Attentats et « état d’urgence »

Attentats et « état d’urgence »

Messagede bipbip » 14 Nov 2015, 11:12

Six attaques simultanées ont frappé la capitale, dans la soirée du vendredi 13 novembre.

Bilan : Au moins 120 personnes sont mortes. Huit des assaillants sont morts, dont sept se seraient fait explose.

L’état d’urgence a été décrété, les contrôles aux frontières rétablis.

... http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article36355
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede Blackwater » 14 Nov 2015, 11:19

Leurs guerres, nos morts: la barbarie impérialiste engendre celle du terrorisme

Image

Les attentats horribles qui ont eu lieu à Paris vendredi soir, faisant plus de 120 morts, des dizaines de blessés, cette violence aveugle, suscitent la révolte et l'indignation. Le NPA les partage et exprime sa solidarité aux victimes, à leurs proches. Ce drame est d'autant plus révoltant qu'il frappe des victimes innocentes, que les attaques meurtrières visaient la population.

Cette barbarie abjecte en plein Paris répond à la violence tout aussi aveugle et encore plus meurtrière des bombardements perpétrés par l'aviation française en Syrie suite aux décisions de François Hollande et de son gouvernement.

Ces bombardements sont censés combattre l’État islamique, les terroristes djihadistes, en fait, avec l'intervention et les bombardements russes, ils protègent le régime du principal responsable du martyr du peuple syrien, le dictateur Assad.

Et ce sont là aussi les populations civiles qui en sont les premières victimes condamnées à survivre sous la terreur ou à fuir au risque de leur vie.

La barbarie impérialiste et la barbarie islamiste se nourrissent mutuellement. Et cela pour le contrôle des sources d'approvisionnement en pétrole.

Dans une intervention pitoyable, Hollande s'est décomposé en direct et a bafouillé quelques mots sur la République. Lui qui joue les va-t-en guerres et porte une responsabilité immense dans ce nouveau drame réclame de la « confiance ». Il a décrété l'état d'urgence sur tout le territoire, estimant que la réponse à apporter était de piétiner les libertés fondamentales. Il a été immédiatement soutenu par Sarkozy. Les autorités politiques peuvent ainsi désormais interdire des réunions publiques et contrôler la presse.

Une nouvelle fois, les principaux responsables de ce déferlement de violence barbare appellent à l'union nationale. Ils tentent de retourner la situation dramatique à leur avantage pour étouffer l'indignation et la révolte. Ils ont pour cela un bouc émissaire tout trouvé, les musulmans. Nous refusons toute union nationale avec les responsables des guerres, la bourgeoisie, Hollande, Sarkozy et Le Pen. Nous dénonçons le racisme que distille l’État au nom de prétendues « valeurs de la république » au moment même où, sous couvert de lutte contre le terrorisme, ce sont les droits démocratiques qui sont menacés. Nous demandons la levée de l’État d'urgence.

La seule réponse aux guerres et au terrorisme est l'unité des travailleurs et des peuples, par delà leurs origines, leur couleur de peau, leurs religions, par delà les frontières pour se battre ensemble contre ceux qui veulent les faire taire, les soumettre, pour en finir avec ce système capitaliste qui engendre la barbarie.

Pour mettre fin au terrorisme, il faut mettre fin aux guerres impérialistes qui visent à perpétuer le pillage des richesses des peuples dominés par les multinationales, imposer le retrait des troupes françaises de tous les pays où elles sont présentes, en particulier en Syrie, en Irak, en Afrique.


https://npa2009.org/communique/leurs-gu ... terrorisme
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 328
Enregistré le: 18 Mar 2012, 12:57
Localisation: Ardèche, Loire, Isère

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede Geoffrey » 14 Nov 2015, 15:12

Salut camarades!

J'avoue être partager sur ce que je vois, ce que je lis. Beaucoup d'anars se divisent sur ce terrorisme religieux, en tout cas, ces responsables et ce qui en découle.

D'un côté, je saisis la responsabilité du gouvernement français, dans la guerre qu'il mène face à Daesh, (bien qu'ils combattent "une menace"), et tout la complexité économique engendré par cette guerre, vente d'armes, les intérêts trouvés pour le contrôle des gazoducs, etc...

De l'autre, la responsabilité directe de meurtres de masse d'hier soir à Paris, par des terroristes-obscurantistes religieux, qui s'en prennent aux valeurs que nous défendons, la liberté, l'humanité.

Les anarchistes ont toujours combattu tous les fascismes. Mais la question de lutte contre ces groupes d'extrême-droite religieux semble discuté et nous divise. Car c'est bien de cela qu'il s'agit.

D'ailleurs les islamistes-extrémistes ne font-ils pas le jeu du capitalisme, de l'insécurité? A savoir si l'Etat français ou l'Etat islamique est le premier responsable, ne sont-ils pas dans l'absolu, sans le vouloir(?), main dans la main?

Combattre et s'indigner des horribles attentats d'hier soir, empêche t'il de combattre le capitalisme et l'étatisme ou au contraire combattre l'un n'aide t'il pas à combattre l'autre?

Quel est votre point de vue là-dessus?
Geoffrey
 
Messages: 1
Enregistré le: 14 Nov 2015, 12:25

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede fabou » 14 Nov 2015, 16:45

Ne cédons pas à la peur !

Communiqué du réseau No Pasaran. Samedi 14 novembre 2015.

Un carnage. 11 mois après les fusillades de Charlie Hebdo et le massacre antisémite de l’Hyper Casher, ce samedi 14 novembre 2015, la France se réveille dans une mare de sang. Dans la nuit du 13 au 14 novembre, une série d’attentats coordonnés en région Parisienne a fait près de 130 morts. Cet attentat, revendiqué par l’entité « État Islamique », constitue l’attentat le plus meurtrier perpétré sur le territoire français depuis la seconde guerre mondiale.

Alors même que les victimes n’étaient pas encore toutes identifiées, on a vu se répandre dans les médias de multiples amalgames et déclarations guerrières, tel ce politicien d’extrême-droite mettant en cause une prétendue « mosquéisation de la France ». Dans la foulée, le gouvernement a immédiatement décrété l’État d’Urgence, pour la première fois depuis une décennie, ainsi que la fermeture des frontières. L’État d’Urgence, c’est, entre autres choses, la suspension des procédures judiciaires légales au profit du préfet et du ministère de l’intérieur dans nombre de cas (perquisitions, couvre-feu, interdiction de séjour, assignation à résidence, interdiction de manifester et de rassemblement). C’est aussi une suspension de la liberté de la presse, puisque désormais, le ministère de l’intérieur et les préfets peuvent prendre « toute mesure pour assurer le contrôle de la presse et de la radio ». L’armée est déployée un peu partout sur le territoire national et voit son pouvoir fortement accru au niveau judiciaire.

Ces nouvelles mesures liberticides prises suite à ce carnage méritent d’être remises en cause, sachant que les contrôles aux frontières avaient déjà été renforcés en prévision de la COP 21 afin d’empêcher à des ressortissants d’autres pays de participer aux manifestations contre cette mascarade politicienne sur l’écologie. Effectivement, les activistes écologistes n’ont pas pu entrer, tout comme les migrants. Ce qui n’a pas été le cas des terroristes. On constate ainsi que la mise en place de ces mesures répond davantage à un objectif politique qu’à une volonté de protéger des populations : la fermeture des frontières, comme les multiples mesures sécuritaires (Plan Vigipirate, et maintenant l’État d’Urgence) s’avèrent à chaque fois inefficaces contre des terroristes à la détermination sans faille. Par contre, dans un climat de plus en plus xénophobe, ces mesures renforcent la paranoïa, la peur, et les amalgames douteux.

N’oublions pas qu’au même moment, à Beyrouth, au Liban, plusieurs dizaines de personnes sont mortes dans un attentat terroriste perpétré dans un centre commercial. Encore un carnage qui nous rappelle, à rebours des amalgames douteux qui se déversent dans les médias, que l’entité « État Islamique » frappe partout dans le monde, notamment dans les pays à majorité musulmane.

Toutes nos pensées vont évidemment en premier lieu aux victimes de ces actes épouvantables, ainsi qu’à leurs proches. L’émotion suscitée par de tels actes nous impose de continuer à combattre la réaction, le fanatisme et la haine meurtrière, partout où elle se trouve.

Réseau No Pasaran
http://nopasaran.samizdat.net/
nopasaran@samizdat.net


-> http://nopasaran.samizdat.net/spip.php?article2252
Avatar de l’utilisateur-trice
fabou
 
Messages: 582
Enregistré le: 12 Oct 2008, 17:12
Localisation: Millau

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede bipbip » 15 Nov 2015, 01:27

Attentats de Paris : Contre leurs guerres, nos solidarités

« Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres. »

Une vague d’attentats meurtriers s’est déroulée la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis.

L’État français mène des guerres dans plusieurs pays (Libye, Mali, Syrie…) depuis des années. Ces guerres ont aujourd’hui des répercussions sur le territoire français.

Nous sommes confronté-es à des attaques dont l’objectif est de semer la terreur et d’attiser les clivages au sein de la population. Alternative libertaire condamne ces attentats : tuer des gens au hasard dans la rue et frapper aveuglément dans le seul but de faire peur est abject.

Ces attaques sont l’œuvre d’un courant politique — le djihadisme salafiste — dont les premières victimes sont les populations civiles du Moyen-Orient et qui, au cours des derniers jours, a déjà frappé à Beyrouth. C’est ce même courant politique qui continue de mener la guerre contre les forces progressistes kurdes en Syrie.

Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres.

D’ores et déjà, les populations issues de l’immigration et la minorité musulmane de ce pays commencent à être visées par des déclarations politiques et sont exposées à des représailles aveugles.

Ce n’est pas un redoublement des dispositifs liberticides qui empêchera de nouveaux attentats. L’état d’urgence, c’est la suspension de nombreux droits démocratiques, la légalisation de mesures répressives de grande ampleur à l’égard de différentes couches de la population qui n’ont rien à voir avec ces attentats.

Nous refusons que le gouvernement profite de l’occasion pour interdire les mobilisations syndicales et écologistes à venir.

Tout cela ne mènera qu’à diviser et à renforcer les peurs et les haines. Tout cela ne mènera qu’à une surenchère entre attaques terroristes de plus en plus sanglantes et réponses sécuritaires de plus en plus répressives. La réponse, ce n’est ni le repli sur soi, ni la militarisation de la société.

La solution ne viendra pas de celles et ceux qui ont contribué à créer cette situation par leurs politiques militaristes, impérialistes, discriminatoires, haineuses. Ils utilisent cette situation pour imposer une société toujours plus policière et une unité nationale entre exploiteurs et exploité-es, que nous refusons et dénonçons.

La solution passe par le renforcement des solidarités, dans les quartiers et sur nos lieux de travail, et par le regroupement de toutes celles et tous ceux qui refusent tous les régimes de terreur. Ne restons pas isolé-es ! Réunissons-nous pour discuter de nos responsabilités face à la situation, en particulier en termes d’actions unitaires de toutes les forces de transformation sociale.

Alternative libertaire, le 14 novembre 2015

http://alternativelibertaire.org/?Atten ... ntre-leurs
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede luco » 15 Nov 2015, 09:04

L'extrême-gauche, marxiste ou libertaire, est vraiment devenu un repère de connards déconnectés du réel.

3 petits mots sur le vilain carnage et 3 paragraphes de diatribe mécanique sur la politique sécuritaire, l'impérialisme...

Si l'extrême-droite avait perpétré des attentats de cette ampleur tous nos petits révolutionnaires professionnels appelleraient à la grande mobilisation contre la bête immonde, à descendre dans les rues, à armer le prolétariat etc.

Ce sont des religieux fanatiques islamistes ? Alors c'est pas grave, c'est la faute à l'état. Et puis c'est vrai qu'il y à peine deux semaines on manifestait avec Ramadan, le PIR et cie.

A gerber !

NPA, No Pasaran, antifas Paris banlieues et autres Quartiers Libres... vous êtes des clowns.
Avatar de l’utilisateur-trice
luco
 
Messages: 381
Enregistré le: 30 Déc 2008, 13:43

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede fabou » 15 Nov 2015, 11:53

Ou a tu vu que No Pasaran expliquait les attentats par la politique impérialiste ou sécuritaire ?
Au contraire, le passage sur le sécuritaire, souligne juste l'inutilité de telles mesures contre des terroristes bien motivés. Et pour finir, le réseau réaffirme sa solidarité avec les victime, et rappelle que la réaction fanatique est à combattre partout.
Quand à l'AL, ils ont aussi le mérite de ponter du doigt la logique djihadiste de division des populations et d'appeler à la solidarité concrète.
Du coup, mettre ça au même niveau que le torchon du NPA, qui considère que les attentats ne sont finalement qu'une riposte plutôt modérée aux bombardements français (qui seraient "pro Bachar-Al-Assad", si si !), je trouve ça plutôt abusé.
Avatar de l’utilisateur-trice
fabou
 
Messages: 582
Enregistré le: 12 Oct 2008, 17:12
Localisation: Millau

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede Pïérô » 15 Nov 2015, 12:33

En tout cas il y a des éléments qui participent d'apporter des éléments partagés avec les questionnements de Geoffrey. Quant à luco, il pourrait faire d'avantage d'efforts, on est là à la limite de l'intervention en modération tellement ses posts sont insultants, provocateurs, et ne ressemblent plus qu'à des cacas pondus un peu partout sur le forum, ni vers quelle planète il évolue.

Je ne sais pas quel type de mobilisation il faut envisager, car les manifestations tolérées vont conforter une "unité nationale" qui va dans le sens de la réaction. Par contre tout ce qui est expression, rassemblements et manifestations des mouvements sociaux risquent d'être interdits, et là c'est aussi un vrai problème.

Exemple

Manifestation dimanche pour les migrants de République
La manifestation est interdite suite à l’état d’urgence
http://paris-luttes.info/manifestation- ... r-les-4117

La manifestation des migrants de dimanche est interdite : l’inverse d’une réponse
http://paris-luttes.info/la-manifestati ... ts-de-4136

C'est l'état d'urgence qu'il va falloir aussi braver...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede Blackwater » 15 Nov 2015, 13:21

Des affichettes qui font du bien :)
Fichiers joints
Affichettes version fédérale_Page_3.jpg
Affichettes version fédérale_Page_2.jpg
Affichettes version fédérale_Page_1.jpg
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 328
Enregistré le: 18 Mar 2012, 12:57
Localisation: Ardèche, Loire, Isère

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede Blackwater » 15 Nov 2015, 13:22

(double-post car on ne peut mettre que 3 fichiers joints par message)
Fichiers joints
Affichettes version fédérale_Page_4.jpg
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 328
Enregistré le: 18 Mar 2012, 12:57
Localisation: Ardèche, Loire, Isère

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede luco » 15 Nov 2015, 13:30

Où est-ce que j'ai vu ça, fabou ?

Dans le communiqué de No Pas, y a très exactement 5 lignes (3 au début, 2 à la fin) qui parlent des actes des terroristes et le "soutien" à leurs victimes et tout le reste est sur la critique des réponses sécuritaires !

Donc rien, absolument zéro sur la menace globale que constitue le fascisme islamique.

Le communiqué d'AL est encore pire : 3 lignes pour évoquer les attentats. Tout le reste consacré à... l'anti-racisme ! Aucun rapport avec le sujet. Ou plutôt AL continue d'entretenir la confusion entre critique de la religion et racisme...
Le titre résume très bien l'article :

« Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres. »


Il est où le combat contre le fascisme religieux ?

L'islamisme est une idéologie réactionnaire. Son premier acte, dans les pays où ils visent le pouvoir, c'est la destruction du mouvement ouvrier et étudiant "progressiste". On l'a vu en Iran, en Algérie, en Irak, en Turquie etc.

Le salafisme est l'une des manifestations radicales en France. Même quand il n'est pas terroriste (voire mon intervention sur l'imam de Brest) il nourrit le fascisme religieux aussi sûrement que la Fraternité Saint Pie X nourrit dans le catholicisme les éléments fascistes politiques. Il est donc à combattre.

Le mouvement d'émancipation sociale doit combattre le salafisme, l'islamisme, tout comme il combat d'autres intégrismes religieux réactionnaires ou fascisants.

On voit bien qu'à l'EG on est loin de cette évidence. Loin de tirer les conclusions politiques et pratiques de cet état de fait.

A part le Communisme-Ouvrier qui a eu à souffrir dans sa chair les attaques des islamistes, pour le reste, presque partout en Europe, c'est la confusion voire l'ambiguïté la plus totale.

Mes interventions sont lapidaires parce qu'au bout d'un moment, on en a un peu marre de répéter les mêmes choses et de voir que la gauche et l'EG continuent de s'enfoncer dans leurs contradictions et leurs ambiguïtés entre ultra-radicalisme minoritaire et complicité avec les forces réactionnaires sous prétexte "d'antiracisme" bêlant.

Quant à ça Piero :

ni vers quelle planète il évolue.


C'est moi qui me demande vers quelle planète tu évolues.

Moi, il me suffit de regarder les visages et les noms des personnes tuées par les islamistes, en France et partout dans le monde, pour faire très facilement et très clairement la différence entre la critique des religions et le racisme ou le fascisme.

Mais comme toujours, dès qu'une personne critique les positions d'une orga d'EG elle est accusée de passer "ailleurs", de l'autre côté etc.

Technique bien connue depuis les vipères lubriques et les hitléro-trotskystes.
Avatar de l’utilisateur-trice
luco
 
Messages: 381
Enregistré le: 30 Déc 2008, 13:43

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede Pïérô » 15 Nov 2015, 14:09

Ça va, ça va... :roll: . Je ne réagis pas à ta critique du communiqué d'AL, mais à la manière générale de tes interventions. Là au moins tu prends du temps, et ça ressemble un peu plus à un cadre de débat, même si ça reste très caricatural.

Le problème, c'est d'arriver à tout mettre, lier, articuler... dans des communiqués courts.
Par exemple dans les manifs, évidemment tolérées, elles, qui se déroulent dans beaucoup de villes, c'est la cohabitation avec des forces réactionnaires de l'extrême droite qu'il faut aussi soulever.

Par exemple

Lille : les identitaires expulsés de la manif (vidéo)
Des militants d’extrême droite, au mépris de toute décence, n’ont pas attendu pour tenter de profiter de la terrible tragédie des attaques de Daesh contre des civils à Paris vendredi soir : plus à l’aise sur internet que dans le monde réel, c’est d’abord à travers des hoax et des amalgames sur les réseaux sociaux qu’ils se sont manifesté. Mais des militants identitaires ont également tenté de perturber les rassemblements spontanés de solidarité avec les victimes : heureusement, ils n’ont pu qu’y faire la démonstration de leur faiblesse numérique et constater le rejet qu’ils inspirent à la population venu se recueillir.
... http://lahorde.samizdat.net/2015/11/15/ ... nif-video/


Donc, exercice pratique, je t'invite à produire un texte type communiqué, avec la condamnation de l'exrémisme religieux, de la religion sans stigmatiser les croyant-es, du fascisme sous différentes formes, de l'impérialisme qui ailleurs s'occupe d'avantage de la question des puits de pétrole que de l'étique ou de l'humanisme, d'autant qu'ici c'est fermeture des frontières, de la dictature de classe qui pond aujourd'hui un état d'urgence qui va participer de baillonner les mouvement sociaux qui fracturent "l'unité nationale", et les pistes de mobilisation non entachées des problèmes visés dans le texte et de cohabitations dénonçables quelles qu'elles soient.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede Pïérô » 15 Nov 2015, 15:04

Ile de France : Manifestations interdites suite aux attentats

Toutes les manifestations sont interdites ce week-end et jusqu’à nouvel ordre dans le cadre de l’état d’urgence.

Donc les manifestations pour le Kurdistan, pour l’Attieké, pour les migrants sont annulées.

https://paris-luttes.info/ile-de-france ... tions-4134
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Attentats à Paris et « état d’urgence »

Messagede Pïérô » 15 Nov 2015, 16:49

Quelques communiqués pour jouer de la critique, ou pour en piocher des éléments pour jouer à l'exercice dont je parle là : viewtopic.php?f=65&t=13171#p221470

Communistes libertaires de la CGT
Attentats : Qui sème la guerre récolte la mort

Notre premier sentiment nous porte à exprimer notre horreur devant des actes abjects et notre solidarité avec les victimes et leurs familles. Mais ce sentiment ne peut pas nous empêcher de réfléchir. Depuis des années, nos gouvernements mènent des guerres au Moyen-Orient et en Afrique (Irak, Libye, Mali, Syrie...). Les armées de notre pays sèment la mort au nom d'intérêts économiques liés au pétrole et à des motifs de puissance ex-coloniale.

Ce sont bien ces interventions de l'impérialisme français qui ramènent brutalement la guerre en plein Paris. Avec son lot de victimes innocentes qui payent pour les aventures au parfum colonial de nos gouvernements.

Sans surprise, nous observons que le gouvernement s'empresse de profiter de la situation pour interdire les manifestations politiques, syndicales et écologistes prévues dans la prochaine période. Nous condamnons ces restrictions aux libertés qui n'ont aucune utilité dans la lutte contre les actions terroristes. Nous condamnons de même les politiciens qui profitent de ces attentats ignobles pour lancer de nouvelles attaques à l'encontre des familles immigrées installées de longue date comme à l'encontre des réfugiés récents qui précisément fuient les guerres entre le djihadisme totalitaire, les régimes dictatoriaux de la région et les puissances occidentales.

Comme après les attentats contre Charlie-Hebdo, nos dirigeants politiques tentent la mascarade de l'Union Nationale. Comme si la frontière pouvait disparaitre entre patrons et salariés, riches et pauvres, alors même que des secteurs important de la bourgeoisie française (en particulier ceux du secteur de l'armement et ceux du pétrole) poussent à des guerres dont les travailleurs ne sont pas demandeurs !

Au vue de ces réflexions, nous dénonçons vivement l'appel intersyndical co-signé par notre confédération qui à aucun moment ne met en cause les responsabilités politiques des gouvernements successifs dans l'escalade meurtrière qui s'annonce ; pas plus qu'il ne met en cause les fermetures délirantes des services publiques en Ile de France ce week-end (alors que les centres commerciaux vont ouvrir dimanche, les piscines resteront fermées...). Ou encore les restrictions aux libertés syndicales incluent dans l'état d'urgence. Nous publions ci-joint (à grand regret mais pour que chacun puisse juger) le texte du communiqué unitaire :

Après les attentats effroyables commis cette nuit à Paris, les organisations signataires CGT - CFDT - CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU assurent de leur solidarité toutes les personnes et leurs proches qui en ont été victimes.

En frappant indifféremment la population, en ciblant des lieux de culture, de sport ou tout simplement de loisirs et de rencontres amicales, fréquentés par beaucoup de jeunes, les terroristes envoient un message clair : c’est bien toute la société qui est aujourd’hui visée.

C’est pourquoi le mouvement syndical, tout comme il s’était rassemblé après les attentats de janvier dernier, exprime ensemble son émotion mais assure aussi que rien ne saurait remettre en cause sa détermination à lutter contre toute les atteintes à la démocratie, à la paix et aux libertés.

Comme elles l’avaient fait au début de l’année 2015 en décidant de travailler sur toutes les incidences pour le monde du travail, matérialisé par le texte "Vivre ensemble, Travailler ensemble", les organisations syndicales se retrouveront très prochainement pour poursuivre leurs échanges sur la situation créée par ces attentats et poursuivre leur engagement pour lutter contre les replis, les stigmatisations, les divisions, contre toutes tentatives de terreur dans lesquelles veulent nous enfermer les terroristes, afin de continuer à faire société ensemble.

Paris le 14 novembre 2015

http://communisteslibertairescgt.over-b ... -mort.html


CGA RP
Leurs guerres, nos mort·e·s

La Coordination des Groupes Anarchistes – Région parisienne partage la peine et la colère des familles et des proches des victimes des attentats perpétrés ce vendredi 13 novembre à Paris et à Saint-Denis. Nos pensées vont aussi aux nombreuses personnes blessées et choquées suite à ces violences. Nous leur adressons toute notre solidarité en ces heures difficiles.
Nous adressons également toute notre solidarité aux populations victimes du fascisme religieux, hier à Beyrouth (Liban) et le 10 octobre à Ankara (Turquie), ainsi que sur tous les territoires contrôlés par l’État Islamique.
Nous déplorons ces attentats et condamnons fortement l’idéologie fasciste qui en est à l’origine. Rappelons que les premières victimes du fascisme religieux sont les populations civiles musulmanes ou appartenant à des minorités nationales du Proche-Orient. Nous dénonçons donc par avance toute tentative de récupération des attentats à des fins islamophobes, racistes, antisémites, nationalistes, sécuritaires et policières. Nous appelons avec force à proscrire tout amalgame visant à stigmatiser les réfugié-e-s et les personnes de confession musulmane ou assignées musulmanes.

Qui sème l’impérialisme récolte le terrorisme

Les massacres de Paris commis par les fascistes religieux de Daesh sont la conséquence des politiques guerrières et impérialistes des grandes puissances politiques du monde au Proche-Orient depuis une bonne dizaine d’années. En effet, Daesh s’est construit politiquement et militairement en Syrie et en Irak, deux pays qui sont au centre des guerres impérialistes qui opposent les Occidentaux et les pays du golfe à la Russie, la Chine et l’Iran. On l’a bien vu en Syrie où la révolution émancipatrice, qui a suivi le Printemps Arabe pour détrôner une vieille dictature Baasiste, s’est peu à peu transformée en un conflit sanglant opposant différentes factions militarisées (Daesh, Al-Nosra, Armée du régime, A.S.L, …) et soutenues par des puissances mondiales différentes. Quant à l’Irak, dont est originaire le leader de Daesh Al-Baghdadi et une partie des forces de l’État Islamique, il est bien évident que la longue guerre impérialiste menée par les Etats-Unis depuis 2003 a bouleversé un pays déjà très affaibli et appauvri par des années de dictature de Sadam Hussein. L’hypocrisie du gouvernement français et de l’Europe face à la tragédie qui se joue au Proche-Orient est particulièrement préoccupante puisque d’un côté elle participe à la déstabilisation de cette région mais de l’autre elle empêche les migrant·e·s venu·e·s du Proche-Orient d’avoir de réelles possibilités de reconstruire leurs vies ici en Europe.

Marche vers la guerre

À ces événements tragiques le pouvoir a répondu par l’instauration de l’état d’urgence. Qu’est-ce que cela signifie ? Un contrôle accru des médias et des populations, de leurs déplacements et de leurs moyens de réunion et d’organisation.
Nous mettons en garde contre les dérives que peuvent engendrer un tel dispositif. Le sécuritarisme, en plus d’être inefficace, stigmatisant et liberticide s’appuie de façon honteuse sur la souffrance des victimes et de leurs proches.
Les mesures liberticides mises en place depuis janvier 2015 ont sacrifié notre liberté sur l’autel d’une sécurité fictive. Ces nouvelles mesures ne nous protégeront pas contre de nouvelles menaces mais n’auront pour effet que le renforcement de l’arbitraire et de l’impunité.
Profitant du désarroi général, l’État policier qui s’installe ne fera qu’entretenir les peurs, la méfiance et la division.

Face à tous les fascismes : solidarité !

Face aux violences fascistes d’où qu’elles viennent, nous opposons notre solidarité entre exploité·e·s et notre organisation sur des bases de classe : notre colère se porte contre les dirigeants et responsables. Pour nous, pas d’unité nationale possible : jamais les exploité·e·s ne pourront s’unir avec les gouvernements responsables des guerres et de la misère. Du fait de leur ingérence au Moyen-Orient, les États occidentaux portent une responsabilité face à l’essor et l’émergence des mouvances fascistes.
Nous appelons à la solidarité de classe, l’unité populaire des minorités nationales, des exploité·e·s, des travailleurs/travailleuses, avec ou sans emploi, en formation ou non.
Nous appelons également à la solidarité internationale qui passe par l’accueil des migrant·e·s et le soutien des forces progressistes, révolutionnaires, socialistes, à l’exemple des combats menés au Rojava (au nord de la Syrie), qui comptent déjà maintes victoires sur Daesh : Kobanê, Tal Abyad, Shengal (Sinjar) et Al Hawl.
Face à la précarité et à la misère sociale, contre le modèle occidental impérialiste qui pousse à la radicalisation fasciste, nous appelons à la résistance, à l’organisation, à la riposte populaire et à la solidarité entre les peuples exploités.


P.-S.
http://www.cga-rp.org
Nous suivre sur Facebook et Twitter : CGA Région Parisienne
Nous contacter : region-parisienne[at]c-g-a.org

https://paris-luttes.info/leurs-guerres ... t-e-s-4142


Union syndicale Solidaires
(en attendant le communiqué, une image)
http://www.solidaires.org/Contre-tous-les-fascismes

Image



Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran sur les attentats à Paris
Terrorisme islamiste à Paris : le monde doit se débarrasser immédiatement du terrorisme islamiste !

Moins d’un an après les attaques terroristes contre Charlie Hebdo, des terroristes islamistes ont massacré le 13 novembre des gens dans des cafés, une salle de concert et un stade. A cette heure, on compte 129 personnes tuées et plus de 200 blessées, dont certaine très grièvement. Daesh a revendiqué ce crime.

Le massacre barbare à Paris est dans la continuité des centaines de massacres et d’attaques terroristes commis par les forces islamistes qui se développent depuis que la République Islamique a pris le pouvoir en Iran et qui se perpétuent par des bandits sunnites ou chiites à travers le monde. Ce n’est ni le premier ni le dernier crimes des forces islamistes.

Tant que des régimes comme l’Arabie Saoudite et la République Islamique d’Iran seront en place, tant que la Russie et l’Occident soutiendront et armeront de tels régimes pour étendre leur influence pour leurs objectifs inhumains, tant que les Etats du monde flirteront avec l’islamisme politique et dérouleront des tapis rouges pour les dirigeants de la République Islamique d’Iran ou d’Arabie Saoudite, des forces comme Daesh, Al Qaïda, le Hezbollah et d’autres bandes continueront à décapiter des gens, réduire les femmes en esclavage, tirer sur des élèves et faire couler le sang à travers le monde.

Le Parti Communiste-Ouvrier d’Iran adresse ses plus sincères condoléances aux familles et amis des victimes et à la population de Paris et dénonce fermement ces atroces attaques. Le monde peut et doit se débarrasser du terrorisme islamiste. Pour briser les bases à ce mouvement sanguinaire, les peuples du monde doivent se tenir aux côtés des peuples d’Iran, d’Afghanistan, d’Irak et des millions de personnes qui, victimes de la barbarie islamiste, veulent en finir avec cette sauvagerie

https://communismeouvrier.wordpress.com ... s-a-paris/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Attentats et « état d’urgence »

Messagede bipbip » 15 Nov 2015, 18:21

Terrorisme & effet Charlie. Le retour ?

En janvier dernier, suite aux horribles attentats contre Charlie Hebdo, certains sur Marseille tentaient de briser la chape de plomb qui déjà s’abattait sur nous. Et dénonçaient, dans un tract diffusé à la manifestation d’"union nationale" d’alors, le fait que le terrorisme renforçait toujours le pouvoir, et que le peuple, les prolos, les travailleurs se retrouvaient pris en étau entre les religieux, les fascistes et l’Etat capitaliste. Extraits...

https://mars-infos.org/terrorisme-effet ... retour-472
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités