Service utile au public à l’agonie

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 28 Aoû 2018, 17:20

Les services psychiatriques tirent le signal d'alarme

Partout en France, le personnel des services psychiatriques manifeste sa colère et tire la sonnette d'alarme sur la dégradation de la qualité des soins apportés aux patients.

Les services psychiatriques sont au bord de l'implosion. Grèves de la faim, manifestations, médecins et infirmiers ne cessent d'alerter sur leurs conditions de travail qui se dégradent. C'est le cas à Amiens (Somme), où une partie du personnel de l'hôpital campe depuis 67 jours. Les soignants dénoncent la qualité des soins, qui se détériorent. Des familles de malade se tiennent à leur côté, elles ont vu la prise en charge des patients se dégrader au fil des années.

vidéo ... https://www.francetvinfo.fr/sante/hopit ... r=CS2-765-[twitter]-
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 30 Aoû 2018, 11:44

Total convoite les barrages hydroélectriques français, déclare le PDG

Total ambitionne d'exploiter des barrages hydroélectriques français dans le cadre de l'ouverture à la concurrence, demandée de longue date par les autorités européennes de concurrence, déclare son PDG Patrick Pouyanné dans un entretien au mensuel Capital.

La mise en concurrence du parc hydraulique français est un serpent de mer depuis l'annonce en 2010 d'une série d'appels d'offres pour dix barrages représentant 20% de la puissance hydroélectrique française, conformément à des directives européennes, qui ne s'est jamais concrétisée.

Le gouvernement a présenté en février aux syndicats une série de propositions afin de permettre à la France de répondre aux exigences de Bruxelles, qui l'a mise en demeure en 2015 d'accélérer la libéralisation d'un secteur très largement dominé par l'électricien public EDF.

... https://www.capital.fr/entreprises-marc ... dg-1304501
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede Pïérô » 31 Aoû 2018, 12:16

« Plus de 600 emplois de postières et postiers ont disparu en Indre-et-Loire en 11 ans »

Réaction de la CGT Activités postales d’Indre-et-Loire suite à l’annonce de la fermeture du bureau de poste du quartier des Rives du Cher, à Tours.

... https://larotative.info/plus-de-600-emp ... -2889.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22390
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 01 Sep 2018, 14:46

CNP - LA POSTE - L’ÉTAT. LA POSTE AU CŒUR DE MAGOUILLES FINANCIÈRES !

Le gouvernement de Macron annonce que La Poste va prendre à la Caisse des dépôts et consignation sa participation dans le capital de la CNP (34,6%) alors que La Poste contrôle déjà 30,7% du capital de la CNP par l’intermédiaire de Sopassure (participation avec la BPCE)

Cette première magouille financière se fait contre l’avis du PDG de la CNP, Frédéric Lavenir qui a démissionné pour l’occasion.

La deuxième phase de la magouille financière initiée par l’Élysée est la montée au capital de La Poste de la Caisse des dépôts et consignation, afin que l’Etat soit minoritaire. L’Etat devenant minoritaire, il faut que la loi du 2 juillet 1990 portant statut de la Poste soit modifiée…

QU’EST-CE QUE CELA CHANGE ??

Tout, d’un point de vue de l’avenir de La Poste et des Postiers…

Rien, absolument rien en matière d’activités bancaires et assurancielles puisque La Poste et sa filiale, la Banque Postale, commercialisaient depuis longtemps les produits d’assurance, notamment de la CNP.

L’argument macroneux qui consiste à faire croire qu’il s’agirait de compenser la baisse du volume du courrier est faux d’autant que la branche courrier colis représente plus de 44% du chiffre d’affaire de La Poste (11, 3 milliards).

Cet argument ne sert qu’à masquer une sombre affaire politico-financière qui hypothèque l’avenir de La Poste

ALORS POURQUOI ?

Pour comprendre la raison de cette magouille financière, il faut se reporter au rôle de la CDC dans la privatisation des Caisses d’épargne (L’écureuil), la fusion avec les banques populaires et le détachement d’Ixis de 2002 à 2007.

En 2002, la CDC devient actionnaire des Caisses d’épargne à hauteur de 35% et cela va être la première étape du déboulonnement de cette association d’intérêt public. C’est ce qu’a expliqué le journaliste Laurent Mauduit…La deuxième étape, de 2005 à 2007, accélère la démutualisation. L’association entre la CDC et les Caisses d’épargne explose et fin 2005 il y a même un projet de cotation des Caisses d’épargne, tandis qu’en coulisse la fusion avec les banques populaires se prépare sous l’égide du directeur de la CDC…

La décision de Macron de faire passer La Poste sous contrôle de la CDC a exactement la même finalité :

d’une part, démanteler le groupe La Poste par activités et en faire des filiales privées (courrier, colis, services à la personne)
D’autre part, préparer la Banque Postale à une fusion avec une autre banque ( Il faut rappeler que la commission européenne considère qu’il y a beaucoup trop d’organismes bancaires). C’est ce que veut faire Philippe Wahl depuis qu’il est arrivé à la tête de La Poste après la faillite de la Royal Bank of Scotland dont il était super advisor !

HYPOTHÉQUER L’AVENIR DES POSTIERS

Cette stratégie politico-financière va avoir inévitablement des conséquences sur l’emploi et sur les garanties sociales des postiers. La financiarisation capitaliste dynamite les entreprises et les services publics encore liés à l’Etat avec le concours des macroneux du gouvernement et des dirigeants de La Poste qui les soutiennent.

Pour le syndicat SUD, il ne reste plus qu’une seule solution : les virer rapidement

Syndicat SUD PTT 35


http://www.rennes-info.org/CNP-LA-POSTE ... A-POSTE-AU
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 02 Sep 2018, 15:14

Quand le personnel de l’hôpital St Jean de Dieu craque...

Nous relayons une lettre écrite par les personnels de l’hôpital psychiatrique de St Jean de Dieu, épuisés par le manque de moyens et l’abandon du soin en psychiatrie.

Nous soignants et personnels de St Jean de Dieu, sommes actuellement en première ligne pour pallier à la crise institutionnelle qui fait souffrir les équipes et les patients depuis plusieurs mois.

Nous ne pouvons plus supporter la pression des lits et la surcharge de travail qui en découle. En effet, les services déjà surchargés ont du absorber les patients d’une partie de l’URPS ainsi que de Clos Layat 2, soit l’équivalent d’une trentaine de lits d’hospitalisation et ce sans aucun renfort devant l’augmentation de la charge de travail que cela implique.

Désormais chaque week-end, la pression sur les lits est telle que les lits des patients en permissions sont réquisitionnés pour pouvoir faire des entrées. On assiste alors à des situations où des patients sont délibérément poussés en permission pour pouvoir absorber d’autres patients en attente d’hospitalisation.

Les hospitalisations ne sont plus adaptées à l’état de santé du patient mais à la contrainte sur les lits !

Pendant la canicule, nous avons tenté tant bien que mal de maintenir une qualité de soins dignes pour les patients, malgré des conditions d’accueil et de travail déplorables (pas de climatisation, pas de système de ventilation proposé aux patients, fenêtre non isolées, pas de WC ni de douche dans les chambres, pénurie de linge, pénurie de soignants !)

De plus, les prises en charges sont de plus en plus lourdes, avec des hospitalisations de patients poly-pathologiques et une somatisation du soin en psychiatrie, le tout sans locaux ni matériels adaptés et avec des effectifs qui ne sont pas revus à la hausse.

Cela continue aujourd’hui avec une maltraitance institutionnelle toujours aussi pressante. Nos effectifs sont réquisitionnés pour combler les manques dans d’autres services alors que les postes ne sont pas pourvus, les heures supplémentaires s’enchainent pour boucler les journées et les changements de planning sont incessants.

Le soin, les soignants et les patients sont toujours plus malmenés par des décisions administratives et institutionnelles. Nous n’en pouvons plus de travailler dans ces conditions, en témoigne les vagues de départ et de démission de soignants de l’institution.
Nous voulons des moyens matériels et humains pour travailler et soigner les patients dignement !

Des soignants et personnels de St Jean de Dieu.

P.-S.
Pour suivre les infos sur l’hosto, page facebook de salariéEs : grevestjeandedieu


https://rebellyon.info/Quand-les-equipe ... ital-19498
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 06 Sep 2018, 22:26

Après la SNCF, le gouvernement veut privatiser la RATP

Le journal Les Echos a révélé aujourd’hui que le gouvernement allait bientôt soumettre au parlement une nouvelle loi, la Loi d’Orientation sur les Mobilités, avec notamment comme sujet central le passage à la concurrence dans le réseau de transports en commun francilien.

Le gouvernement a-t-il été rassuré par la défaite des cheminots ? La préparation par Elisabeth Borne et son administration de la loi LOM semble en tout cas démontrer que la ministre n’a pas peur des salariés de la RATP, puisque l’essentiel des discussions devrait porter sur l’ouverture à la concurrence du réseau public. Tout y passera, sans exception, malgré des dates éloignées pour les métros et RER (ouverture à la concurrence en 2039) ou les tramways (2029). Ce qui presse le gouvernement, c’est la prochaine ouverture à la concurrence du réseau des bus, qui, selon les directives européennes dictées par le patronat français, doit se faire d’ici 2024. Ce sont 350 lignes et 16 000 salariés qui sont concernés, pour 3,3 milliards de passagers par an.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Apre ... er-la-RATP
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 07 Sep 2018, 02:26

Libéralisation des transports, entre abandon du service public et moins disant environnemental - entretien avec Laurent Kestel

Aujourd'hui sort en librairie En marche forcée - Une chronique de la libéralisation des transports, SNCF, cars Macron et quelques autres (Raisons d'agir), un livre particulièrement actuel puisque le gouvernement a entrepris une grande réforme de la SNCF. L'auteur, Laurent Kestel, a accepté de répondre à quelques questions de L'arène nue.

... http://l-arene-nue.blogspot.com/2018/09 ... entre.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 09 Sep 2018, 12:49

Psychiatrie : des centres médico-psychologiques engorgés

Dans un contexte de crise globale de la psychiatrie publique, les personnels des centres médico-psychologiques sont à bout. Faute de moyens, ils peinent à faire face à toutes les demandes des patients en souffrance.

Depuis plusieurs mois, le secteur de la psychiatrie est en pleine dépression. Les grèves se multiplient dans les hôpitaux publics. Moins connus, les centres médico-psychologiques sont aussi à bout. Au CMP de Montreuil, en banlieue parisienne, les délais d'attente pour un premier rendez-vous sont en moyenne d'un an.

Outre les soins, ce centre organise des actions de prévention et de dépistage pour les enfants et les adolescents. Mais l'équipe manque de temps pour ces missions. Le Dr Roger Teboul, pédopsychiatre, explique : " Il y a 5, 6, 7 ans on avait encore des possibilités de recevoir assez vite mais aujourd'hui, on a mis en place comme dans la médecine catastrophe un tri. Donc on trie. On a toutes les raisons de s'énerver parce que ce bel outil qui quand même a rendu des services, on est en train de le casser ! ". Florence Avrillon, assistante sociale, "a le sentiment d’être en effet dans une logique plus économique qu’une réflexion clinique dans l’intérêt des enfants, des adolescents et de leurs familles. On se sent complètement pris dans cette course en avant".

... https://www.francetvinfo.fr/sante/enfan ... 23621.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 00:26

Où est passé le service public hospitalier de psychiatrie ? L’humain oui, le profit non.

A l’heure où je vous parle, les services publics français (Hôpitaux, SNCF, Poste... etc.) vont mal. Très mal. Malheureusement cela ne date pas d’aujourd’hui. Nous assistons, depuis une quarantaine d’années, à une dégradation de ces services qui s’accélère. Dans un contexte global social dicté par des mesures bien ancrées dans un système capitaliste, la baisse des moyens humains, financiers et matériels, se fait chaque jour un peu plus forte, tant pour les usagers que pour les professionnel-le-s. Cela sous couvert de nécessité, dans un monde qui dépenserait trop.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Ou-e ... profit-non
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 21 Sep 2018, 00:46

Numéro vert « Allô enfance en danger ». Les salariés craignent une baisse du

Lancé en janvier 1990 pour participer à la prévention des mauvais traitements des mineurs, le numéro gratuit Allô enfance en danger a reçu près de 470 000 appels en 2016, dont près de 33 000 ont donné lieu à un traitement, soit environ 90 par jour. Dans 11% des cas, c'est l'enfant en danger lui-même qui décroche son téléphone.

Les salariés et la direction du service chargé du numéro vert « Allô enfance en danger », qui recueille des signalements de maltraitance, ont tiré ce mardi la sonnette d'alarme sur une possible baisse de leur budget 2019. Cette baisse pourrait se traduire par une dégradation du service, notamment la nuit.

« La protection de l'enfance ne doit pas souffrir de coupes budgétaires », s'est indignée dans un communiqué l'intersyndicale CGT-CFDT-Sud du Groupement d'intérêt public Enfance en danger (Giped, financé à parité par l'État et les départements). « Aidez-nous à empêcher l'État de maltraiter l'enfance en danger ! », a-t-elle ajouté.

... https://www.ouest-france.fr/societe/fam ... et-5973857
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 23 Sep 2018, 17:20

Le combat des communes tarnaises pour sauver leurs services publicsLe combat des communes tarnaises pour sauver leurs services publics

C'est l'un des dossiers les plus importants pour un département comme le Tarn. Sauver les services publics dans les communes rurales et certains quartiers urbains. Des solutions sont trouvées, mais les inquiétudes nombreuses.

Des trésoreries qui ferment un peu partout. Des agences de La Poste qui voient leurs horaires diminués quand ce n'est pas une fermeture définitive. Des écoles qui ont parfois du mal à survivre dans leur petit cocon rural. Si on y ajoute le manque de médecins, le désengagement structurel de l'Etat, cela fait beaucoup. Les élus auraient pu baisser les bras, se dire que les petits villages tarnais allaient devenir des territoires vides, des cartes postales poussiéreuses. Ce n'est pas le cas. Aux quatre coins du département, on se bat pour conserver les services publics. Les maisons des services au public, qui accueillent le social, l'agence postale, l'emploi, ont poussé un peu partout pour remédier à cette désertification. Le conseil départemental et son président Christophe Ramond ont fait du maillage social et médical une priorité. Les agglos et les communautés de communes sortent le chéquier pour sauver ce qui doit l'être.

... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... blics.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede Pïérô » 24 Sep 2018, 12:14

C'est dans ma tête. La psychiatrie en danger

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a présenté mardi 18 septembre son plan santé, dont une partie est consacrée à la psychiatrie. Un secteur où les professionnels dénoncent depuis des mois le manque de moyens et de personnels.

Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé, a donc présenté cette semaine son plan santé : le plan "Ma santé 2022", dont une partie est consacrée à la psychiatrie. Et l’on sait que, dans ce domaine, les soignants ont organisé ces derniers mois de nombreuses actions pour dénoncer le manque de personnel et les fermetures de services ; et même, à Amiens, une grève de la faim.

... https://www.francetvinfo.fr/replay-radi ... 30241.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22390
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 08 Oct 2018, 13:44

Libéralisation. ADP, FDJ, Engie : la macronie pactise avec le privé

En votant les articles 49, 51 et 52 du projet de loi relatif à la croissance et à la transformation des entreprises (loi Pacte), les députés LaRem ont voté, jeudi, la privatisation totale d’Aéroports de Paris, de la Française des jeux et d’Engie.

Coup sur coup, Aéroports de Paris, la Française des jeux et Engie viennent de passer dans l’escarcelle du privé. Jeudi, les députés de la majorité ont voté, en première lecture, les articles 49, 51 et 52 de la loi Pacte, qui donnent le coup d’envoi de la grande braderie des participations de l’État.

... https://www.anti-k.org/2018/10/05/liber ... -le-prive/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 12 Oct 2018, 19:51

Déplacements. Après Autolib’, une mobilité urbaine de plus en plus privatisée

Les nouveaux modes de transport à la demande, en fort développement à Paris, sont captés par les groupes privés, si bien que la puissance publique ne garde plus qu’une action régulatrice sur ces acteurs.

Vélib’, autopartage, mais aussi scooters et trottinettes en libre-service : le visage de la mobilité intra-urbaine à Paris comme dans d’autres grandes villes de France s’est transformé ces dernières années. Aux traditionnels voitures, métros, bus et tramways, de nouveaux modes de déplacement individuels s’ajoutent et se substituent. Dans un souci écologique, mais aussi de gain de temps et d’agilité, les citadins s’approprient d’autres modes de transport. Mais le fiasco d’Autolib’ et les déboires de Vélib’ interrogent quant à l’efficacité et à la maîtrise publique de ces mobilités alternatives. Qui régule aujourd’hui ces modes de déplacement et comment ? Dans le cas des vélos en libre-service comme de celui du service d’autopartage, les bras de fer qui ont opposé le syndicat mixte Autolib’ et Vélib’ Métropole (SAVM) à Smovengo et au groupe Blue Solutions montrent à quel point la puissance publique semble désormais tributaire du bon vouloir des groupes privés. Le 31 juillet dernier, la dernière Autolib’ se garait pour de bon, au terme de sept ans de délégation de service public entre le SAVM et l’entreprise Blue Solutions de Vincent Bolloré. « Face à l’ultimatum posé par le groupe Bolloré (payer une facture astronomique de 233 millions d’euros ou enclencher la résiliation), le 21 juin, les élus représentant la centaine de communes adhérentes au service Autolib’ ont choisi : ils ont voté majoritairement la fin du service », expliquait le SAVM dans un communiqué de presse, le 31 juillet. Et ce alors que le contrat devait se poursuivre jusqu’en 2023. Plutôt que de trouver un nouveau prestataire, le SAVM a décidé de mettre un terme à la logique même de délégation de service public. « La fin du service Autolib’ ouvre la possibilité à d’autres offres de mobilité électriques et d’autopartage de venir s’installer dans le Grand Paris. Des offres plus diversifiées, plus souples, probablement plus adaptées aussi aux besoins en mobilité des habitants », poursuivait d’ailleurs le SAVM dans le même communiqué.

Et de fait, l’arrêt d’Autolib’ et les difficultés de Smovengo à installer suffisamment de Vélib’ ont aiguisé les appétits des concurrents. Dans les starting-blocks, Renault et PSA ont immédiatement fait part de leur intérêt pour investir le marché de l’autopartage avec des offres baptisées respectivement Moov’in Paris et Free2Move. BMW, Volkswagen, Daimler, mais aussi des acteurs plus traditionnels de la location comme Ada, Sixt ou Hertz se tiennent en embuscade. Un empressement étonnant au vu de l’échec de Blue Solutions, qui a cumulé les déficits sur Autolib’. Mais le gâteau est en fait bel est bien alléchant. D’après une étude réalisée par la firme Navigant Research, les revenus générés par le marché de l’autopartage seront équivalents à 6,5 milliards de dollars en 2024 à l’échelle mondiale, contre 1,1 milliard d’euros actuellement. Le cabinet PwC prévoit que plus d’un kilomètre sur trois sera « partagé » en 2030, soit par des formes de location en libre-service, soit par du covoiturage. Plus étonnant, ce nouveau mode d’utilisation de la voiture aurait pour conséquence de relancer le marché automobile, avec une hausse « d’un tiers du nombre d’immatriculations en Europe, pour concerner 24 millions de voitures en 2030 (…), conséquence logique de la hausse de l’usure globale des voitures due aux mécanismes de covoiturage », estime PwC. Et ce alors que l’un des arguments écologiques mis en avant par le choix de l’autopartage est qu’un véhicule en location en libre-service remplacerait cinq voitures particulières et libérerait quatre places de stationnement, d’après une étude du cabinet 6t.

... https://www.humanite.fr/deplacements-ap ... see-661114
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Service utile au public à l’agonie

Messagede bipbip » 14 Oct 2018, 15:57

VIDÉO - L’énergie, un monde de mafia et de gangsters - en col blanc

Dans son film « Main basse sur l’énergie », Gilles Balbastre visite, à partir du feuilleton culte des années 1960 « les Incorruptibles », les années passées où a prospéré en quelque sorte une mafia de l’énergie avec ses nouveaux gangsters, ses politiciens plus ou moins véreux et ses résistants.

Présentation du film par son producteur :

Depuis 2007, le secteur de l’énergie est entièrement ouvert à la concurrence.
Mais il faut remonter encore dans le temps, à la fin des années 1990, pour connaître une série de lois libérales qui va démembrer pierre après pierre le service public incarné par EDF et GDF.

Faute d’information, le citoyen lambda mesure mal les conséquences de cette dérégulation.

La hausse exponentielle des factures, l’accroissement de la précarité énergétique, sont la partie visible de l’iceberg. La partie immergée, la plus importante, est peu perceptible. Les médias une fois de plus ne se donnent pas la peine de l’éclairer.

Et pourtant nos concitoyens seraient en droit d’être un minimum informés sur ce qu’on peut nommer « un vaste hold-up », qui se déroule sous nos yeux mais en dehors de notre compréhension.

Peu d’entre nous savent au fond que nous nous sommes mis à remplir les poches d’une infime minorité et que l’électricité, est devenu en grande partie un polar de série B.

Main basse sur l’énergie se propose de visiter en six épisodes, à partir du feuilleton culte des années 1960, les Incorruptibles, les années passées où a prospéré en quelque sorte une mafia de l’énergie avec ses nouveaux gangsters, ses politiciens plus ou moins véreux et ses résistants, les nouveaux Eliot Ness, garants d’un service public de l’énergie plus que jamais indispensable.


Main basse sur l’énergie, réalisé par Gilles Balbastre, coproduit par FNME CGT et ses Syndicats - Là-bas si j’y suis, 2018, 1h22

Regarder le film : https://www.mainbassesurlenergie.com/

https://reporterre.net/VIDEO-L-energie- ... -col-blanc
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité