Suicides au travail

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 18 Mar 2017, 21:50

Communiqué SUD Rail du 15 mars suite au rassemblement à St Lazare

Image

https://www.solidaires.org/La-repressio ... -jamais-ca


Rassemblement Justice pour Édouard, à la SNCF comme ailleurs, le management tue
Après le suicide d’Édouard sur son lieu de travail, la gare Saint Lazare, les salariés en poste de la SNCF et d’ailleurs, des chômeurs et précaires, parfois étudiants, étaient nombreux à se rassembler ce mercredi 15 mars. Le geste ultime de ce syndicaliste met à nouveau en lumière la violence de la restructuration capitaliste, et la nécessité de s’y opposer.
Voici le texte de l’intervention qui a conclu les prises de parole lors de ce rassemblement. Les manifestants se sont ensuite rendus dans la gare pour rendre hommage à Édouard.
... http://paris-luttes.info/rassemblement- ... -pour-7746
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 20 Mar 2017, 13:15

Après le suicide d’Edouard, la direction SNCF s’acharne sur Nathalie Pradelle, membre CHSCT et SUD-Rail

La répression bat son plein à la SNCF. Après le suicide de notre collègue Edouard, cheminot et militant SUD-Rail poursuivi et réprimé en raison de son activité syndicale, la direction de la SNCF continue sa politique de répression de tous ceux qui contestent sa politique de casse du service public et de privatisation. Le jour même où les cheminots rendaient hommage à Edouard à la Gare Saint Lazare, la direction annonçait à Nathalie Pradelle, membre du CHSCT et militante à SUD-Rail, son intention de la licencier.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Apre ... SCT-et-SUD



Vidéo. Suicides à la SNCF : la chronique d’Audrey Vernon censurée sur France Inter

Non, la chronique ne s’est pas perdue dans les tuyaux de la Maison de la Radio, comme l’indique la page d’erreur sur France Inter, la vidéo a bel et bien été retirée par la rédaction. Nous la republions sans la mention des noms des responsables SNCF.

La comédienne Audrey Vernon avait défrayé la chronique ce vendredi 17 Mars, en revenant sur les circonstances du suicide d’Edouard Postal, cheminot réprimé par la direction qui s’était donné la mort quelques jours plus tôt et pour lequel des centaines de cheminots s’étaient donné rendez-vous le mercredi 15 mars, gare de Paris Saint Lazare pour un hommage émouvant. Elle revient dans sa chronique sur les difficultés des travailleurs du public, dans la santé, les Télécom, la Poste ou la SNCF. Elle dénonce cette série noire de suicides, qui cache le passage en force des suppressions d’emplois et autres réorganisations ou privatisations que vivent les travailleurs au quotidien.



... http://www.revolutionpermanente.fr/Vide ... ance-Inter
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 26 Mar 2017, 12:51

Les suicides au travail, autant d’expressions de la violence des exploiteurs

La violence du capitalisme, parlons-en. Le durcissement des conditions de travail s’accompagne d’une augmentation logique des suicides qui y sont liés.

Le récent suicide d’Édouard, cheminot à la gare Saint-Lazare et militant syndical de Sud Rail, survenu quelques jours après celui d’une infirmière sur son lieu de travail, nous rappelle combien l’exploitation n’est pas un rapport pacifié et écrase au quotidien des milliers de prolétaires. Alors que nous encaissons les coups, sans vraiment les rendre, nous devons serrer les rangs à la base et rediriger cette violence contre tous ces petits chefs qui ne se sentent plus pisser, et prospèrent sur l’isolement de nombreux exploités. Pressions psychologiques, humiliations, cadences de malade : ce ne sont pas des excès de l’exploitation capitaliste, c’est son fonctionnement.

... http://www.19h17.info/2017/03/22/suicid ... loitation/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede Pïérô » 02 Avr 2017, 11:27

Toulouse
Suicides au CHU : le rapport qui pointe les maux de l’hôpital

«La Dépêche du Midi» a eu accès au rapport du cabinet Addhoc conseil, qui a enquêté sur les conditions de travail des 16 000 agents du CHU de Toulouse après les suicides de 2016.

C’est un rapport d’expertise de 228 pages «pour risques graves suite au suicide d’un agent sur son lieu de travail», interne au CHU de Toulouse, remis le 7 novembre 2016 par un cabinet parisien spécialisé Addhoc conseil, et dont «La Dépêche du Midi» s’est procuré. Cette enquête, réalisée après le suicide d’un infirmier à l’hôpital Rangueil, le 13 juin 2016, à la demande du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), a duré deux mois au CHU (16 000 agents) où 70 intervenants interrogés décrivent leur quotidien dans différents services. Les mots sont parfois accablants et alarmants face à des situations qui leur échappent.

... http://www.ladepeche.fr/article/2017/03 ... pital.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19208
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 06 Avr 2017, 16:45

Solidaires met en place une carte des suicides au travail

Solidaires lutte depuis toujours pour rendre visible les atteintes à la santé des travailleuses et travailleurs.

Partout les directions d’entreprises cherchent, au contraire, à rendre invisibles les suicides liées au travail. C’est le cas à la SNCF, à l’APHP, à La Poste, dans de trop nombreuses entreprises, petites et grandes avec parfois aucune équipe syndicale.
Après les suicides le 7 mars d’une infirmière à l’hôpital Cochin et d’un cheminot le 10 mars à la gare St Lazare, Solidaires a décidé de les recenser et de les rendre public sur une carte. Nous allons procéder à cette mise en visibilité avec vous !
Nous invitons les équipes syndicales, les salarié-es et militant-es qui ont connaissance d’un suicide lié au travail à nous en informer en remplissant un court formulaire en ligne sur notre site des conditions de travail, la-petite-boite-a-outils.org.
Le formulaire est en ligne, simple et rapide à remplir.

Il suffit de nous communiquer les informations sur le lieu, la date avec un lien, une source l’ayant rendu public (communiqué ou tract syndical, articles de presse, etc.) et nous les mettrons en ligne sur une carte :
http://la-petite-boite-a-outils.org/cha ... -suicides/

... https://www.solidaires.org/Solidaires-m ... au-travail
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 07 Avr 2017, 18:22

Tentative de suicide chez Renault Sandouville près du Havre

Drame. Un salarié de l’usine Renault de Sandouville a tenté de se supprimer lundi après-midi en se pendant dans l’un des ateliers du site. Un CHSCT s’est réuni hier. Une enquête est ouverte.

Dès cet après-midi 14 h, ils se reverront pour en définir le champ d’action. Hier, à l’occasion d’un CHSCT (Comité hygiène, santé et conditions de travail) extraordinaire de plus de trois heures, organisations syndicales (CGT, FO, CFE-CGC) et direction de l’usine de Renault de Sandouville ont convenu de l’ouverture d’une enquête par une délégation paritaire pour définir les circonstances et responsabilités éventuelles de ce drame.

Lundi, entre 15 et 16 heures, José, père de quatre enfants, salarié depuis près de vingt ans de l’usine d’assemblage de la zone industrielle du Havre, a tenté de mettre fin à ses jours en se pendant dans l’atelier de montage, sous les yeux de ses collègues. Hors de danger et en arrêt de maladie pour plusieurs jours, il est désormais auprès des siens, entouré.

Sur lui, selon les syndicats, une pancarte accusant ses chefs d’unité et d’atelier. « X et X m’ont tué ». Selon la CGT, le motif professionnel ne fait pas de doute.

... http://www.paris-normandie.fr/actualite ... -EX9189327
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 10 Avr 2017, 18:00

Encore une cheminote poussée au suicide à la SNCF

Image

https://www.solidaires.org/Encore-une-c ... -a-la-SNCF
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede Pïérô » 02 Mai 2017, 02:28

Valeo Amiens frappée par trois suicides

Les 2, 24 et 27 avril, trois salariés ont mis fin à leurs jours… Prudente sur les causes, la CGT exige des réactions.

Pas question de dire que ces suicides sont uniquement dus aux conditions de travail dégradées chez Valeo », insiste Franck Merelle, responsable CGT du CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) Valeo-Amiens. « Mais si un gars fragilisé dans sa vie personnelle doit en plus subir l’enfer au boulot », lâche le syndicaliste. Il rappelle qu’ici, on subit déjà les décès réguliers de retraités empoisonnés par l’amiante.

Ce vendredi 28 avril, le site a respecté une minute de silence en hommage au salarié disparu la veille. Un suicide qui a suivi ceux de deux autres collègues, lundi 24 avril et dimanche 2 avril. « Un choc… et l’un d’eux est de la CGT… », souffle, très marqué, Franck Merelle. « J’ai connu l’époque ou venir ici était un plaisir. Tu étais content de retrouver les collègues. C’est fini. Même des gaillards de plus de 20 ans de maison craquent. La pression mise par la direction pour le rendement est intenable. Et cela crée des tensions entre collègues », détaille-t-il.

... http://www.courrier-picard.fr/26915/art ... s-suicides
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19208
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 12 Mai 2017, 19:35

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede Pïérô » 18 Mai 2017, 19:43

Nouveau suicide à la SNCF : la CGT-Cheminots exige une table ronde nationale

Le syndicat estime ne toujours pas être entendu par la direction de la SNCF

La CGT-Cheminots a demandé mardi à la SNCF de "réagir", après le suicide d’un cheminot de 37 ans, le 11 mai, près d’Epinal. "Les alertes syndicales ne sont toujours pas entendues par la direction", dénonce dans un communiqué le syndicat. "Ce nouveau drame vient s’ajouter à ceux, trop nombreux, qui ont eu lieu depuis le début de l’année".

La CGT-Cheminots rappelle que les quatre syndicats représentatifs au niveau du groupe SNCF (CGT, Unsa, SUD et CFDT) ont sollicité ensemble mi-avril une "table ronde sur les risques psychosociaux". Les syndicats mettent notamment en cause "l’organisation de la production, les moyens, les objectifs et une ambiance favorisant la répression et les pressions managériales".

... http://www.sudouest.fr/2017/05/16/nouve ... 6-5458.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19208
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 03 Juin 2017, 15:48

À notre collègue et à celles et ceux qui perdent leur vie en essayant de la gagner

Après les suicides le 7 mars 2017 d’une infirmière à l’hôpital Cochin et d’un cheminot le 10 mars 2017 à la gare St Lazare, c’est une collègue-stagiaire de l’Éducation Nationale qui a mis fin à ses jours le 22 mai 2017. Le syndicat Sud Éducation 93 présente ses condoléances à la famille, aux proches de notre collègue.

Depuis plusieurs années, nous dénonçons la dégradation de nos conditions de travail : ça suffit ! Notre collègue (EFS) était en grande souffrance ; celle-ci avait coupé tous liens avec ses collègues-stagiaires depuis une visite d’inspection, qui s’était très mal passée, sans que sa hiérarchie ou ses formateurs ne s’en inquiètent. Le drame survenu le 22 mai rappelle que les conditions de titularisation et de formation des stagiaires sont déplorables.
Pour SUD éducation, le recrutement doit s’effectuer à Bac + 3 ; les stagiaires devenus alors des fonctionnaires doivent bénéficier de 2 années de formation rémunérées ; ces conditions seules permettront qu’un réel soutien soit apporté aux nouveaux et nouvelles enseignant-es.
La formation à mi-temps remise en place sous la mandature Hollande est une formation au rabais. Force est de constater que la pression des contrôles, les ordres contradictoires, le manque de bienveillance et la surcharge de travail sont malheureusement monnaie courante, alors que les conditions d’enseignements continuent de se dégrader dans le 93.

Notre administration refuse toujours de nous communiquer le nombre de démissions ce qui donnerait un état des lieux de la situation. Pour tous les collègues en souffrance, nous exigeons d’urgence les moyens à la hauteur des besoins de nos écoles.
La maltraitance, ça suffit !

Le syndicat Sud Éducation 93 ne cesse de dénoncer la casse du service public, les politiques managériales, les pressions hiérarchiques qui portent atteinte à la santé des travailleur-euse-s. Partout, les directions cherchent à rendre invisibles les suicides liés aux conditions de travail. C’est le cas à la SNCF, à l’APHP, à La Poste, dans l’Éducation nationale,dans de trop nombreuses entreprises publiques et privées, petites et grandes avec parfois aucune équipe syndicale pour témoigner. Après la mort de notre collègue-stagiaire, l’ESPE parle d’un "décès soudain" et non d’un suicide, or il est urgent de briser le silence et de dénoncer les conditions de travail dans l’Éducation Nationale qui conduisent au "burn-out", à la dépression ou encore au suicide.

Il est indispensable aujourd’hui de rendre visible les suicides liés aux conditions de travail, il est temps pour nous toutes et tous d’agir pour ne plus perdre sa vie à la gagner.

SUD Éducation 93 appelle tous les personnels de l’Éducation Nationale à se rassembler le mercredi 7 juin à 13h devant la DSDEN (rue Claude Bernard – Bobigny) pour rendre hommage à notre collègue et exprimer notre colère quant aux conditions de travail déplorables qui nous sont imposées.

https://paris-luttes.info/a-notre-colle ... es-et-8241
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 18 Juin 2017, 17:14

Alençon. Un encadrant de La Poste se suicide au centre de tri

Nous avons appris ce jeudi 16 juin 2017, le suicide d'un cadre le La Poste au centre de tri de Valframbert, près d'Alençon. On ne compte malheureusement plus le nombre de suicides au groupe La Poste.

C’était mardi 13 juin, en fin de journée, un postier du centre de tri de Valframbert découvre le corps inanimé de ce cadre de 45 ans. L’homme, père de trois enfants, n’aurait a priori pas laissé de message expliquant son geste.

Pour autant tout semble indiquer que comme pour la plupart des suicides commis sur le lieu de travail que ce dernier est bel et bien la cause principale de cet acte désespéré
.
Un CHSCT s’est réuni jeudi. Il y a été décidé « la mise en place d’une enquête paritaire interne pour comprendre ce qui s’est passé ». A partir du début de la semaine prochaine, la commission va entendre l’entourage, la famille, les collègues et les représentants de la direction.

Alors que la direction s’est exprimée dans un communiqué pour dire que leurs « pensées vont vers sa famille, ses proches ainsi que ses collègues », d’après une source syndicale, ce sont les pratiques de cette direction qui ont poussé cet homme à faire ce geste désespéré. D’après cette source, dans le centre de tri, il y a « des pratiques managériales inappropriées [de la part] d’un membre de l’encadrement ». « Le problème était connu de longue date. La direction a été alertée à plusieurs reprises » mais celle-ci n’a rien fait. Le contraire aurait été étrange puisque la politique nationale du groupe La Poste est de mettre le plus de pression possible sur ces salariés, de casser ce qu’il reste de service public dans le groupe et de précariser le travail afin d’accroître les profits d’une société de service.

L’ignominie de la direction, alors qu’elle est mise en cause directement, va jusqu’à recevoir la veuve de leur victime. « Le directeur de la plate-forme d’Alençon a rencontré son épouse le mercredi 14 juin afin de lui assurer le soutien de La Poste et lui proposer tous les moyens nécessaires pour faire face à ses besoins immédiats ». Peut-être aurait-elle préférée que la boite ne pousse pas son mari au suicide.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Alen ... tre-de-tri
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede bipbip » 22 Juin 2017, 20:36

Souffrance au travail

L’Union syndicale Solidaires publie une carte des suicides

« Rendre visible les suicides liés au travail » : c’est l’objectif de la carte réalisée par l’union syndicale Solidaires. Après les suicides le 7 mars d’une infirmière à l’hôpital Cochin et d’un cheminot le 10 mars à la gare St Lazare, Solidaires a décidé de recenser les suicides au travail et de les rendre publics. Et malheureusement, la liste s’allonge : en mars, à Tarbes, un technicien et un ingénieur travaillant pour Daher Socata, une ancienne filiale d’EADS qui construit des avions légers, ont mis fin à leur jour ; en avril, à Amiens, trois salariés de l’équipementier Valeo se suicidaient ; en mai, l’InterSyndicat national des internes (ISNI) de Bordeaux déplorait le cinquième suicide d’un interne hospitalier depuis la rentrée universitaire.

Partout les directions d’entreprises cherchent à rendre invisibles ces drames qui, pourtant, pourraient être en partie liés aux conditions de travail : à la SNCF, dans les hôpitaux, à la Poste, dans de trop nombreuses entreprises, petites et grandes, qui n’ont parfois aucune équipe syndicale pour alerter sur ces situations.

... https://www.bastamag.net/L-Union-syndic ... s-suicides
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Suicides au travail

Messagede Lila » 25 Juin 2017, 21:57

"Suicide" : le mot qui entâche la communauté infirmière

Suicide. Le mot de trop. Le mort de trop. Suicide, une fois encore le mot vient entâcher la communauté infirmière réveillant les drames de l'été dernier et ceux, encore récents, de ce début d'année, dont le dernier en mars à l'hôpital Cochin.

Trop de suicides chez les soignants. Bien sûr, sans faire de conclusions hâtives, ni d'établir de relation de cause à effet directe, ce nouveau suicide, le week-end dernier, d'une infirmière de 35 ans qui travaillait à l'hôpital Saint-Louis (AP-HP) interroge et attriste. Et toujours la même question : quel désespoir suffisamment grand peut pousser une soignante à mettre fin à ses jours après être rentrée chez elle ?

Une enquête de police est ouverte et, comme le relate Le Parisien, “une enquête paritaire a également été proposée aux syndicats de l’AP-HP par la direction de l’établissement”. Olivier Youinou, du syndicat Sud-Santé, relate que selon les collègues de l’infirmière “elle vivait très mal une mobilité imposée, qui l’obligeait à travailler au bloc opératoire alors qu’elle se destinait à une autre spécialité”.

la suite : https://www.infirmiers.com/actualites/a ... miere.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1322
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yahoo [Bot] et 1 invité