BD's

BD, dessin, graphisme, peinture, affiches, photos

Re: BD's

Messagede bipbip » 01 Mar 2018, 17:56

BD En manif

Bande dessinée : En manif

Mathieu Colloghan est un dessinateur (il peint aussi) habitué des publications militantes. On ne compte plus les autocollants, articles, brochures illustrées de ses personnages qui luttent, dénoncent ou critiquent. Avec humour en plus, ce qui ne gâche rien. Il publie aujourd’hui son premier roman graphique : Manif, aux éditions Adespote.

On y rencontre trois copains dans une manif parisienne. Vraisemblablement pas une des plus réussies. Une de celles qui ressemblent tant à un rituel de fin de semaine, mais qu’il faut faire, et qu’on aime bien faire quand même parce qu’on s’y retrouve pour échanger, discuter, s’engueuler parfois, mais toujours battre le pavé du même pas. C’est le cas de ces trois potes donc qui vont tenter de nous faire partager, comme nous le promet la quatrième de couverture, « l’engagement politique comme on ne vous l’a jamais raconté : à hauteur d’homme ».

Au départ ils ont l’air de s’emmerder sec. Puis pour tromper l’ennui, ils parlent, longuement chacun et parfois tous à la fois. Et le dispositif, loin de lasser, se met à fonctionner, case après case. On les écoute alors (enfin on les lit et on les regarde) se remémorer leurs défilés, leurs habitudes – et leur régime alimentaire – de manifestants. Les inénarrables cortèges des 1er Mai. Ceux aussi où la colère reste intacte rien qu’à s’en souvenir. En 1996, les sans-papiers de Saint-Bernard sont expulsé.es, « avec humanité et cœur » paraît-il. Plus de vingt ans après, les pages que nous donne Colloghan sur la manifestation sauvage qui s’ensuivit font revivre tant l’écœurement des militantes et militants ce jour-là que leur rage et leur dignité.

Mais le roman graphique de Mathieu ne se limite pas à Paris – et à la pluie qui traque nos personnages et finit par les obliger à faire retraite dans un bar entre Répu’ et Nation. Pour celles et ceux qui ne l’ont pas connu, c’est l’occasion d’avoir un aperçu de ce qu’a pu représenter le cycle de contestation altermondialiste ouvert à Seattle en 1999. L’évocation des forums sociaux de Porto Alegre (2002) et Nairobi (2007), c’est ici celle de l’irruption des contestations, bousculant parfois la norme guindée de ces grandes démonstrations et/ou interrogeant en leur sein les mécanismes de domination persistants.

Parce que même si l’humour est toujours présent l’ouvrage n’en aborde pas moins nombre de questions sérieuses et toujours actuelles, comme lorsque nos trois amis discutent des rapports de la gauche aux quartiers populaires. En fait, le mieux c’est de la lire cette BD parce qu’il y a plein d’autres choses dedans. Manif, de Mathieu Colloghan, aux éditions Adespote, à commander en librairie « tous ensemble et toutes ensemble ! ».

Théo Roumier (AL Orléans)

• Matthieu Colloghan, En manif, éditions Adespote, 2017, 19,90 euros.


https://www.alternativelibertaire.org/? ... e-En-manif

Manif, un roman graphique de Mathieu Colloghan

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: BD's

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 17:59

La Pilule rouge : les femmes dans la BD

Paris samedi 10 mars 2018
à 19h, Bibliothèque La Rue, 10 rue Robert-Planquette

Image

Bérénice Motais de Narbonne dressera un bilan des femmes dans le domaine de la Bande dessinée, femmes héroïnes ou sorcières, clichés qui peuplent les planches dessinées, mais aussi femmes auteures et/ou dessinatrices de BD. Elle insistera sur le sexisme qui sévit en ce domaine comme ailleurs.

Bérénice Motais de Narbonne est une jeune artiste de 25 ans, diplômée de l'ENSAD (École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris), réalisatrice de films de stop motion. Elle est autrice et dessinatrice de bande dessinée, a organisé un fanzine féministe, les Vulvettes Underground à l'ENSAD, et soutient l'association Artémisia qui donne des prix aux femmes bédéastes.

On peut consulter son riche mémoire « La pilule rouge, les femmes dans la bande dessinée », sur la plate-forme neuvième art dans sa rubrique destinée à la recherche, dont voici le lien : http://neuviemeart.citebd.org/?memoire2008

http://www.groupe-louise-michel.org/La- ... es-dans-la
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: BD's

Messagede Pïérô » 01 Avr 2018, 18:01

Top 10 des BD sur l’anarchisme

Comixtrip vous propose une sélection de bandes dessinées sur le thème de l’anarchisme. De V pour Vendetta à Vieux fou, en passant par Louise Michel ou L’essai, découvrez notre sélection d’albums valant le détour.

Forcément subjectif, notre Top 10 des BD sur l’anarchisme peut prêter à discussion. Si vous avez des coups de cœur dans ce domaine, n’hésitez pas à nous en faire part en nous présentant vos albums dans la rubrique commentaires.

http://www.comixtrip.fr/tops/top-10-des ... narchisme/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: BD's

Messagede Lila » 01 Avr 2018, 20:14

« Passer à la casserole » : la BD qui brise le tabou du viol conjugal

Image

C’est encore un énorme tabou. Pourtant, si vous êtes en couple, et qu’on vous force à une relation sexuelle, cela porte un nom : le viol conjugal. Et c’est puni par la loi. Dans une bande-dessinée mise en ligne par le magazine féministe belge, « Femmes Plurielles », la dessinatrice Marine Spaak a illustré une analyse sur le viol conjugal réalisée en décembre 2017 par la chercheuse Amandine Michez. Intitulée « Passer à la casserole », la BD illustre la difficulté des victimes et du reste de la société à reconnaître comme un viol un rapport forcé avec un partenaire intime.

Pour rendre son exemple encore plus parlant, Marine Spaak a utilisé un exemple de sa vie personnelle : celui de sa mère. Elle raconte que lorsqu’elle était petite, elle a entendu sa mère dire qu’elle espérait ne « pas passer à la casserole » durant des vacances à Lisbonne avec son compagnon. Si elle n’a compris que des années après le sens de cette expression, sa mère, elle, a toujours du mal à voir la prise de pouvoir sexuel de son partenaire comme un viol, mais plutôt comme « quelque chose de désagréable comme aller chez le dentiste […] ou remplir sa feuille d’impôts », explique-t-elle.

à lire : http://www.elle.fr/Societe/News/Passer- ... al-3655049
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: BD's

Messagede Lila » 15 Avr 2018, 19:38

Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: BD's

Messagede Lila » 29 Avr 2018, 20:43

BD. Elle dénonce les violences faites aux femmes

L’auteure britannique Una raconte son adolescence meurtrie, en parallèle du terrible parcours de « L’éventreur du Yorkshire », pour dénoncer avec force les violences faites aux femmes. Une bande dessinée qui marque, tant par sa forme que par son propos.

Grâce à L’une d’elles, une nouvelle expression va prendre encore plus de sens : une bande dessinée vaut mieux qu’un long discours. Car ce récit, en partie autobiographique, en partie sociétal, décrypte avec force les conséquences des violences faites aux femmes.

à lire : https://www.ouest-france.fr/culture/ban ... es-5724486
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: BD's

Messagede bipbip » 03 Mai 2018, 17:26

Emma : « Faire péter le patriarcat en même temps que le capitalisme »

Un bistrot bondé de la capitale, un midi ensoleillé. Nous retrouvons la dessinatrice Emma, auteure de deux albums parus aux éditions Massot, non loin de Tolbiac. Les portes claquent, les commandes sont transmises en cuisine. Il faut sans doute se tenir loin des réseaux sociaux pour avoir manqué sa bande dessinée féministe consacrée à la désormais fameuse « charge mentale ». L’analyse et la théorie politiques, combien précieuses, parviennent difficilement à sortir des cercles consacrés ; Emma entend donc faire de ses planches « un outil pour les gens qui galèrent », un support à même de toucher celles et ceux que la politique ne mobilise pas forcément au quotidien.

... https://www.revue-ballast.fr/emma-faire ... pitalisme/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: BD's

Messagede Lila » 03 Juin 2018, 21:22

BD : Emma illustre le consentement sexuel en 30 dessins éclairants

La talentueuse Emma est de retour avec une nouvelle planche de dessins dédiés à un sujet on ne peut plus d’actualité : le consentement. En s’appuyant sur des anecdotes personnelles, l’illustratrice nous livre sa vision avisée d’une problématique sociétale particulièrement délicate.

Pour ne plus légitimer ce qu’elle appelle la « culture du viol », Emma présente sa nouvelle BD intitulée « C’est pas bien, mais… ». Parce que les comportements déplacés non sollicités peuvent démarrer dès l’enfance, elle se remémore quelques expériences personnelles assez glaçantes.

Le but ? Ouvrir les yeux sur cette invasion de l’espace intime devenu banalité… et dont les femmes sont particulièrement victimes, dès le plus jeune âge.

la suite : https://positivr.fr/emma-illustrations- ... nt-sexuel/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Précédente

Retourner vers Images

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité