Collectif d'auto-défense des mères solidaires

Collectif d'auto-défense des mères solidaires

Messagede bipbip » 12 Juin 2018, 21:44

Agnès Méric et Geneviève Bernanos lancent un Collectif des mères solidaires

Le 1er juin, à l'occasion de l'hommage à Clément Méric, sa mère Agnès a annoncé le lancement d'un « collectif d'auto-défense » des mères solidaires. À ses côtés, Geneviève Bernanos, mère d'Angel et d’Antonin, militants antifascistes un temps incarcérés.

La Parole errante, Montreuil (93) – Suspendue au plafond, une banderole noire barrée d’une maxime trône au-dessus des têtes :

« Une vie de lutte, plutôt qu’une minute de silence. »

Le 5 juin 2013, Clément Méric décédait à Paris, des coups portés par des skinheads d’extrême droite. Ce vendredi soir, à la Parole errante, lieu de référence pour la gauche radicale, ils sont presque 200 à être venus rendre un « hommage politique » au militant antifasciste et camarade de lutte, mort pour ses engagements. Le lendemain, ils ne seront pas loin de 1.000 à défiler en sa mémoire.
Un Collectif des mères françaises

Il est 20h largement dépassé dans la grande salle au sol bétonné. Agnès Méric, la maman de Clément, s’assied sur une chaise d’écolier, placée au pied de la scène :

« C’est la première fois que j’ose parler devant des gens. Et si j’ose parler, c’est que je me sens portée. »

Elle tourne son regard vers sa voisine, Geneviève Bernanos, assise à sa gauche. Elle est la mère d’Angel et d’Antonin, tous deux mis en cause dans l’affaire de l’incendie de la voiture de police, quai de Valmy. Le cadet, acquitté par la justice, est dans la salle. L’aîné, condamné mais sorti de prison, était là plus tôt. Il s’en est rentré, toujours soumis à un placement sous surveillance électronique (PSE) qui lui impose un couvre-feu.

Clément Méric et Antonin Bernanos étaient amis et camarades de luttes. Leurs mères ont également décidé d’unir leurs combats. Ensemble elles ont fondé un Collectif des mères solidaires. Un mouvement « d’auto-défense » initié dix jours plus tôt, non pas pour pleurer ensemble – « ce n’est pas la question », assène Geneviève Bernanos – mais pour briser « la prison » du silence. « Il nous faut prendre la parole pour déconstruire les montages politiques, juridiques et médiatiques », explique-t-elle. Les causes de leurs enfants sont désormais les leurs, complète Agnès Méric :

« On éclaire leurs paroles, même si elles ne sont pas exactement les nôtres. »

La veille, les deux femmes étaient au tribunal de Gap pour soutenir « les trois de Briançon », militants antifascistes accusés d’avoir « facilité l’entrée irrégulière » d’étrangers sur le territoire. « Nous serons là à chaque fois que c’est nécessaire », promet Geneviève Bernanos. Le 15 juin, elles viendront donc au tribunal soutenir les lycéens d’Arago et leur famille. Et le 21 juillet elles seront à Beaumont-sur-Oise pour participer à l’hommage à Adama Traoré, décédé au commissariat de la ville en juillet 2016. En février 2017, déjà Geneviève Bernanos était venue à Beaumont rencontrer Assa Traoré :

« J’avais besoin de comprendre le combat de mes fils. »

Elles n’ont pas rompu le contact. « Assa m’a beaucoup aidé », explique-t-elle. Et le 26 mai dernier, elles étaient côte-à-côte en tête de cortège de la manifestation contre la politique du gouvernement.
L’internationale des mères révoltées

Ce vendredi soir à la Parole errante, les deux Françaises sont entourées de mères militantes italiennes et espagnoles. « Ce sont des mères qui ont connu la violence, la répression », ouvre Agnès Méric, penchée cette fois vers sa droite où se tient Fabiola, venue de Rome. « Il faut que je vous parle de l’histoire de Renato », introduit la madre italienne, petite veste sans manche et large foulard sur les épaules. Renatto Biagetti est décédé le 27 août 2006, poignardé à la sortie d’un concert de Reggae par deux jeunes fascistes. Fabiola raconte l’indifférence, les peines légères infligées aux deux agresseurs. « Le plus jeune [des meurtriers] n’a pas fait un seul jour de prison. » Puis elle évoque Stefania Biagetti, la mère du défunt, fondatrice de leur collectif, les Madri Per Roma Citta’ Apperta – littéralement « Mères pour Rome, ville ouverte ». Un collectif pour faire vivre, non pas seulement la mémoire, mais aussi « les idées et les passions de Renato », explique-t-elle. Depuis les mères de ce collectif multiplient les prises de paroles, à l’invitation d’associations ou d’écoles.

De l’autre côté des Alpes, comme en France, les mères des antifascistes morts et des militants incarcérés se sont associées. « On s’est rencontrés comme des parents confrontés au système judiciaire ou aux blessures », explique Nicoleta. Elle vient de Turin, où plusieurs militants sont enfermés pour s’être opposés à la ligne à grande vitesse qui doit relier la ville à Lyon, via un tunnel sous les Alpes. « Je veux être solidaire avec toutes les mères qui partagent un idéal de lutte antifasciste », explique cette membre du collectifs des Mamma in piazza per la libertà di dissenso [Mère dans les rue pour la liberté des dissidents].

... https://www.streetpress.com/sujet/15282 ... solidaires
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Collectif d'auto-défense des mères solidaires

Messagede bipbip » 15 Aoû 2018, 18:03

Anniversaire de la mort de Heather : message de soutien des Mères solidaires

Voici le communiqué des Mères solidaires envoyé à l’occasion de la date anniversaire de la mort de Heather Heyer, dans le cadre de l’appel pour un week-end de solidarité internationale :

Il y a un an, nous avons ressenti avec vous la fierté de voir se lever un puissant mouvement antifasciste contre le rassemblement des extrêmes droites suprémacistes et racistes en Virginie.

Nous avons aussi ressenti la terrible douleur de voir une jeune femme militant contre toutes les formes de discriminations assassinée par la haine fasciste. Heather Heyer, ce visage lumineux, cette détermination forte et tranquille à la fois pour refuser l’inacceptable.

Trop de lumière, trop de détermination… C’est la même haine qui a tué en 2013, à Paris, Clément Méric, jeune militant syndicaliste et antifasciste de 18 ans.

Et aussi, en Europe, Carlos Palomino, Pavlos Fyssas, Carlo Giuliani, Renato Biagetti, Dax… et tant d’autres jeunes dont les noms sont pour toujours associés au combat pour un monde libéré du racisme, du suprématisme, de l’injustice sociale.

Nous sommes des mères de jeunes militants français victimes de violence ou de répression du fait de leurs engagements.

Comme Susan Bro, la mère de Heather, nous sommes fières des combats de nos enfants.

Nous savons qu’ils payent ou risquent de payer très cher leur refus de la société injuste qui leur est imposée par les puissants. Mort, violences, condamnations judiciaires, emprisonnement… Ils connaissent tout cela. Nous le vivons avec eux.

Et nous affirmons du plus haut et du plus fort que nous pouvons que nos enfants ont raison, mille fois raison de lutter !

Notre combat à nous, leurs mères, c’est d’attirer l’attention sur leur parole trop souvent négligée, déformée ou caricaturée. La lutte contre la vision du monde véhiculée par l’extrême droite doit être l’affaire de toutes les générations, chacune à sa façon.

Des mères italiennes, des mères espagnoles, dont les parents ont connu le fascisme et le franquisme, nous ont montré le chemin. Parce qu’elles sont mères, elles sont écoutées.

Avec elles, nous sommes en train de constituer un Réseau international des Mères antifascistes afin de nous soutenir mutuellement et d’être présentes sur les lieux des luttes, que ce soient les luttes quotidiennes dans les quartiers racisés, dans les écoles, dans les prisons ; ou les luttes que le monde entier observera, comme celle d’aujourd’hui, 11 août 2018, à Charlottesville.

Nous sommes heureuses de nous associer à ce grand mouvement de résistance auquel votre courage nous appelle. Merci à vous.

Les Mères solidaires.


http://lahorde.samizdat.net/2018/08/13/ ... olidaires/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31719
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités