Un quinquennat Macron-MEDEF

Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 12 Mai 2017, 19:03

Emmanuel Macron : son amie la finance
Lors de sa conférence presse du mercredi 1er mars, Emmanuel Macron se défendait d’être le «candidat de l’oligarchie financière». A bien regarder ses propositions, il y a pourtant de quoi ravir les banquiers...
Tribune ... http://www.liberation.fr/debats/2017/03 ... ce_1559175


Au service du patronat
Privatisation. Avec Macron, tout doit disparaitre !
Sans surprise, le récemment élu Emmanuel Macron aurait prévu de s’attaquer aux entreprises qui sont aujourd’hui sous contrôle de l’État.
Emmanuel Macron, qui a été boosté et soutenu par le Medef durant toute sa campagne, a les yeux rivés vers ce qu’il pourrait vendre une fois aux commandes de l’État. Les informations commencent déjà à fuiter sur ce que l’ex-banquier, qui a une solide expérience dans la revente des entreprises publiques, s’apprête à solder.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Priv ... isparaitre


Quelles seront les premières attaques de Macron ?
Après avoir détaillé ses actions passées qui nous en disent déjà beaucoup sur ses ambitions http://www.19h17.info/2017/04/25/top-5- ... participe/, essayons un peu de voir l’avenir. Avoir des dons divinatoires n’est pas réellement nécessaire puisque Macron a déjà donné les grandes lignes de sa future politique. Il a même déjà annoncé quelles réformes contre les prolos il allait lancer en premier. Et au fur et à mesure de ses interviews, on peut voir les détails de ces différents projets de loi qui commencent à se dessiner.
Bien évidemment l’application telle qu’imaginée de telle ou telle réforme sera conditionnée par pas mal de choses et ces projets risquent de se modifier. Notamment en fonction des résultats des législatives et selon avec quelle majorité Macron doit composer. Mais aussi en fonction de ses rapports aux syndicats et de quelle carotte il décide d’agiter pour les éviter d’appeler à la lutte. Les contours de ces attaques sont en train de se dessiner et on peut d’ores et déjà commencer à rentrer dans le détail :
... http://www.19h17.info/2017/05/09/quelle ... de-macron/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 14 Mai 2017, 14:45

Denis Turbet-Delof (Solidaires) : “On craint le pire dans cinq ans si Emmanuel Macron met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”
S’il se dit “soulagé” par la défaite de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, le délégué général “fonction publique” du syndicat Solidaires voit dans le programme d’Emmanuel Macron en direction de la fonction publique “une continuation accélérée du programme de François Hollande et même de Nicolas Sarkozy” : “Volonté de dématérialisation totale, individualisation…” “Nous craignons le pire dans cinq ans s’il met en œuvre son programme pour les fonctionnaires”, prévient-il.
Vidéo https://www.acteurspublics.com/webtv/20 ... tionnaires

MacronLeaks et FAGE : vampires et plats de lentilles
Les contre-réformes libérales sont comme les vampires : elles résistent mal à la lumière. La révélation des mails de l’équipe de campagne de M. Macron a permis d’en apprendre un peu plus sur son « projet ».
Le programme expliquait comment détruire le service public de l’Enseignement Supérieur et transformer le savoir en marchandise : suppression du statut de la fonction publique pour les enseignant.e.s-chercheur.e.s, président.e.s d’université rendu.e.s omnipotent.e.s et choisi.e.s par des jurys internationaux en dehors de toute démocratie interne, réorientation des subventions publiques vers le privé… Tout cela sera détaillé de manière plus précise dans une prochaine analyse.
... http://www.solidaires-etudiant.org/blog ... lentilles/

Macron met sur les rails une loi El Khomri taille XXL pour l’été
Le président de la République élu dimanche veut poursuivre la démolition des droits des salariés entamée sur le temps de travail au cours du quinquennat qui s’achève, en l’étendant à toute l’organisation du travail.
Emmanuel Macron sait bien qu’il n’a pas encore gagné la partie. La secrétaire d’État qui le soutient, Juliette Méadel, a beau estimer que les 66,1 % des voix qu’il a recueillies dimanche sont « un blanc-seing » pour « aller au bout de sa réforme du droit social et du Code du travail », son projet n’a pas obtenu l’adhésion des Français, en particulier du côté de cette majorité qui s’est opposée à la loi El Khomri au printemps 2016. Celui qui rentrera à l’Élysée à la fin de la semaine espère donc jouer de l’effet de surprise en passant par des ordonnances au cœur de l’été.
... http://www.humanite.fr/macron-met-sur-l ... ete-635844
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 16 Mai 2017, 14:33

Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva et dans un conflit d’intérêt
L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination au poste de premier ministre de M. Edouard Philippe qui n’est en rien le personnage "modéré" que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.
... http://www.observatoire-du-nucleaire.or ... article330


« Monsieur flashball » promu directeur de Cabinet du président Macron
Entretien avec Jeanne, co-responsable des Jeunes communistes de Rennes qui se souvient des méthodes de l’ex-Préfet de Bretagne nommé ce dimanche aux côtés du Chef de l’Etat à l’Elysée.
Patrice Strzoda a été nommé ce dimanche, directeur de cabinet du nouveau président de la République. Agé de 64 ans, énarque, ancien préfet de la région Bretagne, il fut promu directeur de cabinet du Premier ministre Bernard Cazeneuve, nommé à Matignon en décembre dernier, avant d'être nommé préfet de la région Ile-de-France entre les deux tours de la présidentielle.
L’homme est bien connu des manifestants contre la loi El Khomri
... http://www.humanite.fr/monsieur-flashba ... ron-636059
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 17 Mai 2017, 19:34

Répressions et Régressions
Gouvernement Philippe : un gouvernement martial en guerre contre le code du travail
Après des heures d’attentes, le nouveau gouvernement d’Edouard Philippe a été dévoilé. Et sa composition annonce la couleur pour les prochains mois : un gouvernement martial pour attaquer le droit du travail.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Gouv ... du-travail


Autocrate, sécuritaire, anti-pauvres, anti-migrants : Gérard Collomb devient ministre de l’Intérieur
Le maire de Lyon est le nouveau ministre de l’Intérieur, c’est-à-dire le premier flic de France, responsable en chef de la répression des mouvements sociaux, des petits délits et de la chasse aux migrants. Revue de ses œuvres à Lyon en guise d’adresse à celles et ceux qui vont devoir s’opposer à ses hommes et à ses actions sur le terrain.
Alors que la nomination de Gérard Collomb au ministère de l’Intérieur vient d’être annoncée par le premier ministre Édouard Philippe, nous vous proposons une sélection d’articles publiés sur Rebellyon ces dernières années et qui permettent de dresser un portrait d’un homme politique que, malgré nous, nous connaissons bien.
... https://rebellyon.info/Autocrate-securi ... anti-17828
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 20 Mai 2017, 19:20

Le tandem Macron-Philippe, une "chance pour la France" selon Gattaz
Le patron des patrons, Pierre Gattaz, a estimé mardi que le tandem exécutif français Emmanuel Macron/Edouard Philippe marquait un "souci d'ouverture" et "une chance" de redresser la France par des réformes.
Le patron des patrons, Pierre Gattaz, a estimé mardi que le tandem exécutif français Emmanuel Macron/Edouard Philippe marquait un "souci d'ouverture" et "une chance" de redresser la France par des réformes.
"Il y a une chance pour la France de se redresser et de retrouver de l'espoir. Ensuite, que l'on soit à gauche ou que l'on soit à droite, il faut saisir cette chance", a déclaré le responsable de l'organisation patronale Medef sur CNews.
... http://www.lcp.fr/afp/le-tandem-macron- ... lon-gattaz

Muriel Pénicaud : le patronat s'invite au ministère du Travail
L’ancienne DRH du groupe Danone et de Dassault Systèmes est nommée à un poste qui sera particulièrement exposé, avec les discussions autour de la loi travail 2 attendues dès cet été.
... https://www.politis.fr/articles/2017/05 ... ail-36976/

Un ancien cadre du Medef nommé directeur de cabinet du ministère du Travail
C'est un symbole fort, qui confirme la nette pénétration du milieu patronal au ministère du Travail. Antoine Foucher, ancien directeur des relations sociales du Medef, vient d’être nommé directeur de cabinet de Muriel Pénicaud, rue de Grenelle.
Comme la plupart des ministres et des chevilles ouvrières du gouvernement Macron, sa carrière se partage entre la haute fonction publique et la direction des grandes entreprises. Administrateur à la commission des Affaires sociales du Sénat, collaborateur de Xavier Bertrand au ministère du Travail à l’époque Sarkozy, il entre en juin 2012 au Medef.
Le diplômé de Science Po Paris grimpe les échelons pour prendre une place centrale dans le pôle social de l’organisation patronale. Il négocie sur les dossiers brûlants durant le mandat Hollande, comme la prise en compte de la pénibilité, la modernisation du dialogue social ou encore l’assurance chômage. Comme la ministre Muriel Pénicaud, ancienne DRH de Danone, il fait donc figure de spécialiste du « dialogue social », avec les deux pieds dans le monde patronal.
... https://www.politis.fr/articles/2017/05 ... ail-36983/

Françoise Nyssen : une patronne de choc au Ministère de la Culture
Françoise Nyssen, la nouvelle ministre de la culture est donc censée être une grande éditrice. Rappelons tout de même que c’est son père qui fonda Actes Sud, une petite maison d’édition qui découvrit en effet de nouveaux talents.
Mais c’est aussi une patronne de choc qui paie ses correcteurs 10 euros brut de l’heure. Mais ça, c’est quand elle verse des salaires, car beaucoup ont dû adopter le statut d’auto-entrepreneur pour être payés… 13 euros de l’heure pour 2 lectures !
Pour rappel, il est illégal de demander à un correcteur de prendre ce statut, la convention collective de l’édition précisant bien que le correcteur est un salarié.
Bref la représentante de la « société civile » représente surtout le patronat ultra-libéral et la casse du droit du travail
http://www.communisteslibertairescgt.or ... lture.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede Pïérô » 21 Mai 2017, 10:41

Jean-Michel Blanquer, le « performer » de l’Éducation nationale

Le nouveau ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, n’est pas seulement un homme « de la société civile », il est aussi l’ancien président de l’ESSEC. Blanquer a déjà ses fans, ceux qui rêvent d’une école du mérite, où les meilleurs s’en sortiront au prix d’efforts, de labeur et d’acquiescement aux exigences des chefs.

... https://larotative.info/jean-michel-bla ... -2251.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 19:28

En cachette, la sulfureuse association SOS Education efface tous ses liens avec le nouveau ministre de l’Education nationale
Une “interview exclusive” du nouveau ministre de l’Education nationale donnée le jour de sa nomination, à une sulfureuse association anti-avortement et proche de l’extrême-droite, a mystérieusement disparu du jour au lendemain.
Mais où est donc passée “l’interview exclusive” de Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Education nationale, donnée juste après sa nomination, à l’association SOS Education qui était décrit comme proche de l’extrême droite et anti-avortement selon Libération ? Deux jours après la nomination de cet homme de 52 ans, rue de Grenelle, l’entretien publié sur le site de l’association, a disparu. Réalisé par son délégué général, Jean-Paul Mongin, Jean-Michel Blanquer y exposait sa vision de l’éducation et ce qu’il compte entreprendre au ministère.
... http://www.anti-k.org/2017/05/21/cachet ... nationale/

Les projets du Président Macron pour les médias et l’audiovisuel public
À lire son programme, le désormais Président Macron, qui, il est vrai, n’eut pas trop à se plaindre du traitement qu’ils lui ont réservé depuis plus d’un an, considère apparemment les médias comme un sujet mineur. Nous l’avions noté en recensant les mesures concernant les médias dans les programmes des différents candidats : regroupées dans le septième et dernier point d’un vaste chapitre fourre-tout consacré à « la culture », au nombre de quatre, les propositions officielles d’Emmanuel Macron en la matière sont à la fois pauvres et floues. Ce qui ne les empêche pas d’être inquiétantes.
... http://www.acrimed.org/Les-projets-du-P ... les-medias
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede Pïérô » 27 Mai 2017, 12:27

« Pour l’instant nous sommes sur un nuage, pour l’instant Emmanuel Macron fait un sans faute. » (CNews, 16/05/2017)
Pierre Gattaz
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 17:52

LE PROGRAMME DE MACRON ? UNE STRATÉGIE DU CHOC. DÉCRYPTAGE.
Macron est pressé.
- Sa fonction ? Défendre ceux de la classe qui l'ont façonné, les banquiers, les industriels et les rentiers. Le Travail, pour cet agent du libéralisme, est trop payé et trop protégé. C’est le Travail qui, pour Macron, est fauteur de crise. Il doit être châtié.
- Son programme ? Une Uberisation générale d’un salariat mis en concurrence par l’auto-entrepreneuriat, une stratégie du choc contre toutes les formes de protections sociales, celle des salariés, des chômeurs et des retraités en particulier.
- Sa méthode ? Prendre tout le monde de vitesse par des ordonnances cet été, appuyées sur la très autoritaire constitution de la Ve république, contournant le Parlement et les organisations syndicales dans les entreprises. Il prépare un coup d'Etat constitutionnel en plein été.
... https://www.facebook.com/luttesinvisibl ... 3089397166

France. L’école de la vie… du macronisme ministériel
Si l’on considère la nomination d’un ministre comme un signal fort, alors celle de Jean-Michel Blanquer [juriste qui se disait «presque frère» de François Baroin, dirigeant actuel de Les Républicains (LR) et qui «finira» directeur du groupe l’ESSEC-Business School, structure présente à Cergy, La Défense et à Singapour, avant son poste de ministre] à l’Education nationale (EN) est incontestablement un très mauvais signal.
Car l’homme n’est pas un inconnu: comme recteur de l’académie de Créteil de 2007 à 2009 puis, surtout, comme directeur général de l’enseignement scolaire de 2009 à 2012 [sous le ministère du sarkozyste Luc Chatel], il a occupé les plus hautes fonctions dans l’EN à une époque que l’on peut considérer comme l’une des pires de l’histoire de l’enseignement: les années Sarkozy. On ne parle pas ici simplement de la suppression de dizaines de milliers d’emplois qui ont marqué la période, mais du fait que Blanquer, par son dogmatisme, par sa méconnaissance certaine d’un domaine où les clichés lui suffisent, par sa brutalité, son refus du débat, a largement contribué à déstabiliser lourdement un système éducatif qui n’en avait pas besoin.
... http://alencontre.org/europe/france/fra ... eriel.html

Le gouvernement d’Edouard Philippe compte 22 ministres. Mais alors sont-ils tous blanc comme neige ?
http://www.anti-k.org/2017/05/27/le-gou ... mme-neige/

Affaire Ferrand : Edouard Philippe a "confiance" en son ministre et ses arrangements de famille
C’est la première affaire du gouvernement d’Edouard Philippe : Richard Ferrand, un des plus fidèle lieutenants du président, est accusé de deux affaires au bord de la légalité. Une situation qui fait tâche avant les législatives, de surcroit quand le premier ministre a annoncé « avoir confiance » dans le nouveau ministre de la cohésion des territoires.
... http://www.revolutionpermanente.fr/E-Ph ... e-son-fils
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 30 Mai 2017, 10:36

Sur le front du gouvernement : « A l’ouest, rien de nouveau » !

Emmanuel Macron prétend renouveler et le personnel et la pratique politique. Sur le plan de la pratique, il compte visiblement gérer le pays comme une entreprise et pense disposer pour cela de son conseil d’administration, à savoir son gouvernement. Pour ce faire, il aura composé ce dernier avec seulement 4 anciens ministres. Pour autant, peut-on parler de changement ?

Premier constat peu engageant : les ministères de la Fonction Publique ou du logement ont proprement disparu de la photo gouvernementale, l’égalité femmes hommes est reléguée à un secrétariat d’état. Du reste les postes les plus importants échouent entre des mains masculines. Voilà qui indique qu’elles ne seront pas les priorités de ce gouvernement et donc pour la Fonction Publique, le risque d’être une simple variable d’ajustement des comptes publics. Enfin, pour celles et ceux qui en doutaient, le choix des ministres indique un gouvernement essentiellement de droite et dans la lignée des précédents aux politiques néolibérales.

S’agissant du personnel « renouvelé », petite revue de détail d’une galerie de portraits finalement très « énarchique » :

Edouard Philippe, « homme de droite » comme il s’est défini lors de son entrée en fonction comme premier ministre, est un ancien directeur de la multinationale atomique Areva impliquée dans les coulisses uranifères de la Françafrique. Ce fut par ailleurs un parlementaire discret tant sa présence depuis 2012 en tant que député fut épisodique. Mais il aura quand même au passage voté contre la loi sur la transition énergétique et celle sur la transparence de la vie publique et se sera abstenu sur la loi égalité femmes hommes et celle légalisant le mariage pour tous… Cette loi que visiblement Gérald Darmanin, le nouveau ministre, ancien sarkozyste, de l’action (sic) et des comptes publics, ne porte guère plus dans son cœur.

Gérard Collomb, le nouveau ministre de l’intérieur, s’est surtout signalé par une gestion autocratique et autoritariste de la ville de Lyon dans une vision très libérale et sécuritaire (il est le premier maire à avoir armé sa police municipale et est particulièrement adepte de la caméra de surveillance). Il s’est illustré par ses politiques anti Rroms, anti migrants, anti pauvres. Il pourra compter dans sa tâche sur le soutien du directeur de cabinet d’Emmanuel Macron, Patrick Strzoda dit « Flashball » qui s’est rendu tristement célèbre lors des manifs contre la loi travail de l’année dernière à Rennes, pour y avoir exercé une répression sanglante. Alors que s’annonce une nouvelle loi travail encore plus féroce, nous voici prévenu-es.

Muriel Penicaud, la nouvelle ministre du travail n’a cessé d’occuper postes publics et privés. Parfois deux en même temps, DRH chez Danone et directrice de l’école de formation de l’inspection du travail. DRH ensuite chez Dassault puis PDG de Business France, groupe de lobbying des entreprises françaises, c’est en réalité le patronat qui s’est installé directement aux manettes du Ministère de la rue de Grenelle. Un signe qui ne trompe pas : Laurence Parisot s’est félicitée de sa nomination…

Agnès Buzyn, la nouvelle ministre de la santé, est médecin. Son mari dirige l’INSERM d’où un risque important de conflit d’intérêt et elle-même ne trouve rien à redire à ces mêmes conflits d’intérêts entre médecins experts et labos pharmaceutiques. Et pour indiquer le sens de sa politique, elle se choisit comme directeur de cabinet un assureur, Directeur général d’Humanis, 3ème groupe français privé en « protection » sociale…

Jean Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Education Nationale était au poste de directeur de l’ESSEC, l’une des principales écoles de commerce du privé hors contrat. C’est un ultra libéral convaincu des vertus du marché appliquées à l’école quand son directeur de cabinet, Christophe Kerrero, déclare sur un site ultra réactionnaire, SOS Education, qu’il fallait mettre fin à toutes les formes de fausses valeurs véhiculées par le système, du relativisme culturel à l’égalitarisme niveleur…. Il est aussi l’un des artisans des dizaines de milliers de suppressions de postes dans l’Education Nationale lors de son passage au ministère pendant la présidence Sarkozy.

François Bayrou, le garde des sceaux, est renvoyé en correctionnelle pour diffamation deux jours à peine après sa nomination. Malencontreux pour le ministre chargé de préparer le projet de loi sur la moralisation de la vie publique…

Le renouvellement est donc en réalité très superficiel et ressemble bien plus à du marketing. Mais surtout cette valse des personnels ne doit pas faire oublier la réalité du programme élu au soir du second tour de l’élection présidentielle qui n’a rien de bien nouveau. Un programme de casse sauvage du Code du travail et de la Fonction Publique, de privatisation de la protection sociale, de précarisation sous le mode Uber de la société, de perpétuation de l’état d’urgence et de la démocratie uniquement formelle. Autrement dit, un gouvernement d’amplification des politiques antérieures de destruction des acquis sociaux. Et même si la présence d’un défenseur controversé de l’écologie aux positions jusqu’alors opposées à celle de ce pouvoir peut surprendre, on ne doute pas que ce soit la promotion d’un capitalisme vert qui en découle.... Et ce gouvernement, même renouvelé, est parfaitement en phase avec ces politiques néolibérales au service d’un capitalisme pur et dur, les ministres de Bercy, Bruno Lemaire et Gérald Darmanin ayant déjà martelé l’objectif de « tendre à l’équilibre » des comptes publics. Face à la casse sociale annoncée, nous serons donc en lutte et dans la rue.

Solidaires n’attend rien du résultat final de la séquence électorale qui s’achèvera le 18 juin au soir. Nous continuerons à exprimer fortement, et ce en toute indépendance, les revendications légitimes du mouvement social et à peser sur les processus en cours pour les faire aboutir, notamment dans le cadre de la campagne « nos droits contre leurs privilèges » et en travaillant à la convergence des luttes comme celles initiées par le front social. De même, nous nous inscrivons résolument dans la construction d’un cadre syndical unitaire à même d’organiser la nécessaire et urgente riposte sociale. Car comme nous l’avons maintes fois rappelé, c’est dans les luttes, en grève et dans la rue, dans la seule construction du rapport de force que nous pourrons obtenir satisfaction. Et c’est ce que nous allons continuer à faire !

https://www.solidaires.org/Sur-le-front ... de-nouveau
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 03 Juin 2017, 14:58

Code du travail, chômage, retraites : ces réformes prêtes à êtres dégainées après les élections législatives
L’agenda social du Président Macron se remplit : d’abord, un approfondissement de la loi El-Khomri, touchant les salaires comme les conditions de travail et sa durée légale ; ensuite, une restructuration du système d’assurance chômage, avec le risque que celle-ci se transforme en protection minimaliste pour des travailleurs précarisés ; enfin une nouvelle réforme des retraites, potentiellement explosive. Sans oublier la refonte de la formation professionnelle et la suppression progressive de 120 000 postes de fonctionnaires. Basta ! fait le point sur ce qui attend tous ceux qui vivent de leur travail une fois passées les élections législatives.
... https://www.bastamag.net/Code-du-travai ... um=twitter


En pleine affaire Ferrand, Bayrou présente une loi minimaliste
Fini la « moralisation de la vie politique », le premier texte de la nouvelle législature devient une loi « pour la confiance dans notre vie démocratique ». Un changement qui n’est pas que sémantique, pour un texte en réalité limité.
... http://www.humanite.fr/en-pleine-affair ... ste-636900
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 05 Juin 2017, 18:13

Le plan de Macron pour réformer le travail
Nous dévoilons dans l'édition du Parisien/Aujourd'hui en France de ce lundi 5 juin l’avant-projet de loi devant permettre au gouvernement de prendre par ordonnances des mesures pour l’emploi. Ce document confidentiel, préparé à l’abri des regards, comporte huit réformes d’envergure qui s’insèrent dans «un mouvement d’ensemble de fléxi-sécurité».
... http://www.leparisien.fr/politique/excl ... 017384.php

Réforme du travail : les 8 points clés du plan Macron
FAIT DU JOUR. Nous dévoilons l'avant-projet de loi devant permettre au gouvernement de prendre par ordonnance des mesures pour l'emploi. A l'abri des regards, huit réformes d'envergure sont en préparation.
A ce stade de son écriture, au 12 mai 2017, l'«avant-projet de loi habilitant le gouvernement à prendre, par ordonnances, des mesures pour l'emploi» que nous nous sommes procuré, prévoit dans son article 1er neuf ordonnances. Les huit premières, que nous détaillons ci-dessous, concernent les réformes voulues par Emmanuel Macron. La neuvième ordonnance est purement technique, afin de transposer ces mesures dans certaines collectivités d'outre-mer.
... http://www.leparisien.fr/economie/refor ... 018110.php

On va faire des cadeaux aux super riches » Thomas Porcher économiste
Le programme d'Emmanuel Macron est sur mesure pour les riches.
" on va faire des cadeaux aux super riches " Thomas Porcher économiste
vidéo http://www.anti-k.org/2017/06/05/on-va- ... conomiste/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede Pïérô » 06 Juin 2017, 08:23

Petite biographie du premier gouvernement du président Macron

M. Emmanuel Macron dont les discours sur le renouveau et la lutte contre le système ont fleuri pendant la campagne nous a proposé il y a trois semaines un gouvernement de « rupture ». Il n’est pas inintéressant de se pencher sur les parcours de ces 23 personnages qui vont faire la politique de la France : douze hommes et onze femmes ; une moyenne d’âge de 55 ans, six membres du PS, trois LR, deux du PRG, trois du MODEM, cinq hauts fonctionnaires avec des fonctions exécutives et quatre membres de la « société civile », tout sauf novices ; sept ont fait Sciences-Po et trois l’ENA ; huit sont passés par des grosses boîtes internationales ; six ont des distinctions honorifiques d’Etat.

Ces biographies ont été construites à partir des informations publiques disponibles sur les membres du gouvernement. Ces derniers n’évoquent pas toujours publiquement leur vie privée et le présent article entend d’abord dessiner une certaine endogamie sociale, nullement faire du voyeurisme ou de la dénonciation gratuite. Il n’y a pas de parti pris de la part de l’auteure dans la sélection des informations sur les parcours, elle ne fait qu’exposer les éléments qu’elle a trouvé. Et pour paraphraser Pierre Bourdieu, "dévoiler n’est pas dénoncer"...chaque lecteur tirera donc les conclusions qu’il voudra de cette lecture.

... http://larotative.info/petite-biographi ... -2274.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 10 Juin 2017, 19:32

Le projet travail de Macron révélé, la campagne peut vraiment commencer…
Le gouvernement a voulu calmer les esprits en dévoilant hier une feuille de route apparemment en retrait sur le contenu alarmant de l’avant-projet de loi révélé lundi dans la presse. Mais l’intention demeure : organiser au pas de course un dynamitage des droits des salariés. Lire notre dossier
... http://www.humanite.fr/le-projet-travai ... cer-637022 et http://www.humanite.fr/code-du-travail- ... hee-637021


La fin de la sécurité sociale ?
Edouard Philippe : « Dès le 1er janvier 2018, nous supprimerons les cotisations salariales »
Bonne année les pauvres ! Dès le 1er janvier 2018, le gouvernement a décidé de supprimer les cotisations salariales sur l’assurance maladie et l’assurance chômage. Cela permettra d'avoir quelques euros en plus mais cela implique la disparition de notre sécurité sociale.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Edou ... salariales


Education : l’inquiétante idéologie présidentielle
Le programme du nouveau Président de la République pour ce qui concerne l’Education n’est pas tout à fait, comme il pourrait paraître à une lecture superficielle, d’une totale indigence. Il est plutôt particulièrement inquiétant, décrivant en effet si l’on y regarde de plus près, le projet d’une école qui ne serait plus une école mais bel et bien la préfiguration de l’Entreprise.
... http://www.questionsdeclasses.org/?Educ ... tor-Romero
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Un quinquennat Macron-MEDEF

Messagede bipbip » 11 Juin 2017, 16:45

La Macron-Economie avec le tube de l’été : "LOI TRAVAIL II l’été sera chaud !"

Image

... https://www.solidaires.org/La-Macron-Ec ... sera-chaud
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité