Des patrons dans la toute puissance

Des patrons dans la toute puissance

Messagede Pïérô » 18 Jan 2013, 13:14

Comment se garer sur le parking de la direction peut conduire au licenciement

Une illustration de la vitalité du dialogue social à la française : pour s’être garée sur une place de parking réservée à la direction, une syndicaliste d’une entreprise lyonnaise de recouvrement de créances est en passe d’être licenciée.

« Tu ne fais pas ta loi sur le parking »

Le PDG de la filiale française de l’entreprise de recouvrement de créances suédoise, Intrum Justitia, semble très à cheval sur les principes.

Le 3 janvier, comme tous les matins, Yasmina Saadou est arrivée en voiture sur son lieu de travail, dans la zone d’activité de Saint-Priest, à l’Est de Lyon. Elle était en retard. Faute de place à proximité de l’entrée, elle a décidé de se garer sur une place réservée à la direction.
Manque de chance, le PDG, Pascal Labrue, surnommé « le king » par certains salariés, s’est garé à ce moment juste à côté d’elle. Il lui a demandé de bouger immédiatement sa voiture. Elle a refusé :

« J’étais en retard. Je lui ait dit que je ne gênais pas et que je pourrais l’enlever plus tard. Mais il a continué avec un ton très agressif, en me tutoyant. Il m’a dit que je n’allais pas faire ma loi ici comme au comité d’entreprise ».

Yasmina Saadou a pris les propos de son patron pour des menaces. Syndiquée à la CGT et secrétaire du CE de cette entreprise qui compte près de 400 salariés, elle a l’habitude des prises de bec avec la direction. Elle a rejoint son poste de travail. Sa voiture est restée à sa place.

Mise à pied (pour une place de parking)

La direction a très vite sorti d’artillerie lourde puisqu’une procédure de licenciement a été initiée à l’encontre de la salariée récalcitrante.

Une demi-heure après l’altercation avec le PDG, la direction des ressources humaines lui a signifié sa mise pied à titre conservatoire.
La mise à pied conservatoire n’est justifiée, selon une jurisprudence constante de la cour de cassation, que si l’employé a commis une faute grave.

Suite et photos, etc... : http://www.rue89lyon.fr/2013/01/18/comm ... enciement/

Bon, évidemment je suis pas vraiment d'accord avec l'angle de vue en "dialodue social" et paix sociale de Rue 89, qui évidemment au delà de la dénonciation, masque les rapports réels de lutte de classe. Mais çà montre combien la lutte des classes est réelle et comment les pourris que l'on combat la mène de leur côté. C'est la mobilisation et le rapport de force qui dans ce cas, comme partout changera la donne...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21398
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede Pïérô » 07 Fév 2013, 13:50

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21398
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede Pïérô » 10 Fév 2013, 14:16

Le site de la CNT 59/62 inaugure une nouvelle rubrique intitulée « Chronique de l’exploitation ordinaire » (témoignages personnels, propos échangés autour de la machine à café, brèves d’atelier ou de bureau, compte-rendus de luttes locales...).

Chronique de l’exploitation ordinaire : http://www.cnt-f.org/59-62/2013/02/chro ... -de-lille/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21398
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede bipbip » 28 Oct 2015, 12:38

« Je n’avais plus le droit de parler avec mes collègues, ensuite ils m’ont supprimé ma pause pipi »

Faire ses courses en ligne, pour une livraison rapide, c’est bien pratique. Sauf que, dans les rayons des entrepôts, une autre course se déroule, pour préparer au plus vite les produits achetés. Découvrez les coulisses des hypermarchés connectés, grâce aux témoignages étonnants de deux employés de l’enseigne Chronodrive de l’agglomération toulousaine, une chaîne de cybermarchés lancée en 2004 par le groupe Auchan. Rebecca et Julien, 20 ans, étudiants en médecine à Toulouse, en quête d’un revenu pour payer leurs études, y racontent leur marathon permanent au service du client sous la pression des managers.

... http://www.bastamag.net/Entretien-avec- ... hronodrive
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede Pïérô » 26 Déc 2015, 01:45

TRAVAILLER CHEZ CHRONODRIVE - Témoignage audio
http://www.campuslille.com/index.php/en ... hronodrive
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21398
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede bipbip » 28 Jan 2016, 14:40

Mézières-sur-Seine : licenciée pour une erreur de caisse de 5,32

Parce qu’elle a oublié de scanner un pack de bières et deux sacs en plastique, une caissière du supermarché Carrefour Market de Mézières-sur-Seine a été licenciée. Vanessa, 37 ans, vient de recevoir le courrier lui annonçant son licenciement pour faute grave. Elle a décidé de lancer une procédure au tribunal des prud’hommes de Mantes-la-Jolie.

Le 22 décembre, peu avant 20 heures, la caissière est prise en faute par le vigile puis recadrée par sa hiérarchie : « Volontairement, vous n’avez pas scanné un pack de bière Pelforth brune d’une valeur de 5,02 €, ni deux sacs en plastique d’un montant unitaire de 0,15 € », peut-on lire dans le courrier que son directeur lui a adressé.

Vanessa s’explique : « Je suis travailleuse handicapée, c’était la fin de journée, j’étais épuisée. Le client était un habitué, il parlait beaucoup et j’ai oublié de scanner sa bière », dit-elle à son responsable. Elle reconnaît l’« oubli », se défend d’une quelconque fraude. Mais la sentence tombe rapidement.

... http://m.leparisien.fr/mezieres-sur-sei ... 490845.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede Pïérô » 31 Jan 2016, 13:43

Yvelines : Carrefour va réintégrer la caissière virée pour une erreur de 5,32 €

Vanessa Vergne ne s’attendait pas à un tel déferlement médiatique. Depuis les révélations du « Parisien Yvelines », mercredi, sur son licenciement pour une erreur de caisse de 5,32 €, cette ex-employée du Carrefour Market de Mézières-sur-Seine est au centre de toutes les discussions.

Interrogée toute la journée de jeudi par de très nombreux médias, la caissière de 37 ans est également au cœur des préoccupations de l’enseigne nationale, consciente des dégâts d’une telle affaire pour son image. Une pétition de soutien a même été lancée jeudi après-midi, rassemblant plusieurs centaines de signatures en quelques heures. Sur les forums Internet, certains appelaient même au boycott de la marque. Le directeur régional de Carrefour Market a prévu de rencontrer son ancienne employée ce vendredi matin, à Gargenville, afin de discuter de son cas. « Nous regrettons cette situation et nous sommes en train de la traiter, indique un porte-parole de l’enseigne. La direction est très attentive à sa situation ».

... http://m.leparisien.fr/mezieres-sur-sei ... ook.com%2F
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21398
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede bipbip » 19 Fév 2016, 13:33

Des caissières d'un supermaché de Port-Saint-Louis-du-Rhône chez les gendarmes

La gendarmerie de Port-Saint-Louis (Bouches-du-Rhône) ouvre une enquête après une plainte du groupe Casino pour le vol d'un paquet de bonbons fin 2015, en plein conflit social. Neuf caissières du supermarché sont convoquées à la gendarmerie. La CGT dénonce un coup de pression de la direction.

Elles sont vraiment stupéfaites, ces neuf caissières du supermarché Casino de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Ces salariées sont convoquées chez les gendarmes cette semaine pour une histoire de disparition de paquet de bonbons à un euro pendant un mouvement de grève avec occupation des locaux en fin d'année dernière. La direction de Casino a porté plainte pour vol.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1455788709
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede Pïérô » 06 Mar 2016, 14:40

Travail : le sale air de la peur

Pascal, Jérémy et Marie sont respectivement informaticien à Auchan, préparateur de commandes et chargée de l'accueil du public à Chronodrive. Trois parcours croisés, trois métiers différents, mais une même peur au travail, la leur ou celle de leurs collègues. Apparaissant sous des formes les plus banales, ce sentiment devient envahissant, et finit par devenir inacceptable.

... http://labrique.net/index.php/thematiqu ... de-la-peur
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21398
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede Pïérô » 24 Mar 2016, 18:11

Pour aller aux toilettes, les salariés de Teleperformance à Blagnac doivent demander une autorisation par mail

Un nouveau logiciel entre en application ce mercredi 23 mars. Les télé-opérateurs ne pourront prendre une pause qu'après l'avoir demandée par mail, et surtout obtenu l'autorisation d'un supérieur. Les représentants du personnel dénoncent "une humiliation et une infantilisation".

Les conditions de travail dans les centres d'appels sont souvent difficiles mais le leader mondial du secteur Teleperformance semble franchir une nouvelle étape.

Le plateau téléphonique situé sur la ZAC Andromède à Blagnac compte 400 salariés. Environ 140 d'entre eux (chargés des appels liés aux clients de SFR Numéricable) travaillent à partir de ce mercredi 23 mars avec un nouveau logiciel CAV (centre d'appel virtuel) qui oblige les télé-opérateurs à demander l'autorisation écrite pour prendre une pause.

Toutes les pauses seront concernées, y compris pour aller uriner

... https://www.francebleu.fr/infos/societe ... 1458668464
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21398
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede bipbip » 15 Avr 2016, 07:55

Marion refuse de changer son prénom. Son patron la vire !

http://m.france3-regions.francetvinfo.f ... 74188.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede Pïérô » 22 Mai 2016, 01:31

Un patron qui commence par « ferme ta gueule »

J’ai 23 ans. Je travaille depuis 6 ans. 3 ans pendant mes études, et maintenant depuis 3 ans à temps complet. Tout ceci en intérim. Pour la petite histoire, j’ai commencé à travailler dès mes 18 ans, d’abord juste pour l’été quand j’étais étudiante. Puis à 21 ans, je me suis retrouvée à ne plus savoir quoi faire de ma petite vie. J’avais déjà un crédit sur le dos pour payer mon école d’art. Et visiblement un dossier scolaire pas assez bien pour pouvoir me présenter dans une école publique. J’ai donc commencé à travailler en intérim en attendant de trouver une meilleure idée d’avenir. Ça fait 3 ans.

Pour vous dire, des boites, des usines, des entreprises, j’en ai vu dans ma courte expérience. Des personnes en tout genre, des patrons, des RH, des secrétaires, des comptables, des responsables, des chefs d’équipe, des salariés, des intérimaires.
Mais comprenez, du fait de ma place actuelle dans le monde du travail, j’ai surtout rencontré des salariés d’usine pour la plupart arrivés là par nécessité et non pas par envie, et qui font le même boulot depuis des années. Des gens qui se sont rendus malades de travail, des galériens, des mères et pères de famille qui ont du mal à boucler leurs fins de mois, qui ne peuvent pas emmener leurs enfants en vacances, j’en ai vu un paquet.

Des situations aussi.

On va tacher de faire un petit résumé :

... http://www.onvautmieux.fr/2016/05/18/un ... -ta-gueule
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21398
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede bipbip » 14 Juil 2016, 16:04

Shoops, la start-up qui imposait des statuts d’auto-entrepreneurs aux précaires

Les entreprises qui ne salarient plus leurs employés mais les payent sous le régime d’auto-entrepreneur se multiplient. Un statut bâtard où l’auto-exploitation et les salaires de misère, bien souvent inférieurs au Smic [1], sont monnaie courante. Plongée au cœur de ce nouveau prolétariat, dans un article qui est le premier volet d’une série sur différentes situations précaires d’aujourd’hui. Première étape : la très branchée start-up lyonnaise Shoops.

... https://rebellyon.info/Ca-allait-bien-p ... vite-16762
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede bipbip » 03 Aoû 2016, 01:27

Une hôtesse de caisse d’Auchan City à Tourcoing « licenciée pour 0,85 € »

Accusée d’avoir délibérément supprimé du ticket de caisse d’une cliente certains de ses articles, une hôtesse de caisse d’Auchan City a été licenciée. Défendue par la CGT, la salariée veut conduire l’affaire devant les Prud’hommes.

... http://www.lavoixdunord.fr/region/une-h ... 10n3660866
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Des patrons dans la toute puissance

Messagede bipbip » 03 Sep 2016, 16:14

Tourcoing. Un caissier de 56 ans licencié pour une erreur de caisse : "Pour 18 euros ?!"

En juillet à Tourcoing, une caissière du magasin Auchan City avait été renvoyée pour une erreur de 85 centimes. En août, c'est un autre caissier de Tourcoing, employé de Dia cette fois, qui perd son poste, pour une erreur de caisse de 18 euros. Il dénonce une injustice.

... http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/ ... euros.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités