Pesticides

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 18 Sep 2018, 03:16

Le commissaire européen à la santé et à l’alimentation s’engage à agir aux côtés des victimes des pesticides

Communiqué Collectif de soutien aux victimes des pesticides de l’Ouest et Union Syndicale Solidaires.

Image

https://solidaires.org/Le-commissaire-e ... a-agir-aux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 14:02

Liberté d’empoisonner

Dans une enquête1 publiée mardi, l’ONG Public Eye met en cause l’insecticide Polo dans l’intoxication de plus de 800 agriculteurs de l’État du Maharashtra, en Inde, en 2017. Une cinquantaine d’entre eux sont morts. Commercialisé par le géant bâlois de l’agrochimie Syngenta, ce produit est fabriqué à Monthey, en Valais. Sa toxicité extrême a pourtant poussé la Suisse à l’interdire sur son territoire en 2009, suivant alors une mesure prise par l’Union européenne en 2002.

«Comment est-il possible qu’une entreprise helvétique puisse exporter un produit à ce point dangereux qu’il est banni chez nous?» interroge Public Eye. Le questionnement tombe en effet sous le sens. Même si Syngenta nie toute responsabilité dans l’intoxication de ces paysans indiens, il est évident qu’une substance nocive pour les Suisses, l’est tout autant pour les populations d’autres contrées. Voire plus. Car, comme le souligne le Conseil fédéral, «dans les pays en développement en particulier, les travailleurs et les agriculteurs s’exposent, eux-mêmes ainsi que leur environnement, régulièrement à ces pesticides étant donné qu’ils ne disposent pas de l’information, de la formation et des équipements de protection nécessaires à une utilisation sûre».

... https://lecourrier.ch/2018/09/18/liberte-dempoisonner/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 21 Sep 2018, 00:30

Ariège: Ils retrouvent 14 fois la dose autorisée de glyphosate dans leurs urines et portent plainte

D’ici la mi-octobre, soixante habitants de l’Ariège vont porter plainte contre des dirigeants de groupes produisant du glyphosate pour «mise en danger de la vie d’autrui»…

. Soixante Ariégeois ont retrouvé dans leurs urines 14 fois la dose de glyphosate dans l’eau potable. Ils vont porter plainte d’ici la mi-octobre.
. En juin, huit faucheurs volontaires avaient déjà porté plainte. La procureure de Foix s’était dessaisie au profit du pôle Santé publique du tribunal de grande instance de Paris.
. 250 autres citoyens sont prêts à faire analyser leurs urines et à porter plainte.

... https://www.20minutes.fr/planete/233916 ... nt-plainte
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 27 Sep 2018, 20:01

Les apiculteurs rassemblés pour une journée d’action à Carhaix le 30 septembre

BretagneCôtes-d'Armor

Bretagne : les apiculteurs dépités par les aides accordées par l'Etat

Après l’hécatombe de leurs abeilles, les apiculteurs français avaient obtenu une aide exceptionnelle de l'Etat de trois millions d’euros. Les Bretons viennent d’apprendre qu’ils ne toucheraient que 100 000 euros.

lus de 20 000 ruches ont été décimées en Bretagne cet hiver, soit un tiers de la totalité des abeilles. Pour leur venir en aide et compenser les pertes, la Région Bretagne a débloqué un plan de soutien exceptionnel. Une somme qui devait compléter celle de l’État. Finalement, cette somme de l'Etat sera de 100 000 euros sur les 3 millions d'euros accordés, au total.

Compte tenu des dégâts dans l’Ouest, les apiculteurs bretons espéraient entre 300 000 euros et 400 000 euros.
"On a répondu à beaucoup d'enquêtes prouvant ces mortalités et on est les plus mal servis, c'est incompréhensible", s’indigne José Nadan, apiculteur au Faouët (Morbihan). Lui a perdu 300 ruches, soit 50 % de ses abeilles. Un préjudice estimé à 120 000 euros. François Le Dudal, apiculteur à Cohiniac (Côtes d'Armor) parle d'un montant d'aide "ridicule" : "100 000 euros, c'est moins de 3,5% de la totalité de l'enveloppe de l'Etat, alors qu'on fait partie des apiculteurs les plus impactés (...) ça nous laisse sans voix".

Une lettre ouverte aux parlementaires

Le syndicat des apiculteurs professionnels de Bretagne, a écrit aux députés et sénateurs de Bretagne. "C’est un réel mépris à notre égard, comme à l’égard de la Région qui a affiché dès le début sa volonté de sauver ses apiculteurs", écrit le syndicat.
Il tient l’État comme "premier responsable de cette catastrophe économique […] ça fait 20 ans que les apiculteurs se battent inlassablement pour obtenir l’interdiction des néonicotinoïdes, pourtant reconnues extrêmement toxiques, dès leur mise sur le marché".

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 43294.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 29 Sep 2018, 20:34

Huiles essentielles : comment la réglementation freine les alternatives aux pesticides de synthèse

La colère gronde chez des agriculteurs qui travaillent en biologique. Au mois de juin, leur fournisseur en huiles essentielles a été contraint de cesser son activité suite à un contrôle de la répression des fraudes, pointant un défaut d’ « autorisation de mise sur le marché ». « On ne peut pas utiliser les huiles essentielles, mais on laisse courir le RoundUp ! », s’insurge l’un d’eux. Alors que les essais en laboratoire démontrent une certaine efficacité des huiles essentielles contre certaines maladies des plantes, Basta ! a enquêté sur une réglementation qui empêche leur développement, alors que le glyphosate est, lui, épandu librement.

... https://www.bastamag.net/Huiles-essenti ... atives-aux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 29 Sep 2018, 22:15

Le chlordécone empoisonne les Antilles

Utilisé pendant plus de 20 ans sur les plantations de Guadeloupe et de Martinique, le chlordécone -dont on connaissait pourtant les effets nocifs sur la santé- a contaminé la terre et les eaux de ces îles avec des conséquences sanitaires et pathologiques désastreuses.

C’est un poison qui s’écoule depuis la cime des arbres, glisse sur les feuilles de bananiers et s’infiltre dans les sols de Guadeloupe et de Martinique, avant de fuir et de se propager, encore, suivant le cours des eaux.

Cette molécule toxique, répondant au nom barbare de chlordécone, a été massivement utilisé entre 1972 et 1993 afin de protéger les plantations de leur ennemi, le charançon. C’est donc par milliers de litres que ce pesticide a été déversé sur les cultures antillaises afin d’assurer récolte et prospérité.

Les Antilles contaminées pour des siècles

Selon les spécialistes elle peut survivre jusqu’à 700 ans! Il faut dire que l’on a découvert au début des années 2000 que le chlordécone avait non seulement infecté les sols, mais aussi, les rivières et une partie du littoral marin.

On retrouve donc cette substance dans les poissons et crustacés mais aussi dans les fruits, légumes, consommés chaque jour par les antillais. Avant les langoustes, ce sont les rougets, brochets, ignames et patates douces qui ont été déclarés impropres à la consommation. Par une triste ironie du sort, la banane, elle, reste comestible.

... https://www.franceculture.fr/emissions/ ... 1538115313
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 13 Oct 2018, 15:37

Intoxications en Maine-et-Loire : l'utilisation du Metham Sodium suspendue

61 personnes intoxiquées à Brain-sur-l'Authion mardi, une vingtaine incommodées à leur tour ce vendredi à Mazé-Milon. De quoi alarmer les autorités. La préfecture du Maine-et-Loire vient de prendre un arrêté suspendant l'utilisation du Metham Sodium, produit phytosanitaire utilisé lors d'épandages.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 57280.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 14 Oct 2018, 15:19

Documentaires
Les Pieds sur terre par Sonia Kronlund

Pesticides et corps malades

Alors que s’est tenue sur France Culture une semaine spéciale “Environnement : l’heure de la mobilisation ?” en partenariat avec le magazine Slate, Les Pieds sur terre vous proposent de réécouter les histoires de Catherine, Dominique et Valérie, en lutte contre les pesticides et l’omerta régnant dans le milieu agricole.

Grâce à l'enquête de son épouse Catherine Marchal, Dominique a été le premier agriculteur en France dont la maladie a été reconnue comme causée par les pesticides.

... https://www.franceculture.fr/emissions/ ... ps-malades
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pesticides

Messagede bipbip » 16 Oct 2018, 21:22

Glyphosate : plus de quarante nouvelles plaintes contre son utilisation

Huit premières plaintes ont été enregistrées à la mi-juin contre des fabricants et des décideurs qui autorisent l’herbicide de Monsanto, filiale de Bayer.

La principale substance du Roundup de Mansanto fait l’objet de quarante-quatre nouvelles plaintes déposées lundi 15 octobre devant le tribunal de Foix (Ariège) contre des fabricants et décideurs qui autorisent l’herbicide le plus utilisé en France, a annoncé l’association Campagne glyphosate. Ces plaintes nominatives pour « mise en danger de la vie d’autrui », « tromperie aggravée » et « atteinte à l’environnement » s’ajoutent aux huit déjà enregistrées, les premières en France, le 15 juin, devant la même juridiction. Une cinquantaine d’autres devraient être déposées d’ici à la fin d’octobre.

La procureure de la République de Foix s’est dessaisie du dossier au profit du pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris, chargé des investigations.

Lancée au printemps 2018 par le collectif des Faucheurs volontaires, la Campagne glyphosate vise à rechercher le taux de glyphosate dans les urines des citoyens et ensuite à porter plainte contre les fabricants et décideurs qui autorisent ce produit de Monsanto, filiale de Bayer. Selon l’association ariégeoise, les résultats des quelque 150 premières analyses sont « inquiétants » et révèlent que « la moyenne des taux de glyphosate dans les urines des plaignants est environ quinze fois supérieure au taux maximum autorisé dans l’eau potable ».

... https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité