Convention d’assurance chômage

Re: Convention d’assurance chômage

Messagede bipbip » 22 Sep 2018, 13:49

« Les chômeurs ne sont en rien responsables du niveau d’endettement de l’assurance chômage »

Pascal Pavageau, le secrétaire général de Force Ouvrière, réagit à l'annonce du gouvernement, qui réclame plusieurs milliards d'économie sur l'assurance chômage.

"Les chômeurs ne sont en rien responsables du niveau d'endettement de l'assurance chômage", a affirmé vendredi 21 septembre sur franceinfo Pascal Pavageau, le secrétaire général de Force Ouvrière (FO), alors que le gouvernement a réclamé que la future négociation sur l'assurance chômage permette de réaliser de 3 à 3,9 milliards d'euros d'économies en trois ans. Les négociateurs des syndicats et du patronat ont été reçus au ministère du Travail pour prendre connaissance des grandes lignes de la lettre de cadrage.

franceinfo : Les objectifs fixés par le gouvernement sont-ils acceptables ?

Pascal Pavageau : Le parlement de FO sera réuni mercredi et jeudi prochains. On aura la feuille de route et on jugera sur la feuille de route. L'équation comptable est menée par le gouvernement avec des contraintes strictes qui nous sont opposées. Les chômeurs ne sont en rien responsables du niveau d'endettement de l'assurance chômage. Il est hors de question que ce soit les chômeurs qui doivent se mettre à rembourser la dette demain, dont d'ailleurs l'État est responsable d'une partie. Il y a un paradoxe, avec un chef de l'État qui nous demande d'élargir l'assiette du bénéfice de l'assurance chômage aux travailleurs indépendants ou à des travailleurs qui démissionneraient pour créer leur entreprise. Le gouvernement ne l'a pas financé. Si c'est demander aux demandeurs d'emploi d'avoir à la fois des indemnités qui soient baissées, des droits qui soient baissés, de devoir rembourser un endettement pour lequel ils ne sont pas responsables et de partager leur maigre indemnisation avec d'autres, parce que la mesure n'est pas financée, cela va commencer à faire beaucoup pour ceux qui sont victimes d'avoir perdu leur emploi.

... https://www.francetvinfo.fr/economie/em ... 51435.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Convention d’assurance chômage

Messagede bipbip » 23 Sep 2018, 19:24

Négocier ou contre-attaquer ?

Les syndicats avec Penicaud : non la casse de l’assurance-chômage ne se négocie pas !

En cette rentrée, les directions syndicales veulent continuer à se poser comme un interlocuteur valable face à un gouvernement qui s'est toujours refusé à les entendre et n'a fait que mener plus loin ses contre-réformes. Mais la situation a changé : alors que le gouvernement est plus que jamais affaibli en cette rentrée, les syndicats se compromettent ouvertement en se rendant docilement à la convocation du gouvernement pour négocier la casse de l'assurance-chômage.

En cette rentrée, la situation a évolué pour le gouvernement qui se trouve fragilisé par les multiples affaires et par l’effondrement de la popularité du président. Affaibli, celui-ci doit ainsi concilier un objectif de réduction des déficits et de destruction des acquis sociaux, en phase avec son programme, et l’apparence d’un « virage social » afin de reconquérir une base sociale qui s’éloigne sur la gauche, gênée par la politique du « président des riches ». Cet introuvable équilibre s’exprimaient clairement ces derniers jours dans le discours de Muriel Pénicaud sur l’assurance-chômage, annonçant n’avoir « aucun tabou » sur la dégressivité des allocations chômages tout en dénonçant la multiplication des contrats courts.

Mais dans ce contexte, au lieu de refuser de négocier la casse de l’assurance-chômage, les syndicats ont accepté de s’asseoir sagement à la table de Muriel Pénicaud pour discuter des reculs sociaux à venir. Ils ont ainsi pu écouter la ministre du travail annoncer que le gouvernement entendait réaliser 3 à 3,9 milliards d’euros d’économie sur les trois années à venir, en ciblant pour cela des mesures en faveur des plus précaires : droits rechargeables, règle de l’ « activité conservée », dégressivité des aides.

A la suite de la réunion, Les syndicats ont eu beau dénoncer une « logique budgétaire », ils n’offrent de fait toujours aucun plan de bataille crédible. Depuis la rentrée, la CGT c’est ainsi contenter d’annoncer des mobilisations sans appel à la grève, comme le 18 septembre à la SNCF, ou encore sans appel national pour la date du 9 octobre, aux côtés de FO et Solidaires.

Après la stratégie désastreuse du 2 sur 5, et au moment où la macronie est en crise, la question d’une contre-offensive et de ses modalités doit être posée clairement pour que à cette crise par en haut vienne répondre une mobilisation des travailleurs par le bas. C’est le seul moyen de faire comprendre que la casse de l’assurance-chômage ne se négocie pas.


https://www.revolutionpermanente.fr/Les ... egocie-pas
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Convention d’assurance chômage

Messagede Pïérô » 24 Sep 2018, 12:16

Et pan sur la tête des chomeurs-euses !

Assurance-chômage : le gouvernement veut plus de 3 milliards d’économies sur trois ans

Réagissant au document de cadrage qui doit servir de base aux prochaines négociations, les partenaires sociaux ont dénoncé la « logique budgétaire ».

Les partenaires sociaux savent désormais ce que le gouvernement attend d’eux pour réformer l’assurance-chômage : entre 3 et 3,9 milliards d’euros d’économies supplémentaires en trois ans et un nouveau paramétrage du régime, destiné à favoriser les embauches pérennes. Cette feuille de route, quasi définitive, a été dévoilée, vendredi 21 septembre, par Antoine Foucher, le directeur du cabinet de la ministre du travail, Muriel Pénicaud, aux organisations de salariés et d’employeurs, qui copilotent le dispositif.

Un objectif plutôt mal accueilli par les représentants des syndicats et certains leaders patronaux, qui dénoncent une approche purement comptable, ayant pour conséquence première de dégrader les droits des demandeurs d’emploi.

... https://www.lemonde.fr/politique/articl ... 23448.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Convention d’assurance chômage

Messagede bipbip » 27 Sep 2018, 17:29

Assurance chômage: La feuille de route du gouvernement envoyée aux partenaires sociaux

Toutes les organisations syndicales et patronales avaient été reçues vendredi au ministère du Travail pour en évoquer les grandes lignes...

Le gouvernement a confirmé mardi, dans sa lettre de cadrage envoyée aux partenaires sociaux, les économies à faire par la future réforme de l'assurance chômage, comprises entre 3 et 3,9 milliards d’euros sur trois ans.

« La nouvelle convention d’assurance chômage devra permettre sur trois ans, de dégager entre 1 et 1,3 milliard d’euros d’économies en moyenne annuelle », est-il écrit dans ce courrier dont l’AFP a eu copie.

« Ces mesures permettront à la fois de financer les mesures nouvelles et d’accélérer le désendettement du régime », explique le gouvernement dans ce document de cinq pages.

... https://www.20minutes.fr/economie/emplo ... es-sociaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Convention d’assurance chômage

Messagede bipbip » 12 Oct 2018, 13:56

Unédic Quand l’Etat se sert de l’assurance chômage pour se financer

Dans une « lettre de cadrage » adressée le 25 septembre dernier aux partenaires sociaux (organisations syndicales et patronales, gestionnaires de l’assurance chômage), le gouvernement les a enjoints à réduire les dépenses de l’Unédic de 3 à 3,9 milliards en trois ans. Alors que la première séance de négociation devrait commencer le 24 octobre, cette lettre de cadrage a provoqué de vives réactions de la part de la plupart des organisations syndicales, certaines refusant même d’engager la discussion sur ces bases. Il y a de quoi. D’autant que la négociation d’un bonus-malus sur les contrats courts – qui coûtent 5 milliards d’euros à l’assurance-chômage –, pourtant demandée par la ministre du Travail cet été, ne figure plus dans le cahier des charges remis aux partenaires sociaux.

... https://www.alternatives-economiques.fr ... r/00086552
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités