Veille des outils de répression

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 26 Mai 2018, 22:02

Le gouvernement achète 17 millions d’euros de grenades

Dans la Sarthe, nouvelle commande d'armement pour Alsetex

Elle fabrique les grenades GLI F4, responsables d'une main arrachée, mardi dernier, à Notre-Dame-des-Landes.
Alsetex, dans la Sarthe, vient de se voir attribuer un marché de 5,3 millions d'euros pour fournir des grenades et des lanceurs, à la police et la gendarmerie pour les 4 ans à venir.

L'avis d'attribution a été publié hier, jeudi 24 mai. Un contrat portant sur 17 544 153 euros de munitions, pour les 4 ans à venir, destiné à fournir la police et la gendarmerie en grenades lacrymogènes et en lanceurs.

Parmi les prestataires, la société Alsetex, à Precigné, dans la Sarthe, remporte 4 lots, pour un montant de 5 298 220 euros. Des lots qui comprennent notamment la fourniture de grenades lacrymogènes assourdissantes.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 82279.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 20:05

Le canon à eau, son histoire, son usage, ses faiblesses

Depuis deux ans le canon à eau fait une apparition remarquée dans les manifestations parisiennes. Phénomène relativement nouveau à Paris mais peu étonnant. Analyse du pas si nouveau joujou de la police nationale.

... https://paris-luttes.info/le-canon-a-ea ... 97?lang=fr
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 21:30

Quand la police se fournit en grenades en Bretagne !

Quand la police se fournit en grenades en Bretagne !

Le collectif contre les violences d’État Désarmons-les vient de mettre à jour « le nouvel appel d’offre pour l’acquisition de grenades et de moyens de propulsion pour les besoins de la Gendarmerie et Police Nationales ». Un appel d’offre validé le 22 mai 2018 par le service de l’achat, des équipements et de la logistique de la sécurité intérieure (SAELSI) pour une valeur de 17 544 153 euros. L’une des usines fabriquant ces grenades est en Bretagne…

... http://npa29.unblog.fr/2018/05/30/polic ... le-breton/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 22:18

Des effets néfastes des GM sur nous et notre environnement - Anecdotes partielles I

Selon l’aveu d’un des colonels des opérations rencontré sur zone, nos chiffres concernant les grenades utilisées depuis le début des expulsions seraient faux. C’est en effet avec une fierté non dissimulée qu’il nous explique qu’ils ont tiré, non pas 14’000 grenades, mais bien 17’000 grenades depuis le début des opérations. Au-delà des conséquences directes dramatiques, les conséquences indirectes ne sont pas moindres (Dévaster en feignant de protéger : les dégats de l’opération policière sur le bocage de NDDL : https://zad.nadir.org/spip.php?article5678).

Des grenades comme s’il en pleuvait

On ne sait toujours pas ce que contienne les gaz lacrymogènes, ni leurs effets primaires ou secondaires sur la santé et sur l’environnement (https://desarmons.net/index.php/2018/03 ... nce-detat/). On sait par contre que le nombre d’angine, de toux, de maux de tête, de grippe, de bronchite... a explosé sur zone depuis le 9 avril. Et c’est sans compter le fait que l’ensemble des jardins collectifs a été régulièrement arrosé par une quantité industrielle de gaz lacrymogène, rendant ainsi impropre à la consommation ce qui était sortis de terre, polluant gracieusement l’ensemble des champs servant de fourrage pour les animaux, et imposant incertitude et inconnu quant aux impacts du gaz CS sur le sol, l’eau et toute forme de vie.

Toutes les armes et munitions ont un "taux de ratés", c’est-à-dire un pourcentage de munitions qui ne fonctionnent pas ou mal. Depuis le 9 avril, c’est des dizaines de GLI-F4 non explosées (25gr. de TNT) qui ont été retrouvées dans les champs, chemins et lieux de vie. Au vu du nombre total de grenades tirées, il est évident qu’il reste de nombreuses grenades actives sur la Zad, notamment quand les GM utilisent a dessein des stocks périmés (!).

... https://zad.nadir.org/spip.php?article5906
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 09 Juil 2018, 18:29

Explosion de grenade GLIF4 au ralenti - trouvée dans un pré sur la ZAD après la moisson NDDL

Cette arme de guerre est couramment utilisée par les forces de l'ordre. Elle est létale et mutile comme dernièrement sur la ZAD ou en ce moment dans les quartiers de Nantes. Musique: Joey le soldat - Microphone

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 30 Aoû 2018, 11:57

Le gouvernement commande 40.000 grenades

Dans un avis de marché public paru le 23 août https://www.boamp.fr/avis/detail/18-118964/0, le gouvernement lance la commande de 40.000 grenades lacrymogènes de « désencerclement », pour un montant de 1,7 million d’euros.

En mai, il avait déjà lancé la commande de grenades pour 17 millions d’euros. https://reporterre.net/Le-gouvernement- ... e-grenades

Complément d’info : « Autopsie de la grenade de désencerclement » https://desarmons.net/index.php/2016/05/03/3273/

https://reporterre.net/Le-gouvernement- ... crymogenes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 01 Sep 2018, 15:38

Le ministère de l’Intérieur achète pour plus 1,7 million d’euros d’une grenade dont même la gendarmerie ne veut plus

Le ministère de l’Intérieur a publié un appel d’offres visant à fournir la Police Nationale et la Gendarmerie Nationale en grenades de désencerclement. Seulement, cette arme est de plus en plus contestée pour les dégâts qu’elle occasionne. Le gouvernement se prépare-t-il à des opérations de maintien de l’ordre de grande envergure ?

... https://www.anti-k.org/2018/09/01/le-mi ... veut-plus/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 01 Sep 2018, 20:20

Paris: les agents de la RATP sûreté bientôt équipés d'armes de la police nationale

Dans les prochains mois, les agents de sûreté de la RATP seront équipés d'un nouvel armement, une arme semi-automatique de 9 mm dont ils pourront se servir uniquement en état de légitime défense.

... https://www.bfmtv.com/police-justice/pa ... 15064.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 06 Sep 2018, 16:29

Les cowboys de la RATP vont désormais pouvoir se balader avec une arme semi-automatique

Encore une bonne nouvelle. Avec la présomption de légitime défense qui a permis une hausse sans précédent des tirs policiers, on apprend que l’État a décidé d’armer un peu plus les GPSR. Les GPSR ce sont les cow-boys recalés de la police qui assistent les contrôleurs et « sécurisent » le métro.

Il est important de noter que ces derniers étaient déjà équipés « d’armes létales », en l’occurence des révolvers à 5 balles. Mais c’est désormais des pistolets semi-automatiques qui vont équiper les agents de sécurité.
Le Parisien nous l’apprend avec une satisfaction certaine :

Fini les revolvers et leur barillet, place désormais aux pistolets semi-automatiques de 9 mm. Les agents de sûreté de la SNCF (Suge) et de la RATP (GPSR) mais aussi les policiers municipaux peuvent être équipés de ces armes plus puissantes dotées de projectiles expansifs, c’est-à-dire plus dévastateurs lors de l’impact. Avant que ces armes soient utilisées, les agents devront suivre une solide formation.

Il s’agit de la partie émergée de l’iceberg puisque cela s’inscrit dans le contexte de la loi Savary :

Votée en 2016 dans le contexte post-attentats, elle renforce les attributions des agents de sûreté de la RATP et de la SNCF mais aussi des policiers municipaux. En plus de les doter d’armes plus puissantes, la loi permet par exemple aux agents de patrouiller en civil et autorise les fouilles de bagages et les palpations sur les voyageurs

... https://paris-luttes.info/les-cowboys-d ... vont-10703
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 06 Sep 2018, 22:11

Comme pour les policiers, des semi-automatiques pour les agents RATP

Conçue par l’usine Sunrock, cette nouvelle arme automatique de calibre 9 mm devrait arriver pour cette rentrée scolaire… entre les mains du personnel de sécurité de la RATP.

C’est grâce à la loi Savary, votée en 2016 sous le gouvernement Hollande, que les 1000 agents du Groupe de Protection et de Sécurisation des Réseaux (GPSR) s’occupant de la sécurité sur le réseau RATP vont être désormais équipés de cette arme semi-automatique de 9 mm, d’ores et déjà équipés de bâtons « de défense » et de bombes lacrymogènes.

C’est un total de 1 200 armes et de 805 000 munitions (au prix de 1,7 millions d’euros) qui ont été comandées à l’entreprise Sunrock qui avait répondu à l’appel d’offre de la RATP. Pour obtenir ces armes, chaque agent devra obtenir un port d’arme, délivré par le préfecture de police et devra participer à deux séances de tirs obligatoires par an. Par ailleurs, s’il est précisé que leur emploi est limité, ces armes ne pouvant être utilisées qu’en cas de légitime défense de soi, ou d’autrui, on comprend très bien ce que ce terme signifie en réalité : plus d’impunité pour les forces de l’ordre, qui n’hésitent plus à tirer à vue dans les quartiers.

Cela inscrit la politique sécuritaire de Macron dans la continuité du renforcement de l’appareil sécuritaire de Hollande, qui avait notamment voté en 2016 une loi étendant la notion de légitime défense. « Désormais, selon un article de Libération, policiers et gendarmes pourront « utiliser leur arme après sommations » afin, par exemple, d’arrêter une personne récalcitrante et armée. Le texte liste cinq situations où les forces de l’ordre (ainsi que les douaniers et les militaires de l’opération Sentinelle) pourront utiliser leurs armes : face à la menace de personnes armées ; lorsqu’ils ne peuvent défendre autrement le terrain qu’ils occupent ; lorsqu’une personne cherche à échapper à leur garde, qu’ils ne peuvent l’arrêter autrement et qu’elle présente une menace ; lorsqu’ils ne peuvent arrêter autrement un véhicule présentant une menace ; et enfin dans le but d’interrompre un « périple meurtrier ».

Ainsi, c’est au nom de la lutte contre le terrorisme que les usagers de la RATP pourront apercevoir ces semi-automatiques dans les équipements des agents de sûreté de la RATP. Dans les détails, il est indiqué par Stéphane Gouaud, directeur de la sûreté à la RATP, que l’intérêt principal de ce nouvel armement est la meilleur capacité de feu, c’est à dire, le plus grand nombre de cartouches tirées face à un ennemi (19 cartouches, au lieu de 5 actuellement.)

Cette annonce est surtout un nouvel écran de fumée de la part du gouvernement pour prétendre à la lutte contre le terrorisme, c’est-à-dire un prétexte de plus pour renforcer l’appareil sécuritaire à travers l’État d’Urgence, la répression, et ainsi instaurer un climat de peur et de paranoïa du « tout sécuritaire » en vue de mener une véritable guerre contre les classes populaires, les travailleurs et la jeunesse, n’hésitant pas à mobiliser des CRS pour déloger les facs et empêcher des manifestations comme au Printemps. Ce climat leur étant bien profitable, bien sûr, en cas de répression du mouvement social, comme Hollande l’avait admis dans ses écrits pour raconter comme l’instauration de l’État d’Urgence avait été précieuse pour faire taire la brûlante contestation lors de la COP21.

Le renforcement de l’appareil sécuritaire continue de monter en puissance, après l’avertissement du Printemps, le gouvernement se prépare assurément à la nouvelle vague conflictuelle qui se dessine à la rentrée : Toujours plus d’armes pour les forces de l’ordre, et de la « sûreté » dans nos rues pour maintenir un ordre établi par la bourgeoisie elle-même, bien sûr.


http://www.revolutionpermanente.fr/Comm ... gents-RATP
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 00:34

Un rapport parlementaire propose de rendre obligatoire l’armement de la police municipale

Le document remis ce mardi au premier ministre vise à renforcer la sécurité, dans un contexte de menace terroriste persistante.

La date était déjà historiquement symbolique, l’actualité s’en est mêlée. Edouard Philippe avait choisi le mardi 11 septembre, jour de commémoration des plus célèbres attentats terroristes de l’histoire, pour la remise du rapport très attendu des députés LRM Alice Thourot (Drôme) et Jean-Michel Fauvergue (Seine-et-Marne) sur le « continuum de sécurité », expression barbare pour qualifier la coordination entre police et gendarmerie nationales, polices municipales et acteurs de la sécurité privée.

Le premier ministre et les acteurs du dossier ne pouvaient se douter que l’intrusion la veille d’un individu sur les pistes de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry viendrait mettre sur le devant de la scène la sécurisation de ces espaces, symboles de ces lieux qui relève à la fois des forces de l’ordre et d’entreprises privées.

Parmi les 78 propositions du document, dévoilées mardi par Le Figaro, la plus attendue concernait d’ailleurs plutôt la police municipale, dont le rapport voudrait rendre l’armement obligatoire, « sauf décision motivée du maire », ce qui représenterait un renversement de la règle actuellement en vigueur mais pas une révolution des usages.

84 % des effectifs déjà équipés

... https://mobile.lemonde.fr/police-justic ... BOqCKDdGxu
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Veille des outils de répression

Messagede bipbip » 23 Sep 2018, 18:04

Manifestations : on trouve de tout dans les canons à eau

Incontournables sur les manifestations ces dernières années, les canons à eau ne regorgent pas que… d’eau.

Laissés au garage pendant longtemps, les engins lanceurs d’eau (ELE), couramment appelé « canons à eau », ont refait leur apparition, en France, depuis dix ans. Lorsque la manifestation dérape, ce sont eux que l’on retrouve en première ligne. « C’est vraiment efficace », témoigne un CRS major de la section des moyens spécialisés de Chassieu (Rhône).

Ces canons pulvérisent différents liquides. De l’eau, bien sûr, mais aussi plus généralement des émulsifs. Soit le même liquide mousseux que celui employé par les pompiers, qui peut être coupé avec différents additifs, ajoutés directement dans la citerne.

Le plus courant pourrait être un gaz lacrymogène, mais de récents problèmes techniques en ont limité l’usage. Le 1er mai, à Paris, c’est une mousse très spéciale qui a été utilisée. Le canon projetait ainsi « des protéines de viande macérées, mélange de sang séché et d’os broyés », à l’odeur pestilentielle. « Les manifestants ont été réellement surpris, commente un opérateur. Ils ne savaient pas de quoi il s’agissait. »

À terme devraient également être mis en œuvre des PMC, des produits de marquages codés, comme l’indique une touche spécifique dans le « cockpit » des engins. Inodores et invisibles, ils peuvent rester jusqu’à trois semaines sur la peau, beaucoup plus sur les vêtements, et ainsi matérialiser la présence d’un individu dans une manifestation. « Il suffit d’un éclairage ultraviolet pour les mettre en évidence, décrypte un spécialiste. C’est possible y compris depuis un hélicoptère. »

... http://m.leparisien.fr/faits-divers/man ... 899438.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité