Revue de presse et actus diverses

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede Pïérô » 24 Déc 2017, 15:06

Anne Hidalgo s’en prend elle aussi aux « sans dents »

Et pour se faire de l’artiche, elle s’attaque aux ratiches des petits Parisiens

Pour pouvoir financer les Jeux Olympiques, Anne Hidalgo est prête à tout. Même à brader un patrimoine qui ne lui appartient pas. Dernier épisode en date : le lancement d’un appel à projet pour se débarrasser du bâtiment George Eastman et le céder à des intérêts privés.

Or, ce superbe immeuble est d’abord le fruit d'une donation d’un million de dollars à la Ville de Paris dans les années 30 par le mécène George Eastman (par ailleurs inventeur de la pellicule photographique et fondateur de la marque Kodak) pour que soient prodigués des soins dentaires aux enfants de la Capitale. Et on peut dire que les volontés du philanthrope milliardaire américain avaient été jusque-là respectées par les différents maires de Paris. Œuvre plus qu’utile d’ailleurs, et menée par cette institution municipale, qui s'est occupée des dents de millions de petits Parisiens, depuis près de quatre-vingt ans.

Oui mais voilà, ce superbe complexe de plus de cinq mille mètres carrés, du plus beau style Art déco, situé dans le XIIIe arrondissement à proximité de la Place d’Italie, attire les convoitises. Et puis laisser un endroit de pure utilité sociale est désormais considéré comme une anomalie par la Mairie de Paris. Surtout lorsqu'elle est à l'affût du moindre sou pour épater la galerie en mondovision en 2024. Une nouvelle occasion pour Anne Hidalgo de se faire de l’artiche. Quitte à s’en prendre sans vergogne aux ratiches des petits Parisiens.

A la Mairie - qui ne recule plus devant rien depuis plusieurs années - vendre son patrimoine on appelle ça un « projet innovant ». Inutile de dire que cette pratique provoque un tollé non seulement chez les professionnels en soins bucco-dentaires mais aussi chez les Parisiens eux-mêmes, quand on voit les réactions postées sur le site officiel de l’appel au projet (lire ici). Et bim !!! Dans les gencives de la Mairie. Et sans anesthésie...

« Le maintien de ce site dédié à la santé des petits Parisiens est encore possible » affirme d’ailleurs un observateur bien informé. Il est vrai que le centre George Eastman n’est pas encore vendu. De leur côté, les opposants à cette vente commencent à s’organiser. « Nous refusons et ne laisserons pas faire ce projet, dans l’intérêt général des usagers et de la défense du service public pour la santé des Parisien(ne)s, mais aussi pour la défense du patrimoine » affirment des professionnels de santé, des associatifs, des syndicats et bien sûr des Parisiens, dans une pétition qui vient de recueillir déjà plus d’un millier de signatures (voir ici https://www.change.org/p/madame-la-mair ... -paris-13e).

Alors Anne Hidalgo va-t-elle abandonner son funeste projet ? Ou bien s’obstinera-t-elle au risque de créer une nouvelle polémique autour des « sans dents » ?

http://daccgtculture.over-blog.com/2017 ... dents.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 26 Déc 2017, 15:07

Un homme en garde à vue après le décès de son locataire, tombé du 30ème étage

D'après une source proche de l'enquête, la victime aurait appelé la police peu avant sa mort, affirmant que son propriétaire faisait intrusion dans son logement.

Un homme de 57 ans est mort vendredi après avoir chuté de son appartement, situé au 30ème étage d'un immeuble d'Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Le propriétaire du logement a été placé en garde à vue pour homicide volontaire.

"Avant la chute, il avait appelé la police pour dire : "mon propriétaire est en train de casser la porte car je n'ai pas payé mon loyer"", a rapporté à l'AFP une source proche de l'enquête. Toujours selon cette source, l'homme était décédé à l'arrivée des forces de l'ordre.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 90215.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 28 Déc 2017, 16:10

Joyeux noël !

Une lettre de licenciement à Noël chez Lorraine Tubes

Les 20 salariés licenciés de Lorraine Tubes, à Fresnoy-le-Grand, ont reçu leur notification par courrier juste avant Noël.

Quel « drôle » de cadeau de Noël. À quelques jours du réveillon, les vingt salariés de l’entreprise Lorraine Tubes, qui ont appris leur licenciement pour raison économique il y a quelques semaines, ont reçu le courrier officiel en recommandé.

La lettre, émise du siège à Longwy, explique que le tribunal de la chambre de commerce de Briey (Meurthe-et-Moselle), par jugement en date du 8 décembre, a adopté le plan de cession totale des activités Lorraine Tubes à la société ArcelorMittal Tubular Product Lexy dans le cadre d’un redressement judiciaire et a donc adopté ces licenciements.

... http://www.aisnenouvelle.fr/59502/artic ... aine-tubes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 01 Jan 2018, 16:57

RAPPEL aux médias

☑️ Seuls 8 % des Français partent au ski au moins un an sur deux
☑️ Deux tiers des Français ne partent jamais en vacances l’hiver
☑️ 40 % des cadres contre 9 % des ouvriers partent en vacances l'hiver

Skieurs = infime partie de la population

https://twitter.com/MaximCombes/status/ ... population
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 04 Jan 2018, 16:56

D'où vient la violence ?

Champigny. Une « violence » : deux poids, deux mesures

La vidéo de la scène a fait le tour des réseaux sociaux depuis deux jours, celle de cette policière qui reçoit des coups au sol par plusieurs jeunes et qui a suscité beaucoup de réactions. Mais comme toujours les réactions que cela suscite ne vise qu’à stigmatiser les mêmes : « la racaille de banlieue », « les barbares », « les voyous », « les délinquants ».

Lorsque le ministre de l’intérieur s’indigne et condamne fermement la violence qu’a subit la policière, ce n’est pas car il s’inquiète de l’état de la femme, de l’humain fait de chair et de sang, mais il condamne uniquement l’attaque de l’uniforme, en somme de l’institution policière ; cette institution répressive, coercitive, qui n’a d’intérêt que pour "maintenir l’ordre" et assurer la protection du système bourgeois dans son ensemble.

Voilà ce que le gouvernement Macron habilement essaye de faire condamner, l’attaque et les violences sur la police, pour que « les fainéants », « les cyniques », « ceux qui ne sont rien », n’osent un jour se rebeller et attaquer l’Etat, ses institutions et se confronter à l’institution policière qui sera au rendez vous pour les réprimer.

Comment peut-on condamner les actes de ces jeunes, sans comprendre cette violence au quotidien que vive les jeunes des quartiers populaires, entre violences policières et violences économiques infligées par le chômage ? Mais l’extrême droite vous dira que la vente de haschisch les fait vivre comme des patrons. Nous attendons donc que Bernard Arnault se lance dans l’ouverture de coffee shop si la petite délinquance comme les médias bourgeois l’appellent maintient les quartiers populaires dans l’aisance.

C’est donc toujours le même cinéma lorsqu’une voiture de police brûle, ou lorsque trois poubelles dans un quartier sont en feu pour le 31 décembre. On lance un appel à ce que tous les prolétaires s’associent à la souffrance de la police nationale et baise la main imaginaire de l’institution policière.

Mais l’ensemble des contrôles policiers violents qui se déroulent toutes l’année en France dans les différents quartiers de banlieue parisienne ou des régions françaises, eux hélas sont passés sous silence et ne profitent d’aucun élan comme celui de la policière de Champigny. Comme si la violence policière faisait partie de la vie et en réalité est totalement banalisée quand elle se produit dans ce sens.

La violence vient avant tout de la police

Si tout le monde s’arrête sur le fait en lui-même, on finit par oublier le pourquoi du comment. Que faisait la policière à la sortie d’une soirée du 31 décembre, venue renforcer des compagnies de CRS qui ont gazé et tiré au flashball de l’autre coté de la rue ? Ceux là même qui ont créé de fait un mouvement de panique et l’hystérie générale. On aimerait voir aussi les vidéos des jeunes qui ont pris des flashball alors qu’ils attendaient depuis 3h dans le froid de pouvoir eux aussi accéder à la fête du nouvel an avec leurs amis.

Comment s’indigner de cela quand on comprend que la violence fait en premier lieu partie du rôle des forces de l’ordre. Qu’attendait-on de la part de 500 jeunes courant dans tout les sens à la rencontre d’une policière venu les prendre en tenaille ? Un baise-main ? Voila la réalité des choses : une soirée avec des organisateurs qui ont fait plus de ventes qu’ils n’avaient de places dans la salle, et qui n’étaient pas venus pour protéger cette jeunesse des quartiers réunie dans une salle tellement bondée que le plafond et les murs étaient entrain de se décrocher et menacé de tomber sur la tête des clients. Au lieu donc de les protéger, d’appeler les pompiers, ils ont décidé d’envoyer les lacrymogènes et les flashball en guise de soutien, ajoutant de fait déjà à la panique de se faire piétiner par l’effet de masse, la peur de se faire tirer dessus. Car comme on le répété souvent, « Théo et Adama, nous rappellent pourquoi Zyed et Bouna courraient », et tous les jeunes des quartiers connaissent leurs morts et leurs histoires. C’est leur vie la violence policière.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Cham ... ux-mesures
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 06 Jan 2018, 18:31

Un train traverse une route barrières levées dans les Alpes

Quinze jours après le drame de Millas, où un TER a percuté un bus scolaire sur un passage à niveau tuant six collégiens, et alors que les versions divergent sur les circonstances, un train a traversé une route où les barrières étaient levées.

La scène s'est produite le 1er janvier 2018 à Chabrières dans les Alpes de Haute-Provence. Elle a été immortalisée par une habitante de la région.

... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... alpes.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 20:30

Logement Qui sont les cancres de la loi SRU ?

Une bonne loi, mais trop de cancres. Tel est le constat dressé hier par la Fondation Abbé-Pierre de l’application, par les 1 152 communes concernées, de la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain) sur la période 2014-2016.

Une bonne loi, mais trop de cancres. Tel est le constat dressé hier par la Fondation Abbé-Pierre de l’application, par les 1 152 communes concernées, de l'harticle 55 de la loi du 13 décembre 2000 dite SRU sur la période 2014-2016. Voté en 2000 et renforcé en 2013, ce texte établit un minimum de 20 % de HLM, et même 25 % pour 730 communes, et définit des objectifs de construction, sur trois ans, pour les villes déficitaires. Peu de surprises dans le palmarès des grandes villes récalcitrantes à la loi : Cannes est en tête (avec 9 % de l’objectif atteint), suivie par Neuilly-sur-Seine (2e, 15 %), Boulogne-Billancourt (5e, 24 %), Saint-Maur-des-Fossés (7e, 34 %) ou Nice (8e, 36 %), des résultats jugés « indigents » par la fondation. Au total, 45 % des communes (528) n’ont pas rempli leurs obligations en nombre de logements et 39 % ont été prises en défaut sur le type de construction (pas assez de HLM très sociaux). Le bilan n’est pourtant pas si noir : 187 000 logements sont sortis de terre entre 2014 et 2016, soit 100 000 de plus qu’en 2002-2004 par exemple, signe d’une « montée en puissance », selon la FAP, qui indique que 28 des 42 communes de plus de 100 000 habitants ont déjà dépassé le taux de HLM fixé pour 2025.

Téléchargez le rapport complet de la Fondation Abbé-Pierre :
http://www.fondation-abbe-pierre.fr/doc ... 4-2016.pdf

https://humanite.fr/logement-qui-sont-l ... sru-648556
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede Pïérô » 12 Jan 2018, 11:43

La Région Centre va dépenser 15 millions d’euros pour des portiques anti-fraude

La mesure a été débattue à l’occasion de l’adoption du budget 2018, au titre des « Transports et mobilité durable ». Ces portiques se généralisent dans de nombreuses gares, en complément des dispositifs répressifs déjà existants.

Hausse du montant des amendes, agents de contrôle en civil, et maintenant des portiques contrôlant les accès aux quais en gare de Tours et Chartres... L’inventivité des institutions est sans limite quand il s’agit de contrôler l’accès aux transports.

« La fraude est un fléau dont le coût retombe sur tous les usagers honnêtes » : c’est ainsi que Jacques Chevtchenko, élu Les Républicains au conseil régional, a défendu l’installation de portiques anti-fraude financés par la Région. Généralement situés en début de quai, ces dispositifs de contrôle d’accès visent à en empêcher l’accès aux voyageurs qui ne sont pas munis de billets. Dans un article de 20 minutes, on peut lire une description du fonctionnement du dispositif installé en gare de Nantes :

« Concrètement, toutes les personnes qui souhaitent accéder au train doivent désormais approcher un billet valide près du lecteur, avant qu’un bip ne retentisse et que les petites portes transparentes ne s’ouvrent. »

Le budget régional prévoit 9 millions d’euros pour l’installation de ces portiques dans les gares de la ligne TER Paris-Tours, et 6 millions d’euros pour leur installation dans les gares de la ligne TER Paris-Chartres.

Deux groupes ont présenté des amendements contre cette mesure : les élus du Front National voulaient que ces portiques soient pris en charge par la SNCF ; les écologistes suggéraient de consacrer ces moyens à l’amélioration de la qualité du service. Bien sûr, les premiers ont condamné le « laxisme » des seconds [1].

Mais ces portiques ont été vaillamment défendus par les socialistes et par le « Groupe d’Union de la Droite et du Centre », chaque élu y allant de son couplet pour déplorer le coût que représenterait la fraude pour la SNCF. L’un d’eux a repris le chiffre de 300 millions d’euros avancé par l’entreprise de transport pour 2016. Ce chiffre a abondamment été recopié dans la presse, mais sans jamais que soit présentée la méthode de calcul, et généralement sans qu’il soit précisé qu’il ne s’agit pas d’un coût, mais de l’estimation d’un manque à gagner.

Les personnes accompagnant les voyageurs n’auront plus accès aux quais. Tristes portiques.


Notes
[1] Vous pouvez retrouver les échanges entre les divers groupes sur le site de la Région http://www.regioncentre-valdeloire.fr/a ... ieres.html, à partir de 4h30 sur la timeline.


https://larotative.info/la-region-centr ... -2570.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 14 Jan 2018, 23:20

Aulnay-sous-Bois : ils réclament la libération d’un jeune détenu de 20 ans

Les habitants de la cité des 3 000 se sont mobilisés ce samedi pour demander la libération de Dramane, 20 ans, interpellé en marge de violences entre jeunes et policiers le 1er janvier. Selon ses proches, il est injustement incarcéré.

Une centaine d’habitants de la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) se sont rassemblés ce samedi en début d’après-midi devant la salle du Nouveau Cap. Leur message était résumé sur deux grandes banderoles : «Non à l’injustice», et «Liberté pour Dramane».

Ce jeune homme de 20 ans a été mis en examen puis placé en détention provisoire pour «violences en réunion sur personne dépositaire de l’autorité publique» à la suite de l’agression d’un policier par plusieurs jeunes, le 1er janvier. Ce jour-là, un autre policier avait été filmé en train de frapper un adolescent. «Il a été incarcéré sans raison, il n’était pas présent au moment des faits», assure l’une des sœurs de Dramane.

... http://www.leparisien.fr/info-paris-ile ... 499166.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 15 Jan 2018, 19:23

Scandale Lactalis, les coulisses d’un système

Comment les enseignes de la grande distribution ont-elles pu vendre des lots de lait contaminé ?

Mais qui contrôle quoi dans cette boutique ? Comme une goutte de lait faisant déborder le bidon, le scandale Lactalis a rebondi mercredi, éclaboussant cette fois l’ensemble de la chaîne agroalimentaire. Après Leclerc, qui, en début de semaine, révélait avoir vendu jusqu’à début janvier près de 1 000 articles censément interdits depuis le 10 décembre, quatre autres enseignes ont admis en avoir fait de même. Carrefour avoue avoir diffusé 434 bouteilles de lait infantile et de préparations à base de céréales issues de lots rappelés pour cause de soupçon de contamination par des salmonelles. Système U dit avoir vendu 384 produits, Casino (dont ses enseignes Géant et Franprix), 363, et Auchan, 52. Bref, la grande distribution trempe dans la mélasse, et avec elle toute la mécanique agroalimentaire, dont les performances sanitaires sont une fois de plus – et en peu de temps – remises en cause

Les pratiques obscures de Lactalis
https://humanite.fr/les-pratiques-obscu ... lis-648623

Agroalimentaire. La faillibilité des contrôles sanitaires sur le gril
https://humanite.fr/agroalimentaire-la- ... ril-648621
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Revue de presse et actus diverses

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 17:28

Lactalis se défend de toute faute, des salariés contestent

Agroalimentaire. Le PDG du groupe laitier est sorti hier de son silence, affirmant avoir respecté les procédures de précaution sanitaire. Une version démentie par la CGT, qui met en cause l’organisation du travail, et par un ex-salarié qui témoigne de négligences.

... https://humanite.fr/lactalis-se-defend- ... ent-648651
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24136
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité