la redaction de CHARLIE HEBDO decimée, et suites

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Blackwater » 12 Jan 2015, 22:19

J'en ai rien à faire des maoïstes, mais leur communiqué est très bien, n'en déplaise aux anti-"islamo-gauchistes" pseudo-libertaires, qui apportent beaucoup de confusions en ces temps troubles où la solidarité avec les musulman-e-s est plus que nécessaire.
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 334
Enregistré le: 18 Mar 2012, 13:57
Localisation: Toulouse

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Alex » 12 Jan 2015, 23:46

Ce "communiqué" (qui sera lu, outre par cet éternel râleur d'Abel), par une grosse trentaine de personnes à tout casser, est franchement mauvais.

Non pas que j'ai relevé de grosses grosses conneries factuelles dedans (après, le diable est dans les détails, hein). Par contre, dans les circonstances actuelles, écrire ces phrases (en vrac) :

-nous n’avons pas intérêt à ce que la police et les services secrets français soient efficaces dans la lutte anti-terroriste
-nous ne pleurons ni les policiers, ni les caricaturistes
-Nous ne nous félicitons pas de la mort des auteurs de la fusillade de Charlie Hebdo ni de Coulibaly
-Nous avons beaucoup plus à craindre de l’anti-terrorisme que du terrorisme

C'est juste une connerie sans nom. Le communiqué est non seulement illisible pour toute personne non-militante (parce que "prolétariat", "bourgeoisie", "lutte de classes" et "impérialisme" à chaque ligne, merci bien, même moi je trouve ça lourd), mais EN PLUS tenir cette position hyper "trash" va faire passer ses auteurEs pour des soutiens des djihadistes (au pire), ou des dingues (au mieux).

Il y a l'art, la manière et le moment de dire les choses. Ce n'est ni la façon de faire (inintelligible, avec un style si lourd que même moi je galère à le lire), ni les bons mots employés (ouais, "lutte des classes", pour 99% de la population le rapport entre l'attentat et ça, ça saute pas aux yeux), ni le bon moment (parler des dangers de l'anti-terro en ce moment c'est inaudible, quand bien même c'est vrai ; le RAID est porté en triomphe et les keufs sont applaudis, un comble).

Tout le monde (ou presque) fonctionne à l'affectif en ce moment. Tout le monde "est" Charlie (même mon boulanger au fin fond de la campagne tourangelle, pff), et peu importe si les lecteurs de Charlie Hebdo ne devaient guère représenter plus d'1% des manifestants de dimanche :D Alors prendre tout le monde à rebrousse-poils, comme ça, c'est se couper de presque tout le monde (sauf d'une partie des classes populaires, et encore...).
Faire comprendre aux gens que lier condamnation de l'attentat et soutien à Charlie Hebdo est une connerie demande déjà des tonnes monstrueuses d'effort et de bonne volonté (et de patience, pour supporter les tombereaux d'injures que les indignés-d'un-jour-que-tu-verras-jamais-pour-le-peuple-kurde te balancent dessus à la moindre occasion), on a pas besoin de "radicaux de la radicalité" comme ce communiqué pour remettre de l'huile sur le feu.

BlackBombA, si tu veux un bon communiqué, qui soit clair et intelligent, je te conseilles de te tourner vers celui de l'OCML Voie Prolétarienne, qui aux yeux d'Abel n'est sans aucun doute qu'un ramassis d'islamo-gauchistes (aah, les termes piqués à l'ultra-droite...) qui ont tout juste troqué le Coran pour le Petit Livre Rouge mais qui tient sa ligne et est franchement clean (et bien plus audible que le communiqué de l'OCFR, au style assez chaud à lire, même quand on a fait comme moi mao LV1)
Avatar de l’utilisateur-trice
Alex
 
Messages: 90
Enregistré le: 03 Jan 2015, 20:21
Localisation: Tours

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Pïérô » 12 Jan 2015, 23:53

Bé, y a pas forcément besoin de visiter tout le zoo (d'ailleurs Alex semble avoir déménagé encore, il va faire tout les boxs de la ménagerie du cirque Marxiste-léniniste...), que pensez vous du tract d'Alternative Libertaire ? (juste au dessus). :hehe:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede abel chemoul » 13 Jan 2015, 00:37

Alex a écrit: d'islamo-gauchistes (aah, les termes piqués à l'ultra-droite...)

perdu. le terme ne vient probablement pas de l'extrême-droite. A l'origine, il s'agit d'un terme qui rend compte de pratiques politiques de certains camarades assimilant musulman à opprimé et voyant l'islam comme une théologie de la libération, le tout amalgamé à du tiers-mondisme, et non d'une insulte gratuite venue d'extrême-droite.
"nazislamiste" par contre oui, là ça vient d'extrême-droite.

mais sinon je note des progrès, tu as bien vu, contrairement à blackbombA que le com' de l'OC-FR est outrancier. +1 pour toi. garde ce bon point précieusement contre ton coeur, j'en distribue rarement aux ML. :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 681
Enregistré le: 26 Mai 2009, 11:40

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede mimosa rouge » 13 Jan 2015, 09:31

De toute façon on débat un peu dans le vide ...
l’État a gagné cette partie :
http://www.larep.fr/loiret/actualite/20 ... 86758.html
+ ce que je racontais au sujet de la diff SR a Toulouse dans un rassemblement a l'appel de CGT-FSU-SOLIDAIRES qui avait été très largement débordé par les mots d'ordre d'union nationale et s'est transformé en foire à l'apolitisme

C'est tout une stratégie de fond (pléonasme !) qui est a revoir, implantation, influence etc ... démontrent que nous sommes largement dépassés et par les fascistes et par l'Etat et par les groupes religieux. Dans mon quartier à la fête de la musique il n'y avait qu'un seul groupe de musique : le groupe de l’église évangéliste et c'est vrai que ces con là sont capable de faire danser et d'animer très convivialement et même fraternellement un quartier . Et le mercredi et vendredi soir c'est des dizaines de gamins qui se rendent a l'association cultuelle musulmane cartable sur le dos ... D'ailleurs pour les musulmans c'est pas forcément la prière (plutôt chiante) qui les attirent mais bien les "à coté" sociabilisateurs et conviviaux (je pense que la messe des évangéliste, chantante et fraternelle attire beaucoup plus de monde par contre, une vrai fête le dimanche midi)

Nos communiqués n'y changerons rien ils ne sont pas suffisants. C'est même pas la justessze de telle ou telle position, son calibrage tactique ou autre qui sont en cause ici ... c'est plus profond et plus violent aussi
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 19:13

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede abel chemoul » 13 Jan 2015, 15:18

puisqu'il faut dépasser l'émotionnel, voilà un texte qui tente de prendre un peu de recul. Texte un peu méchant sur la fin certes, mais c'est parce que je vous aime bien.
Quelques remarques suite aux manifs post-attentats des 7-8-9 janvier
Puisqu’il parait qu’en tant que révolutionnaire il faut dépasser l’émotionnel dans l’affaire des attentats des 7-8-9 janvier 2015 et être politique pour ne pas tomber dans le piège de l’union nationale, voici quelques remarques politiques sur les manifs qui ont suivi et l’attitude des révolutionnaires vis-à-vis de l’affaire.

Mobilisation de gauche contre union nationale
Dans certaines villes, les rassemblements suite aux attentats ont été appelés par les organisations de gauche et pourtant ils ont été un échec symbolique pour celle-ci.
Au Mans, ancienne ville rouge avec une agglo de 190 000 habitants, ancrée à gauche, où les réseaux PCF et assimilés sont encore vivaces, dès le 7 janvier, la gauche a assumé la mobilisation autour des attentats. Le 1er rassemblement s’est fait à l’appel du PG, Ensemble, de la CGT, de la LDH.
La marche républicaine qui a eu lieu samedi a ensuite été appelée par un collectif d’organisations pré-existant appelé « Collectif Réagir pour la démocratie » créé en 2013, probablement sur proposition des premiers appelants. Etrange collectif puisque outre les orgas de gauche classiquement présentes dans ce genre de regroupement, on trouve aussi SOS racisme, des asso africaines et musulmanes, et, plus étrange, l’UDI et le Modem.
L’encadrement de ces rassemblements par des militants politiques s’est fait ressentir par plusieurs choix symboliques. La manif a commencé aux Sablons ZEP de 7-8000 habitants (un peu le Sanitas pour les Tourangeaux) éloigné du centre-ville pour ensuite passer devant la mosquée du quartier qui avait été victime de tirs et de jets de grenades dans la nuit du 7 au 8 janvier, quitte pour cela à faire un parcours peu habituel, la mosquée se trouvant à la bordure d’une zone pavillonnaire qu’il a ensuite fallut traverser pour aller en centre-ville. Ce choix politique a manifestement été négocié et partagé avec les autorités musulmanes puisque des musulman-e-s donnaient des roses aux manifestants qui passaient devant la mosquée et que les « autorités » musulmanes défilaient derrière la banderole de tête intitulée « contre tous les extrémismes, pour la liberté d’expression ».
Cette manifestation a regroupé 15 000 personnes au mieux. Il s’agit du chiffre bas donné par les manifestants, la presse locale ne donnant pas celui de la préfecture, ce qui est mauvais signe, donc probablement autour de 12 000 personnes avec comptable préfectoral.
Dans cette ville ouvrière, les manifs de 2006 contre le CPE avaient réunis au plus fort 18 000 (Pref’) à 30 000 personnes (syndicats). Il est arrivé en 2003 et 2010 que les syndicats comptent 45-50 000 manifestants, loin des 15-20 000 qu’ils annoncent ce samedi. Certains participants ayant connu ces manifs ont eu le sentiment que celle de dimanche 11/01 n’a pas fait le plein.
Comparés aux scores d’autres villes de la même taille, il s’agit de toutes façons d’un échec.

A Toulouse, les syndicats ont appelé au rassemblement. Les CSR31 (Comités syndicalistes révolutionnaires) ont tenté d’y diffuser un tract (tract pour le moins ouvriériste, à lire là ), diff vite abandonnée devant l’accueil plus que glacial des manifestants.
A Tours, les syndicats ont invité à rejoindre le premier rassemblement de mercredi. L’appel pour celui de jeudi est moins clair : appel à rejoindre les rassemblements spontanés ou appel constitutif à ce rassemblement ? La rédaction du communiqué est pour le moins floue.
Toujours est-il que jeudi, Solidaires a brandie des drapeaux syndicaux, déclenchant quelques débats avec certains manifestants.

A Orléans, dimanche, le NPA et AL ont organisé leur propre rassemblement l’après-midi en plus de la manif officielle du matin. 500 personnes s’y sont retrouvé (contre 22 000 le matin) avant que les organisateurs ne prennent la parole s’attirant les foudres de nombre de participants, qui, voyant qu’il en s’agissait pas d’un simple hommage « citoyen », sont alors parti de la manif, réduisant le rassemblement à 100 personnes.

Quel bilan tirer de ces divers rassemblements ?
Là où elle a tenté de mobiliser, la gauche a subit des échecs symboliques et/ou numériques. Son expression a fait fuir et engendré des réactions violentes comme à Toulouse et Orléans. Au Mans, malgré le point de départ dans un quartier HLM, les français issus de l’immigration n’ont pas été plus présents qu’ailleurs dans le cortège. On peut même se demander si la distribution de roses devant la mosquée n’est pas un signe de communautarisation sur le mode « c’est votre manif à vous, blancs/français, et on est solidaires du drame, mais on ne s’y mêle pas ».

Il faut également interroger le sentiment de spoliation qu’expriment certains camarades vis-à-vis de ces manifs. Certes, en de nombreux endroits, la gauche, plus ou moins radicale, a appelé à se rassembler, se considérant à l’initiative de ces rassemblements.
Mais il faut être réaliste, avec ou sans appel d’orgas de gauche, ces rassemblements auraient eu lieu de toute façon comme partout ailleurs.
Deux peuples se sont croisés dans la rue, un peuple de gauche (voire d’extrême-gauche), qui descend dans la rue de façon codifiée, avec ses rituels : appel, drapeaux, tracts, chants, etc, et un autre, apolitique, qui, choqué par une violence à laquelle il n’est pas habitué, avait besoin d’exprimer des sentiments collectifs pour conjurer l’angoisse.
Ces manifs d’union nationale n’étaient pas de gauche mais elles ont au moins ce mérite, celui d’avoir donné l’occasion à une population d’exprimer et de conjurer de façon collective une angoisse, de s’affirmer sans haine. Libé l’a bien compris, en titrant son numéro de lundi « nous sommes un peuple ». Mieux vaut un « peuple » uni dans le deuil, même si ce deuil n’est en partie pas le sien (qui dans ces manifs connaît le contenu de Charlie Hebdo?), qu’une masse amorphe prostrée devant BFM TV et qui se demande si le musulman habitant à côté ne prépare pas un attentat. En cela, Hollande et sa marche républicaine ont probablement plus fait pour le vivre ensemble des prochaines années que toute orga révolutionnaire.

L’absence de nombreux camarades aux manifs de dimanche, sous prétexte que ces manifs ne respectaient pas leurs codes de mobilisation et étaient donc une récupération républicaine/politicienne montre à quel point la théorie révolutionnaire peut couper des masses. Ces camarades n’ont pas compris la signification de ces défilés pour « l’homme de la rue » ni l’importance qu’ils avaient pour neutraliser la violence potentielle, ils n’en ont vu que les têtes de cortèges et leurs écharpes tricolores. Gorgés de certitudes, fiers de leurs analyses anti-impérialistes et/ou économicistes à outrance qui s’apparentent en fin de compte à des versions intellectualisées du « tous pourris ! » d’extrême-droite, ils sont restés au chaud dans leurs pantoufles intellectuelles.
Permettez moi de vous dire camarades, qu’y a la même distance entre théorie révolutionnaire et pratiques révolutionnaires qu’entre religion et foi. La première est un dogme, une suite de rituels, la seconde se vie. Les absents de dimanche ont mis leur robe de bure et prêché dans le désert…

Samuel Préjean, le 13/01/2015
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 681
Enregistré le: 26 Mai 2009, 11:40

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede mimosa rouge » 13 Jan 2015, 16:28

Mieux vaut un « peuple » uni dans le deuil

qu’une masse amorphe prostrée devant BFM TV


ils ont fait les deux ... une camarade du syndicat qui fait de la maintenance HLM en a souffert pendant 3 jours de ces tv constamment allumés sur BFM justement
je pense que c'est se raccrocher aux branche là . Le FN a surement pris 20 point, les évangélistes, les frères musulmans et même les tablighis vont continuer a occuper le terrain et les fascistes jihadistes ont renforcés leurs positions .
2017 c'est même plus la peine de se poser la question de voter ou pas et encore moins pour qui, la participation va être très correcte et le vote marine aussi, surtout dans les quartiers prolo . Je connais trop d'enfants d’immigrés qui vote d'ors et déjà pour "marine" pour ne pas penser que l'abstention c'est un réservoir du FN malheureusement.
Pour les prolos, Il y a trop d'immigrés ("fermez la porte derrière moi" disent les travailleurs descendants d’immigrés) et pas assez de boulot, les salaires dégringolent et "chômeur" c'est un titre peu glorieux a porter et je parle pas des fonctionnaires ...
Pour la classe moyenne, elle est aux abois elle panique d'un rien (medecins, profession réglementée, petits patrons de toutes industries, agriculteurs, cadres ....) voilà ce que dit le "peuple" de france .


franchement les mêmes rassemblements dans 3 ans ça va ressembler à ça :
Image

j’espère qu'on aura au moins le courage de celui celui qui croise les bras (pour ceux qui n'auront pas été réprimé évidemment) :
Image
personnage entouré August Landmesser, inauguration d'un vaisseau d'entraînement naval nazi, le Horst Wessel, le 13 juin 1936

Permettez moi de vous dire camarades, qu’y a la même distance entre théorie révolutionnaire et pratiques révolutionnaires qu’entre religion et foi. La première est un dogme, une suite de rituels, la seconde se vie. Les absents de dimanche ont mis leur robe de bure et prêché dans le désert…

ceux qui ont prêché dans le déserts sont ceux qui ont tenté de discuter avec les manifestants, il n'était pas possible de discuter et ceux qui y sont aller doivent au moins admettre qu'ils y sont aller pour une simple commémoration, ou pour discuter entre eux, c'est pas la peine de chercher à politiser l'acte ! je comprend pas cette envie de nous faire croire le contraire; Quand je discutait avec des copains et copines je voyais bien les gros yeux autour de moi ... non aucune barrière n'a sauté ce n'était pas franchement un moment ou un lieu de discussion fraternel et solidaire ... a la limite avec les plus jeunes (d'ailleurs c'est le point positif de la diff de toulouse dont tu parle )
Moi j’étais aux deux manif de mercredi et jeudi pour rencontrer tout les copains et pouvoir discuter, et c'est déjà un aveu d’échec ... cela veut dire qu'on ne se vois pas au quotidien pour faire un geste de communication et de sociabilité simple. Alors si en plus il faut le faire dans le cadre d'une convocation gouvernementale ... c'est bien un échec . Ce qui peut paraitre comme une institutionnalisation des militants syndicaux dans les boites (vie syndicale tourné exclusivement autours des IRP et donc débat et rencontre des militants selon l'agenda patronal) on le fait aussi dans la vie quotidienne de notre classe.
Je condamne pas la participation aux marches de dimanche, mais à lire ce texte ont dirait que le choix se résume à : ultra gauche ou opportunisme (souvent les faces de la même médaille d'ailleurs), parce que c'est opportuniste de miser sur la canalisation de la violence par la bourgeoisie pour lutter contre le fascisme . C'est opportuniste et inefficace, ça recule le moment du grand plongeon mais en même temps ça accumule toujours un peu plus les frustrations . Surtout celle de la classe moyenne

ah oui aussi ou voit tu de l’ouvriérisme dans le tract CSR 31 ?
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 19:13

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede abel chemoul » 13 Jan 2015, 17:16

Ce qui fait ouvriériste, c'est des passages très "luttes de classes old school", surtout dans des rassemblements interclassistes comme ceux auxquels on a eu droit.
plusieurs salariés et dessinateurs étaient proches d’organisations syndicales, celles qui défendent les travailleurs immigrés

Il y a encore vingt ans, les travailleurs étaient organisés et partageaient des pratiques culturelles et sociales d’entraide (dans les syndicats, dans les associations militantes, dans les clubs sportifs ouvriers,...)

beaucoup de militants ont abandonné le terrain social et se limitent à multiplier les discours philosophiques sur internet ou dans des "réseaux de vie" repliés sur eux

(ça ,dans le langage CSR, ça veut dire orga politiques = caca, y a que nous le Syndicat qu'on est les vrais révolutionnaires)
Nous la vaincrons en reconstruisant un mouvement syndical fort, dans les entreprises mais surtout dans les quartiers en réorganisant des solidarités de classe concrètes.
quand on a entendu un mec en congrès CSR expliquer que dans les quartiers aussi c'est le syndicat qui doit gérer les assos de solidarité, la phrase se traduit par: "syndicat, syndicat, syyyndicaaaat!!!"

Plus largement, à quoi sert de dire aux gens qu'ils sont dépolitisés, qu'il faut reconstruire le syndicat alors même que du fait de la dépolitisation les personnes à qui tu t'adresses ne comprennent pas ce discours, voire vont se sentir agressé? tu parles aux convaincus avec ce genre de tracts où tu ressasses travailleurs/syndicat/ouvrier/dépolitisé, c'est pas diffable dans un rassemblement infra-politique.
c'est un peu dire "oh la maison brule, il faut faire qqch" au lieu de faire effectivement qqch. vous êtes toujours très incantatoire je trouve dans vos tracts.
En plus, dans le contexte, on dirait que les CSR31 chouinent plus sur la dépopulation de leur orga que sur les victimes.
Enfin ,si tu veux plus de détails sur les travers des CSR, voit avec Berneri, c'est sa spécialité.
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 681
Enregistré le: 26 Mai 2009, 11:40

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede mimosa rouge » 13 Jan 2015, 17:47

ah oui c'est donc bien ce que je pensait, c'est pas l’ouvriérisme que tu dénonce ... c'est l’organisation de classe et la stratégie d'unification de la classe. Et puis reprocher a des syndicalistes de parler de syndicat ... :-D
quand on a entendu un mec en congrès CSR expliquer que dans les quartiers aussi c'est le syndicat qui doit gérer les assos de solidarité
bah oui, le syndicat de branche gère les assos de solidarité de sa branche et l'ul gère les assos de solidarité de classe. ça s'appelle des activités d'entraide socialisé, et si c'est pas coordonné dans les organisations de classe du local vers l'international, si ce n'est que l'addition d'organisations localistes sans lien les une des autres, ce n'est pas du communisme, ça ne permet pas de combattre les repli nationalistes ou régionalistes ou culturels et cultuels. Les quartiers aujourd'hui sont organisé sous un modèle cultuel, après avoir été organisé sous un autre modèle affinitaire, le modèle social-démocrate historique.... voilà le beau résultat !
Les copains avec qui j'ai le plus de facilité a débattre de syndicalisme d'industrie et de syndicalisme interpr, de sociabilité de classe, c'est les militants de classe qui faute d'outils cohérents ont pendant des années milité dans les assos cultuels afin de briser les "barrière" entre chrétien et musulmans (ou même a l'interieur de chaque "pôle") c'est un echec, ils se sont fait déborder par les fondamentalistes et n'ont de toute façon pas réussit même a coup de rencontre oecuménique a créer des passerelles qui cassent les divisions cultuels. Ils en ont tiré un bilan au moins (contrairement a la génération d'avant qui ne comprend toujours pas le probleme de la stratégie sociale-démocrate)

Plus largement, à quoi sert de dire aux gens qu'ils sont dépolitisés, qu'il faut reconstruire le syndicat alors même que du fait de la dépolitisation les personnes à qui tu t'adresses ne comprennent pas ce discours, voire vont se sentir agressé? tu parles aux convaincus

la dessus t'a raison, c'est un tract qui est destiné aux militants de classes, et les copains sont allé dans une manif syndicale, il n'avaient pas anticipé qu'elle serait débordé par le rassemblement citoyen. D'ailleurs je te rejoins dans tes constats sur cela : on n'a pas a lutter contre ce qui se passe, c'est ridicule. D’où le fait que je vous ai dis ce qui c'était passé a Toulouse dans le "chat" , je répondais en fait a un intervenant qui disait un truc du genre "si au moins il y avait eu un point anticapitaliste sur le trottoir ..." ou un truc du genre . Je pense que ça ne sers a rien en ce moment.

par contre j'aime bien ça quand un débat fais chier on embraye sur une petite diversion sectaire .... hum ... un délice ... :lol: je m'en régale tout le temps, c'est beau :clap:
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 19:13

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Alex » 13 Jan 2015, 18:24

En cela, Hollande et sa marche républicaine ont probablement plus fait pour le vivre ensemble des prochaines années que toute orga révolutionnaire.


J'espère que c'est de l'humour. Vraiment. Si ça ne l'est pas, c'est assez délirant.

Ouais, les rassemblements de gauche n'ont pas été entendus. Pourquoi ? Tout simplement car nous nous adressons à l'intellect des gens. Pas à leur émotion. Hors, de mercredi à dimanche, il n'a été question que d'émotion, légitime pour un certain nombre de français (ceux qui lisaient Charlie, ou qui ont connus les défunts), totalement construite et formatée par les mass médias pour d'autres. Y' a eu 3 millions de manifestants dimanche, ce qui signifie qu'environ 98% d'entre eux (et je suis large) ne lisaient pas régulièrement Charlie Hebdo (qui vendait 30.000 canards par semaine). On peut alors s'interroger sur la raison pour laquelle tous ces gens sont descendus dans la rue. Et là, quiconque ayant une radio ou une télé chez lui et l'ayant allumé entre mercredi midi et dimanche midi comprend pourquoi des gens qui n'ont jamais rien eu à foutre de Charlie Hebdo, pas plus que de la liberté de la presse et de toutes ces belles phrases, sont descendues dans la rue.

J'ai pas envie de dire "Je suis Charlie", parce que je le suis pas. Parce que tout ce délire médiatique, cette récupération, et finalement toute cette hypocrisie ("bouhouhou pleurons pour un journal que je n'ai jamais ouvert"), je ne le cautionne pas, et j'ai aucune envie de m'y laisser prendre. La mort des dessinateurs me fait chier, parce que les caricatures de Cabu vont me manquer le mercredi matin. Mais je ne chiale pas en apprenant que X kurdes ont été tué-es, que 2000 nigérians ont été massacrés, etc... Donc je vais pas chialer pour 15 types sous le prétexte qu'ils sont morts à quelques kilomètres de chez moi.

Le minimum, quand on est un militant révolutionnaire, c'est d'avoir une lecture politique de toutes ces conneries. Sur le rôle des médias bourgeois, entretenant l'émotion au lieu d'essayer de tirer le niveau par en haut. Sur "l'unité" de toute la classe politique bourgeoise (oui oui, le FdG aussi). Sur le fait que toutes ces charmantes personnes (les fameux 30.000 de Tours), on ne les voit JAMAIS aux rassemblements pour les kurdes, pour la Palestine (ben oui, forcément, quand c'est loin, que BFM en parle pas et que c'est des "bronzés", ça nous fait chier), ou sur toutes les mobilisations qui demandent de faire travailler son intellect, et pas juste de déclarer que "le terrorisme cey vraiment pas bien". Indignés d'un jour, qui nous cracherons à la gueule à la prochaine diff.

Ça servait à rien d'intervenir dans ce vaste feu de paille. Notre discours n'était pas intelligible, à moins de chialer sur les tombes de Cabu, Charb et les autres sans apporter la plus petite forme de réflexion. Laissons le truc s'éteindre. Y aller ne sert qu'à cautionner cette saloperie (que même les journalistes et dessinateurs de Charlie renient).
Avatar de l’utilisateur-trice
Alex
 
Messages: 90
Enregistré le: 03 Jan 2015, 20:21
Localisation: Tours

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede mimosa rouge » 13 Jan 2015, 19:21

Sur le fait que toutes ces charmantes personnes (les fameux 30.000 de Tours), on ne les voit JAMAIS aux rassemblements pour les kurdes, pour la Palestine (ben oui, forcément, quand c'est loin, que BFM en parle pas et que c'est des "bronzés", ça nous fait chier), ou sur toutes les mobilisations qui demandent de faire travailler son intellect, et pas juste de déclarer que "le terrorisme cey vraiment pas bien". Indignés d'un jour, qui nous cracherons à la gueule à la prochaine diff.


ce qui rend d'autant plus comique ce passage

Ces camarades n’ont pas compris la signification de ces défilés pour « l’homme de la rue »


:lol:
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 19:13

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Alex » 13 Jan 2015, 19:37

Faut arrêter de voir "les masses" derrière n'importe quelle manifestation "politiquement correcte". Cette manifestation était appelée par l'ensemble de la classe politique, par l'ensemble des médias, et ne se basait pas sur le rationnel (défendre ses intérêts, se mobiliser pour une raison précise) mais sur l'irrationnel, sur l'émotion dégagée (et savamment entretenue) par le massacre de la rédaction d'un journal de la gauche bourgeoise qui était connu mais ne se lisait quasiment plus.

Dans un mois "l'homme de la rue" sera passé à autre chose, les politicards qui vont nous pondre des saloperies de lois "anti-terroristes", pas. C'est tout. Franchement, on peut se permettre d'ignorer cette espèce de catharsis nationale, ou, en tout cas, de ne pas approuver ce délire collectif.
Avatar de l’utilisateur-trice
Alex
 
Messages: 90
Enregistré le: 03 Jan 2015, 20:21
Localisation: Tours

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede abel chemoul » 13 Jan 2015, 20:22

merci pour ces Vérités révolutionnaires Alex.
par contre, je ne vois pas où l'extrême-gauche fait marcher son intellect, dès qu'il se passe qqch impliquant de l'international, elle répète en boucle "impérialisme!", dès qu'il y a une grève, elle crie "grève générale!" en espérant que ça la fasse prendre, et quand un gland libéral s'estime opprimé, elle soutient ses revendications, même les plus ubuesques. Plus généralement, elle fonctionne en binaire bons/méchants comme avec la lutte des classes sans comprendre que dans une société post-industrielle pas totalement paupérisée certaines classes sont intermédiaires et balancent entre les camps selon les situations.

Sinon, puisque toi tu ne pleures pas pour 17 morts somme toute assez banales semble-t-il à t'écouter, pourquoi le FB du CAR affiche un article sur un gamin "transgenre" de 17 ans suicidé qui n'avait rien de révolutionnaire ?... toi aussi il y a des morts qui t'attristent plus que d'autres tu vois. Chacun ses morts symboliques: moi, le français de base, et même les matérialistes comme toi.

précision: ce que je critique ce n'est pas en soi le fait de ne pas être allé aux manifs dimanche mais le fait de s'en être venté, de l'avoir justifié idéologiquement. Ceux-là ont montré leur déconnection d'avec la réalité des gens.
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 681
Enregistré le: 26 Mai 2009, 11:40

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Alex » 13 Jan 2015, 21:00

Pour ce qui concerne le CAR, peut-être parce que ça peut aider à faire connaître ce que vivent les trans ? Je ne connaissais pas Leelah, je ne vais pas la pleurer, par contre son histoire est révélatrice d'une oppression particulièrement méconnue et peut aider à faire prendre conscience de ladite oppression. Pas question d'en faire un "sujet révolutionnaire" ou je ne sais quoi. Sa mort ne m'attriste pas plus que celles de Cabu, d'une militant-e du PKK à Kobane, ou que sais-je. Et je ne vais certainement pas aller pleurer Leelah derrière tout ce que la France compte de politiciens pourris !


Juste comme ça, si on nous avaient annoncé, il y a deux semaines, la venue à Paris de toute la brochette d'affreux qui ont défilés dimanche, nous aurions tous gueulés comme des putois et tout fait pour organiser une contre-manif. Et là, parce qu'entre-temps 15 personnes sont mortes -ce qui est horrible, bien sûr-, il serait non seulement possible de défiler avec eux, mais en plus il serait injustifiable d’appeler à ne pas le faire ?!

Nous sommes un certain nombre à avoir combattu la ligne éditoriale de Charlie Hebdo. Nous n'allons pas cesser de le faire et scander "tous Charlie !" maintenant. L'hypocrisie et le retournement de veste, non, merci.
Avatar de l’utilisateur-trice
Alex
 
Messages: 90
Enregistré le: 03 Jan 2015, 20:21
Localisation: Tours

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede mimosa rouge » 14 Jan 2015, 09:10

précision: ce que je critique ce n'est pas en soi le fait de ne pas être allé aux manifs dimanche mais le fait de s'en être venté, de l'avoir justifié idéologiquement. Ceux-là ont montré leur déconnection d'avec la réalité des gens

oui ok, sauf que il y a des positions stratégique tenu qui disent qu'il fallait y aller sinon c'était une erreur (et je m'étend pas encore une fois sur la qualité de la stratégie) :

Ces camarades n’ont pas compris la signification de ces défilés pour « l’homme de la rue » ni l’importance qu’ils avaient pour neutraliser la violence potentielle,

En cela, Hollande et sa marche républicaine ont probablement plus fait pour le vivre ensemble des prochaines années que toute orga révolutionnaire.


bon , et puis en plus
Deux peuples se sont croisés dans la rue, un peuple de gauche (voire d’extrême-gauche), qui descend dans la rue de façon codifiée, avec ses rituels : appel, drapeaux, tracts, chants, etc,

faut voir la gueule des chants et des "rituels" les manifs depuis des années (ce que j'ai toujours connut d'ailleurs) des marches de gens qui papotent, parcequ'ils ne se voient pas au quotidien, derrière une sono qui pète les watts ... faut pas exagérer sur les rituels non plus :D
et surtout "deux peuples se sont croisés" ... je pense qu'il y avait autant de peuple que de familles présentes . Si ces manifs ont construit le moindre lien social, je me teint les cheveux en mauve !
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 19:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités