vite!!! j'vais vomir !!!

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede Pïérô » 20 Aoû 2018, 11:14

Battue par son compagnon, elle est expulsée à cause du bruit

Lors des scènes de violence de son compagnon, la mère de famille de 37 ans appelait à l'aide sans qu'aucun des voisins ne réagisse.

L'histoire paraît invraisemblable et pourtant… Elodie, une mère de famille de 37 ans, doit quitter son appartement HLM de La Garenne-Colombes dans les Hauts-de-Seine, avant le 12 septembre. Selon "le Parisien", ses voisins ne supportaient plus ses cris. Saisi par le bailleur social 3F, le tribunal d'instance de Colombes a ordonné l'expulsion d'Elodie et de sa famille. Sauf que les cris de la trentenaire étaient ceux d'une femme battue.

... https://www.nouvelobs.com/societe/20180 ... bruit.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 06 Sep 2018, 21:14

Révélations du Canard Enchaîné

Edouard Philippe se déplace pour 150 000 euros, et demande « des efforts aux français »

Dans son édition du 5 septembre, le Canard Enchaîné révèle qu’un déplacement récent du premier ministre aurait coûté environ 150 000 euros. Dans le même temps, Edouard Philippe enchaîne les déclarations de rentrée sur les réformes à venir et s’assure « conscient » de demander « des efforts aux français ». En 2018, quand certains devront se « serrer la ceinture », d’autres continuent de profiter de leurs privilèges.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Edou ... x-francais
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 13:28

Licencié pour un chariot de produits périmés

Lyon, un ex-délégué syndical CGT de l'enseigne de vente en gros alimentaire Promocash, filiale de Carrefour, est menacé de licenciement pour avoir donné un chariot de produits périmés à un client fin août. La CGT dénonce une manœuvre de répression antisyndicale.
Après vingt-cinq ans passés chez Promocash à Lyon, Sébastien Ollier risque aujourd'hui le licenciement pour avoir donné un chariot de produits périmés. Convoqué ce mardi matin par la direction du magasin de distribution en gros pour un entretien préalable à sanction, ce chef de rayon tombe des nues. « J'ai toujours été bien noté, mes chiffres ont toujours été bons », s'insurge l'agent de maîtrise, qui brandit le compte-rendu de son dernier entretien d'évaluation pour prouver ses dires. « Ce jour-là [le 27 août, Ndlr], je me suis retrouvé avec un chariot de périmés, mais impossible de les jeter car les bacs prévus pour cela étaient plein.

... https://www.humanite.fr/licencie-pour-u ... mes-660592
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 23:51

AIN
Les salariés de la Sécu découvrent qu’ils sont fichés

Les employés de la caisse primaire d'assurance maladie ont découvert un fichier dans lequel leurs comportements sont classés.

Les grognons », « les passifs », « les hésitants », voici les qualificatifs découverts par les personnels de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de l’Ain, lundi, dans un document de travail.

... https://www.leprogres.fr/ain-01-edition ... ont-fiches
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 29 Sep 2018, 22:03

José, 71 ans, vit dans moins 1m2 habitable depuis plus de vingt ans !

Un article édifiant de la fondation Abbé Pierre a révélé que dans un immeuble du 14e arrondissement de paris, plusieurs personnes vivaient actuellement dans des appartements ayant une superficie habitables entre 0,9 m2 et 6 m2 !

Âmes sensibles s’abstenir. Depuis plus de 25 ans José habite dans moins d’1m2 (5m2 au sol, mais moins d’1m2 où la hauteur de plafond est de 1m80). Il loue cette « chambre de bonne » - appelons ça un placard – pour 250 euros par mois.
Les murs sont tellement bas que José est obligé de se déplacer « à quatre pattes. On se sent comme une tortue. C’est une souffrance morale et physique ». Sa seule fenêtre fuit et l’empêche d’avoir un matelas « l’eau ruisselle les jours de pluie (…) Le soir, je déplie une couverture ». Pour les toilettes, c’est sur le palier. « Et pour me laver, je vais trois fois par semaine à la piscine municipale. »
José était bibliothécaire, mais la ville ne lui a jamais accordé de logement social prioritaire. « Pour ce qui est du logement social, la Ville ne m’a jamais considéré comme prioritaire. Et pour ce qui est du privé, il y avait toujours quelqu’un avec un plus gros salaire qui me passait devant »
…et il n’est pas le seul !
Dans l’immeuble, ce sont plus de douze chambres à être louées (entre 250 et 480 euros !) et ne dépassant pas les 6m2, ce qui est en plus d’être profondément inhumain est illégal. Parmi les locataires on trouve des retraités, une étudiante, des précaires…
Cette année, il y a eu officiellement plus de 7 000 chambres de bonnes de moins de 9 m2 illégalement louées, et près de 5000 signalements pour habitat insalubres auprès de la mairie de Paris. Depuis 2006, le mal-logement s’est renforcé au point de concerner presque une personne sur six et un logement sur dix en France. Mais, la spéculation sur les biens immobiliers, notamment dans les grandes villes, rend l’accès à un logement convenable et qui ne soit pas hors de prix très difficile alors que, comme le rappelle l’association Droit Au Logement, « il y a de la place ».

Une réalité qui fait froid dans le dos et promet de s’aggraver avec la gentrification et l’appauvrissement des travailleurs, auquel la politique de Macron contribue fortement.


http://www.revolutionpermanente.fr/Jose ... -vingt-ans
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 11 Oct 2018, 18:36

Trois heures de garde à vue pour avoir mal scanné des articles chez Ikea

Une étudiante a raconté sur Twitter comment une simple erreur en caisse libre-service l’a conduite plusieurs heures en garde à vue pour « vol à l’étalage ». Ikea a finalement retiré sa plainte.

https://www.lemonde.fr/big-browser/arti ... 32693.html


GAV à cause des tupperware d'IKEA

Lundi dernier je suis allée au Ikea avec mon père pour des tupp en verres qu'on avait vu en ligne, ils ont grave fonctionné du coup il en restait quelques uns en rayon, on en a donc prit 4 qui étaient fermés avec un couvercle (détail important pour la suite).

Donc on avait ça + des trucs de décos, bref on va en caisse minute et je bip les articles que je paye puis ceux de mon père dont les 4 tupp, en même temps on discute tranquille. On sort de la caisse minute et le vigile nous stop en disant qu'on a mal bipé les Tupp donc on le laisse regarder et effectivement en fait il y avait un prix pour le couvercle et un autre pour le bocal, moi bien sûr j'ai pas capté donc je dis au vigile que c'est de ma faute j'ai pas fais gaffe, on les a récupérer comme ça et on a pas vérifié.

Mon père pareil, il veut payer du coup les 4 bocaux, le mec dit pas de soucis, ça arrive souvent même à moi, venez à l'accueil je dois juste prévenir mon supérieur question de règlement (les problèmes arrivent mdr). Il prévient le directeur qui dit "bougez pas j'arrive" donc il descend à l'accueil, moi j'attends tranquille avec le caddie à coté. Le directeur (un suédois je pense) demande à mon père ce qu'il s'est passé donc il lui raconte, il lui dit "oui encore dsl je veux payer". Au final le directeur regarde mon père comme ça et il répond "ouais vous avez volé quoi". Mon père il répond "bah non je vous dis on a pas fait attention, c'est de notre faute c'est vrai mais on a pas voulu voler", le directeur continue en mode avouez que vous avez volé bande de voleur et je vois mon père qui commence à s'énerver.

Je me dis sayez on est pas prêt de sortir (si j'avais su mdr), faut j'interviens ça va mieux passer. Donc je dis au mec "désolé c'est ma faute j'ai mal bipé les articles" IL ME RÉPOND QUOI? "Donc c'est toi la voleuse!!!" Bref ça énerve encore plus mon père génial mdrr. Au final le directeur dit "ok bah vous admettez pas que vous avez volé , je fais une déposition de vol", mon père dit bien sûr qu'il veut pas la signer et le mec lui répond "ok j'appelle la police". Mon père là dit "ok appelez là, je préfère leur parler à eux". Donc on nous met dans une salle, le directeur appel la police, moi je suis là "ouais je voulais réviser ce soir moi", mon père qui répond "tu veux ils nous fassent quoi on a rien fait" (mdr j'étais naïve je l'ai cru).

La police arrive, c'était une femme avec ses étudiants, on est resté avec eux et pendant ce temps, la policière parlait avec le directeur, personne nous a rien demandé bref je me disais vivement je rentre tranquille et j'installe ma déco... ET LÀ la policière elle vient nous voir, elle dit quoi ?? "On vous embarque pour vol à l'étalage organisé à plusieurs, on vient de mobiliser une deuxième brigade pour transporter votre père, vous vous venez avec moi" , moi je me dis génial c'est en train de partir en c et elle rajoute "Si tu cours je te tase", donc je les suis jusqu'à la voiture, dans ma tête j'étais en pls et la cheffe disait comme quoi c'était très grave ce qu'on a fait etc... j'étais encore dans le dénis à ce moment là, jme suis dis ya peut être erreur on a rien fait à par mal biper des tupp. Donc moi à ce stade je suis encore sereine, je fais le trajet jusqu'au commissariat, personne me parle, juste on me demande si j'ai bu, bref on arrive et là c'est pas on nous lâche qu'on va être en garde à vue 24h ???

Mon père il essaye d'expliquer à nouveau la situation. Il dit que demain il bosse, moi pareil personne nous écoute comme d'hab. Je commence à devenir blanche fluo, je leur redis qu'on a juste mal bipé des tupp et un des étudiants il hausse les épaules en mode "dsl" mais putain. Donc on descend moi je suis dans le mal complet je commence à avoir les larmes aux yeux, d'un côté mon père il me dit "mais c'est rien il vont vite capter qu'on a rien fait", de l'autre le policier il me fait "mais pourquoi t'es mal tu vas pas en prison". "Tu avoir une brique et un gâteau demain à 7h, bon tu vas mal dormir je t'avoue mais tqt puis peut être on va prolonger à 48h de gav", on nous explique qu'on va être dans des cellules séparées et ils nous emmènent au centre de la salle chacun notre tour, tout autour t'as ceux qui sont en cellule qui crient et tapent contre la vitre non stop, donc l'un après l'autre on doit enlever nos lacets et tout ce qu'on a dans nos poches (heureusement j'ai pas pris de sac à main ce jour là), moi je dois enlever mon soutif devant tout le monde et j'étais en jogging, comme on doit enlever les ficelles ou qu'on a et que celle de mon jogging ne s'enlevait pas, bah on a du couper pour l'enlever, mdr ils voulaient aussi enlever mes piercings aux oreilles à la pince, heureusement une policière leur a dit de mes laisser.

Après cette étape on m'emmène dans la cellule, un truc minsucule avec pleins de pisse et de merde partout, j'étais clairement en train de me maudire d'avoir mal scanner des articles, pendant ce temps ils ont changé les équipes donc celle qui nous a embarqué avait fini. Et par chance mon père avant de rentrer dans sa cellule il a dit au mec "ouais on a mal scanné des articles et on en est là" à ce moment là le mec, qui comprend pas, fait "hein quoi ? Vous êtes embarqué pour vol à l'étalage blabla" et il remonte l'info parce qu'il pige pas. Une autre femme dans le commissariat comprenait pas pourquoi on était là parce qu'on avait l'air de gens biens et elle a même appelé genre 2h après par la juge directement pour qu'on soit au plus vite libéré. Pendant ce temps j'ai mis 1h à pouvoir aller aux wc, j'ai du faire pipi en position squat équilibre, j'étais dans le mal mais bon je me suis dis " tranquille tu te reposes dans ta cellule et tu dors 8h au moins". Je m'étais déjà faite à l'idée que j'étais une délinquante. Donc au final j'essaye de dormir mais à la place je pensais au casier judiciaire que j'allais avoir (pour des tupp je rappelle mdr).

1h après t'as la femme qui a appelé la juge qui vient me chercher, et me ramène dans son bureau. Elle me demande ce qui s'est passé, je lui explique, elle est choquée, elle comprend pas pourquoi on est là et elle m'explique qu'à ikea ils sont assez sévères et qu'ils sont tout le temps en train de les appeler. Elle me demande de relater les faits du coup je dis que je me suis excusée et qu'on voulait payer, elle comprend pas car on lui avait dit qu'on avait vraiment voler et beaucoup de trucs. Ensuite elle me remet en cellule et 10 min après je dois faire la prise d'ADN (salive et mains entières), le mec grave sympa essayait de me faire rire parce qu'il comprenait pas la situation et trouvait ça ridicule qu'on nous ai embarqué. Au final il me prend en photo avec la pancarte avec écrit mon nom prénom taille poids (1m56 pour 48kg ptdr ridicule la délinquante), j'étais comme ça sur les photos. On me remet en cellule le temps que mon père relate les faits puis on nous rend nos affaires, on signe le truc de fin de gav, on nous raccompagne à la sortie et voilà on a dû payer un uber pour retourner à ikea chercher la voiture et première phrase que mon père me dit c'est "alors cette sortie père/fille t'en as pensé quoi?".

Morale de l'histoire : scannez bien vos articles et n'oubliez pas que vous pouvez aller en gav pour des tupp mdr.


https://nantes.indymedia.org/articles/42956
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 12 Oct 2018, 13:13

Presse Monoprix tente d’étouffer l’affaire du chien guide d’aveugle en retirant « La Provence »

Gaffe sur gaffe ? Sentiment d’impunité ? Difficile d’expliquer le comportement des responsables de Monoprix à Marseille. Après qu’un malvoyant âgé de 25 ans s’est vu refuser l’accès du magasin Monoprix La Blancarde à Marseille, Monoprix tenterait de cacher l’affaire à ses clients en retirant « La Provence » de ses rayons.

Accompagné de son chien guide, un aveugle de 25 ans a été expulsé d'un Monoprix à Marseille.

Lire aussi
À Marseille, un malvoyant expulsé d’un Monoprix à cause de son chien guide
http://lavdn.lavoixdunord.fr/466873/art ... oCookies=1

Sur le compte Facebook du jeune homme, Monoprix a «présenté ses excuses pour ces faits, que (l'entreprise) condamne fermement», survenus le 21 septembre. Mais localement, la marque continuerait à déraper.

Rupture de stock ?

La Provence signale, ce mercredi, à ses lecteurs une étonnante rupture de stock du quotidien dans les Monoprix marseillais. La une du journal était justement consacrée à l’affaire du chien guide d’aveugle.

Le gratuit 20 Minutes a également constaté cette mystérieuse pénurie. «Nous avons un système de réassort permanent qui nous permet de livrer nos distributeurs dans l’heure. Une rupture de stock peut arriver, mais elle est rapidement comblée », a expliqué un membre de la direction de La Provence.

« On a reçu l’interdiction de les mettre en vente »

... http://lavdn.lavoixdunord.fr/466873/art ... oCookies=1
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 14 Oct 2018, 15:19

Amendes SNCF: un concours interne offre des chèques cadeaux aux agents qui mettent le plus de PV

À Asnières dans les Hauts-de-Seine, celui ou celle qui montera sur la plus haute marche du podium obtiendra 250 euros.

SNCF - Qui sera le prochain "TOP LAFEUR" ? Après la découverte d'une mystérieuse "salle détente" accessible "au mérite" pour les agents de la SNCF, voilà qu'une autre méthode de management sort du chapeau de l'entreprise publique ferroviaire.

Une affiche transmise par un syndicat de cheminots au HuffPost, vendredi 12 octobre, dresse les règles d'un concours pour intensifier la lutte anti-fraude en Île-de-France. Selon nos informations, cette initiative proviendrait d'un centre d'Asnières et concernerait les équipes qui interviennent dans des gares des Hauts-de-Seine (92).

Du 1er octobre au 31 décembre, les trois agents de l'entreprise publique qui effectueront le plus grand nombre de "CC" seront récompensées par des chèques cadeaux d'une valeur pouvant atteindre 250 euros pour le vainqueur. Dans le jargon de la lutte anti-fraude (LAF) de la SNCF, "CC" signifie "Coupons Comptables ou encaissements au comptant", à savoir le paiement d'une amende réglée par carte bancaire immédiatement après l'infraction.

Ce concours ne concerne pas les contrôleurs habituels que l'on peut rencontrer dans les trains, mais plutôt les agents commerciaux de la SNCF. En effet, depuis 2016, l'entreprise assermente ces derniers pour qu'ils puissent dresser des procès-verbaux dans les gares. Lors d'opérations contre la fraude menées sporadiquement en petit groupe, ces agents peuvent désormais punir la non-validation d'une carte Navigo, l'absence de titre de transport ou encore certaines incivilités (cigarette allumée, crachat, etc.).

... https://www.huffingtonpost.fr/2018/10/1 ... mg00000001
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 16 Oct 2018, 16:04

Le profit avant tout !

Un Bricomarché présente ses excuses après avoir incité ses clients à faire des stocks de Roundup

Une affichette apposée sur une étagère de désherbants au rayon jardinage incitait à acheter l'herbicide, dont le principe actif est le glyphosate, et qui sera interdit à la vente à partir du 1er janvier 2019.

L'enseigne proposait de faire un stock de Roundup. Un magasin Bricomarché de Carhaix (Finistère) a présenté ses excuses à ses clients, à qui il avait proposé un déstockage de l'herbicide, dont le principe actif est le glyphosate. "Nous avons bien pris en compte le mécontentement de nos clients concernant notre tête de gondole sur les produits phytosanitaires. Nous tenons à nous excuser de notre maladresse", écrit le magasin sur sa page Facebook, vendredi 12 octobre.

... https://www.francetvinfo.fr/monde/envir ... 85743.html

Juste une "maladresse" ! :roll:
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 16 Oct 2018, 20:28

Ils n’ont pas honte !. Hanouna pollue les droits humains

L’animateur de télévision a déjà été sanctionné trois fois par le CSA.

Et donc, Cyril Hanouna veut se racheter une légitimité, avec Balance ton post !, une émission qui traite « avec humour des faits d’actualité qui ont alimenté les conversations des Français durant la semaine ». Mais l’animateur, évidemment, ne change pas. Son cap, et celui de Vincent Bolloré, est celui de l’audience, et du buzz. Vendredi, il a ainsi, à 23 h 10, lancé une séquence, et un sondage sur Internet, « pour ou contre l’IVG ? ». L’interruption volontaire de grossesse est un droit pour les femmes depuis 1975 ? Qu’importe ! On refait le monde, dans Balance ton post ! Sur le plateau, ses chroniqueurs, en guise de réponse, et selon le principe de l’émission, ont dégainé une petite pancarte, « pour ». Ensuite, a été donnée la parole, selon un autre principe, validé en son temps par Jean-Luc Delarue et jamais démenti depuis, à deux « témoins » irréconciliables : Fatima Benomar, porte-parole des Effrontées, une association féministe, qui a rappelé les dégâts de l’avortement clandestin, et Émile Duport, des Survivants, nom d’association qui est déjà un poème en soi.

... https://www.humanite.fr/ils-nont-pas-ho ... ins-662168
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 17 Oct 2018, 20:12

Un policier à sa femme : « Si j’avais une grenade, je t’en mettrais deux dans la bouche »

Ce vendredi 12 octobre, un policier de Nantes a été condamné à une peine de 6 mois de prison avec sursis pour avoir menacé de mort son épouse avec son arme de service en 2017.

Les faits sont éloquents, comme en témoignent les enregistrements audio réalisés par son épouse. On l’entend ainsi proférer à plusieurs reprises des menaces de morts à l’encontre de cette dernière. Ainsi dans les preuves apportées par son épouse on pourra entendre des menaces telles que « Si j’avais une grenade, je t’en mettrais deux dans la bouche » , « Je devrais te dessouder maintenant, comme ça je serais sûr que tu ne porteras pas plainte » ou « Tu seras contente, tu passeras dans les émissions de faits divers à la télé » , ou encore la promesse de lui mettre « du plomb dans la tête ». L’accusé n’a pu nier les propos tenus à l’encontre de la victime. Ces menaces étaient également physiques, le policier ayant fait usage de son arme de service.
A la suite de l’audience, l’homme a été condamné à une maigre peine de 6 mois de prison avec sursis et de deux ans de mise à l’épreuve.Sa femme raconte qu’elle a été obligée de le piéger, le statut de policier rendant encore plus difficile le prise en compte de son témoignage.

Alors que la plupart des femmes victimes de violences conjugales ne portent pas plainte, l’omerta qui pèse sur les femmes de policiers est plus grande encore. Sans surprise les femmes de policiers osent très peu porter plainte contre leurs conjoints quand elle subissent des violences, de peur de n’être pas crues, ou bien que leur plainte soit étouffée par les collègues de leur mari, ou même par celui-ci, connaissant assez bien la procédure pour la ruiner. De plus un policier sait bien trop souvent comment ruiner une procédure du fait de sa connaissance parfaite de la loi.

De fait le procureur soulignera la mauvaise enquête faite par l’IGPN, qui a bâclé cette affaire et n’a entendu aucun des témoins de la victime. La magistrate est même allée jusqu’à dénoncer « un abus de pouvoir » et affirmant que « l’on n’est pas au-dessus des lois parce qu’on est policier ».

Quant à l’avocate du policier, Stéphanie Salau, elle a estimé que le tribunal ne pouvait condamner le prévenu que sur la base des enregistrements audio sans prendre en compte les violences avec armes faute « d’éléments précis ». Cela montre encore une fois comment les policiers se protègent face aux violences sexistes envers les femmes.

Cette affaire est tout d’abord une illustration de plus de la violence que subissent de nombreuses femmes, associées à l’immense difficulté d’en rapporter la preuve, avant qu’il ne soit trop tard. De l’autre côté, la défense du prévenu est classique : alcoolique, tendu et stressé à cause de son métier. Bref, un comportement « explicable ».

Mais cette situation montre également le danger que représente pour les femmes le port d’armes des policiers. Alors que la hausse de l’utilisation des armes à feu n’est plus à démontrer depuis la loi instaurant l’État d’urgence, les policiers ont la permission de disposer de leurs armes de services en dehors de leur temps de travail. Mais les condamnations liant utilisation d’arme à feu et les violences faites aux femmes sont inexistantes. Pourtant, en 2016 plus de 120 femmes ont été assassinées par leur conjoint. Il est évident que cette autorisation donnera à certains policiers la possibilité d’utiliser leur arme pour menacer de mort ou tuer. Les violences sexistes depuis les affaires #MeToo et #BalanceTonPorc ont mis au devant de la scène les violences faites aux femmes, mais dans la sphère dite privée celles-ci doivent encore être prouvées par les victimes et les condamnations restent minimes surtout quand on est policier, bras armé de l’État.


http://www.revolutionpermanente.fr/Un-p ... -la-bouche
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede bipbip » 29 Oct 2018, 23:49

Une étudiante porte plainte pour injures antisémites à la fac de médecine de Paris 13

Une étudiante de 19 ans en médecine à Paris a porté plainte le 20 octobre pour injures antisémites. Elle a confié à Europe 1 le harcèlement dont elle fait l’objet de la part d’un groupe d’élèves.

Au départ, c’est un groupe de copains, des garçons et des filles dont les blagues récurrentes sur les juifs finissent par lasser Rose*, 20 ans, étudiante en deuxième année de médecine à l’université Paris 13. "Dès le début, j’ai expliqué que ça me blessait, j’ai dit qu’on ne pouvait pas rire de la Shoah, mais on est passé des blagues sur la Shoah à des saluts hitlériens, puis on invente un jeu qui s’appelle le ‘freespa’ [contraction de frisbee et kippa], le lancer de kippa qu’on jette par terre", raconte-t-elle au micro d’Europe 1. En réponse à ses remarques, les membres du groupe rétorquent que c’est "de l’humour", qu’elle "s’insurge pour rien".

Un week-end d'intégration "Auschwitz 2019". Rose s’éloigne d’eux mais se retrouve "montrée du doigt", "harcelée". Menacée de se faire "trasher" lors du week-end d’intégration 2018 qu’organisait ce groupe, membre du Bureau des élèves, et privée de filleul, Rose préfère renoncer à s’y rendre. Deux semaines plus tard, un étudiant l’alerte sur une nouvelle conversation Facebook "WEI (pour week-end d’intégration) 2019", dans laquelle le nom de Rose revient sans cesse. Des dizaines de captures d’écran jointes à la plainte et qu’Europe 1 a pu consulter appuient le récit de Rose.

... http://www.europe1.fr/societe/une-etudi ... 13-3788891
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: vite!!! j'vais vomir !!!

Messagede Pïérô » 03 Nov 2018, 14:15

Placement en rétention d’un enfant de six ans : la préfecture d’Indre-et-Loire condamnée

Un élève de CE1 et ses parents ont été libérés après deux jours d’enfermement au CRA de Rennes. La préfecture d’Indre-et-Loire est condamnée à leur verser 600 euros.

Le mardi 30 octobre, une famille albanaise vivant à Tours a été interpellée et enfermée au Centre de rétention administrative (CRA) de Rennes. Leur demande d’asile ayant été rejetée, ils étaient menacés d’expulsion vers l’Albanie. Le juge des libertés et de la détention a demandé leur remise en liberté ce mercredi.

D’après le journal Ouest France, le juge des libertés et de la détention a demandé leur remise en liberté car la « préfecture d’Indre-et-Loire n’a pas suffisamment examiné leur situation ». L’avocat de la famille déplore : « Ils étaient assignés à résidence, mais n’étaient pas au courant. » La préfecture a également été condamnée à leur verser 600 €.

La Cimade a réagi au placement en rétention de la famille :

« La préfecture d’Indre-et-Loire choisit les vacances scolaires pour interpeller, enfermer et expulser une famille avec leur enfant de 6 ans. Dans les centres de rétention, les enfants sont exposés à un environnement extrêmement violent. »

En 2017, 305 enfants ont été placés en rétention en France, selon la Cimade.


https://larotative.info/placement-en-re ... -2978.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités