R.I.P.

Re: R.I.P.

Messagede bipbip » 02 Oct 2017, 10:18

1977 : Edmond Maire, c’était aussi la chasse aux sorcières dans la CFDT

Edmond Maire vient de disparaître à 86 ans. Il fut le secrétaire général de la CFDT « de la grande époque » combative et autogestionnaire. Il fut aussi un de ses fossoyeurs, comme le rappelle l’affaire de l’exclusion des postiers CFDT de Lyon-Gare, en 1977.

La CFDT est aujourd’hui une organisation syndicale de collaboration de classes, mais il n’en a pas toujours été ainsi. Pour parvenir à ce « recentrage », sa direction confédérale, avec Edmond Maire (1931-2017) à sa tête, a dû exclure progressivement les syndicalistes de lutte. C’est-à-dire celles et ceux qui, bien souvent, avaient rejoint la CFDT dans les années post-68, attiré.es par les positions radicales de la centrale cédétiste, son projet d’autogestion socialiste et une démocratie interne que n’offrait alors pas la CGT.

... http://www.alternativelibertaire.org/?E ... ieres-cfdt
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: R.I.P.

Messagede bipbip » 07 Oct 2017, 20:11

Hommage à Anne Guérin

Anne Guérin nous a quitté-e-s vendredi 29 septembre. Anne Guérin s’est éteinte à l’âge de 81 ans et c’est avec une certaine émotion que nous avons appris sa disparition. Journaliste, sociologue, traductrice, c’était aussi une femme engagée.

En 1960, elle signe le Manifeste des 121 qui appelle les soldats français à s’insoumettre pendant la guerre d’Algérie et se prononce en faveur de l’indépendance de cette colonie française. Elle rejoint Act up Paris dans les années 90 et la lutte menée avec les malades du sida. Elle s’implique dans le combat contre le système carcéral et pendant plusieurs années elle coanime la commission prison d’Act up Paris. Elle est également membre de l’Observatoire international des prisons. C’est aussi sur cette question qu’elle a édité chez Agone, Prisonniers en révolte, Quotidien carcéral, mutineries et politique pénitentiaire en France (1970-1980) en 2013 dont nous avions rendu compte dans notre presse. Elle a également cosigné plusieurs appels notamment des textes de solidarité et de mobilisation contre la répression.

Ses parents ont joué un rôle non négligeable dans sa prise de conscience et ses engagements. Sa mère, Marie, était une militante communiste autrichienne. En France elle a milité dans l’Organisation révolutionnaire anarchiste qui a constitué l’organisation libertaire la plus importante dans la première moitié des années 70. Alors que ses rapports avec son père, Daniel Guérin, militant et écrivain libertaire (membre de l’ORA et de L’UTCL) étaient difficiles, elle participe au Cercle Daniel Guérin qui durant 3 années (1989-1991) s’est efforcé de pousser à la réédition et aux traductions de ces œuvres et a aussi agi pour favoriser le rapprochement entre militant-e-s révolutionnaires. On la retrouve lors du colloque international de Loughborough (Grande-Bretagne) de 2004 consacré entièrement aux écrits et combats de son père. Elle participe également à deux documentaires. Le premier, Daniel Guérin, est réalisé par Pierre-André Boutang et Annie Chevallay pour l’émission Océaniques sur France 3 et le second, Daniel Guérin, combats dans le siècle est l’oeuvre de Patrice Spadoni et Laurent Mulheisen et tourne dans les réseaux militants à partir de 1998 à l’occasion des 10 ans de la mort de Daniel Guérin.

Nous l’avons sollicitée plusieurs fois pour des initiatives ou des campagnes de solidarité et elle a toujours répondu positivement. Cela a été le cas lorsque nous avons impulsé une campagne pour la libération de notre camarade Antoine, arrêté et emprisonné plusieurs semaines au printemps 2016 pour son activité syndicale et politique contre la loi travail.

Nous gardons d’elle le souvenir d’une femme engagée et capable de défendre avec humour et générosité ses convictions, et nous adressons nos condoléances à sa famille.

Alternative libertaire, le 4 octobre 2017

http://alternativelibertaire.org/?Hommage-a-Anne-Guerin
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: R.I.P.

Messagede digger » 29 Oct 2017, 19:03

digger
 
Messages: 1969
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: R.I.P.

Messagede bipbip » 12 Nov 2017, 21:50

On perd un électron libre

C’est avec tristesse que nous postons un petit message d’au revoir à notre ami cher et camarade Pierre-Jean Bourdon, qui s’est éteint dans la nuit du dimanche 05 novembre 2017.

Il y a bien 10 ans, nous avions rencontré le camarade bordiguiste (c’est ainsi qu’il s’était alors présenté), clope au bec, boucle d’oreille et baluchon kaki à l’épaule. Il s’était pointé, comme nous, à un meeting d’Arlette au Palais des Congrès. Je ne sais plus trop ce que l’on était venu-e-s y faire, mais toujours est-il que l’on a sympathisé et que depuis ce jour, Pierre-Jean a fait partie du petit réseau militant angevin. Il est d’abord entré à l’Étincelle, puis s’est impliqué à fond dans le collectif de soutien aux sans-papiers, puis dans la vie de son quartier. Il s’est aussi retrouvé à faire des allers-retours au Mali, et ce malgré des soucis de santé qui nous inquiétaient de plus en plus tant nous craignions ne jamais le voir revenir.

Réfractaire à peu près tout et ramenant sans cesse la conversation à la dictature du prolétariat, c’était pourtant le type de Dur-à-cuire sur qui l’on pouvait toujours compter, le cœur sur la main. Je me souviens de cette fois où il s’était mis en quatre pour nous faire des frites chez lui et où il avait réellement foutu de l’huile plein sa gazinière…

Rebaptisé rapidement « PJ quatre-neuf » par la clique militante locale, il était de toutes les manifs et de toutes les actions, au risque de se voir conduire de force aux urgences pour une belle entaille au crâne à cause d’un coup de tonfa… C’est qu’il avait la tête dure l’Électron libre!

Lorsqu’on le voyait débarquer aux Assemblées Générales de l’Etincelle, on savait que ça allait « déménager ». Pour peu qu’il arrive contrarié ou qu’il comprenne un mot de travers à cause de ses oreilles qui entendait de plus en plus haut, cela finissait souvent par une bonne engueulade où il claquait la porte en nous gratifiant de jolis noms d’oiseaux les jours où il était en forme. Il était vraiment champion pour foutre tout le monde en colère en un rien de temps. Et puis, quand ça le saoulait, il débranchait tout simplement son sonotone.

C’est vrai que ça n’était pas si facile de militer avec Pierre-Jean, pourtant, cette tête de mule a beaucoup fait pour les collectifs dans lesquels il s’est impliqué, donnant tout son temps et toute son énergie 24/24. Et c’est aussi pour cela, entre autres, qu’il va nous manquer. Et puis, au fond, pas si tête de mule que cela, puisque l’année dernière, il avait commencé à féminiser ses textes, lui qui ne voulait même pas en entendre parler il y a quelques années, comme quoi.

Et quand il ne battait pas le pavé ou qu’il n’envoyait pas des pamphlets de quinze pages à 5 heures du matin à des élu-e-s, il pouvait parfois s’accompagner à la guitare sur de vieux refrains révolutionnaires qu’il entonnait tout en mâchouillant sa vieille roulée éteinte. C’était lors de ces moments où l’on discutait d’autres choses que de la Lutte ou des recours au Tribunal Administratif, que l’on pouvait un peu parler de nous, de lui, de sa vie. C’était lors de ces moments où on avait un peu envie d’avoir un tonton comme lui, avec l’odeur du tabac dégueu en moins…

L’autre jour à l’hôpital, il avait l’air content de savoir que l’aventure Étincelle allait pouvoir continuer, dans d’autres murs, d’autres lieux. Et, même si on sait qu’il nous aurait encore rouspété-e-s pour les travaux qui n’auraient pas été faits à son goût, nous aurions aimé qu’il puisse encore en faire partie, et lui aussi, sans aucun doute.

Krrr


https://etincelleangers.wordpress.com/2 ... ron-libre/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: R.I.P.

Messagede bipbip » 14 Nov 2017, 20:54

Pascal Dauvel

Salut Pascalou

Notre ami Pascal Dauvel, militant syndicaliste et libertaire nous a quitté vendredi 10 novembre suite à un cancer.

Dès son entrée à la SNCF comme contrôleur à l’ECT de Rouen, Pascal a milité pour un monde meilleur, sans sectarisme mais avec des convictions fortes Militant tout d’abord à la CFDT, c’est en octobre 1983 lors d’un congrès, qu’avec quelques copains et copines, ils prirent l‘animation du syndicat de Rouen. Parce qu’il a toujours préféré le collectif à l’individualisme, il a toujours milité en donnant le meilleur de lui-même pour les exclu.es, les sans-papiers, les sans-emplois , les sans-logis , les discriminé.es, les oublié.es…

Lors des grèves, et il en fit de nombreuses, il était de toutes les actions : piquets de grève à 4h00, barbecue, AG, distribution de tracts aux portes des diverses usines de l’agglomération rouennaise, blocage du métro voire de la ville … Il avait l’habitude de me dire « je travaille davantage lors des grèves que quand je suis sur un train ».

Suite à la grande grève de 86/87, il créa avec quelques copains un collectif Alternative Libertaire sur Rouen, c’était pour lui la suite logique de son engagement pour une société meilleure.

Après celle de 95, avec plusieurs copains et copines c’est tout naturellement qu’il créa SUD Rail-Normandie et s’investi dans le Solidaires Haute Normandie où il sera membre du bureau plusieurs années.

Au quotidien il était gentil et disponible avec ses ami.es, il apaisait les tensions pour réunir et agir, mais était intraitable avec la direction et plus largement avec tous les libéraux et fachos.

Homme de conviction, combatif, sincère, sensible et révolté tel était Pascal.

Albert Camus disait : « qu’est ce qu’un homme révolté ? Un homme qui dit non ». Pascal a toujours su dire NON.

On ne t’oubliera pas.

Salut mon p’tit Pascal.

Jacquot.


http://leraildechaine.org/post/16749061 ... t-pascalou
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités