Infos monde carcéral

Infos monde carcéral

Messagede Clown » 22 Juil 2008, 11:25

64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Pour le deuxième mois consécutif, le nombre de personnes détenues dans les prisons françaises dépasse le pic historique de juillet 2004 et ses 63.652 détenus. En outre, 63% des prisons françaises sont en surpopulation.

Les détenus dans les prisons françaises étaient au nombre de 64.250 le 1er juillet. Soit une hausse de 0,6% par rapport à juin (63.838), établissant ainsi un nouveau record dans un contexte de surpopulation carcérale. C'est l'Administration pénitentiaire (AP) qui l'a annoncé ce mardi. Pour le deuxième mois consécutif, le nombre des personnes incarcérées dans les 200 prisons françaises dépasse le pic historique de juillet 2004 (63.652 détenus).

Si le nombre de détenus a augmenté dans sa globalité, le nombre de personnes en détention provisoire a baissé de 4% en un an. Passant de 18.223 en juillet 2007 à 17.495 prévenus en attente de jugement. Le nombre des mineurs emprisonnés a également diminué, passant en un an de 825 à 793 soit une baisse de 3,9%. En revanche, on dénombrait 6.236 condamnés bénéficiant d'un aménagement de peine au 1er juillet, soit une hausse de 25% en un an (4.979 en juillet 2007).

Le nombre des places disponibles en prison n'a pas été fourni par l'AP mais il était de 50.807 en juin, ce qui donne un taux de densité carcérale de plus de 126%, largement au-dessus de la moyenne des Etats-membres du Conseil de l'Europe qui s'élève à 102%.

Selon des chiffres du mois de juin, près des deux tiers (63%) des établissements pénitentiaires sont en surpopulation et, parmi ceux-ci, 7% ont une densité de 200%, c'est-à-dire une moyenne de deux détenus pour une place. Les maisons d'arrêt, où sont enfermés les prévenus en attente de leur jugement ainsi que les condamnés à de courtes peines, sont de loin les plus touchées par le surpeuplement.

Jusqu'à présent, la France profitait de la période estivale, souvent tendue dans les cellules, pour désemplir les prisons au moyen des grâces collectives du 14 juillet. Depuis son élection en 2007, Nicolas Sarkozy a décidé de ne plus user de ce droit présidentiel, «quasi-monarchique» selon lui. La réforme des institutions, adoptée lundi en Congrès, entérine d'ailleurs la disparition du droit de grâce collectif.

Le futur projet de loi pénitentiaire, au sujet duquel le Conseil d'Etat doit transmettre jeudi son avis au gouvernement - qui compte présenter le texte au Conseil des ministres du 28 juillet - prévoit de développer les assignations à domicile pour les condamnés à de courtes peines (moins de deux ans) ou les personnes en attente de procès.


source: libé
Clown
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede Olé » 22 Juil 2008, 11:34

Triste constat. Je ne vois pas comment ça va encore tenir très ltg... face à cela le pouvoir va surement choisir la solution pratique, qui crée de l'emplois et ne remet pas en cause le système: construire d'autres établissements. :roll:
Olé
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede Harfang » 22 Juil 2008, 12:26

Les deux moyens de coercitions sociale: la répréssion ou l'assistanat.
L'assistanat part en vrille, on part sur la répréssion sur un modèle américain. A lire "Les prisons de la misère" Loîc wegand
Harfang
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede willio » 22 Juil 2008, 12:52

Ca fait environ une personne sur 1000 qui est en prison...
:france: Liberté, égalité, fraternité ! :france:
willio
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede Maximus » 22 Juil 2008, 13:26

A quand les 100 000? Paris ouverts.
Maximus
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede kuhing » 22 Juil 2008, 14:27

willio a écrit:Ca fait environ une personne sur 1000 qui est en prison...
:france: Liberté, égalité, fraternité ! :france:

.
1 sur 100 aux Etats -Unis si je me souviens bien et on explose les compteurs pour les blacks (genre 1/20)
Encore un effort M Sarkozy pour faire comme M Bush :peur:
kuhing
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede Roro » 22 Juil 2008, 15:00

C'est beau l'état policier...

C'est "juste" pour les prisons ou les centres de rétention sont pris en compte ?
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 18:28

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede zafx » 22 Juil 2008, 18:53

Décidément, orange mécanique est un film qui ne prend pas la poussière (à part pour certains décors, je le concède)...

Une personne sur 1000, triste constat et encore, ça ne prend en compte que ceux qui y sont actuellement, je veux dire, quelle est la proportion de la population qui est passée par la cas "prison"? Est-ce normal, un état qui met autant de monde dans des cages?
zafx
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede Clown » 22 Juil 2008, 21:39

zafx a écrit:Est-ce normal, un état qui met autant de monde dans des cages?


Normal, oui, puisque c'est le boulot des Etats modernes.

Tolérable, non.
Clown
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede croquemitaine » 25 Juil 2008, 17:17

face à cela le pouvoir va surement choisir la solution pratique, qui crée de l'emplois et ne remet pas en cause le système: construire d'autres établissements.


Oui ils l'ont annoncé.

Sinon, on a tendance à "taper" sur les flics et les prisons mais faudrait pas oublier ceux qui valident les tickets : les juges et leurs cliques, qui se la jouent pignoufs et opposants quand on supprime des tribunaux et cie (tu me diras l'armée ils nous font la meme en ce moment ... ouin ouin on ferme nos casernes ...).
croquemitaine
 

Re: 64 250 détenus au 1er juillet, sombre record

Messagede Sins We Can't Absolve » 25 Juil 2008, 23:09

croquemitaine a écrit:ouin ouin on ferme nos casernes ...).

Déconnez pas, ils seront peut-être ici demain, quand ils auront compris (on peut toujours rêver, non ? :roll:) que le libéralisme, ça nourrit pas leur famille...
Sins We Can't Absolve
 

infos monde carcéral

Messagede Clown » 23 Sep 2008, 14:01

Roanne : la pénitentiaire a les clés du centre de détention

Le groupe Eiffage ( 163 quai du Docteur Dervaux 92601 Asnières-sur-Seine cedex ) remet officiellement aujourd’hui les clés de cet établissement de 600 places dont le chantier a démarré en juin 2006. Les premiers détenus arriveront fin janvier 2009.

Aujourd’hui le groupe de travaux publics Eiffage (163 quai du Docteur Dervaux 92601 Asnières-sur-Seine cedex) va officiellement remettre les clés du centre de détention de Roanne à l’administration pénitentiaire. Une cérémonie en vase clos, marquant l’épilogue de plus de deux ans d’un des plus grands chantiers jamais réalisés dans le Roannais. Montant des travaux : 60 millions d’euros.

Une dizaine de bâtiments de un à quatre étages, d’une superficie totale de 66.000 m2, dont deux quartiers de 240 places pour les hommes et un de 90 places pour les femmes, ont ainsi été érigés sur cette zone de 14,5 hectares située au bout de la rue Georges-Mandel.

Ils composent un centre de détention voué à accueillir 600 détenus majeurs condamnés à des moyennes et longues peines pouvant aller jusqu’à la perpétuité. Un établissement pilote, comprenant notamment trois unités de visite familiale, où le détenu pourra recevoir sa famille en toute intimité pendant quelques jours avant de réintégrer sa cellule.

Avant d’avoir les clés, l’administration pénitentiaire avait déjà pris ses marques avec l’arrivée des premiers surveillants, début septembre, et bien avant celle d’Isabelle Chailloux, la directrice de l’établissement, précédemment à la tête du centre de détention de Riom.

Le centre de détention emploiera notamment 250 fonctionnaires de l’administration pénitentiaire, dont quelque 180 surveillants. Les personnels intégreront progressivement le centre d’ici la fin de l’année, jusqu’à l’arrivée des premiers détenus prévue pour fin janvier. La capacité maximale devrait être atteinte avant le début de l’été 2009.

Réalisé dans le cadre d’un partenariat public-privé avec le groupe de BTP Eiffage (163 quai du Docteur Dervaux 92601 Asnières-sur-Seine cedex ), ce centre de détention entre dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation de la justice, votée en 2002, prévoyant la construction de 13.200 places de détention pour désengorger et moderniser les prisons françaises.

Le marché obtenu après appel d’offres comprenant aussi la construction des établissements de Nancy, de Lyon-Corbas et de Béziers, pour un total de 2790 places. Outre la construction, le contrat inclut aussi l’entretien et la maintenance de l’établissement pendant vingt-huit ans, durée pendant laquelle l’État versera un loyer à Eiffage. L’intervention du privé ne s’arrête d’ailleurs pas là, la formation professionnelle, la blanchisserie et la restauration étant notamment confiés à un groupement associant plusieurs entreprises.


Éric Garrivier - Le Progrès (édition de la Loire), 23 septembre 2008.

http://juralibertaire.over-blog.com/
Clown
 

suicides dans les prisons

Messagede kuhing » 22 Oct 2008, 09:48

Encore un suicide aujourd'hui suite une longue série en particulier concernant de très jeunes gens incarcérés.
Symptôme d'une société malade dans son ensemble qui dépasse le milieu carcéral, enceinte primitive.
La privation de liberté est une des atteintes les plus graves à la dignité humaine et elle ne règle aucun problème.
Alors la mort est souvent l'unique porte de sortie.
Qui sont les assassins ?

Dans le journal Libération aujourd'hui. :

"Un détenu découvert pendu à la maison d'arrêt de Loos
SOCIÉTÉ - Un détenu âgé de 52 ans a été retrouvé pendu dans la nuit de mardi à mercredi à la maison d'arrêt de Loos, près de Lille, indiquent les pompiers. Un drame qui s'ajoute à la série de suicides dans les prisons en France.
Les secours sont intervenus dans la nuit, peu avant 2h du matin, mais «malgré les soins prodigués par le Smur et les sapeurs-pompiers, la personne est décédée», a précisé le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours), confirmant une information de France Bleu Nord. Cette nouvelle affaire porte à 91 le nombre de suicides dans les prisons françaises depuis le début de l'année 2008.
"
kuhing
 

Re: La vague de suicide dans les prisons continue

Messagede Makhno » 24 Oct 2008, 21:05

Je pense que s'est bien de supprimer les prisons ainsi que les maisons psychiatrique. Il faudrait mieux les intégrès, peut être avec des gens spécialisé, dans la société que de les laisser mourir sur leur sort. Non ? Je suis contre les prisons mais je ne vois pas trop comment aider les condamnés à s'en sortir ? ...
Makhno
 

Re: La vague de suicide dans les prisons continue

Messagede Ady » 25 Oct 2008, 13:55

Les suicides en prison ont toujours existés.
Les médias se mettent à en parler, c'tout.

:roll:
Ady
 

Suivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités