Pesticides

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 24 Mar 2018, 20:11

À Rouen, l’eau potable menacée par un dépôt géant de pesticides

La préfecture de Seine-Maritime a autorisé la construction d’une plateforme de stockage de produits chimiques. Pourtant, elle connaissait les conclusions d’un rapport géologique signalant le risque « élevé » de pollution des eaux potables de la métropole rouennaise.

À Vieux-Manoir (Seine-Maritime), au nord de Rouen, le site de stockage de la société Odièvre héberge aujourd’hui 100 tonnes de produits phytosanitaires. La coopérative agricole Cap Seine, propriétaire d’Odièvre, a entrepris des travaux pour faire passer ce seuil à 4.000 tonnes, ce qui classera le site en Seveso seuil haut. Les militants écologistes et riverains s’opposent à ce projet depuis le début, le jugeant contradictoire avec la volonté du gouvernement de réduire la consommation de ces substances dans l’Hexagone, mais aussi parce qu’ils s’inquiètent des conséquences sanitaires et environnementales. Et il y a de quoi.

Alors que la préfecture se penchait sur l’étude d’impact et d’autres documents justifiant la construction de cette nouvelle plateforme de pesticides, elle a sollicité le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) pour en savoir plus sur les conséquences éventuelles pour la qualité des eaux qui approvisionnent la métropole de Rouen. Ce rapport a été rendu aux autorités le 6 juin 2017. Le 21 du même mois, la préfecture signait l’autorisation d’exploitation du site.

« Ceci conduirait à mettre en péril l’alimentation en eau potable du secteur, et notamment au niveau de la métropole Rouen Normandie »

... https://reporterre.net/A-Rouen-l-eau-po ... pesticides
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 10 Avr 2018, 00:53

Pesticides : les parlementaires bradent l’engagement de Macron

Un rapport parlementaire sur l’utilisation des pesticides suscite l’indignation des associations environnementales pour sa pusillanimité, sinon son recul par rapport aux engagements du président de la République. Delphine Batho, vice-présidente de la mission, a démissionné en guise de protestation.

C’était l’un des engagements les plus forts pris par le président de la République en matière d’écologie : le 27 novembre 2017, dans un tweet, il annonçait l’interdiction du glyphosate en France d’ici trois ans. Il lui a fallu moins de trois mois pour amender sa promesse et évoquer une dérogation pour environ 10 % des cas où il n’y aurait pas d’alternative. Les députés de sa majorité semblent le suivre dans cette timidité croissante vis-à-vis des défenseurs des pesticides.

La Mission d’information commune sur l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, créée à l’automne dernier au moment des états généraux de l’alimentation et en plein débat européen sur le glyphosate, a rendu public son rapport le mercredi 4 avril. Il a provoqué l’indignation des associations environnementales et la démission de la députée Delphine Batho de la vice-présidence de cette mission.

... https://reporterre.net/Pesticides-les-p ... -de-Macron
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 21 Avr 2018, 21:12

Une commission de l’Assemblée nationale a voté l’expérimentation de l’épandage de pesticides par drone

Ce vendredi 20 avril au matin, dans le cadre de l’examen du projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine et durable », la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale a voté un amendement autorisant l’expérimentation de la pulvérisation de pesticides par drone. Plus précisément, « une expérimentation de l’utilisation des aéronefs télépilotés pour la pulvérisation aérienne de produits phytopharmaceutiques sera menée sur des surfaces agricoles plantées en vigne et présentant une pente supérieure ou égale à 30 %, pour une période maximale de trois ans ».

Ce vote a fait bondir François Veillerette, président de l’association de lutte contre les pesticides Générations futures. « Cette utilisation apparaît à titre expérimental mais ce n’est quand même pas une bonne nouvelle. C’est un petit pas en arrière et une nouvelle dérogation à l’interdiction communautaire de la pulvérisation aérienne, alerte-t-il. On nous dit que ce sera seulement pour les sols en pente, et puis pour des produits bio — ce qui n’est pas précisé dans l’amendement. Mais c’est un pied dans la porte et on nous dira bientôt que la pulvérisation par drone est formidable et sans danger, et qu’on va pouvoir mettre des drones à la place des avions ou des êtres humains. Mais nous, ce qu’on veut, ce ne sont pas des drones, c’est la réduction de l’utilisation des pesticides. »

... https://reporterre.net/Une-commission-d ... l-epandage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 26 Avr 2018, 21:42

Pesticides, l’état peut mieux faire

Diminuer l’usage des produits phytosanitaires en France. L’intention est louable, même si elle n’est pas nouvelle et que, jusqu’alors, elle s’est soldée par un échec.

Le 18 janvier dernier, les ministres de la Transition écologique, de la Santé, de l’Agriculture et de la Recherche communiquaient sur le lancement d’une concertation pour préparer un « plan d’action sur les produits phytopharmaceutiques et une agriculture moins dépendante aux pesticides ». Mais c’est en toute discrétion que cette...

... https://www.humanite.fr/environnement-p ... ire-654469
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede Pïérô » 28 Avr 2018, 01:22

Fongicides SDHi : attention danger !

Ces pesticides, utilisés massivement dans l'agriculture contre les champignons et moisissures, présentent des risques pour la santé. Scientifiques et associations tirent la sonnette d'alarme. Éclairage en quatre questions.

... https://www.politis.fr/articles/2018/04 ... ger-38727/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 30 Avr 2018, 21:34

Trois néonicotinoïdes interdits par l’Union européenne

Les États membres ont voté, ce vendredi 27 avril, l’interdiction quasi totale de trois néonicotinoïdes dans l’Union européenne : l’imidaclopride, la clothianidine et le thiaméthoxame. De nombreuses études scientifiques montrent l’étroite corrélation entre leur utilisation et le déclin des abeilles, des abeilles sauvages et autres pollinisateurs, les néonicotinoïdes s’attaquant au système nerveux des insectes.

... https://reporterre.net/Trois-neonicotin ... europeenne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 08 Mai 2018, 21:29

700 ruches mortes en Dordogne fin mars... 3 000 aujourd'hui. Une catastrophe naturelle annoncée

L'Union européenne a voté la semaine dernière l'interdiction pour 2019 de trois pesticides néonicotinoïdes utilisés pour protéger les cultures agricoles. Des produits accusé de causer la disparition des abeilles... Nécessaire, mais sans doute loin d'être suffisant et sûrement trop tardif.

En trente ans, près de 80 % des insectes volants auraient disparu d'Europe. Et parmi les victimes les plus "visibles", les abeilles dont les hécatombes récentes ne cessent d'inquiéter les apiculteurs. Fin mars, les apiculteurs de Dordogne avaient dénombré 700 ruches désertées, vides de tout occupant. Aujourd'hui il y en aurait 3 000

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 68655.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 16 Mai 2018, 14:59

Sortie du glyphosate : la promesse de M. Macron n’est toujours pas tenue

Promesse du président Emmanuel Macron en novembre dernier, l’interdiction du glyphosate « au plus tard dans trois ans » tarde à être suivie d’effet, au point de faire douter de la volonté du gouvernement de la tenir. Les discussions à l’Assemblée de la loi Alimentation, à partir du 22 mai, permettraient d’y remédier.

La France sortira du glyphosate « au plus tard dans 3 ans », avait annoncé Emmanuel Macron dans un tweet, le 27 novembre dernier. Cinq mois plus tard, le gouvernement assure que la promesse est maintenue, mais les défenseurs de l’environnement doutent : ils ne voient pas la couleur d’une interdiction dans les récentes mesures annoncées par l’exécutif. Alors, où en est-on ? Reporterre fait le point en quatre actes sur l’avenir de cet herbicide symbole de la lutte contre les pesticides.

... https://reporterre.net/Sortie-du-glypho ... -pas-tenue
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 21 Mai 2018, 15:00

Lobby agrochimique. Cachez ces pesticides que je ne saurais voir

Tout ce que vous avez voulu savoir sur les produits phytopharmaceutiques : c’est ce que promet une exposition éphémère présentée par Monsanto et consorts...

Hasard du calendrier ? Pas sûr… Alors que se déroulera, samedi, la 6e édition de la Marche mondiale contre Monsanto-Bayer et consorts, l’Union des industries pour la protection des plantes (Uipp) inaugurait cette semaine en grande pompe la Cité du siècle vert : un « espace végétal éphémère » – comprenez un lieu d’exposition – de 850 m2 destiné à faire « découvrir le monde de la santé des plantes et son histoire ». Pour un public non averti, sensible à la préservation de l’environnement, l’intitulé peut paraître séduisant. D’où la nécessité de le décoder.

Car, ici, tout est question de dialectique. « Chaque mot a été validé par l’Académie de l’agriculture », soutient d’emblée Eugénia Pommaret, la directrice de l’Uipp. Ici, on parle « protection des cultures », « santé des plantes », « chimie de synthèse ». Mais pas de pesticides. C’est pourtant l’enjeu de cette exposition, dont l’ambition est de « rétablir des vérités sur les bénéfices des solutions de protection des cultures, trop souvent ignorées, voire systématiquement décriées ». Revenons d’ailleurs sur cette organisation professionnelle qu’est l’Union des industries pour la protection des plantes : les 22 entreprises adhérentes, parmi lesquelles on retrouve Monsanto-Bayer et Syngenta, représentent… 95 % du marché des produits phytosanitaires. Mais, là aussi, silence. De là à penser qu’il s’agit d’une vaste opération de greenwashing, il n’y a qu’un pas…

L’impasse totale sur les conséquences sanitaires de ces produits...

« Nous sommes bien conscients de l’interpellation, voire des inquiétudes, que les Français peuvent avoir autour des phytosanitaires. L’objectif de cette exposition est justement de faire de la pédagogie auprès du grand public », résume Eugénia Pommaret, qui assure avec aplomb vouloir « récréer un espace apaisé pour la discussion avec nos détracteurs ».

Nul doute que la polémique sur le glyphosate a poussé cet organe de lobbying à sortir du silence. Il n’a d’ailleurs pas lésiné sur les moyens : simulateur de conduite de tracteur, laboratoire de chimie pour retracer le parcours d’une molécule, conférences scientifiques, témoignages d’agriculteurs… Le tout étayé de raccourcis et d’arguments massues, à l’image du « chemin en 12 étapes », consacré à « l’évolution des pratiques et des solutions de protection des plantes des cent dernières années ». En bref, un panégyrique bourré de raccourcis et d’omissions.

... https://www.humanite.fr/lobby-agrochimi ... oir-655535
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 24 Mai 2018, 20:01

Pesticides. La Commission européenne enquêtera en Bretagne

Du 29 mai au 8 juin, le commissaire européen Vytenis Andriukaitis, accompagné d’experts, va se déplacer en Bretagne pour enquêter notamment sur le cargo chargé de maïs traité à la phosphine et plus largement, sur l’utilisation des pesticides.

Le collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest continue son combat et fait feu de tout bois. Alors qu’elle a saisi depuis un an la commission des pétitions et recueilli 84 000 signatures, elle a obtenu de la commission européenne une semaine d’enquête sur les différents ports (Lorient, Saint-Nazaire et Brest), ainsi que sur les sites de Glomel (22) et Plouisy (22), gérés par Triskalia, que l’association désigne du doigt. Cette délégation sera menée par Vytenis Andriukaitis, un commissaire lituanien qui sera accompagné d’experts.

... http://www.letelegramme.fr/bretagne/pes ... 6HZL80z.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 27 Mai 2018, 18:29

Glyphosate : Stéphane Travert dément tout lien avec les lobbies après la fuite d’un amendement

La députée socialiste Delphine Bato a affirmé, mercredi, que des industriels avaient eu accès à un amendement avant les parlementaires. Une enquête interne n’a pas permis de déterminer l’origine de la fuite.

Alors que l’Assemblée est en plein examen de la loi sur l’agriculture et l’alimentation, l’ancienne ministre socialiste Delphine Batho a affirmé devant les députés, mercredi 24 mai, que l’Union pour la protection des plantes (UIPP), réunissant des producteurs de pesticides comme Monsanto ou Bayer, avait eu accès à son amendement d’interdiction de l’herbicide controversé glyphosate « plus de quatre-vingt-dix heures » avant les députés.

... https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... K2ZeVV5.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 20:30

Pesticides. L’agroalimentaire breton sous les feux de l’Europe

La Commission européenne enquête sur l’utilisation des pesticides dans les entreprises de la région, entre autres Triskalia mise en cause dans une affaire d’intoxication.

C’est une étape décisive pour toutes les victimes de pesticides. À compter d’aujourd’hui et jusqu’au 8 juin, le commissaire européen chargé de la santé et de la sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, accompagné d’experts, est en Bretagne pour enquêter sur l’utilisation des pesticides dans la région.

... https://www.humanite.fr/pesticides-lagr ... ope-655948
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 08 Juin 2018, 18:05

Les abeilles ont le bourdon... depuis 40 ans!

Quelques rappels utiles sur la problématique de la disparition des abeilles.

Le sort des abeilles m’intéresse, pendant 25 ans ce fut mon boulot. On en parle régulièrement et le discours, à quelques variantes près est toujours le même : pesticide peut être... oui mais… c’est pas le plus important... y a les maladies, y a les pratiques apicoles défectueuses. Et puis quand par hasard on prend en considération les pesticides on s’en prend à un seul à la fois, en 98 ça été le « gaucho », puis ce fut les « néonicotinoïdes » et on ne parle que d’eux. Je suis allée sur la toile pour voir où on en était, j’ai parcouru 4 pages sur la recherche google « abeilles et pesticides » et bien sur ces 4 pages deux articles seulement, vont au-delà. Les autres ne parlent que de ces trois foutus néonicotinoïdes comme si leur interdiction pouvait résoudre le problème. Pendant qu’on se focalise sur eux, on laisse filer tous les autres pesticides tout aussi pernicieux (et pas que pour les abeilles) On interdira les néonicotinoïdes quand ces messieurs des firmes de la phytochimie auront trouvé la molécule qui les remplacera et on repartira pour 20 ans de lutte contre CE pesticide. Il y a un millier de molécules pesticides auxquelles il faut ajouter les excipients de formulation qui sont en très grande majorité des hydrocarbures aromatiques et en particulier le xylène. Vous savez ce que ça veut dire : cancérigène, mutagènes, j’en passe et des meilleures. En plus du fait que les matières actives sont neurotoxiques.

... https://blogs.mediapart.fr/cecile-blanc ... uis-40-ans
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 11 Juin 2018, 07:58

Du glyphosate dans les urines : tous contaminés par le pesticide ?

Dominique Masset, Faucheur volontaire ariégeois, a annoncé mercredi 6 juin, lors du procès pour dégradation de biens à Béziers de 12 membres de l’association, le lancement prochain de tests urinaires massifs pour détecter la présence de glyphosate. Viendront ensuite des dépôts de plaintes contre tous les responsables économiques et politiques de la mise sur le marché du perturbateur endocrinien et probable cancérigène humain.

La meilleure défense c’est l’attaque ! C’est en quelque sorte la stratégie des Faucheurs volontaires contre le glyphosate, dont l’interdiction, malgré la promesse d’Emmanuel Macron d’en sortir, n’a pas été inscrite dans la loi Alimentation fin mai. Adeptes du principe de précaution et de l’intervention directe des citoyens face à l’impuissance ou la non-volonté des pouvoirs publics, ils lancent une nouvelle campagne contre le pesticide décrié. Il y a deux ans, une opération nationale visant à enduire de peinture des bidons de Roundup pour les rendre impropres à la vente, les ont conduits devant les tribunaux de plusieurs villes françaises.

Cette fois-ci, il s’agit de déposer des plaintes en masse contre les fabricants et les responsables de la mise sur le marché du glyphosate. Pour ce faire, ils entendent s’appuyer sur des tests urinaires prouvant la présence en grande quantité de la molécule dans le corps de chacun. « J’ai 33 fois la dose autorisée dans l’eau potable, je suis végétarien, je mange bio depuis des années, je vis dans une petite ville en Ariège », raconte Dominique Masset, animateur de la campagne, pour souligner la présence, partout, des pesticides.

La campagne de tests urinaires commence le 15 juin

L’initiative trouve son origine en Ariège, où des militants Faucheurs volontaires sont convoqués devant le tribunal de Foix pour leur action contre le Roundup en 2016. Ils procèdent à un test de leurs urines pour démontrer lors du procès qu’ils sont concernés pour eux-mêmes. Les résultats des analyses qu’ils présentent sont édifiants : entre 3 et 35 fois la dose autorisée dans l’eau du robinet. L’idée et l’envie d’entamer une campagne nationale surgissent naturellement. C’est décidé. Ils démarreront en Ariège, même si des contacts sont déjà pris ailleurs. Dans le Tarn, la Gironde ou en Bretagne, les Faucheurs volontaires et d’autres associations sont dans les starting-blocks. Avant un déploiement européen espéré.

Le coup d’envoi sera donné le 15 juin, avec le dépôt au commissariat de Foix de six premières plaintes de Faucheurs volontaires ayant déjà leurs analyses. Une façon de tester la validité de leurs plaintes avant un passage en grand. Dans le viseur, les PDG et membres des conseils d’administration des fabricants. Mais aussi les membres de la Commission européenne, ceux des organismes de contrôle et de validation ainsi que les laboratoires ayant participé à la mise sur le marché du glyphosate. Les griefs porteront sur la mise en danger de la vie d’autrui, l’atteinte à l’environnement et la tromperie aggravée.

Pour la phase suivante, 250 personnes se sont déjà déclarées volontaires pour effectuer un test urinaire dans l’Ariège, dont 200 prêtes à porter plainte. « C’est une campagne pour que les citoyens se lèvent. Il faut passer du défaitisme à l’action. Nous sommes empoisonnés, nous réagissons, nous portons plainte », propose Dominique Masset. L’étape suivante est l’extension à l’ensemble des départements. Des milliers de tests et de plaintes en perspective qui devraient faire grand bruit et mettre la pression sur des décideurs politiques peu enclins à une sortie immédiate du glyphosate.

... https://rapportsdeforce.fr/societe/du-g ... e-06071955
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 12 Juin 2018, 22:53

Du miel au glyphosate

Le syndicat des apiculteurs de l’Aisne a porté plainte contre Bayer après avoir retrouvé des traces de l’herbicide dans du miel.

Jusque-là, le silence était de mise, pour ne pas affoler les consommateurs. Mais, trop, c’est trop. Jeudi dernier, le syndicat apicole de l’Aisne a porté plainte contre Bayer après la découverte de traces de glyphosate, cet herbicide jugé cancérogène probable par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dans le miel d’un de ses adhérents.

L’avocat du syndicat, Me Emmanuel Ludot, a choisi symboliquement cette date « pour la faire coïncider avec deux événements : l’action nationale des apiculteurs (qui se déroulait vendredi pour dénoncer l’hécatombe des abeilles – NDLR) et le rachat de Monsanto par Bayer ».

... https://www.humanite.fr/du-miel-au-glyphosate-656560
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités