APL diminuées, les pauvres au pain sec

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede bipbip » 28 Juil 2017, 20:36

Il persiste et signe

Baisse des APL : Castaner explique que c’est quand même une bonne nouvelle

Après le récent tollé sur les réseaux sociaux concernant la baisse des APL (aide personnalisée au logement) de 5€ par mois par ménage prévue par le gouvernement Macron, Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement et député En marche, tente de justifier cette mesure antisociale, qu'il juge "urgente".

Après le mépris affiché de Claire O’Petit, députée En Marche, de tout ce qui touche l’APL, Christophe Castaner tente à son tour de justifier cette mesure : dans une interview réalisée par le Parisien, ce dernier nous explique que cette mesure, qui "peut paraitre brutale", est nécessaire pour que le budget de l’état soit respecté, et que cette baisse des APL permettrait une économie de 150 Millions pour 2017 pour l’Etat français.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Bais ... e-nouvelle
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 21509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede bipbip » 29 Juil 2017, 17:05

Aides au logement : pourquoi 50.000 bénéficiaires vont tout perdre à la rentrée

C'est acté, la baisse de 5 euros par mois de l'Aide personnalisée au logement (APL), qui interviendra au 1er octobre, va grever le budget des bénéficiaires de 60 euros par an... sauf pour une minorité, qui ne toucheront plus rien, écrit BFM Business ce vendredi.

Depuis 2007, l'aide n'est en effet plus versée si elle est inférieure à 15 euros. Or, avec la baisse annoncée de 5 euros, près de 20.000 bénéficiaires des APL, qui touchaient auparavant entre 15 et 19 euros par mois, n'auront plus rien à la rentrée. Un effet de seuil qui s'applique également aux 20.000 bénéficiaires de l'ALS (Allocation de logement à caractère social) et aux 8.400 bénéficiaires de l'ALF (Allocation de logement à caractère familial) dans le même cas.

Soit tout de même une perte de 180 à 228 euros par an pour ces 50.000 allocataires... Pour l'Etat, en revanche, il s'agit d'une économie tout à fait minime : 11 millions d'euros par an, soit moins d'un millième du coût des aides au logement, au détriment des foyers qui touchaient déjà le moins d'aides.

... http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direc ... J2zODv1ZJM
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 21509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede bipbip » 30 Juil 2017, 15:23

La CNL (Confédération Nationale du Logement) sur France Culture en réaction à la baisse des APL

Eddie Jacquemart, Président national de la CNL, était invité au journal de 8h sur France Culture pour réagir à la baisse des APL annoncée par le gouvernement. L'occasion de condamner cette mesure injuste et de rappeller l'importance des APL pour 6,5 millions de foyers.

à écouter : http://www.lacnl.com/la-cnl-sur-france- ... se-des-apl
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 21509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Lila » 30 Juil 2017, 20:42

APL: "Pourquoi est-ce toujours aux mêmes de faire des efforts?"

Pour Catherine, mère célibataire et aide-ménagère, diminuer les APL tout en supprimant l'ISF renforce les inégalités. Indignée, elle témoigne.

"Ponctionner cinq euros de nos APL, c'est encore une fois nous montrer du doigt, nous désigner comme des assistés, et nous faire culpabiliser parce que nous bénéficions de ces aides au logement. En plus de nous demander davantage d'effort, alors que l'on se saigne déjà pour joindre les deux bouts tous les mois.

Je suis ce qu'on appelle une maman solo. Depuis bientôt sept ans, je vis avec mon fils à Toulouse, où je suis aide-ménagère. Nous vivons de mon salaire de 700 euros, complété par 300 euros de RSA, et notre loyer coûte 580 euros chaque mois. Autant dire que sans les aides -APL et RSA- nous serions à la rue.

à lire : http://www.lexpress.fr/actualite/societ ... 30344.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1632
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Pïérô » 31 Juil 2017, 01:13

[Vidéo+Com.] Contre la baisse des APL : Baisse des loyers ! Taxation des profits immobiliers !

Baisse des APL :
Les locataires et les allocataires modestes trinquent
Les bailleurs privés et les spéculateurs sont épargnés
Baisse des loyers ! Taxation des profits immobiliers !


Renonçant à baisser les loyers, alors que les expulsions sont en hausse constante et chaque année dépassent des record absolus (15 220 expulsions forcées en 2016, 14 600 en 2015, ), le gouvernement a décidé de raboter une nouvelle fois les APL, annonçant une baisse uniforme de 5 euros par allocataire, impactant les ménages les plus pauvres.

En effet, 48,6% des allocations logement sont versées au 10% les moins riches des ménages (95,4% des allocations logement étant versées à la moitié la moins riche ) [1] .

Cette baisse touchera plus durement les plus pauvres des allocataires, pour lesquels chaque euros pèse, mais épargne ceux qui profitent des loyers chers et se sont enrichis depuis 15 ans.

Dans le même temps le gouvernement s’annonce la baisse des allocations familiales, et d’autres prestations sociales, pour réaliser quelques dizaines de millions d’euros d’économie.

Quand à l’argument selon lequel la baisse des APL fera baisser les loyers est un mensonge, vérifié en Grande-Bretagne lorsque le gouvernement a baissé les aides au logement : il n’y a eu quasiment aucune incidence sur le niveau des loyers, les locataires ont essuyé l’essentiel de la baisse …

Ce n’est ni aux ménages modestes, ni aux étudiants, ni aux locataires HLM de payer le logement cher !
Il faut baisser les loyers, généraliser et améliorer l’encadrement des loyers, et prendre l’argent là où il se trouve : les profits des grands groupes financiers et les profits immobiliers en général (voire note sur le logement cher)

Droit Au logement, appelle à s’unir et se mobiliser au plus vite contre les mesures budgétaires brutales qui s’annoncent contre les locataires et exige notamment :

• La baisse immédiate et la généralisation de l’encadrement des loyers
• Le rétablissement de la solvabilité des APL, afin que la part des loyers ne dépasse pas 20% des revenus
• La taxations des profits spéculatifs et locatifs en hausse pour financer la solvabilisation des locataires et la réalisation massive de logement sociaux
•…
[1] Enquête Revenus fiscaux et sociaux 2009 actualisée 2011, modèle de micro simulation INES. Calculs DREES.


https://www.droitaulogement.org/2017/07/baisseapl/



Campagne “5 Euros c’est pas rien! Baissez les loyers pas les APL !”

Le DAL lance la campagne

“5 EUROS C’EST PAS RIEN! Baissez les loyers pas les APL !”
sur les réseaux sociaux.

Nous vous invitons à témoigner par écrit, vidéos, etc… racontez ce que c’est pour vous cinq euros de plus ou de moins dans le mois.
Vous pouvez aussi utiliser le hashtag #5euroscestpasrien pour interpeller le gouvernement !
Partagez massivement!
Un toit c’est un droit !

Facebook: https://www.facebook.com/droitaulogement

https://www.droitaulogement.org/2017/07 ... stpasrien/

Twitter: @federationdal
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20048
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede bipbip » 11 Aoû 2017, 17:14

Baisse des APL: communiqué du DAL 44

Baisse des APL :

Les locataires et les allocataires modestes trinquent

Les bailleurs privés et les spéculateurs sont épargnés

Baisse des loyers ! Taxation des profits immobiliers !


Renonçant à baisser les loyers, alors que les expulsions sont en hausse constante et chaque année dépassent des record absolus (15 220 expulsions forcées en 2016, 14 600 en 2015, ), le gouvernement a décidé de raboter une nouvelle fois les APL, annonçant une baisse uniforme de 5 euros par allocataire, impactant les ménages les plus pauvres.

En effet, 48,6% des allocations logement sont versées au 10% les moins riches des ménages (95,4% des allocations logement étant versées à la moitié la moins riche ) [1] .

Cette baisse touchera plus durement les plus pauvres des allocataires, pour lesquels chaque euros pèse, mais épargne ceux qui profitent des loyers chers et se sont enrichis depuis 15 ans.

Dans le même temps le gouvernement s’annonce la baisse des allocations familiales, et d’autres prestations sociales, pour réaliser quelques dizaines de millions d’euros d’économie.

Quand à l’argument selon lequel la baisse des APL fera baisser les loyers est un mensonge, vérifié en Grande-Bretagne lorsque le gouvernement a baissé les aides au logement : il n’y a eu quasiment aucune incidence sur le niveau des loyers, les locataires ont essuyé l’essentiel de la baisse …

Ce n’est ni aux ménages modestes, ni aux étudiants, ni aux locataires HLM de payer le logement cher ! Il faut baisser les loyers, généraliser et améliorer l’encadrement des loyers, et prendre l’argent là où il se trouve : les profits des grands groupes financiers et les profits immobiliers en général (voire note sur le logement cher en pièce jointe).

Droit Au logement, appelle à s’unir et se mobiliser au plus vite contre les mesures budgétaires brutales qui s’annoncent contre les locataires et exige notamment :
• La baisse immédiate et la généralisation de l’encadrement des loyers
• Le rétablissement de la solvabilité des APL, afin que la part des loyers ne dépasse pas 20% des revenus
• La taxations des profits spéculatifs et locatifs en hausse pour financer la solvabilisation des locataires et la réalisation massive de logement très sociaux
• La réquisition des logements vacants au profit des plus démunis

[1] Enquête Revenus fiscaux et sociaux 2009 actualisée 2011, modèle de micro simulation INES. Calculs DREES.


https://nantes.indymedia.org/articles/38317
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 21509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Pïérô » 27 Aoû 2017, 01:42

Pour nos APL et le droit au logement, on commence dans la rue le 31 août !

APL : On peut toujours stopper un coup de “rabot”, surtout que “c’est jamais intelligent ”

Pour nos APL et le droit au logement, on commence dans la rue le 31 août !


Le chef du gouvernement a déclaré sur RMC jeudi matin à propos de la ponction générale de 5€ sur les APL décidée en juillet :
“Si on avait pu faire autrement on l’aurait fait, ça je vous le garantis”
“J’exécute une mesure prise par le gouvernement précédent”
“Les mesures de rabot c’est jamais intelligent”

Le voilà pris en flagrant délit de mensonge, car il peut très bien faire autrement, il peut supprimer la mesure, et il n’est pas trop tard comme toutes les mesures de rabot annoncées sur les budgets sociaux.
Il nous dit implicitement qu’il maintiendra la mesure de rabot même si “c’est jamais intelligent” à partir du 1er octobre, tout en faisant porter le chapeau à son prédécesseur …

Le gouvernement avait annoncé une refonte des APL et des aides sociales pour le budget 2018, menaçant les ménages les plus fragiles de baisses de ressources encore plus brutales : il n’a pas renoncé.

Qu’en sera-t-il du “coup de rabot” annoncé sur la loi SRU, de l’amputation des aides à la pierre (construction de HLM à bas loyer), des aides aux politiques de la ville, à l’amélioration de l’habitat ou à l’aide juridictionnelle … ? Il n’a pas renoncé non plus.

Les économies sur le dos des ménages modestes, pour ne pas imposer les riches, voire baisser leurs impôts sont toujours d’actualité.

C’est pourquoi nous ne renonçons pas non plus à nous mobiliser dès le 31 août et tout au long de l’automne, pour préserver et améliorer les droits des locataires, baisser les loyer au lieu des APL, cesser les expulsions, renforcer les financements du logement social et mettre en œuvre le droit au logement pour tous.

Plus de 30 associations et syndicats, ont lancé fin juillet l’appel “pas touche aux APL” (ci dessous )
https://www.droitaulogement.org/2017/08 ... out-paris/

Marche jeudi 31 août RV à partir de 17h – M° Olympiades


PAS TOUCHE AUX APL !
Marche jeudi 31 août, RV à partir de 17h, métro Olympiades
Départ vers BERCY à 18h


Point presse 17h devant la CAF – 101 rue Nationale PARIS 13e

À l’appel de (1ers signataires) : AC !, AFVS, APEIS, ATMF, Attac, Bagagerue, CNAFAL, CNL, collectif logement Paris14, Convergence nationale des services publics, COPAF, CSP 75, DAL, DIEL, Émancipation, EVTC, FAPIL, Femmes égalité, Fédé. Acteurs de la Solidarité (ex FNARS), Fondation Copernic, INDECOSA-CGT, MNCP, Rencontres sociales, Ruptures, Solidaire étudiant-e-s, Sud Santé Sociaux, Syndicat de la Magistrature, UNEF, Union syndicale Solidaires, Union Syndicale de la Psychiatrie …

Pas touche aux APL !

Le gouvernement a annoncé, parmi ses toutes premières mesures, une baisse des allocations (APL, ALF, ALS) de 5€ pour toutes et tous à partir d’octobre, puis une réforme générale des APL et des aides sociales, afin de réduire ses dépenses, appauvrissant les locataires et réduisant l’accès à un logement autonome.
Certains prétendent que la baisse des APL entrainera par magie une baisse des loyers : c’est un mensonge, le contraire a été démontré dans d’autres pays …

Pour beaucoup de locataires, 5 euros, ce n’est pas rien et cela représente de nouveaux sacrifices à la fin du mois sur l’alimentation, l’énergie, les soins, l’éducation, les loisirs …

Cette décision est d’autant plus brutale et injuste qu’elle épargne les rentiers du logement et les plus riches, qui ont reçu la promesse d’importantes baisses d’impôts.

Un tel choix annonce des dizaines de milliers de mises à la rue supplémentaires alors que le nombre d’expulsions et les loyers n’ont jamais été aussi élevés, ainsi qu’une aggravation de la précarité et des conditions de logement.

C’est pourquoi nous appelons à la mobilisation générale des locataires et de tout ceux et celles qui sont en désaccord avec ces orientations afin que, dans le respect du droit à un logement décent pour toutes et tous, le gouvernement :
– Revalorise les APL et les minimas sociaux au lieu de les baisser,
– Applique et renforce l’encadrement des loyers.

Fin septembre : journée nationale de mobilisations


https://www.droitaulogement.org/2017/08 ... telligent/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20048
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Pïérô » 31 Aoû 2017, 20:48

Baisse des APL: Emmanuel Macron envisage d'aller plus loin

Dans un entretien au Point, le chef de l'Etat précise que cette baisse devrait aller de pair avec une politique globale visant à baisser les loyers.

Vers une nouvelle diminution des APL? Emmanuel Macron affirme dans un entretien au Point qu'il envisage d'aller au-delà de la baisse controversée de 5 euros des aides personnalisées au logement, mais "seulement dans le cadre d'une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers".

Alors que l'allocation alimente selon lui la hausse des loyers, le chef de l'Etat préconise "un choc d'offre", que doit permettre un projet de loi présenté à l'automne.

... http://www.lexpress.fr/actualite/politi ... 39160.html


"une transformation profonde qui doit faire baisser les loyers" :roll:
Bref, au delà de prendre les gens pour des imbéciles, il faudra retenir l'annonce de cette taille plus importante que 5 euros dans les APL.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20048
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Pïérô » 03 Sep 2017, 01:39

Baisse des APL : « Oui, nous sommes à 5 euros près »

Jeudi 31 août, une centaine de personnes ont manifesté jusqu'au ministère de l'Économie pour protester contre la diminution des aides au logement.

La première mobilisation d’une longue série », prévient Jean-Baptiste Eyraud du DAL (Droit au logement) au micro. Accompagné de diverses associations (la Confédération nationale du logement, Attac…) et de syndicats (CGT, Sud-Solidaires), il entame un point presse devant le bureau de la CAF du XIIIe arrondissement de Paris. Chômeurs, syndiqués et étudiants viennent dénoncer la diminution de 5 euros par mois des aides au logement, avant que le cortège se mette en route vers Bercy, le ministère de l’Économie et des Finances.

... https://www.politis.fr/articles/2017/08 ... res-37492/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20048
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Pïérô » 05 Sep 2017, 01:23

Toulouse, mardi 5 septembre 2017

Rassemblement Vous n'aurez pas nos 5 euros!

~~ Pas de marche arrière sur les aides au logement ! ~~
~~ Vous n'aurez pas nos 5 euros par mois ! ~~

Rassemblement mardi 5 septembre à 10h devant le Crous de Toulouse

La coupe uniforme de 5 euros par mois et par allocataire sur les aides au logement (APL, ALF et ALS) fait un vacarme compréhensible étant donné l'atteinte qu'elle représente pour de nombreuses personnes.

Alors que la précarité des plus jeunes s'accroît et que le nombre d'expulsions locatives ne cesse d'augmenter (pour 2016 c'est 15 220 expulsions qui ont été recensées), alors que le logement est le 1er poste de dépense des ménages, le gouvernement entend une nouvelle fois rogner sur les droits des citoyen-nes dont 800 000 étudiant-e-s ! Le nombre d'expulsions déjà en forte augmentation va croître encore plus ! Cette nouvelle est inacceptable !

Le gouvernement joue les robins des bois, mais en prenant aux pauvres pour donner aux riches ! Il annonce une économie de 4,5 milliards d'euros de dépenses sur la fin de l'exercice 2017, notamment par une baisse des aides sociales, et dans le même temps, il annonce un cadeau de 4 milliards aux plus riches par la baisse de l'impôt sur la fortune (ISF) !

Une nouvelle fois c'est les plus pauvres qui vont trinquer. En effet, 48,6% des allocations logement sont versées aux 10% des ménages les moins riches. De plus, les étudiant-e-s se retrouvent encore plus fragilisé-e-s. Ils seront plus nombreux-euses à exercer une activité salariale à côté de leurs études mettant celles-ci en danger. Dans le même temps le gouvernement annonce la baisse des allocations familiales, et d'autres prestations sociales.

La raison de ces coupes drastiques ? Économiser 400 millions d'euros sur le dos de 6,5 millions de familles, de personnes seules et des précaires. Un des arguments pour justifier cette atteinte aux plus modestes serait que la baisse des APL fera baisser les loyers, ce qui est un mensonge, vérifié en Grande-Bretagne lorsque le gouvernement a baissé les aides au logement : il n'y a eu quasiment aucune incidence sur le niveau des loyers, les locataires ont d'ailleurs essuyé l'essentiel de la baisse...

Ce n'est ni aux ménages modestes, ni aux étudiant-e-s, ni aux locataires de payer le logement cher ! Une solution simple existe pour faire de réelles économies sur les APL, il s'agit simplement de baisser les loyers en commençant par les encadrer sur tout le territoire national comme la loi le permet aujourd'hui. L'annonce de cette coupe est immorale lorsque l'on sait que les surprofits locatifs étaient de 35 milliards d'euros en 2015 par exemple, le gouvernement serait plus inspiré de taxer les profits immobiliers.

Nous appelons à nous unir et nous mobiliser au plus vite contre les mesures budgétaires brutales qui s'annoncent contre les locataires, les précaires et les étudiant-e-s !

Le décret en Conseil d'État consacrant la baisse
du montant des aides au logement ne doit pas voir le jour !

Nous appelons à un rassemblement unitaire contre la baisse des APL
le mardi 5 septembre à 10h devant le CROUS de Toulouse (58 rue du Taur)

Signataires : Attac Toulouse, Comité 31 du Mouvement de la Paix, Copernic 31, DAL Toulouse31, FSU 31, Solidaires 31, UD Cgt 31, FERC-Sup CGT de l'UT2J, SUD PTT 31, SUD-Rail Midi-Pyrénées, Sud santé sociaux Haute Garonne, Alternative Étudiante Sciences Po Toulouse, UNEF Toulouse Occitanie, UET - Union des ÉtudiantEs de Toulouse, Ensemble 31 Haute-Garonne, Npa-infos Haute Garonne, Parti de Gauche 31

https://toulouse.demosphere.eu/rv/15778
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20048
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede bipbip » 07 Sep 2017, 20:57

APL : La demande de Macron de baisser de 5 euros les loyers suscite un tollé sur les réseaux sociaux

Ce mardi, lors d’un discours devant les Préfets à l’Elysée, Emmanuel Macron a « appelé publiquement tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros par mois ». Alors que sa popularité est en chute libre, le nouveau président tente en vain de rattraper le tollé suscité par la très impopulaire mesure de baisse des Aides Personnalisées au Logement (APL) par un hypocrite appel aux bailleurs.

« Ridicule », « risible », « not Gorafi ». Même les grands médias, peu prompts à critiquer leur nouveau président, se montrent estomaqués de la dernière déclaration d’Emmanuel Macron. Alors que son propre gouvernement vient de passer réforme du système d’aides au logement impactant des millions de foyers et d’étudiants, en leur retirant cinq euros par mois, et faire perdre toute aide à 50000 personnes, Emmanuel Macron a déclaré mardi qu’il se trouvait « surpris » que cette réforme ne suscite pas de réaction de la part des bailleurs. Il en appelle à la « responsabilité collective », demande un geste « citoyen » des propriétaires : baisser les loyers de cinq euros par mois. « Il y a une demande du président de la République d’être citoyen, de faire ce que Kennedy demandait à ses citoyens, de faire quelque chose pour son pays » déclarait également Gérard Darmanin. Suite à la vague d’indignation suscitée par cette mesure, celui dont toute la politique consiste à prendre toujours plus aux plus précaires, en continuant à donner aux riches fait fi tout à coup de se soucier de l’impact de cette nouvelle coupe budgétaire.

... http://www.revolutionpermanente.fr/APL- ... ux-sociaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 21509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Pïérô » 10 Sep 2017, 02:54

Baisse des APL : mobilisation ce mardi matin devant le Crous à Toulouse

À peine la rentrée terminée, les étudiants sont déjà sortis dans la rue. Ce mardi matin, devant le Crous, à Toulouse, une centaine de personnes s'est mobilisée contre la baisse de 5 euros des Aides au logement (APL). Des élus communistes ont fait le déplacement pour se joindre à cette mobilisation.

... https://www.ladepeche.fr/article/2017/0 ... louse.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20048
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Pïérô » 20 Sep 2017, 04:06

Baisse des APL: M. Denormandie nous cache-t-il la vérité?

Julien Denormandie nous cache-t-il la vérité ?
Le projet de décret “-5 euros” ne dit pas la même chose …


Julien Denormandie, secrétaire d’état au logement nous annonce aujourd’hui dans le JDD “qu’aucun allocataire ne perdra un euro” …
Pourtant, l’ensemble des membres du CNH – Conseil National de l’Habitat – dont le DAL, a reçu jeudi soir le projet de décret et d’arrêté qui prévoit la baisse de 5 euros sur l’ensemble des APL et des AL, dans le parc HLM comme dans le parc privé.

Si l’on comprend, à la lecture de l’interview, que la baisse de 5 euros n’affecterait pas les locataires HLM, M. Denormandie ne nous dit pas comment elle sera compensée pour les locataires du privé … à moins que les bailleurs privés appliquent la solution miracle du président de la République : baisser spontanément leur loyer. M. Denormandie nous rappelle aussi une autre recette magique pour baisser “spontanément” les loyers : le choc de l’offre !!

A l’analyse de ce projet de décret, qui doit être publié très rapidement, il apparaît que le coup de rabot est prévu non seulement pour le dernier trimestre 2017, mais aussi pour toute l’année 2018, soit 392 millions d’économie !
Il est dangereux car il modifie aussi le mode de calcul des allocations logement, permettant ainsi au gouvernement de modifier par un simple arrêté, la durée de la ponction mensuelle, mais aussi son montant, et ce à tout moment !

Où l’on comprend mieux comment ils vont trouver un milliard d’économie, selon l’annonce de M. Denormandie !
Les locataires et les organisations qui les défendent ont bien raison de s’inquiéter.
Le CNH se réunira jeudi 21 septembre dans la matinée.
Droit Au Logement dénonce cette volonté de faire des économies sur le dos des plus précaires et des locataires et se mobilisera avec de nombreuses associations dans les tout prochains jours.


C’est pas les APL qu’il faut baisser
C’est les loyers, surtout du privé !


https://www.droitaulogement.org/2017/09 ... enormatie/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20048
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede Pïérô » 29 Sep 2017, 11:34

Pas d’économies sur le dos des locataires! – Pétition et mobilisation nationale le 14 octobre

APPEL COMMUN

APL : pas d’économies sur le dos des locataires !

Le gouvernement a annoncé son intention de retirer 5 euros par mois sur les allocations logements (APL-­AL) par ménage à partir du 1er octobre, soit 400 millions d’euros par an. Cette mesure est injuste car elle touche uniquement les plus modestes d’entre nous, celles et ceux qui ont des difficultés à boucler leurs fins de mois.
Malgré le tollé général, le gouvernement persiste à le budget des APL dans le parc social, à hauteur de 2 milliards d’euros. Prenant ainsi le risque de mettre en grandes difficultés des centaines de milliers de locataires, pauvres ou modestes, qui n’auront jamais les capa-­ cités de se reloger par eux-­mêmes.
En effet, depuis vingt ans, les loyers et les charges ont progressé bien plus rapidement que les allocations et ressources des ménages à bas revenus. La moindre baisse des APL peut donc entraîner une hausse des impayés de loyers et des expulsions locatives.
Nous, associations de mal-­logés, de locataires, d’étudiants, de résidents, de jeunes, de consommateurs, de personnes âgées, d’aide aux personnes défavorisées, de citoyens, syndicats, organisations de bailleurs sociaux avons donc décidé de nous unir contre ces décisions injustes, mais aussi inefficaces au niveau budgétaire à moyen terme, car une personne expulsée ou à la rue devra être prise en charge à un coût parfois bien plus élevé, au plan de l’hébergement d’urgence, de la santé…
Nous demandons solennellement et d’une seule voix au gouvernement de :
-­ revenir sur sa décision de ponctionner 5 euros des allocations logement et sur ses projets de coupes budgétaires en 2018 sur les bailleurs sociaux,
-­ appliquer l’encadrement des loyers en vue d’alléger la charge des locataires, comme le prévoit la loi dans les zones tendues,
-­ préserver l’équilibre économique à long terme des bailleurs sociaux afin qu’ils poursuivent leur mission sociale, entretiennent correctement leur patrimoine, accroissent leur production de logements sociaux et très sociaux, en particulier dans les communes qui en manquent, afin de reloger des ménages précaires dans de bonnes conditions et de continuer à répondre à l’en-­‐ semble des besoins sociaux.

Samedi 14 octobre
Mobilisations dans toute la France.
Collectif Vive l’APL !


Premiers signataires :
AC, ACSC, ACDL, Advocacy France, AFOC, AFVS, AITEC, Attac, Bagagérue, CAL, CFDT, CGL, CGT, CLCV, CNAFAL, CNL, Coop’HLM, COPAF, Coordination nationale Pas Sans Nous ! , Collectif Logement Paris 14, Collectif SDF Alsace, Compagnons Bâtisseurs, CSF, DAL, Emmaüs France, Emmaüs Solidarité, FAGE, Fédération nationale des Associations régionales HLM, Fédération Offices Publics de l’Habitat, Fédération des Acteurs de la Solidarité, Femmes Egalités, Fondation Abbé Pierre, Fondation Armée du Salut, FAPIL, FEP, FNASAT Gens du Voyage, FSU, Habitat et Humanisme, HALEM, Indecosa-CGT, Ligue des Droits de l’Homme, MNCP, MRAP, Planning Familial, Petits Frères des Pauvres, RESEL Ile-de-France, Secours Catholique – Caritas France, SM, SNL, SoliHa, Union syndicale Solidaires, UNCLLAJ, UNHAJ, UNEF, UNAFO, UNIOPSS, USH, USP…

Contact@vivelapl.org
Facebook: Vive l’APL
@vivelapl



Pétition
Pas d’économies sur le dos des locataires!
http://vivelapl.org/

https://www.droitaulogement.org/2017/09 ... 14octobre/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20048
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: APL diminuées, les pauvres au pain sec

Messagede bipbip » 11 Oct 2017, 16:10

APL : pas d’économies sur le dos des locataires !

Mobilisation le 14 octobre dans toute la France

Appel commun

Le gouvernement a annoncé son intention de retirer 5 euros par mois sur les allocations logements (APL-AL) par ménage à partir du 1er octobre, soit 400 millions d'euros par an. Cette mesure est injuste car elle touche uniquement les plus modestes d'entre nous, celles et ceux qui ont des difficultés à boucler leurs fins de mois.

Malgré le tollé général, le gouvernement persiste à vouloir réaliser en 2018 des économies, encore plus drastiques sur le budget des APL dans le parc social, à hauteur de 2 milliards d'euros. Prenant ainsi le risque de mettre en grandes difficultés des centaines de milliers de locataires, pauvres ou modestes, qui n'auront jamais les capacités de se reloger par eux-mêmes.

En effet, depuis vingt ans, les loyers et les charges ont progressé bien plus rapidement que les allocations et ressources des ménages à bas revenus. La moindre baisse des APL peut donc entraîner une hausse des impayés de loyers et des expulsions locatives.

Nous, associations de mal-logés, de locataires, d'étudiants, de résidents, de jeunes, de consommateurs, de personnes âgées, d'aide aux personnes défavorisées, de citoyens, syndicats, organisations de bailleurs sociaux avons donc décidé de nous unir contre ces décisions injustes, mais aussi inefficaces au niveau budgétaire à moyen terme, car une personne expulsée ou à la rue devra être prise en charge à un coût parfois bien plus élevé, au plan de l'hébergement d'urgence, de la santé…

Nous demandons solennellement et d'une seule voix au gouvernement de :
• revenir sur sa décision de ponctionner 5 euros des allocations logement et sur ses projets de coupes budgétaires en 2018 sur les bailleurs sociaux
• appliquer l'encadrement des loyers en vue d'alléger la charge des locataires, comme le prévoit la loi dans les zones tendues
• préserver l'équilibre économique à long terme des bailleurs sociaux afin qu'ils poursuivent leur mission sociale, entretiennent correctement leur patrimoine, accroissent leur production de logements sociaux et très sociaux, en particulier dans les communes qui en manquent, afin de reloger des ménages précaires dans de bonnes conditions et de continuer à répondre à l'ensemble des besoins sociaux.

Nous invitons largement à des initiatives communes dans les prochaines semaines et à mobilisations dans toute la France le 14 octobre, .

Premiers signataires :
ACDL, AFOC, AFVS, AITEC, ATD Quart Monde, Attac, CFDT, CGL, CGT CLCV, CNAFAL, Coop' HLM, COPAF, Collectif Logement Paris 14, Compagnons Bâtisseurs, Coop' HLM, CSF, DAL, Emmaüs France, Emmaüs Solidarité, FAGE, Fédération nationale des Associations régionales de l'USH, Fondation Abbé Pierre, Fondation Armée du Salut, FAPIL, Fédération des Acteurs de la Solidarité, FEP, FNASAT Gens du Voyage, FSU, Habitat et Humanisme, Indecosa-CGT, Ligue des Droits de l'Homme, Petits Frères des Pauvres, RESEL Ile-de-France, Secours Catholique - Caritas France, SNL, SoliHa, Union syndicale Solidaires, UNCLLAJ, UNEF, UNAFO, UNIOPSS, USH, USP…

Collectif Vive l'APL ! / contact@vivelapl.org


https://www.solidaires.org/APL-pas-d-ec ... aires-9320
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 21509
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité