Revue de presse et actus diverses

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 30 Oct 2018, 22:14

Financements Les temps sont durs pour les associations

Les associations ont connu meilleure fortune. Les financements publics qui leur sont destinés sont à la fois en baisse et plus instables, alors que les besoins sociaux auxquels elles répondent, dans le secteur sanitaire et social, la formation, la culture, le sport ou l’éducation populaire, ne cessent d’augmenter.

Ces difficultés ne sont pas nouvelles, mais tendent à s’aggraver. Patrick Doutreligne, président de l’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés non lucratifs sanitaires et sociaux (Uniopss), constate ainsi un « effet domino » : les moindres subventions de l’Etat se conjuguent avec les effets induits par la baisse de ses dotations aux collectivités territoriales, qui financent elles aussi le monde associatif. Ajoutons à cela la réduction brutale du nombre de contrats aidés décidée l’an passé et on comprendra que le secteur traverse de réelles difficultés.

... https://www.alternatives-economiques.fr ... s/00086636
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 01 Nov 2018, 16:32

Nuit de Halloween : une centaine d’interpellations après les violences urbaines

Des incendies et des heurts avec les policiers ont été constatés à Lyon, Toulouse, Rennes, ainsi que dans plusieurs communes de l’Essonne, et jusque sur l’île de La Réunion.

La soirée de Halloween a été agitée. Dans toute la France, les services de polices et de secours ont constaté plusieurs incendies et ont été la cible de jets de projectiles dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner avait demandé mercredi aux préfets « une mobilisation renforcée », après la diffusion sur les réseaux sociaux de messages appelant à une « purge » des policiers durant cette soirée.

Jeudi matin, le ministre a annoncé qu’une « centaine de personnes » a été interpellée grâce à la mobilisation anticipée de « 15 000 membres des forces de l’ordre et de sécurité ». Pour l’heure, les incidents que nous avons recensés ci-dessous ont débouché sur 128 interpellations.

... http://www.leparisien.fr/faits-divers/h ... 932816.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 02 Nov 2018, 22:31

« Bébés sans bras » : 18 cas recensés au total dans l’Ain

Onze cas supplémentaires d’enfants nés avec une malformation entre 2000 et 2014 viennent d’être identifiés dans ce département.

Santé publique France (SPF) a publié, mardi 30 octobre, un nouveau décompte des malformations survenues dans l’Ain. Au total, selon l’agence, 18 cas « suspects » de réductions des membres supérieurs ont été dénombrés dans ce département entre 2000 et 2014.

Entre 2009 et 2014, le Registre des malformations congénitales en Rhône-Alpes (Remera) avait déjà enregistré 7 cas d’agénésie transverse des membres supérieurs (ATMS) – lorsqu’un bras ou une main ne s’est pas développé –, avant d’en signaler un huitième, le 29 octobre. L’enfant était né en 2012 dans un hôpital d’un département voisin, mais issu d’une famille résidant dans la même zone de 17 km de rayon que les sept autres, et était passé au travers des mailles du filet de la surveillance du registre.

A ces huit cas, SPF en ajoute trois, nés au cours de la même période, soit 2009-2014. Cependant, ces informations ayant été obtenues à partir de données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI), elles n’indiquent pas la nature précise des malformations, le lieu de résidence ou encore l’identité de la famille.

... https://www.lemonde.fr/sante/article/20 ... 51302.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 12 Nov 2018, 19:32

Réduire le temps de travail pour sauver l’environnement

A l’heure où la fiscalité environnementale monopolise les débats en France, un tout autre sujet anime le cercle des économistes écologiques, notamment aux Etats-Unis : la réduction du temps de travail.

Depuis plus de dix ans maintenant des chercheurs issus de structures aussi diverses que le CEPR de Washington (dont les spécialistes prévenaient d’une crise possible avant 2008) ou du Boston College l’attestent : il existe une corrélation forte entre le temps de travail et la dégradation de l’environnement. En somme, plus on travaille, plus on pollue.

... https://www.alternatives-economiques.fr ... t/00086907
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede Pïérô » 13 Nov 2018, 20:52

Des primes pour les généraux

Un décret crée une indemnité spécifique de haute responsabilité.

Le décret, cosigné par la ministre des armées, Florence Parly, et son homologue des comptes publics, Gérald Darmanin, est paru au Journal officiel du 10 novembre, pour application au 1er janvier 2019. Il porte une petite révolution : une partie des généraux français vont officiellement toucher une « indemnité spécifique de haute responsabilité », comme des cadres d’entreprise. Des systèmes existaient, ils n’étaient pas encadrés de la sorte. Une soixantaine de généraux sont concernés par ces dispositions.

L’indemnité comprend deux parties, selon le texte : « une part fonctionnelle versée mensuellement, tenant compte des responsabilités exercées dans la conception, la coordination ou la conduite des politiques publiques de défense, des sujétions particulières et du niveau d’encadrement afférents aux emplois occupés » et « une part variable tenant compte des résultats obtenus dans l’exercice de ces fonctions, versée annuellement en une ou deux fractions et non reconductible automatiquement d’une année sur l’autre ».

... https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22435
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 18 Nov 2018, 16:07

L’interdiction des voitures polluantes à Paris étrangle les plus pauvres : la preuve en une image

A partir de juillet 2019, les voitures arborant une vignette noire ne pourront plus circuler dans les communes du Grand Paris entourées par l’A86. Sauf que les données que nous nous sommes procurées montrent que ces « Crit’Air 5 » se trouvent principalement… dans les communes les moins riches !

Le Conseil métropolitain du Grand Paris a tranché ce lundi 12 novembre. A l’instar de Paris, les 78 autres communes qui se trouvent à l’intérieur de l’enveloppe formée par l’autoroute A86 ont opté pour la mise en place d’une « Zone à faibles émissions » (ZFE). Concrètement, à partir de juillet 2019, les véhicules portant la vignette noire, « Crit’Air 5 », ne pourront plus y circuler. C’est-à-dire les automobiles et véhicules utilitaire légers immatriculés avant 1997 pour les versions essences, et entre janvier 1997 et le 31 décembre 2000 pour les versions diesels.

Selon les données recueillies par Marianne, cela concerne près de 238.740 véhicules sur les 3 millions qui se trouvent sur ce territoire. Sans compter les autres usagers de la route qui résident au-delà de ce second périphérique qu’est l’A86. L’interdiction touche ainsi un peu moins d’1 véhicule sur 13, soit 7,85%.
LES VIEILLES VOITURES CONCENTRÉES CHEZ LES PAUVRES

Mais cette moyenne écrase de fortes disparités… Avec 2.837 véhicules classés « Crit’Air 5 », Bagnolet (Seine-Saint-Denis) affiche ainsi un taux de 16,1%, soit plus de deux fois la moyenne, quand au contraire la coquette ville d’Avray (Hauts-de-Seine) plafonne à 2,5%. Traduction : le parc de vieilles bagnoles est concentré dans les villes les moins riches. Logique.

Pour vérifier cette hypothèse, nous avons donc réalisé une autre carte, avec cette fois le critère du taux de ménages vivant sous le seuil de pauvreté. Et comme chacun peut l’observer, ces cartes sont sensiblement proches. Ce que confirment les tests statistiques que nous avons réalisés.

... https://www.anti-k.org/2018/11/17/linte ... une-image/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 18 Nov 2018, 19:47

Les compagnies pétrolières se gavent
Au-delà de l’augmentation des taxes, le cours du pétrole et la hausse des marges contribuent aussi à grever le budget des automobilistes.
... https://www.humanite.fr/les-compagnies- ... ent-663304

Pouvoir d’achat. Pourquoi le prix du carburant fait flamber nos porte-monnaie
Hormis des mesurettes, le premier ministre ne lâche rien face au ras-le-bol des tarifs à la pompe et maintient son racket sur les ménages. Fiscalité injuste, spéculation sur les cours, marges indécentes : décryptage d’une véritable pompe à fric.
... https://www.humanite.fr/pouvoir-dachat- ... aie-663686
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 26 Nov 2018, 16:34

Tarifs des péages autoroutiers : pourquoi une flambée en 2019 ?

Cette hausse inédite doit servir à payer les travaux du plan d’investissement autoroutier, contre l’avis de l’Autorité de régulation. Et à rembourser le gel des péages de 2015.

Au 1er février 2019, les tarifs des péages augmenteront une nouvelle fois. Conformément aux contrats signés entre l’État, propriétaire des autoroutes, et les sept sociétés concessionnaires historiques (ASF, Cofiroute, Escota, Sanef, SAPN, APRR, Area), les péages augmentent chaque année en fonction de l’inflation et pour rembourser les travaux faits par les sociétés sur leur réseau. Pour financer le plan d’investissement autoroutier (lire ci-contre), chaque concessionnaire appliquera une majoration comprise entre 0,146 % et 0,22 %, en fonction des cas.

Des hausses actées par l’État contre l’avis de l’Autorité de régulation chargée de contrôler les tarifs des péages. Créée en 2015 à la suite de la polémique sur l’extrême rentabilité des sociétés privées qui gèrent les autoroutes, l’Arafer surveille les tarifs et juge si les investissements méritent une augmentation des péages, au regard de l’utilité des travaux pour les usagers des autoroutes. Sur les 57 opérations du plan d’investissement, elle estimait en 2017 que 23 n’étaient pas utiles aux usagers et ne devaient pas être compensées par les péages. Au ministère des Transports, on explique que « toutes les opérations qui ont été critiquées en termes d’utilité par l’Arafer ont été maintenues par le Conseil d’État ». L’Autorité n’ayant pas d’autre pouvoir que celui de donner son avis.

... https://www.humanite.fr/article-sans-titre-663918
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 26 Nov 2018, 23:58

On remercie les fidèles !


Un ancien journaliste de BFMTV porte-parole du ministère de l'Intérieur

Le ministère de l'Intérieur a annoncé samedi la nomination de Frédéric de Lanouvelle comme nouveau porte-parole du ministère.

Il a été reporter sur TF1, puis journaliste sur BFMTV. A partir de lundi, Frédéric de Lanouvelle sera la voix de Beauvau auprès des médias. L'ancien journaliste a été nommé porte-parole du ministère de l'Intérieur, a annoncé samedi le ministère dans un communiqué. Il succède à Pierre-Henry Brandet.

... http://www.europe1.fr/politique/un-anci ... ur-3509879
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 30 Nov 2018, 23:12

« Gilets jaunes » : « Taxons l’industrie polluante au lieu de surtaxer les ménages ! » Vidéo

LR: L’argument écologique à propos du prix des carburants est une arnaque intégrale, comme l’explique bien, Jean-Michel Naulot, ancien banquier et ancien régulateur à l’Autorité des Marchés Financiers. Il a sans doute besoin de s’excuser de ses turpitudes passées en donnant un point de vue éconoclaste, (critique de l’économie classique), bien différent de la parole gouvernementale. Il parle de cette usine à gaz de la « taxe carbone » censée limiter la consommation de produits carbonés en taxant la tonne de CO² émise, puis des « quotas de carbone » (le marché des droits à polluer). Tout le naufrage des écologistes de gouvernement, Nicolas Hulot compris, bien entendu, est effarant sur ce sujet, compliqué à souhait pour que personne comprennent, même eux. Ils ont accepté que les ménages qui sont responsables de 25 % des émissions polluantes paient 45 euros la tonne de C0², quand les grandes industries émettant 50% des émission paient la moitié de ce prix. Les autres 25 % d’émission de C0² et de dioxyde de carbone sont attribués à la petite industrie et l’agriculture.Son augmentation est déjà planifiée: 55€ en 2019, 80€ en 2022, Il s’agit clairement d’une taxe pour alimenter le train de vie de l’Etat sans impact pour la lutte contre le réchauffement climatique. Quant aux quotas de carbone, toutes les expertises montrent qu’avec l’octroi gratuit ( la moitié des quotas ) à certaines industries ainsi que les rachats de droits à polluer sont totalement inefficaces, alors que l’on parle des 50% des pollutions. Deux poids, deux mesures dans la taxation et un résultat nul en ce qui concerne la pollution, sans compter les milliards évaporés dans des escroqueries. On fait souffrir par la hausse des taxes sur les carburants, les salariés obligés d’utiliser leur voiture pour aller travailler, donc leur outil de travail, les petits entrepreneurs, les transporteurs routiers, les agriculteurs avec aucune autre raison que celle de leur prendre de l’argent. Pour quoi en faire, développer la qualité des services au peuple ? Non, bien sûr, pour le reverser de mille façons à l’oligarchie, celle qui a placé Macron là. Ses copains ont vu leurs revenus doubler avec la crise, quand ceux de tous les autres stagnent et même se précarisent. Il y a 2 millions de millionnaires en France, dont 259 000 nouveaux millionnaires entre mars 2017 et mars 2018. Pour ceux d’en haut, tout va bien ! Il faut que ça change ! Et c’est pas aux plus pauvres qu’il faut s’attaquer !
L’arnaque à la taxe carbone : 1,6 milliard d’euros de pertes pour la France en moins d’un an, 6 milliards pour les pays de l’Union européenne.

... https://www.anti-k.org/2018/11/29/gilet ... ges-video/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 04 Déc 2018, 17:07

Une députée "En marche" ne connaît pas le montant du Smic

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 05 Déc 2018, 22:33

Un ambulancier désespéré met le feu à son véhicule devant l’Assemblée Nationale

Ce lundi 3 novembre, ce sont près de 600 ambulances qui ont bloqué les avenues de Paris entre la Place de la Concorde et le haut des Champs-Élysées. Face au désespoir et en signe de protestation, un ambulancier a mis le feu à sa propre ambulance.

Dans la situation actuelle extrêmement explosive qui se cristallise autour des Gilets Jaunes et plus récemment autour des mouvements lycéens, les ambulanciers ont eux aussi manifesté leur colère ce lundi 1er décembre à Paris.

Dénonçant la réforme du transport sanitaire mise en place le 1er octobre dernier, qui fait peser le financement des transports sanitaires sur les hôpitaux, donc sur les patients plutôt que sur les assurances maladie, et qui présage une forte baisse de l’activité des ambulanciers au détriment de l’emploi et des patients, les ambulanciers se sont rassemblés vers 6h du matin au centre de Paris. De fait, cette réforme constitue une réelle « ubérisation ». En effet les hôpitaux et cliniques, après appel d’offres, devront choisir quels ambulanciers seront les moins coûteux pour eux. C’est donc tout un pan du secteur qui peut rapidement disparaître.

Face à cette précarisation vitesse grand V, les ambulanciers se sont mobilisés ce lundi 3 décembre, comme ils l’avaient fait en début de mois en bloquant le périphérique parisien. Les ambulances ont fait tourner les sirènes dès 6h, et quelques feux d’artifices ont même été lancés depuis le Pont de la Concorde.

Leur objectif était d’être reçu par la ministre de la santé Agnès Buzin, pour faire entendre leur revendication du retrait de l’article 80 de la réforme du transport sanitaire précédemment évoquée. S’ils revendiquaient seulement de se faire entendre par la ministre, celle-ci n’a même pas daigné les recevoir, prétextant une réunion urgente à l’Élysée.

Un ambulancier a même été jusqu’à mettre le feu à son propre outil de travail, son ambulance, sur le Pont de la Concorde. Ce geste n’est pas anodin, il reflète le désespoir subi par ce secteur mais plus largement, une colère de nombreux pans de la classe moyenne. La situation nationale reflète très largement ce sentiment de déclassement, c’est-à-dire une situation d’appauvrissement et un manque de perspectives pour l’avenir, que vivent les classes moyennes et qui les a poussées à sortir dans la rue ces dernières semaines. Face à cette mise en tension des classes moyennes et d’une partie des classes populaires, et alors que de nouveaux secteurs se joignent à la mobilisation comme les lycéens et les étudiants, il est nécessaire que les travailleurs convergent eux aussi vers le mouvement et lui donnent un nouveau poids en se mettant massivement en grève.


http://www.revolutionpermanente.fr/Un-a ... -Nationale
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 06 Déc 2018, 00:25

"On ne va pas tenir encore très longtemps" : pourquoi les policiers interpellent Emmanuel Macron sur les "gilets jaunes"

Les forces de l'ordre disent avoir "frôlé la catastrophe" samedi dernier et s'inquiètent pour la suite de la mobilisation.

Deux jours après "l’acte III" de la manifestation des "gilets jaunes" à Paris, les forces de l’ordre doutent. La stratégie mise en place face aux émeutiers était-elle la bonne ? Le dispositif adapté ? Les policiers et les gendarmes étaient-ils suffisamment bien équipés ? Cela fait trois semaines que les "gilets jaunes" se mobilisent et les policiers fatiguent, leur moral baisse. Ils plaident désormais leur cause auprès du gouvernement.

... https://www.francetvinfo.fr/economie/tr ... tor=AL-79-[article]-[connexe]
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 11 Déc 2018, 17:06

Un collaborateur de Benalla envoyé par l’Elysée contre les étudiant·e·s à Montpellier

En début d'année, à l'université Paul Valéry de Montpellier, des agents de sécurité privée récemment embauchés empêchaient les étudiants de se réunir en Assemblée Générale et les réprimaient violemment. Mediapart a révélé que ces agents ont été recrutés par la République en Marche. Le syndicat Solidaires Etudiant.e.s s'exprime sur ce scandale dans un communiqué que nous relayons.

Un collaborateur de Benalla envoyé par l’Elysée contre les étudiant·e·s à Montpellier

C’est avec stupeur que nous avons pris connaissance de l’enquête de Mediapart publiée le 11/12/2018. On y apprend que les agents de sécurité privé, qui ont réprimé la mobilisation étudiante de l’an passé et qui ont empêché la tenue d’Assemblés Générales en ce début d’année, ont été recruté par le biais de La République En Marche et notamment grâce à l’intervention de Charlyne Péculier, responsable des Jeunes Avec Macron Occitanie.

Le « conseil de recrutement » du parti au pouvoir n’est pas anodin puisqu’il implique l’emploi, comme chef d’équipe, de Kader Rahmouni dont on découvre qu’il a travaillé aux côtés d’Alexandre Benalla durant la campagne présidentielle.
Le Président Patrick Gilli ainsi que les membres de son bureau, non content d’avoir permis à une police politique d’agir sur le campus, ont tenté de dissimuler les coûts faramineux de cette répression en court-circuitant le processus d’appel d’offre et donc le Conseil d’Administration de l’Université.

Pour rappel, l’Université Paul-Valéry a connu l’an passé une mobilisation d’une grande intensité et ce dès le mois de février. Le retrait du projet de loi dite « ORE » avait été demandé plusieurs fois par des Assemblées Générales rassemblant plusieurs milliers d’étudiant·e·s et les blocages avaient été régulièrement reconduits par les grévistes.

L’attaque fasciste, survenue dans l’enceinte de la faculté de droit de Montpellier, à l’encontre de ces mêmes personnes mobilisées avait également participer à massifier le mouvement puisque cinq jours plus tard l’Assemblée Générale se déroulait en présence de plus de 3000 personnes, un record national malgré la forte mobilisation partout ailleurs.

Le gouvernement face à ces mouvements massifs et intenses a non seulement maintenu le système de sélection Parcoursup, mais a en plus envoyé la police dans de nombreuses universités occupées afin d’enrayer la mobilisation qui devenait dangereuse pour lui.

A Montpellier, au vu de la difficulté à mettre en place et à assumer une opération policière d’envergure, la direction de l’Université avait opté pour l’emploi d’une sécurité privée supplémentaire. Des heurts avaient eu lieu avec cette dernière et particulièrement avec Kader Rahmouni, chef d’équipe, qui avait exercé des pressions sur de nombreux/ses militant·e·s.

A l’époque déjà, nous avions dénoncé toutes formes de répressions et de violences, qu’elles soient fascistes, policières ou exercées par le biais de sécurités privées. Nous avions également mis en garde contre le laxisme de la justice à l’égard de la répression.

Pourtant, dès la rentrée 2018, c’est les mêmes pratiques qui ont été reproduites. Allant même plus loin cette fois puisqu’il s’agissait d’empêcher les Assemblées Générales elles-même. La trentaine d’agents avaient également empêchés des étudiant·e·s « fiché·e·s » comme militant·e·s d’accéder à leur cours.

Aujourd’hui, les révélations de Mediapart nous renseignent sur la nature de ses sécurités privées : elles sont commanditées par le pouvoir en place et sont des actrices nouvelles de la répression politique ayant l’avantage de ne pas sembler liées à l’État. Cette répression politique ne doit pas être un précédant sans conséquences ! Nous demandons la démission immédiate de Patrick Gilli et des autres membres de la direction impliqués.

Au moment où les Gilets Jaunes bloquent l’économie, où des dizaines de milliers de lycéens sortent dans les rues pour protester contre Parcoursup dont ils connaissent maintenant les conséquences, le mouvement étudiant doit relever la tête et repartir à l’offensive afin que l’Université reste gratuite pour tou-te-s, construisons la lutte contre la précarisation généralisée !

Rejoignez vos Assemblées Générales locales !


http://www.revolutionpermanente.fr/Un-c ... ontpellier
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 23 Déc 2018, 18:00

«Gilets jaunes»: Vinci renonce à faire payer les automobilistes qui ont profité des opérations «péage gratuit»

MOBILISATION Vinci Autoroute avait annoncé qu’elle comptait demander aux automobilistes ayant profité du dispositif des manifestants de s’acquitter, a posteriori, des droits de passage…

... https://www.20minutes.fr/societe/239864 ... 1545151612
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 8 invités