extrême-droite s'en gargarisent, avec des commentaires qui font froid dans le dos tellement ils sont frappés de mauvaise foi ou de généralisations malhonnêtes (je suis allé en lire quelques uns).

Le communiqué de la CNAF nous apprend que 35 millions de contrôles ont été effectués, et que la moitié des 12,5 millions d'allocataires ont été contrôlés (90 % d'entre eux n'ont rien vu, car les contrôles se font essentiellement grâce à des fichiers interconnectés). Il n'existe quasiment pas de dispositifs faisant l'objet d'autant de surveillance.

... https://blogs.mediapart.fr/yves-faucoup ... -controlee
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Ficher la précarité ou traquer la fraude fiscale ?

Messagede Pïérô » 02 Mai 2018, 21:46

Macron veut supprimer "l'exit tax" créée par Sarkozy pour limiter l'évasion fiscale

Dans une interview accordée à "Forbes", le président de la République fait une annonce qui ne manquera pas de faire réagir.

Voilà qui ne manquera pas de raviver les critiques et de redonner du souffle au qualificatif de "président des riches". Dans une interview qui sera publiée le 31 mai prochain par le magazine économique américain de référence Forbes, Emmanuel Macron fait une annonce qui suscitera forcément des réactions passionnées.

En effet, et pour la première fois depuis sa prise de fonction, le chef de l'État évoque son envie de supprimer "l'exit tax", une mesure mise en place sous Nicolas Sarkozy pour lutter contre l'évasion fiscale. Cette taxe permet à la France de faire payer les entrepreneurs qui déménagent leur foyer fiscal à l'étranger, en imposant les revenus qu'ils tirent via des obligations, des actions, une participation dans des entreprises bénéficiaires...

... https://www.huffingtonpost.fr/2018/05/0 ... _23424893/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité