Pôle Emploi, machine à broyer

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 06 Nov 2017, 21:12

« Pôle emploi, c’est vraiment devenu une machine de guerre »

Ils sont près de 40 000 conseillers à suivre, au quotidien, les six millions de chômeurs inscrits au Pôle emploi. Mais ces agents, dont le métier évolue sans cesse au gré des décisions politiques, ne savent plus trop où ils en sont. Sommés de faire du chiffre sans en avoir les moyens, souvent au détriment du respect des droits des usagers, beaucoup s’interrogent sur le sens de leur travail, quand ils ne sont pas purement et simplement en grande souffrance. Bastamag les a rencontrés.

... https://www.bastamag.net/Pole-emploi-c- ... -de-guerre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 10 Nov 2017, 23:49

Flicage social

Faire baisser le chômage en radiant les chômeurs

En 2016, sur 270 000 contrôles, les agents de Pôle emploi ont radié 14% de chômeurs qui ne cherchaient "pas assez activement" un emploi. Macron pour les années à venir promet de multiplier les effectifs de contrôleurs.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Fair ... s-chomeurs
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede Pïérô » 17 Nov 2017, 08:13

Des travailleurs étrangers privés d’inscription par Pôle Emploi

Dans un communiqué, le Réseau Éducation Sans Frontière d’Indre-et-Loire s’interroge sur les pratiques de Pôle Emploi, qui refuse d’inscrire au chômage les personnes étrangères dotées d’un titre de séjour pluriannuel : ignorance ou discrimination ? Extrait.

... http://larotative.info/des-travailleurs ... -2500.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 13 Déc 2017, 09:46

"Si les salariés de Pôle emploi étaient plus efficaces, il y aurait moins de chômeurs !"



https://www.solidaires.org/Si-les-salar ... t-moins-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 21 Déc 2017, 16:05

Pôle Emploi : le gouvernement impose un budget de casse du service public …

CGT – Montreuil, le 20 décembre 2017

Le gouvernement impose un budget de casse du service public au détriment des droits des privés d’emploi !

La CGT s’oppose à la baisse de la participation de l’État et a voté contre le budget de Pôle Emploi lors du conseil d’administration du 19 décembre 2017. D’autres organisations syndicales se sont abstenues, signe d’énervement, tandis que le Medef approuvait.

Le gouvernement sabre de 50 millions d’euros les moyens alloués à Pôle Emploi, ce qui va se traduire par la suppression de près de 1200 postes dont 300 CDI et des contrats aidés. À la place, 3200 contrats de services civiques seront conclus : Pôle Emploi va donc détruire des emplois de personnels qualifiés pour créer de la précarité ! Bel exemple de double langage du gouvernement au moment où s’ouvre la « concertation » sur une réforme de l’assurance chômage.

La CGT entend y défendre notamment une amélioration du service rendu aux demandeurs d’emploi et empêcher le durcissement des sanctions à leur encontre.

Le service public de l’emploi a besoin d’un développement : Pôle emploi est en sous-effectif et les personnels en souffrance. Les salariés de Pôle emploi revendiquent de pouvoir faire correctement leur travail pour répondre aux salariés privés d’emploi dont moins de la moitié est indemnisée. Ceux-ci ne demandent qu’à travailler et refusent d’être stigmatisés. Ils et elles veulent être indemnisés correctement.

La CGT affirme que la prochaine réforme de l’assurance chômage doit être l’occasion de renforcer les droits des chômeurs et donc le service public de l’emploi.


http://cgt.fr/Le-gouvernement-impose-un ... t-des.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 28 Déc 2017, 17:34

Le gouvernement veut durcir le contrôle des chômeurs

Les chômeurs pourraient bien voir leurs allocations plus réduites voire supprimées s'ils refusent les offres considérées comme «raisonnables» de Pôle emploi.

Des sanctions plus sévères, voilà la réponse qu'envisage le gouvernement dans le cadre de la future réforme de l’assurance chômage, selon le Canard enchaîné qui cite une note confidentielle du ministère du Travail.
Actuellement, en cas de recherche d’emploi insuffisante ou de refus de formation, un chômeur peut voir son allocation réduite de 20% pendant deux à six mois. En cas de manquement répété, l’allocation baisse de moitié pendant deux à six mois, voire est supprimée définitivement. En cas de refus à deux reprises d’une offre raisonnable d’emploi, l’allocation est suspendue pendant deux mois. Si le refus se répète, elle peut être supprimée pendant deux à six mois, voire définitivement.

... http://www.liberation.fr/france/2017/12 ... rs_1619036
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 30 Déc 2017, 14:30

Le gouvernement entend mettre tous les chômeurs en examen
Un document montre comment imposer n’importe quel emploi à ceux qui en sont privés.
La stigmatisation des « fainéants » par Emmanuel Macron, le 8 septembre dernier, n’était décidément pas un écart de langage. C’est cette suspicion qu’entend systématiser et institutionnaliser le gouvernement, en projetant de soumettre les privés d’emploi à un nouveau régime de contrôles et de sanctions à l’occasion de la future réforme de l’assurance-chômage. Ce faisant, l’exécutif tourne le dos à sa promesse de se saisir de l’occasion pour mettre en place « la sécurisation des parcours professionnels », comme s’y était engagée la ministre du Travail pour mieux faire passer l’amère pilule des ordonnances au moment de leur signature solennelle dans le bureau présidentiel, le 22 septembre.
... https://humanite.fr/le-gouvernement-ent ... men-647941


Flicage des chômeurs : en marche forcée vers la précarité !
Pris de court par la publication d’une note confidentielle dans Le Canard Enchaîné hier, le gouvernement Macron assume une « pénalisation plus grande » des demandeurs d’emploi. Un nouveau cadeau pour le patronat, et la promesse du bâton pour les chômeurs.
Selon la note confidentielle (jusqu’à hier) du ministère du Travail, le gouvernement prévoit de renforcer les contrôles des chômeurs inscrits à Pôle Emploi et leur arsenal répressif : une recherche « insuffisante » d’emploi (adossée à la rédaction d’un bilan mensuel), un refus de formation ou un refus de deux offres d’emplois entraîneraient une réduction des allocations chômage de 50% pendant deux mois, puis, en cas de récidive, leur suppression pure et simple pendant deux mois. Il veut par ailleurs quintupler le nombre de « super-contrôleurs » des chômeurs « voyous », pour atteindre les 1000 d’ici 2022.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Flic ... -precarite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 21:16

4 problèmes que pose le contrôle des chômeurs

A partir des enquêtes menées dans le cadre d'une thèse de sociologie, il est possible d'invalider certains propos implicites liés au renforcement du contrôle des chômeurs.

Dans une note du ministère du Travail publiée par le Canard Enchaîné du 27 décembre, des conseillers du gouvernement font état de leur intention de durcir le contrôle des chômeurs. Or, le lien entre les comportements de recherche d'emploi et le nombre de chômeurs est une question problématique. A partir des enquêtes menées dans le cadre d'une thèse de sociologie, il est possible d'invalider certains propos implicites liés au renforcement du contrôle des chômeurs. En outre, de nombreux travaux antérieurs en sciences sociales critiquent les arguments spécieux qui sous-tendent les politiques rigoristes vis-à-vis des demandeurs d'emploi.

Une perspective historique

Le renforcement du contrôle des chômeurs suppose généralement un lien entre leur comportement et le taux de chômage. Il est étonnant que ce vieux discours (balayé dès le début du XXe siècle par les travaux de Max Lazard, qui montre des coefficients d'exposition au chômage différents selon la position des personnes sur le marché, indépendamment de leurs caractéristiques comportementales) soit réactivé dans une période où le nombre de demandeurs d'emploi atteint des records. Plus il y aurait de demandeurs d'emploi, plus ils détiendraient une responsabilité individuelle dans la situation? De juin 2008 à octobre 2017, le nombre d'inscrits à Pôle emploi a presque doublé: de 3,53 à 6,71 millions. Peut-on sérieusement imaginer qu'en l'espace de neuf ans, les chômeurs auraient cessé de chercher des emplois? D'année en année, le chômage a le même profil: un point culminant en novembre, puis une baisse jusqu'à juin ou juillet, et une hausse. On ne peut pas en tirer la conclusion que les chômeurs seraient plus motivés l'été, et moins l'hiver. Enfin, une analyse par cohorte montre la faiblesse de l'argument: les jeunes travailleurs des Trente Glorieuses, époque de plein-emploi masculin, se retrouvent aujourd'hui comme chômeurs seniors de longue durée. Auraient-ils perdu le goût du travail entre temps? L'explication du chômage par les comportements de recherche d'emploi n'est donc pas recevable.

Un problème arithmétique

Depuis les travaux séminaux de Robert Salais, le chômage peut être représenté comme un phénomène de file d'attente: il y a un nombre d'offres d'emploi donné, et des individus font la queue pour être sélectionnés. Certains sont proches de la sortie (ils ont de fortes chances de retrouver un emploi), d'autres en sont loin (ils ont de faibles espérances de retrouver un emploi). Souvent, les derniers arrivés au chômage, qui disposent de références solides ou de contacts éloignés dans la monde professionnel, sont aussi les mieux placés dans la file d'attente. Le rôle de Pôle emploi, en l'absence de tout contrôle sur le nombre d'offres, consiste à avancer les plus éloignés dans la file d'attente du chômage. Mais dans de nombreux cas, vu la concurrence entre chômeurs, l'offre prise par un demandeur d'emploi prive tout simplement un autre demandeur d'emploi.

... http://www.huffingtonpost.fr/hadrien-cl ... _23323544/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 17 Jan 2018, 19:13

Contrôle des chômeurs : Les ploutocrates osent tout !

Plus de 6 millions de chômeurs, de fait, près de 20 % de la population active sans emploi. Et, près de 8 millions avec les RSA socle non inscrits à pôle emploi. Seule une petite moitié indemnisée par l’Unedic avec des montant de plus en plus bas et pour une durée de plus en plus courte, avant le basculement vers les minima sociaux, ASS ou RSA, qui plafonnent aux alentours de 500 euros.

Ce n’est qu’un début...… nombre d’études, font valoir, incontestablement, qu’à l’horizon d’une décennie, près de 50 % des emplois sont menacés pour cause de robotisation et automatisation. L’annonce des licenciements, chaque jour fait l’actualité. Pour augmenter leurs profits les entrepreneurs n’ont cesse de comprimer la masse salariale, les entreprises du CAC 40 distribuent à foison de copieux dividendes aux actionnaires et 1000 milliards de bénéfices ont été fait en 2017 par les plus grandes fortunes.

Monsieur Macron, exécutant zélé des exigences du Médef, de concert avec M. Gattaz entend instituer un contrôle fort strict et inquisitorial des demandeurs d’emplois. A l’insécurité économique, les profiteurs pervers ajoutent l’insécurité existentielle, psychologique : il s’agirait d’imposer un compte-rendu mensuel, une rédaction circonstanciée des efforts déployés pour la recherche d’emploi,... dont la raréfaction est programmée, par le duo Macron/ Gattaz, quelques sbires rétribués et thuriféraires aux dividendes copieux. Cyniques, les ploutocrates ont le vent en poupe, l’attaque est frontale, la météo du Capital est au beau fixe…

De fait, le chômage ne signifie ni inactivité sociale, ni inutilité sociale, mais inutilité à la valorisation directe du Capital. Le chômage utile au Capital, est celui de l’armée industrielle de réserve (le chômage de masse), dont la fonction disciplinaire et chaque jour plus flagrante.

Un chômeur contrôlé, culpabilisé, maintenu dans le besoin, quasi affamé, voilà le bon chômeur du Capital. L’avenir prévisible (malheureusement) : les petits boulots de la domesticité salariale, salaire misérable, horaires aléatoires, les quémandeurs paupérisés ne peuvent faire la fine bouche devant un nouveau servage ubérisé.
Il y a plus de 20 ans déjà, AC ! préconisait la réduction du temps de travail (32 h hebdo), et la garantie d’un revenu personnel décent avec ou sans emploi à hauteur du Smic. L’histoire sociale ne nous a pas encore donnée raison. Il est temps de se ressaisir !

Nous appelons tous les chômeurs et salariés solidaires à refuser avec vigueur la politique inquisitoriale et les sanctions anti-sociales directement inspirées par le Médef et son président fondé de pouvoir.


http://www.agirensemblecontrelechomage. ... rticle2409
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 18:21

Pôle emploi : voici comment les chômeurs sont contrôlés aujourd’hui

Emmanuel Macron ayant promis une réforme de l’assurance chômage, les négociations entre partenaires sociaux viennent de démarrer. Un des objectifs brandis par le gouvernement : durcir le contrôle des inscrits à Pôle emploi. Pourtant ils sont déjà surveillés. Voici comment.

Les chômeurs dilettantes, une petite musique qui est revenue avec l’arrivée de la Macronie au pouvoir. Au cours de sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait fait du contrôle plus strict des personnes sans emploi l’élément clef de sa réforme promise de l’assurance chômage. Dont le coup d’envoi a été donné jeudi 11 janvier, avec le début des discussions entre syndicats et patronat qui doivent, d’ici au 15 février, négocier la réforme de l’Unédic sur la base de la feuille de route du gouvernement.

L’horizon dessiné par le chef de l’Etat est clair, comme il l’a encore martelé lors de son interview sur TF1 en octobre dernier : “Il faut qu‘on s‘assure qu‘ils recherchent bien de manière active un emploi. Il faut vérifier les efforts qui sont faits, et vérifier que ce n‘est pas un multirécidiviste du refus ».

... http://www.anti-k.org/2018/01/17/pole-e ... ujourdhui/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 03 Fév 2018, 23:09

Pôle emploi, de la fusion à la désillusion

Ce mercredi, le directeur de Pôle emploi a prononcé ses voeux de nouvelle année. L’occasion de revenir sur la naissance d’un système accusé de broyer les chômeurs, mais aussi de provoquer bon nombre de souffrance chez ses agents. Pôle emploi est né en 2008 d’une des réformes oubliées du quinquennat de Nicolas Sarkozy : la fusion de l’Agence Nationale Pour l’Emploi et des Assedics. Avec pour ambition le retour au plein emploi et un meilleur accompagnement des demandeurs d’emploi. Mais la machine s’est enrayée.

... https://limprevu.fr/affaire-a-suivre/po ... sillusion/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 18 Fév 2018, 01:05

Pole Emploi : Contrôle tes offres, au lieu de fliquer les chômeurs !

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 19 Mar 2018, 21:18

Chômeurs : le gouvernement annonce un arsenal de mesures pour les contrôles et les sanctions

Le gouvernement avait justifié l'annonce de cette redéfinition des sanctions et du renforcement des contrôles, en expliquant vouloir étendre les droits de l'assurance chômage aux démissionnaires et aux indépendants. A défaut d'une "universalité totale", des conditions très précises sont à remplir pour pouvoir en bénéficier. Ce lundi, syndicats et patronats découvriront ce que contient cet arsenal des sanctions.

... https://www.latribune.fr/economie/franc ... 1521447378
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 22 Mar 2018, 21:57

Pôle Emploi contraint d’annuler un indu qu’il avait fabriqué !

Image

Image

https://www.solidaires.org/Pole-Emploi- ... t-fabrique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Pôle Emploi, machine à broyer

Messagede bipbip » 25 Mar 2018, 15:41

Nouvelle définition de l'offre raisonnable Pôle Emploi : Comment défendre ses droits ?

Macron a annoncé la toute nouvelle définition de l'offre raisonnable : Ce sera au conseiller Pôle emploi de la définir, alors qu'elle est aujourd'hui encadrée par une définition du code du travail.

Le Patronat se frotte les mains

Cette mesure permettra de mettre toujours plus de pression sur les salariés privés d’emploi pour les contraindre à accepter un emploi dégradé : Déclassement, baisse de salaire, conditions de travail dégradées, horaires atypiques, précarité.

Cette pression est à double détente : Plus les salariés privés d’emploi seront sous pression, plus les salariés en poste le seront aussi : Qui n’a jamais entendu son patron dire « tu peux partir si tu veux, j’ai plein de CV sur mon bureau de personnes prêtes à prendre ta place ».

Macron, lui, vise une baisse du chômage par radiation massive

Tout président de la république rêve de faire baisser les chiffres du chômage. Même si les emplois pourvus ne permettent pas de sortir de la pauvreté (CDD, intérim, temps partiels), ou si ils affectent votre santé mentale ou physique (horaires atypiques, heures sup pas payées, non respect de l'hygiène et de la sécurité, harcèlement...)
De plus, pour cet ex-banquier, les chômeurs sont trop indemnisés : Il veut baisser leurs droits de 33%, en faisant une "économie" de 10 milliards sur l'assurance chômage.
Pour ça, il a tout simplement décidé de se servir dans la caisse, en détournant l'ensemble du budget annuel, soit 30 milliards.

Augmenter les radiations lui permettrait d'atteindre ces deux objectifs.

Ceci alors que les chômeurs ne sont pas des tire-au-flanc, loin de là !

• Très peu d'emplois ne trouvent pas preneur aujourd'hui : 0,6%.
• En Bretagne, pour décrocher un CDI temps plein, il faut attendre en moyenne... 9 ans ! Pas très raisonnable...
• Les fraudeurs représentent 0,4% des inscrits.

Concrètement, dans la vie des salariés privés d'emploi, qu'est-ce qui va changer ?

Comment pourra-t-on, si la loi Macron "pression sur les chômeurs" passe, résister à la pression de son conseiller Pôle Emploi ?

... http://cgtchomeursrebelles56.blogspot.f ... offre.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité