la redaction de CHARLIE HEBDO decimée, et suites

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Blackwater » 10 Jan 2015, 19:50

Je partage le texte d'un contact Facebook m'ayant donné l'autorisation de le faire.

Bon je reviendrai pas sur les faits dont tout le monde est au courant. S'ils sont graves en eux-mêmes, leurs causes sont politiques, donc les réponses à y apporter sont strictement politiques, et non pas à baser sur l'émotion (légitime, par ailleurs).
- Les personnes faisant "l'apologie de l'attentat" sur internet risquent jusqu'à 7 ans de prison. Le ministère de l'Intérieur entame une campagne qui encourage la délation. Je tiens à signaler deux choses. Première chose, les commentaires sur internet appelant au meurtre de musulmans, "d'arabes", de NoirEs, de juifs, de Rroms, etc etc fleurissent à longueur de journée sur les "réseaux sociaux". Lorsqu'il y a des plaintes pour ce genre de choses, à moins d'avoir une asso institutionnelle pour appuyer les plaintes, les flics vous rient à la gueule, facebook s'en fiche, le portail de signalement du gouvernement n'en a rien à battre.
Deuxième chose, le jour de la tuerie à Charlie Hebdo, Michel Houellebecq sortait son bouquin en bénéficiant d'une publicité énormissime. Dans son livre on peut y trouver par exemple "Chaque fois que j'apprenais qu'un terroriste palestinien, ou un enfant palestinien, ou une femme enceinte palestinienne, avait été abattu par balles dans la bande de Gaza, j'éprouvais un tressaillement d'enthousiasme".
Au nom de la liberté d'expression on autorise l'apologie du meurtre d'Etat. Au nom de la liberté d'expression on autorise le racisme, la misogynie, l'homophobie. Au nom de la liberté d'expression on interdit le soutien à des "terroristes".
Pour rappel, toute définition juridique du terrorisme, au niveau national, européen ou international est complètement floue et soumises à interprétations.
Qu'en est-il des personnes faisant l'apologie du meurtre des "terroristes" sur internet ? Seront-elles poursuivies elles aussi ? Le rôle de la police est de livrer les personnes à la justice. Le Figaro déclare même que "justice a été faite". De Merah à aujourd'hui, qui a eu l'occasion de passer en justice ? Personne. La police se charge elle-même d'abattre les "terroristes".
- On pourrait très bien justifier cela par diverses raisons. On peut aussi en trouver d'autres. Amédy Coulibaly qui a tué 4 personnes dans une épicerie casher était reçu à l'Elysée par Sarkozy en 2009 d'après Europe 1. Mohammed Merah était en lien direct avec Bernard Squarcini, directeur du renseignement intérieur.
Il n'y a aucune conclusion hâtive à tirer de ces éléments. On peut juste se demander réellement comment c'est possible que la police ne voit rien venir, ne soit au courant de rien, malgré le fichage, les écoutes, etc etc. Les seules possibilités c'est le foutage de gueule total, ou l'incompétence totale. On peut aussi y voir un élément de plus pour la justification de l'invitation de Sarkozy à l'Elysée, et pour la validation de ce que je mettais dans un autre statut : une contre-passation de pouvoir.
Dans tous les cas un certain nombre de personnes doivent rendre des comptes.
- J'attends clairement de tous les "Charlie" une solidarisation aux tués de l'épicerie casher. L'indignation sélective et institutionnalisée ça va deux minutes.
Le massacre des clients, juifs ou non, dans une épicerie casher, est le reflet d'un antisémitisme crade. C'est une évidence. Si certains pensent que mourir pour des dessins dégueulasses et mourir parce que juif/ve, musulmanE, non-blancHE n'est pas à mettre sur le même plan, revoyez vos valeurs, merci.
Globalement, l'antisémitisme en france prend des proportions aussi importantes que l'islamophobie et le racisme. Sur fond de conflit au Moyen-Orient, l'antisémitisme de gauche et d'extrême droite s'impose dans tous les milieux sociaux. La clique Dieudonné, Soral, Cardet et compagnie prospèrent partout.
Ces mêmes personnes qui inspirent les musulmans à avoir une lecture stricte et réactionnaire de l'Islam, et qui se servent des juifs contre l'existence d'israël et leur lecture intégriste de la Torah, dans le seul but de satisfaire leurs propres projets politiques basés sur la domination blanche, la misogynie, l'homophobie, la dictature, le national-"socialisme", etc.
A gauche le problème est encore différent. Les mobilisations pour la palestine ont été confiées à quelques organisations réformistes n'ayant aucune analyse politique efficace. Réduisant la question au rapport entre Israël et la Palestine, et éventuellement au soutien de gouvernements désignés à Israël, toute la complexité du problème a été dégagée. Cela débouche sur des mobilisations où l'impérialisme, le colonialisme ou le capitalisme, français, européens ou américains sont passés sous silence. Les militants de gauche ont d'ailleurs pris l'habitude de fuir ces manifestations, afin d'être sûrs de ne plus pouvoir se faire entendre dans les milieux populaires et afin de laisser les pires récupérateurs se faire passer pour leurs alliés.
Il est vraiment temps de prendre en compte le fait que la gauche a une très lourde responsabilité dans tout ce qu'il se passe aujourd'hui. Le prendre en compte est la seule façon de pouvoir réagir correctement aujourd'hui. Pourtant les trahisons des luttes antiracistes par la gôche blanche prétendue antiraciste continuent encore et toujours. Cela s'est très bien vu dans le mépris et le paternalisme affiché envers les mobilisations contre Exhibit B.
De trahison en trahison on finit par ne plus être audible par les personnes dont on prétend être allié.
- Et maintenant c'est l'Union Nationale contre le "terrorisme". C'est Matignon (siège du 1er ministre : Valls) qui a choisi l'heure et le jour de la manifestation de demain contre le terrorisme. Rappelons que Valls, premier ministre, outre ses déclarations dégueulasses contre les Roms et son racisme quotidien, avait aussi déclaré qu'il voulait plus de blancs devant sa caméra.
Seront donc présents demain à Paris : Hollande, Sarkozy, Merkel, Cameron Renzi, Juncker (président de la comission européenne), Rajoy, Schulz (président du parlement européen), Tusk (président du conseil européen), Orban (président hongrois d'extrême droite), Porochenko (président ukrainien qui a des nazis dans son gouvernement), Stoltenberg (secrétaire général de l'OTAN) et.... Mélenchon. De quoi gerber toutes ses tripes. Ces personnes qui sont toutes responsables de ce qu'il se passe actuellement.
Sur l'Union nationale, je ne réécrirai pas ce que j'ai déjà écrit dans d'autres statuts.
- Je voudrais revenir aussi sur ces images qui fleurissent où on met des crayons en comparaison avec des fusils, des crayons qu'on casse et qui du coup se multiplient, ce genre de choses.
Politiquement, aucun de ces dessins n'est tenable. Considérer qu'il y a une séparation entre des mots, des pensées, des théories, et des actes est impossible. Il y a un continuum. Des mots peuvent blesser et peuvent tuer. Un certain nombre de suicides sont dus à des mots. Les mots peuvent pousser à l'exclusion, au repli sur soi et à la dépression. Les mots peuvent participer à un climat général, peuvent être partie prenante d'une oppression systémique. Oppressions systémiques qui tuent chaque jour. Charlie Hebdo jouait à ce jeu-là. Il était loin d'être le seul.
Bien entendu les mots et les actes ne sont pas à mettre sur le même plan, encore moins juridiquement (à part dans certains cas), mais on ne peut les séparer.
Il est évident que j'attends rien du tout de la part de la droite (du PS et associés, à l'extrême droite) mis à part se vautrer dans la récupération, le racisme et d'ici quelques années (dans le meilleur des cas) dans le fascisme pur et dur. Par contre j'attends beaucoup plus de la gauche. C'est la seule raison pour laquelle je préfère critiquer systématiquement les positions de certains courants de la gauche.
En abandonnant certaines population, la gauche a laissé un vide politique dans lequel s'est engouffré une partie de l'extrême droite. Dans le même temps elle a abandonné ses principes politiques, ses analyses et ses ambitions révolutionnaires, et a donc abandonné sa vision et sa compréhension du monde. Elle a finalement abandonné sa volonté d'émancipation de tous les groupes opprimés en se vautrant dans le nationalisme et le sauvetage du capitalisme. On voit déjà ressurgir un certain nombre de théories cherchant à nous expliquer que tout est un coup monté par le Mossad ou je ne sais quoi d'autre. Toutes ces théories ne proposent rien d'autre que des fantasmes pour expliquer ce que personne n'arrive à expliquer dans le champ politique et médiatique. Toutes ces théories prospèrent sur le vide politique de la gauche ou de son inaudibilité. Ces théories n'ont aucun intérêt à part se forger des croyances empêchant toute compréhension réelle des enjeux actuels.
Il y a urgence à rompre avec l'émotionnel et à se concentrer sur la suite.
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 334
Enregistré le: 18 Mar 2012, 13:57
Localisation: Toulouse

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Alex » 10 Jan 2015, 21:21

Mouais, j'suis pas d'accord avec le côté limite conspi du texte. A mon avis l'Etat n'a aucun intérèt à laisser des actes comme ça se perpétrer, car, même en admettant qu'il "contrôle" ceux qui sont passés à l'acte (je ne suis pas d'accord avec cette hypothèse, mais bon), tout le monde sait que leur exemple peut pousser d'autres déséquilibrés cette fois incontrôlables à passer à l'acte.

Pour le reste, par pitié, un peu de finesse intellectuelle. La réponse du "ahah vous avez le même positionnement que Le Peeen", c'est bon, merci, on est pas au PS, merde.

Sinon le texte est très bien et effectivement, je crois qu'on a du souci à se faire avec l'appel à dénonciation lancé. C'est quoi la prochaine étape ? Dans le cas d'une éventuelle intervention armée à la ZAD, faire la chasse aux internautes appelant à résister physiquement aux keufs ? Ou utilisant le terme "ACAB"?
Avatar de l’utilisateur-trice
Alex
 
Messages: 90
Enregistré le: 03 Jan 2015, 20:21
Localisation: Tours

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Blackwater » 10 Jan 2015, 21:57

Oui, je partage tes divergences avec ce texte.
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 334
Enregistré le: 18 Mar 2012, 13:57
Localisation: Toulouse

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Pïérô » 10 Jan 2015, 23:36

Tours, 11 janvier 2015, nous n’irons pas à la marche blanche !

Je ne suis pas allé et je n’irai pas à ces messes pathétiques de communion nationale.
Pourtant, Charlie, libé entre-autre ont façonné ma jeunesse post-soixante-huitarde ; l’anti : militarisme, cléricalisme, colonialisme, productivisme un brin libertaire et écolo des gébé ,cavana,siné, d.d.t etc. ont été dévoyés sous l’impulsion d’ordures telles que Philippe Val et Fourest. Il n’est pas nécessaire de s’étendre ici plus en avant sur les exemples de ces déviations (cf. http://www.article11.info/?Charlie-Hebd ... te-Si-vous ).
Pourtant ,j’ ai de la peine ,tout comme Siné et son équipe, avec cette sensation de perdre une partie de ma famille.
Ma compagne à répondu à l’appel de son orga au rassemblement du
8 janvier place du palais et s’est interrogée "mais qui sont tout ces gens ?"
Où étaient ils lors des manifs,Nddl,Rémi Fraisse,Clément Méric,Palestine,droits des femmes,travailleurs sans papier etc....?
Ces gens portent-ils les valeurs de Charlie du début ?
Cet "œcuménisme" me fait gerber.
Dans cette union sacrée, on entend du grand n’importe quoi :
Bernard Marris : un anarcho-keynesien.(FR culture)
La presse de droite ou vendue, faire l’éloge de ce journal qu’elle conchiait pour ses "outrances" la plupart du temps lorsqu’il s’attaquait
à ses actionnaires ou copains.
Etc
Sans-moi !
Salut et fraternité


http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1376

J'irai pas moi aussi demain, et déjà parce qu'il n'est pas question d'y aller les mains vides, sans tract à diffuser (parce que pris par le temps et l'absence sur Tours d'une forme politique d'organisation collective suffisamment réactive). Je n'irai pas communier les mains dans les poches dans un ensemble complètement pipé par le pouvoir et l'idéologie dominante qui va en faire une grande messe à la gloire de son système, sous le paravent des valeurs d'une république qu'ils foulent aux pieds depuis longtemps.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede abel chemoul » 10 Jan 2015, 23:56

Willem: "Nous vomissons sur ceux qui, subitement, disent être nos amis"
Désignant Marine Le Pen, le pape, la reine Elizabeth ou Poutine, le dessinateur de "Charlie Hebdo" a ironisé sur les "nouveaux amis" du magazine satirique.
http://www.lepoint.fr/societe/willem-vomit-sur-ceux-qui-subitement-disent-etre-nos-amis-10-01-2015-1895408_23.php#xtor=CS2-238
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 681
Enregistré le: 26 Mai 2009, 11:40

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede bipbip » 11 Jan 2015, 01:45

Pour le dessinateur Luz, ces manifestations sont à "contre-sens" de Charlie

Même s'il juge "formidable" le soutien dont bénéficie l'hebdomadaire satirique, le dessinateur Luz, "rescapé" de l'attentat, estime qu'il est "à contre-sens de ce que sont les dessins de Charlie"

Luz, l'un des dessinateurs de Charlie Hedbo "rescapés" de l'attentat meurtrier qui a frappé sa rédaction mercredi s'exprime dans une interview au magazine "Les Inrocks". Il donne son regard sur le mouvement "Je suis Charlie" unanimement repris à travers la France, jusqu'à faire de "Charlie Hebdo" un vrai symbole universel.

"Tout le monde nous regarde, on est devenu des symboles, tout comme nos dessins". "On doit porter une responsabilité symbolique qui n'est pas inscrite dans le dessin de Charlie", explique Luz. "C'est formidable que les gens nous soutiennent mais on est dans un contre-sens de ce que sont les dessins de Charlie", ajoute le dessinateur, qui travaille à l'élaboration du numéro qui paraîtra mercredi à un million d'exemplaires, contre 60.000 habituellement.

"Charlie se bat contre le symbolisme"

"Cet unanimisme est utile à Hollande pour ressouder la nation. Il est utile à Marine Le Pen pour demander la peine de mort", note Luz. "A la différence des anglo-saxons ou de Plantu, Charlie se bat contre le symbolisme. Les colombes de la paix et autres métaphores du monde en guerre, ce n'est pas notre truc", explique-t-il. "On est un journal, on l'achète, on l'ouvre et on le referme. Si des gens postent nos dessins sur Internet, si des médias mettent en avant certains dessins, c'est leur responsabilité. Pas la nôtre", poursuit le caricaturiste.

"Je n'étais pas à la manifestation spontanée du 7 janvier. Des gens ont chanté la Marseillaise. On parle de la mémoire de Charb, Tignous, Cabu, Honoré, Wolinski : ils auraient conchié ce genre d'attitude".

Selon lui, "Charlie est la somme de personnes très différentes les unes des autres qui font des petits dessins. La nature du dessin changeait en fonction de la patte de son dessinateur, de son style, de son passé politique pour les uns, ou artistique pour les autres".

"Mais cette humilité et cette diversité de regards n'existent plus. Chaque dessin est vu comme s'il était fait par chacun d'entre nous. Au final, la charge symbolique actuelle est tout ce contre quoi Charlie a toujours travaillé : détruire les symboles, faire tomber les tabous, mettre à plat les fantasmes", estime-t-il.

http://www.sudouest.fr/2015/01/10/pour- ... 9-6092.php


L’amalgame a bâti la France
Je suis dessinateur de presse, arabe... mais seulement... ami avec Charlie ! (...) J’allais chez Charlie Hebdo depuis le lycée, ca date ! Et puis la dernière fois, c’était en septembre dernier, j’ai partagé une assiette d’huitres avec Tignous, 3 jours de poilade et d’amitié franche... Alors depuis hier, je n’ai rien pu dessiner. Depuis hier, je reçois des messages d’amitiés, des pensées, et aussi des demandes de dessins, et de participation. Mais je reste comme un con devant ma feuille blanche.
... https://rebellyon.info/L-amalgame-a-bati-la-France.html

Image



NAUSÉE. La liste des affreux qui vont défiler demain à Paris s'allonge toutes les heures : dictateurs, criminels de guerre, exploiteurs, oppresseurs, tueurs de journalistes, de syndicalistes et de militants pour les droits démocratiques, affameurs et saigneurs des peuples du Sud, de l'UE et d'ailleurs... personne ne va manquer à l'appel.
Un genre de Forum Antisocial Mondial.
L'ampleur de la récupération politique est sans précédent, et crée un vrai malaise chez celles et ceux qui auraient aimer défiler pour témoigner de leur authentique tristesse et de leur sincère colère après ce qui s'est passé mercredi.
Nous avons tous et toutes nos forces et nos faiblesses, nos doutes et nos certitudes, nos émotions et leur lot de paradoxes et de contradictions. Celles et ceux qui veulent défiler demain à Paris ne sont pas des alliés objectifs des affreux. Celles et ceux qui ne veulent pas y aller ne sont pas des alliés objectifs des terroristes.
J'invite toutefois chacun-e d'entre nous à se dire qu'on peut avoir le coeur chaud et la tête froide, et à se demander contre qui cette coalition des affreux, qui s'en fichent éperdument des libertés individuelles, des droits démocratiques et de la justice, est dirigée.
À se demander également quelles peuvent être les "valeurs" au nom desquelles ils vont se retrouver à Paris.
À se demander, enfin, comment ils utiliseront, à l'avenir, cette apparente communion, ce "nous" dont ils se revendiqueront pour justifier le pire.
Et à en tirer toutes les conséquences, pour demain, mais aussi et surtout pour après-demain.

https://www.facebook.com/julien.slng/po ... 59?fref=nf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede bipbip » 11 Jan 2015, 03:24

Attentat à Charlie Hebdo : après l’émotion, l’instrumentalisation

L’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier et le massacre de 12 personnes - un agent d’entretien, un visiteur, 8 membres de la rédaction et de deux policiers chargés de leur protection - par des fanatiques religieux sont dramatiques tant au plan humain qu’au niveau de ce qu’ils signifient. Nous ne pouvons qu’exprimer notre condamnation et apporter notre soutien. Néanmoins les conséquences de cet événement risquent d’être tout aussi dramatiques au plan politique et social.

Cet attentat est une aubaine pour les tenants du repli identitaire et nationaliste. Le Front national va essayer d’en sortir gagnant en tentant une fois de plus de se poser en garant des libertés républicaines et de la laïcité. Pourtant, nous savons ce qu’il en est réellement de la véritable nature de ce parti et que sur le fond il est le premier ennemi des libertés publiques et individuelles.
Inévitablement, on va aussi assister à une poussée de l’islamophobie, du discours discriminant et d’exclusion qui touche déjà la communauté musulmane dans son ensemble et plus largement les populations d’origine immigrée. Celles-ci vont bien être les premières victimes des conséquences de cet attentat. On risque même de voir se développer des initiatives populistes et racistes comme le mouvement Pediga en Allemagne. Par ailleurs, n’oublions pas que les jeunes assassins qui ont perpétré cette tuerie ont aussi été victimes de lavages de cerveaux de la part de fanatiques religieux que l’Etat français a sciemment laissé s’installer dans les banlieues et en milieu carcéral. Enfin, au nom de « l’union nationale » et de la lutte contre le terrorisme, le gouvernement et les classes dirigeantes politiques et économiques vont renforcer les mesures sécuritaires et liberticides, restreignant un peu plus nos libertés et renforçant le contrôle social des populations. Cela, sous couvert d’un discours d’unité nationale masquant les divergences d’intérêts de classe et visant à faire oublier la situation économique et sociale désastreuse ; leur gestion du système capitaliste produisant chaque jour un peu plus de misère et de précarité, fragilisant la société dans son ensemble. Tout cela risque d’alourdir encore un climat politique et social déjà très pesant et inquiétant.

Seule une action sociale visant à la réduction des inégalités, visant à construire une société basée sur l’égalité économique et sociale peut inverser la tendance et apporter des réponses à la situation actuelle et à ses enjeux. Par ailleurs, celle-ci doit inévitablement s’accompagner d’une action éducative et pédagogique, d’éducation populaire, dans le but de lutter contre toutes les formes d’obscurantismes. Dans ce contexte, l’école et ses personnels jouent un rôle central.
Une fois de plus notre objectif : ’éduquer pour émanciper’ est plus que d’actualité pour lutter contre le fanatisme, l’obscurantisme et le fascisme sous toutes ses formes !

CNT Education 69

https://rebellyon.info/Attentat-a-Charl ... otion.html


Tract Solidaires

Après les meurtres commis dans les locaux de Charlie-Hebdo

Nous défendons la liberté d’expression

Après l’assassinat collectif commis au siège du journal Charlie-Hebdo, l’Union syndicale Solidaires réaffirme la nécessité de défendre toujours et partout la liberté de la presse. Nous sommes plus que jamais solidaires avec toutes celles et ceux, qui, dans les métiers de la presse, sont horrifiés par le meurtre de leurs collègues.

Nous combattons les fanatismes religieux

Les assassins ont clamé agir au nom d’un Dieu. L’Union syndicale Solidaires respecte le droit de croire ou non de chacun et chacune, mais nous savons aussi qu’à travers l’histoire, nombre de massacres ont été perpétrés au nom de diverses religions. Le fondamentalisme religieux est un danger pour l’Humanité.

Nous agissons contre les discriminations

Cet assassinat fait le jeu de tous les ennemis de la liberté dont la volonté est de stigmatiser des individus et groupes, en fonction de leur origine, de leur culture, de leur religion. L’Union syndicale Solidaires refuse ces amalgames honteux et dangereux. Elle ne participera pas à une « union nationale » qui désignerait un ennemi bouc-émissaire incarné par telle ou telle « communauté ».

Nous refusons toutes les politiques réactionnaires

Cet assassinat fait le jeu de toutes les forces réactionnaires et des politiques impérialistes, qui l’utilisent pour construire une société toujours plus policière et prônent une unité nationale qui rassemblerait exploiteurs et exploités. L’Union syndicale Solidaires ne combattra pas pour la liberté et l’égalité aux côtés des ennemis de la liberté et de l’égalité.

L’Union syndicale Solidaires respecte la douleur des proches de toutes les victimes, s’associe aux rassemblements unitaires organisés partout en France et appelle à poursuivre le combat pour une profonde transformation sociale, en rupture avec les processus totalitaires d’où qu’ils viennent.

Le 9 janvier 2015

http://www.solidaires.org/article49961.html

Image



Liberté de la presse : défilé d’hypocrites en tête de cortège dimanche
Dimanche des personnalités politiques de tout bords et de plusieurs nationalités manifesteront pour la liberté de la presse. L’hypocrisie bat son plein quand on regarde le passif de censure ou de lois liberticides que peuvent porter ces derniers... Quelques exemples à l’intention de ceux qui iront manifester à leur coté (la majorité des informations de cet article proviennent du site de Reporters Sans Frontières) :
... https://rebellyon.info/Liberte-de-la-pr ... rites.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Béatrice » 11 Jan 2015, 11:48

NON,
JE N’IRAI PAS MANIFESTER AVEC LE PS ET L’UMP !

NON,
JE N’IRAI PAS MANIFESTER AVEC LE PS ET L’UMP !


(contre tous les intégrismes : de la religion, de la nation et de l’argent)
OUI,
Bien sûr,
J’emmerde les intégristes de tous bords,
Et j’emmerde aussi les pseudo-remparts fachos qui ne valent pas mieux,
MAIS,
J’emmerde AUSSI les Sarkollande et Valsuppé qui ont tué Rémi Fraisse et plusieurs de mes sœurs et frères anonymes de toutes les couleurs,
Qui raflent les Roms et détruisent leurs maisons de fortunes et leurs affaires personnelles,
Ces tyrans en cravates et limousines qui se servent cette semaine de la mort de mes confrères de Charlie
Pour justifier leurs lois sécuritaires, inégalitaires, destructrices et répressives au service du capitalisme débridé,
Ces clones du PASOK et de Nea Demokratia qui ont mis à genoux des millions de personnes martyrisées en Grèce
Et qui provoquent avec leurs copains du PSOE et du PP l’expulsion et le suicide de milliers de familles désemparées en Espagne,
Alors,
NON !
NON, C’EST NON !

Même à la mémoire de mon ami Tignous,
Je ne manifeste pas avec ces gens-là,
Qui sont tous, en réalité, derrière les mots, des ennemis de la liberté et de l’égalité
Et qui sont également des intégristes assassins,
Des intégristes du Dieu Argent.
NON !
JE NE MANIFESTE PAS AVEC LE PS ET L’UMP !
Je ne manifeste qu’avec les amoureux de la liberté et de l’égalité,
Pas avec leurs ennemis,
Pas avec les assassins de Rémi Fraisse,
Pas avec les rafleurs de Roms,
Pas avec les bourreaux des Grecs et des Espagnols en lutte.
J’emmerde les intégristes,
J’emmerde le Front National,
Mais j’emmerde aussi le PS, dont Thierry Carcenac, le président du Conseil Général du Tarn,
Vient d’annoncer sa candidature à la même fonction, avec le soutien de son parti, malgré la mort retentissante de Rémi.
Et j’emmerde l’UMP, qui servira sans vergogne de marche-pied, le moment venu,
Pour donner le pouvoir à Marine Le Pen, en échange de strapontins.
On ne transige pas avec ces gens-là :
INTÉGRISTES DE LA RELIGION, DE LA NATION OU DE L’ARGENT.
On ne manifeste pas aux côtés des uns contre les autres.
On les combat tous.
Car ils se servent les uns des autres
Pour nous écraser,
Pour nous empêcher de changer ce monde.
REFUSONS DE MANIFESTER AVEC EUX.
Dégageons-les.
Partout.

9 janvier 2015
Yannis Youlountas

http://youlountas.net/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Alex » 11 Jan 2015, 12:25

Juste comme ça pour les copains/copines de Tours, les teubés du MAS vont ont photographiés et vous ont affichés sur leur page FB après le rassemblement du 8 janvier.
Bref, gaffe à vous dans ce genre de rassemblements.
Avatar de l’utilisateur-trice
Alex
 
Messages: 90
Enregistré le: 03 Jan 2015, 20:21
Localisation: Tours

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede sebiseb » 11 Jan 2015, 12:45

Pïérô a écrit:J'irai pas moi aussi demain, et déjà parce qu'il n'est pas question d'y aller les mains vides, sans tract à diffuser (parce que pris par le temps et l'absence sur Tours d'une forme politique d'organisation collective suffisamment réactive). Je n'irai pas communier les mains dans les poches dans un ensemble complètement pipé par le pouvoir et l'idéologie dominante qui va en faire une grande messe à la gloire de son système, sous le paravent des valeurs d'une république qu'ils foulent aux pieds depuis longtemps.

Après la sidération, l'union nationale, les théories du complot qui fleurissent de partout, ce sera la division politique pour une bonne récupération électorale et les lois liberticides qui elles feront l'unanimité de nos gouvernants !
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Banshee » 11 Jan 2015, 14:55

Image

A annoncé sa participation à la grand messe parisienne. Aucune limite dans l'indécence.
:gerbe:
"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney
Avatar de l’utilisateur-trice
Banshee
 
Messages: 260
Enregistré le: 25 Aoû 2014, 11:44

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Pïérô » 11 Jan 2015, 16:09

Un bon article avec de nombreux liens et bon argumentaire :
Hommages ? Ou injures à la mémoire des victimes ?
http://www.libertaires93.org/PS-UMP-et- ... s-pas.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede Banshee » 11 Jan 2015, 21:10

Je ne suis pas Charlie, je suis Banshee et je pleure.

C’est difficile, on ne sait pas par quoi commencer. Il y a eu tant de choses, tant d’états psychologiques contradictoires, tant d’arguments échangés, certains très pertinents des deux côtés. Tellement qu’on ne savait plus où donner de la tête, l’impression que c’est le dernier qui a parlé qui a raison. Passer de « Je suis Charlie » à « Je ne suis pas Charlie parce que », parce qu’il fallait bien l’expliquer et dire pourquoi on n’était pas Charlie, sommés de choisir et d’expliquer le pourquoi de ce choix. Choix en apparence tout noir ou tout blanc, binaire, manichéen, comme si c’était ça la vie.

J’ai commencé par me dire que je n’irais pas au rassemblement de dimanche, à cause de la récupération qu’on sentait, dès le début, venir à des kilomètres. Et puis, sensible aux arguments des plus ardents défenseurs de ces rassemblements, auxquels on s’identifiait se dire : « Faut que j’y aille » je leur dois bien ça, c’est une façon d’exprimer mon chagrin (oui, mon chagrin, j’y reviendrai). Et puis finalement, non parce que trop c’est trop : noyés dans la marée humaine emmenée par les gouvernants de tout poil, notamment d’extrême-droite, venus de partout se montrer dans un show sinistre, dans une manif où « l’humoriste » quenellier de mes deux avait annoncé sa venue. Il cherche sans doute à ce qu’on l’identifie à des humoristes tués pour leurs idées, cette ordure… Je leur en veux à tous, aux politiques français et autres, aux stars, aux autres qui chantaient la Marseillaise (je suis sûre qu’ils apprécient de là où ils sont, en attendant le Panthéon), je leur en veux de m’avoir volé mon chagrin, sans pour autant l’alléger bien au contraire.

À ce propos (venir ou ne pas venir) je remercie mon syndicat de ses prises de positions, je ne le remercierai jamais assez de n’avoir pas exprimé de certitude, ni dans un sens ni dans l’autre. Certains syndicats ont proposé d’y aller, d’autres ont refusé. Le choix a été donné aux militants de faire comme ils le ressentaient, en s’exprimant au moyen d’un tract pour ceux qui choisiraient d’y aller. Pour moi, cela prouve une chose essentielle, c’est qu’avant tout nous sommes des humains, que notre orga le reconnaît et l’assume au-delà des idéologies et d’une supposée pureté anarcho-syndicaliste et révolutionnaire. Merci à elles et à eux car c’est au fond la position la plus courageuse qui soit que de reconnaître qu’on ne sait pas. Refuser les « faut qu’on », je m’y retrouve assez bien.

J’admire ceux qui savent. Ou plutôt je les envie : ça doit être confortable, les certitudes. Ceux qui, encore sous le coup d’une émotion que ne peut manquer de susciter un tel événement au moins par contagion, peuvent avoir un positionnement clair et déterminé une fois pour toutes. Je ne suis pas de ceux-là. Et c’est là que je suis obligée de parler de l’émotion. Certains reprochent à d’autres d’avoir la larme sélective : c’est vrai que depuis mercredi, il y a eu peu de moments où je n’avais pas une boule dans la gorge. C’est vrai que j’ai fondu en larmes à plusieurs reprises en réentendant Bernard Maris à la radio, sa voix chaude, son accent chantant, son humour : et pourtant j’étais loin d’être d’accord avec lui. Mais j’aimais l’homme, c’est ainsi. Les larmes sont souvent revenues en voyant des portraits de Cabu ou de Tignous.

Alors que, oui, c’est vrai on le sait tous, des gens meurent tous les jours dans des conditions atroces, des enfants, des jeunes, d’autres sont torturés, exploités, vendus. Est-ce que, par hasard ils ne susciteraient pas notre empathie ? Moi, s’ils ne suscitaient pas mon empathie, je ne militerais pas depuis des décennies pour que ce monde change. Cette empathie, cette émotion qu’ils suscitent, je l’ai transformée en action, moi à mon tout petit niveau, avec mes si petits bras, moi comme beaucoup d’autres, des milliers d’autres avec les mêmes valeurs, celles que plus jamais personne ne soit blessé, malade, torturé, mutilé, tué juste parce qu’il est né au mauvais endroit, et ce qu’il meure d’une mine antipersonnelle, du SIDA, ou sous les balles d’une armée au service de dictateurs sanguinaires, ou d’une maladie qu’on sait soigner mais qu’on ne soignera pas parce que ça ne rapporterait pas assez aux laboratoires pharmaceutiques, ou parce qu’il est gay dans un pays où c’est un crime. C’est souvent ce qui distingue les militants : ils agissent, comme ils peuvent, avec les moyens qu’ils ont. Je ne dis pas cela pour faire de nous des héros, nous n’en sommes pas. Exprimons-nous, dans notre démarche, le besoin d’avoir bonne conscience ? Peut-être, sûrement même, mais je ne vois pas très bien ce que nous pourrions faire d’autre.

Alors revenons à l’émotion sélective. C’est connu, reconnu scientifiquement, qu’un événement nous touche plus quand il se produit dans un lieu proche géographiquement. Plus ce lieu est éloigné, plus le nombre de victimes doit être élevé pour nous toucher. Pour nous 17 morts c’est beaucoup, en Syrie il en faut combien ? C’est ainsi, on le sait : c’est pas bien, mais c’est un des ressorts de l’âme humaine. Et puis, quand quelqu’un est célèbre, on a l’impression de l’avoir connu, même si lui ne nous connaissait pas : Cabu ne me connaissait pas, mais moi je le connaissais, c’était un peu comme un ami avec lequel j’ai (un peu) grandi. Pareil pour Tignous, pareil pour Fabrice Nicolino dont j’ai appris le rétablissement (lent et difficile, certes) avec soulagement : enfin une bonne nouvelle dans cet océan de noirceur.

Pour finir, je me sens obligée de dire que, non, je ne partageais pas ce que publiait Charlie-hebdo. Que je ne le lisais plus depuis des années, alors que ma bibliothèque y est abonnée et que je n’aurais même pas eu besoin de l’acheter. Que Charb m’énervait souvent, etc. Et ça m’énerve d’avoir à dire ça, comme m’énerve toute justification que l’on se sent obligé d’exprimer. Mais bon, c’est fait.

Voilà, beaucoup de gens ont exprimé à peu près les mêmes choses avec infiniment plus de talent et d’intelligence, au fil de blogs, de pages facebook, et moi qui n’ai ni l’un ni l’autre, je l’exprime comme ça juste parce qu’il fallait que ça sorte. Et comme le dit si bien Chéri-bibi :
« Je peux rire de tout, mais pas avec tout le monde. Pareil quand je pleure. »

Que va-t-il se passer quand tout cela se sera tassé ? Hollande et Valls vont grimper dans les sondages : ça leur fera tout drôle. On va sans doute nous pondre quelques lois sécuritaires en plus, et la SNCF pourra continuer ses milliers de licenciements sans faire descendre des millions de gens dans la rue : espérons seulement que, maintenant, on y réfléchira à deux fois avant de se plaindre d’être « pris en otage »…
"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney
Avatar de l’utilisateur-trice
Banshee
 
Messages: 260
Enregistré le: 25 Aoû 2014, 11:44

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede bipbip » 12 Jan 2015, 15:41

Ils menacent la liberté de la presse et défilent à Paris
La Hongrie, l’Egypte, la Turquie, la Russie, les Emirats arabes unis ou encore l’Algérie étaient représentés dimanche à Paris lors de la marche républicaine contre le terrorisme et pour la liberté. Pourtant, ces pays sont connus pour leurs politiques répressives à l’égard de la presse et des journalistes. Des organisations de défense de la liberté de la presse et des droits de l’homme s’en sont indignés.
... https://communismeouvrier.wordpress.com ... t-a-paris/

Charlie Hebdo aurait titré : «Les satrapes auxquels vous avez échappé»
http://alencontre.org/europe/france/fra ... happe.html


Nouveau tract d'AL

Image

texte : http://alternativelibertaire.org/?Charl ... on-est-une
en PDF pour tirage : http://alternativelibertaire.org/IMG/pd ... Hebdo4.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: la redaction de CHARLIE HEBDO decimée 12 MORTS

Messagede abel chemoul » 12 Jan 2015, 20:54

attention, laxatif en vue! juste pour pleurer (de rire?), la position de l'OC-FR, organisation maoïste.
Pas d'union nationale avec les réactionnaires et les bourgeois-e-s !

Si nous ne pleurons ni les policiers, ni les caricaturistes, nous condamnons tout de même ces attentats. La mort d'hommes et de femmes est une chose triste. Si nous considérons que les caricatures de Charlie Hebdo étaient islamophobes, sexistes, racistes nous considérons aussi que cet attentat n’était pas de la justice de classe. Nous considérons la violence révolutionnaire légitime et cette tuerie n’était pas de la violence révolutionnaire. D'autant plus que ni un correcteur, ni un agent de nettoyage n'étaient responsables de ce que publiait Charlie Hebdo. Ni les clients d'une supérette responsables de l'impérialisme français.

Mais nous ne sommes pas Charlie. La campagne en cours efface tout le passif de l'hebdomadaire. Or ce passif était lourd.

Ce n'est pas la "liberté d'expression" qui a été attaqué, concept que nous jugeons artificiel, mais une rédaction en guerre contre l'islam et les ennemis de l'impérialisme français. Nous ne pouvons pas déconnecter la ligne éditoriale de Charlie Hebdo de la lutte des classes. Car c'est bien la lutte des classes qui motivait cette ligne éditoriale. Et dans cette lutte, nous n'étions pas dans le même camp. Cette guerre, ce n’est pas la nôtre.

Oui, la France est déjà un pays en guerre.

L’appétit insatiable des impérialistes français, dans une situation de crise du capitalisme, et la concurrence des autres impérialismes ont amené notre pays à une série d’interventions militaires ces dernières années.

A part pour la part d’entre nous qui a fui le chaos et la violence engendrés par ces guerres pour venir en France, nous ne sommes pas habitué-e-s à en subir les conséquences meurtrières. Nous sommes plutôt habitué-e-s, pour une large partie d’entre nous, à bénéficier des profits engendrés par le pillage des pays dominé-e-s par la France.

Ces pillages, des mort-e-s, il en fait chaque jour. On meurt de la sur-exploitation, de la misère, à cause de la France. On meurt de la répression mise en place par les régimes à son service. On meurt à cause du chaos engendré par les impérialistes.

Les branches les plus réactionnaires de l’islam ont toujours été utilisées par les impérialistes pour lutter contre la volonté d’émancipation des peuples face à l’impérialisme, formenter des troubles, armer ces groupes pour les utiliser comme mercenaires. Ces dernières années, les conséquences des jeux de billards à trois bandes des impérialistes ont semé le chaos, en Syrie, en Irak, en Lybie, au Mali. Ce sont les populations locales qui en sont les premières victimes, mais les impérialistes subissent parfois eux aussi un retour de bâton.

Quand bien même les auteurs de la tuerie sont de purs produits des contradictions internes à la France, on ne peut faire l’impasse de replacer celle-ci dans un contexte international. L’Unité Nationale à laquelle appelle la bourgeoisie, c’est une unité face à une menace extérieure. Toujours la même histoire, celle qui a servi à justifier la colonisation : celle d’une France des Lumières, portant un message universel de démocratie, de civilisation, de liberté d’expression, face à des pays dominés présentés comme barbares, obscurantistes.

Cette tuerie est une humiliation pour la France, elle porte sur son territoire la violence armée. C’est systématiquement, des Versaillais aux Vichystes, dans ces situations d’humiliation nationale qu’est tapie la réaction la plus moisie dans notre pays.

Ces situations d’humiliation, de « drame national », sont utilisées par la bourgeoisie pour rallier les masses à elle. Elles font basculer les positions, elles révèlent le chauvinisme et le racisme présent dans des organisations soit disant progressistes. A l’heure où les interventions militaires de la France ne soulèvent plus l’opposition des organisations traditionnelles de la classe ouvrière, car ces organisations vivent au crochet de l’impérialisme, le ralliement est quasi-total.

Quand on attaque une partie d’entre nous, c’est nous tous et toutes qui en subissons les conséquences

C’est aussi pour l’ensemble du prolétariat de l’Etat français que l’Unité Nationale est dangereuse. La bourgeoisie désigne parmi les classes populaires une 5ème colonne, un ennemi intérieur, tout trouvé aujourd’hui.

Oui, en France, aujourd’hui, il existe d’énormes contradictions, dans une situation de crise du capitalisme, du fait de la nature impérialiste de notre pays, du fait de l’importation massive par les capitalistes d’une main d’œuvre issue des pays dominés, du fait qu’une partie d’entre nous vit des profits générés par l’impérialisme.

Effacer chez nous toute compréhension de la nature de ces contradictions est un objectif pour la bourgeoisie. Elle « cherche à substituer aux forces motrices réelles de l'histoire des forces motrices imaginaires ; aux classes, les races ; à la lutte des classes, la lutte des races » Elle cherche à « recréer (…) les ténèbres dans les consciences, au moins dans celles des couches les plus arriérées de la société. Et c'est ainsi que naît le racisme, dont tous les « mythes » correspondent à un double but : combiner la force et la ruse, pour mettre dans la conscience des hommes des illusions qui les rendent soumis au capital et prêts à la guerre impérialiste. Ils se sont orientés vers l'idée de race. Par là doit se perdre la connaissance la plus importante, celle du rôle de l'économie. Par là doit se perdre la notion fondamentale de classe. Par là doit se perdre la connaissance que le marxisme a apportée aux travailleurs des lois de l'évolution de la société, la connaissance du moyen de sortir de la société capitaliste. »

Dans le contexte actuel, l’organisation, la conscience de classe sont affaiblies par des décennies de trahison des organisations traditionnelles de la classe ouvrière. La bourgeoisie a le champ libre pour créer la confusion dans nos esprits. Elle cherche à tourner la majorité d’entre nous contre les musulman-e-s, en prenant appui sur les positions arriérées racistes et colonialistes qui peuvent exister dans les classes populaires. Elle construit une identité nationale réactionnaire basée sur l’exclusion des musulman-e-s, des immigré-e-s. Elle divise notre camp, elle exige de nous que nous nous rallions à elle, que nous applaudissions la répression, la présence policière massive en instillant la peur dans nos esprits.

Les caricatures de Charlie Hebdo participaient, sous couvert de satire progressiste, à cette vaste entreprise réactionnaire politique, médiatique, de rejet des musulman-e-s. Ces caricatures avaient des conséquences dans le monde réel : exclusion des femmes voilées du monde du travail, violentes agressions contre les musulman-e-s, lieux de culte, cimetières saccagés.

Elle diffuse chez ceux chez qui sont exclus de cette définition de l’identité nationale des théories complotistes qui ne permettent pas de comprendre ce qui se passe dans notre société et annihilent toute perspective de lutte. Les sectes dans lesquelles certain-e-s d’entre nous trouvent refuge n’amèneront ni progrès, ni liberté, ni victoires. En Irak, en Syrie et en Lybie, nous les voyons à l’œuvre.

Il n’y a pas besoin de complot pour que les choses partent à la dérive, le capitalisme et la bourgeoisie ont créé les conditions de l’expression d’une violence armée dans ce pays.

Cette violence armée, c'est l'impérialisme français qui l'a amenée sur son sol.

La France est donc en guerre. Cette guerre n’est pas la nôtre. A nous de savoir construire notre propre camp, mener nos propres batailles. Notre bataille, aujourd’hui, c’est d’être solidaires avec les musulman-e-s, objet d’une campagne de haine mettant en danger leur vie. Notre bataille, c’est de construire l’unité des classes populaires.

Nous dénonçons également le dispositif policier mis en place suite à ces attentats qui touche l’ensemble des classes populaires. Quand on attaque une partie d’entre nous (ici, les musulman-e-s), c’est sur tous que les conséquences retombent.

De même, nous n’avons pas intérêt à ce que la police et les services secrets français soient efficaces dans la lutte anti-terroriste. Nous ne nous félicitons pas de la mort des auteurs de la fusillade de Charlie Hebdo ni de Coulibaly. Nous avons beaucoup plus à craindre du fichage généralisé, de la présence policière massive que des attentats. Nous avons beaucoup plus à craindre de l’anti-terrorisme que du terrorisme.

Le gouvernement français invite les dirigeant-e-s bourgeois-e-s à participer à des rassemblements, et à des manifestations en mémoire à Charlie Hebdo. Tout les partis bourgeois, du Front de Gauche, au Front National, appellent à s'y rendre.

La manifestation du dimanche 11 janvier à Paris réunira tous les dirigeants impérialistes du monde, les chiens de garde de la France, au nom de la liberté d’expression.

Bien entendu, nous ne nous rendrons dans aucune de ces manifestations. Nous ne céderons pas aux injonctions à la solidarité avec des caricaturistes qui étaient nos ennemis.

Non aux plans vigipirate, non au fichage, aux appels à la délation !

L’Unité qu’il nous faut, c’est celle des classes populaires ! Face à l’islamophobie, solidarité avec les musulman-e-s de l’Etat français ! Abrogation des lois islamophobes !

Dans cette période difficile, ne cédons pas aux appels à l’unité nationale ! Notre camp, c’est celui du prolétariat !
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 681
Enregistré le: 26 Mai 2009, 11:40

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité