Chansons sociales et révolutionnaires

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede bipbip » 28 Fév 2016, 02:51

Chanter la lutte
Actes du colloque de Montpellier - mars 2015

Image

Sous la direction de Florence Belmonte, Isabelle Felici et Philippe Martel

Chanter la lutte  ? Il n’y a pas que les armes comme arme. La chanson peut aussi jouer son rôle, en tant que vecteur du message de la contestation de l’ordre établi. Cela a été vrai à toutes les époques, et partout. Ce dont il est question ici, c’est du rôle que la chanson de lutte a pu jouer dans les sociétés du sud de l’Europe – Italie, Espagne et Grèce – comme dans ses prolongements outre Atlantique, mais aussi dans cet autre Sud qui se trouve de l’autre côté de la Méditerranée  : le Maghreb. Tout au long du XXe siècle, la chanson engagée, à sa façon, a accompagné les combats menés contre les dictatures, pour l’amélioration de la condition de la femme, ou celle des prisonniers. Au-delà de la musique, au-delà du folklore auquel on pourrait parfois être tenté de la réduire, la chanson dit quelque chose de l’histoire contemporaine des Suds.

Amar Ammouden, Julien Calvié, Sabina Ciminari, Alfonso Colorado, Teresa Cristina Duarte Simões, Sandrine Frayssinhes Ribes, Baptiste Lavat, Philippe Martel, Samia Miossec-Kchir, Antonio Muñoz de Arenillas Valdés, Céline Pruvost, José Rafael Ramos Barranco, Elisa Santalena, Carlos Tous, Bieke Van Camp.

Ouvrage publié avec le concours de l’université Paul-Valéry Montpellier 3

http://www.atelierdecreationlibertaire. ... lutte.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23242
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede bipbip » 03 Avr 2016, 03:22

Jaques Turbin (Charles Keller) ou la révolution en chanson

Cette page est dédiée à Charles Keller (1843-1913), et plus particulièrement à ses poèmes et chants militants, parfois rédigés et composés sous le pseudonyme de Jacques Turbin.

Véritable personnage de roman, Charles Keller mène une existence faite d'engagements. Ingénieur civil mulhousien congédié pour son militantisme politique, il entreprend la traduction du Capital de Karl Marx mais rejette l'autoritarisme des marxistes au sein de la première internationale fondée en 1864 et se rallie à la mouvance anarchiste. En 1870, il combat les Prussiens au sein de francs-tireurs puis prend part aux combats de la Commune lors de la « Semaine sanglante » (21 - 28 mai 1871), pendant lesquels il est blessé. En fuite et en exil en Suisse, il adhère à la Fédération jurassienne fondée par Bakounine et Elisée Reclus. Après l'amnistie de 1880, il vient s'installer à Nancy avec Mathilde Roederer qu'il a épousée en 1876. Cousin d'Henriette, c'est un proche de la famille Gallé et il devient très ami avec Victor Prouvé qui peint son portrait accompagné de symboles anarchistes.

L'activité de Charles Keller est prolifique. Sous le pseudonyme de Jacques Turbin, il compose de nombreux chants révolutionnaires dont certains, comme la Jurassienne sont alors célèbres, mais aussi de nombreux poèmes. Il devient critique musical et conduit aussi des fouilles archéologiques en Bretagne, à côté de Carnac, où la pointe rocheuse de Ty Bihan, au sud de la plage Saint Colomban, porte son nom.

En 1899, il devient le premier président de la section nancéienne de la Ligue des droits de l'Homme. En 1900, il achète une propriété rue Drouin pour y installer l'Université populaire de Nancy qui ne dispose plus de local. Il y fait construire la Maison du Peuple, conçue par l'architecte Paul Charbonnier et inaugurée en 1902.

À sa mort, en 1913, Victor Prouvé déclare : « Ma reconnaissance est grande pour cet homme qui a hautement, largement, contribué à parfaire mon éducation d'homme ».

. La Jurassienne / Ouvrier, prends la machine, 1873
. La Prolétarienne, 1903
. La Grève générale, 1906
. L'Action directe, 1907

http://www.ecole-de-nancy.com/web/index ... la-musique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23242
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede bipbip » 05 Mai 2016, 17:21

"Inébranlables, Infatigables, Avançons" : Proposition de chant unitaire de manifestation

Lorsque le peuple chante et danse ensemble la rue tremble et le système vacille, il ne reste qu’à le pousser et il s’écroule :

Voici les paroles d’une chanson de ralliement à pousser ensemble pour prendre l’énergie du groupe !! Chantons, ils reculeront. Dansons ils fuiront...mais avançons.

Ces paroles sont libres pour impression, diffusion en quantité. Elles se chantent sur l’air de Bella Ciao, sont en français pour un ralliement compris par tous.

On a testé (à la hauteur de 300 exemplaires diffusés) lors de la précédente manifestation... ça a fonctionné.


Inébranlables,
Infatigables
Avançons, avançons, avançons –
son – son
Du monde en descente
Remontons la pente
Avançons à l’unisson
Sur nous ils spéculent
Ils rêvent qu’on recule
Avançons, avançons, avançons –
son – son
Ils pensent qu’à leur gueule
Ils se croient tous seuls
Avançons à l’unisson
Pour faire de l’argent
Ils marchent sur les gens
Avançons, avançons, avançons –
son – son
Ils écrasent le droit
Se prennent pour des rois
Avançons à l’unisson
Tout le mond’ se couche
Dès qu’ils ouvr’ la bouche
Avançons, avançons, avançons –
son – son
La justice détale
Et l’État s’étale
Avançons à l’unisson
Veulent nous encager
Pour tout diriger
Avançons, avançons, avançons –
son – son
Ils dirigent c’est sûr
Tout droit dans le mur
Avançons à l’unisson
Pour pas s’écraser
On va tout freiner
Avançons, avançons, avançons –
son – son
Et en s’écoutant
Reprendre le temps
Avançons à l’unisson
Nous on ne sait pas
Vraiment où on va
Avançons, avançons, avançons –
son – son
Mais main dans la main
C’est un autr’ chemin
Avançons à l’unisson
Mais main dans la main
C’est un autr’ chemin
Avançons à l’unisson (ralentissant)


PDF pour tirage : https://rebellyon.info/home/chroot_ml/m ... ables_.pdf

https://rebellyon.info/Lorsque-le-peupl ... anse-16303
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23242
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede bipbip » 29 Juin 2016, 13:02

La Commune de Paris
À travers les chants de lutte

Le Gant de Toilette invite Jacques Esnault, aficionados des chants de lutte et membre de la troupe de théâtre action Collectif 1984. Au menu, un tour d'horizon de ces musiques révolutionnaires datant de la Commune de Paris.

Playlist:
• Quand viendra-t-elle? (Eugène Potter, 1870), interprété par Mouloudji
• Le temps des cerises (Jean-Baptiste Clément, 1866), interprété par Juliette Gréco
• Le drapeau Rouge (Paul Brousse, 1877), interprété par Francesca Solleville
• Le déserteur (anonyme), interprétée par Marc Ogeret
• L'insurgé (Eugène Pottier, vers 1880), interprété par Raymond Souplex
• C’est la canaille (Alexis Bouvier, 1863), interprété par Francesca Solleville
• L’internationale (Eugène Pottier, 1871), interprété par Pete Seeger
• Le Capitaine "Au mur" (Jean-Baptiste Clément, 1872), interprété par Armand Mestral
• La semaine sanglante (Jean-Baptiste Clément, 1871), interprété par Rosalie Dubois
• Versaillais, Versaillais (Jean-Edouard Barbe, 1968), interprété par Vania Adria Sens
• Elle n'est pas morte (Eugène Pottier, 1886), interprété par Germaine Montero
• Aux loups (Jean-Baptiste Clément, 1884), interprété durant le spectacle Angers en Chansons
• La Révolte (Sébastien Faure, 1886), interprété par René Binamé

à écouter : http://www.radiopanik.org/emissions/le- ... -de-paris/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23242
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede Pïérô » 10 Nov 2016, 19:12

Radio. La Grande Guerre
À travers les chants de lutte

À l'approche du 11 novembre, jour anniversaire de la signature de l'armistice de 1918 et fin de cette n-ième guerre, on reçoit à nouveau Jacques Esnault. Ce passionné de chants militants s'en est allé sur le champ de bataille et nous rapporte moult morceaux de musique qui nous démontrent, encore une fois, que la lutte des classes est partout, même au niveau culturel.

Playlist:
• "La grève des mères" - Montéhus (1905)
• "Gloire au 17ème!" - Montéhus (1907)
• "Biribi" - Aristide Bruant (1889), interprété par Les Quatre Barbus
• "La Marseillaise des requins" - Gaston Couté (1911), interprété par Bernard Meulien
• "Les conscrits insoumis" - Anonyme (fin 19e siècle), interprété par Marc Ogeret
• "À tous les enfants" - Boris Vian (1954), interprété par Francesca Solleville
• "Au ravin des enfants perdus" - Dominique Grange (2013)
• "1916, fusillés pour l’exemple" - Jerry Pineau (?), interprété par Jilber Fourny
• "Gorizia" - Anonyme (1917), interprété par Alizée Elefante
• "1916" - Motörhead (1991)
• "Vive le pinard!" - Bach (1916)
• "Le chant du départ" - Anonyme (1794)
• "La médaille" - Renaud (1994)
• "La Varsovienne" - Waclaw Swiecicki (1883)
• "La Makhnovtchina" - Anonyme (1919)
• "La chanson de Craonne" - Anonyme (1917), interprété par Marc Ogeret
• "Mutins de 1917" - Jacques Debronckart (1967)
• "Non, non, plus de combats!" - Anonyme (1917), interprété par Le Corou de Berra
• "Ich bin Soldat" - Anonyme (1870), interprété par Zupfgeigenhansel
• "Giroflé-girofla" - Rosa Holt (1935), interprété par Rosalie Dubois

à écouter : http://www.radiopanik.org/emissions/le- ... de-guerre/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede bipbip » 29 Déc 2016, 16:21

L’internationale

L’internationale, poème d’Eugène Pottier, écrit en juin 1871 pendant la terrible répression de la Commune de Paris, il était dédié à Gustave Lefrançais, membre de la Commune. Il ne fut publié qu’en 1887 et chanté pour la première fois le 23 juillet 1888 à Lille par la Lyre des Travailleurs. À partir de 1904, L’Internationale, après avoir été utilisée pour le congrès d’Amsterdam de la IIe Internationale, devient l’hymne des révolutionnaires. Il est alors complètement illégal durant des années dans de nombreux pays d’Europe. Ce sera l’hymne national de l’URSS jusqu’en 1944 (dans une version expurgée de son très antimilitariste cinquième couplet). Ce fut même l’hymne de ralliement de la révolte des étudiants et des travailleurs chinois sur la place Tian’anmen en 1989. Ce chant de révolte fut également porté par une musique désormais bien connue…, composée par Pierre Degeyter, en 1888. Apprenons donc l’ensemble des couplets...

Couplet 1 :
Debout ! les damnés de la terre
Debout ! les forçats de la faim
La raison tonne en son cratère :
C’est l’éruption de la fin
Du passé faisons table rase
Foule esclave, debout ! debout !
Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout !

Refrain : (2 fois sur deux airs différents)
C’est la lutte finale
Groupons-nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.

Couplet 2 :
Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
Ni Dieu, ni césar, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
Décrétons le salut commun !
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge,
Battons le fer tant qu’il est chaud !

Refrain

Couplet 3 :
L’État comprime et la loi triche ;
L’impôt saigne le malheureux ;
Nul devoir ne s’impose au riche ;
Le droit du pauvre est un mot creux.
C’est assez languir en tutelle,
L’égalité veut d’autres lois ;
« Pas de droits sans devoirs, dit-elle,
Égaux, pas de devoirs sans droits ! »

Refrain

Couplet 4 :
Hideux dans leur apothéose,
Les rois de la mine et du rail
Ont-ils jamais fait autre chose
Que dévaliser le travail ?
Dans les coffres-forts de la bande
Ce qu’il a créé s’est fondu.
En décrétant qu’on le lui rende
Le peuple ne veut que son dû.

Refrain

Couplet 5 :
Les Rois nous saoulaient de fumées.
Paix entre nous, guerre aux tyrans !
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l’air et rompons les rangs !
S’ils s’obstinent, ces cannibales,
A faire de nous des héros,
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.

Refrain

Couplet 6 :
Ouvriers, Paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs ;
La terre n’appartient qu’aux hommes,
Le riche ira loger ailleurs.
Combien de nos chairs se repaissent !
Mais si les requins, les vautours,
Un de ces matins disparaissent,
Le soleil brillera toujours !

...et Refrain : (2 fois sur deux airs différents)
C’est la lutte finale
Groupons-nous et demain
L’Internationale
Sera le genre humain.


Image

Image

https://rebellyon.info/L-internationale
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23242
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede Pïérô » 08 Fév 2017, 19:59

Chanson au député-maire

Je vous serais reconnaissant de communiquer cette chanson au député-maire pour transmission à notre candidat dont la campagne si bien démarrée est encalminée depuis quelques jours par des insinuations malveillantes inspirées peut-être par de mauvais perdants , des pécheurs en eau trouble réactivistes situationnistes ou des réseaux qu’il serait imprudent d’évoquer davantage ..... Je l’offre gracieusement mais je serais intéressé par un poste d’assistant chansonnier attaché . Payé à la tâche ! 1000 gabares le vers ? Les rimes seront riches !

Chanson de conquête

Nous sommes de pauvres gens

Bounegent

Qui ne sont guère riches .

J’ai grand besoin d’argent

Bounegent

Pour nourrir la famille ,

De pain blanc et d’ssus des rilles

Mes enfants furent étudiants ,

M’assistèrent avec talent

Bounegent

D’mon épouse les beaux salaires

Sont justifiés : y a tant à faire !

Si nous nous sommes mariés

C’était pour la faire travailler

Au service de députés .

Voyez ses mains calleuses ,

Celles d’une bosseuse !

On n’a qu’un compte à Sablé

Pour abriter quelques billets .

Nous sommes de pauvres gens

Bounegent

Salutations lyriques

Le moine chanteur

http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1674
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20426
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede bipbip » 19 Mai 2017, 21:42

Montreuil (93) samedi 20 mai 2017

Le Chant des Grenouilles

150 années de luttes dans le chants de tradition orale en Italie

Episode 1: de l'Unité d'Italie (1861) au régicide de Umberto I (1900)

Un spectacle écrit par Lorenzo Valera

Avec
• Séline Gülgönen (chant, clarinettes)
• Laila Sage (chant, conte)
• Lorenzo Valera (chant, conte, guitare, accordéon)

à 20h, La Maison de l’Arbre / La Parole Errante
9 rue François Debergue, Montreuil (93)

Image

"Senti le rane che cantano…"
«Ecoute les grenouilles qui chantent...»

C'est ainsi que commence l'un des chants les plus anciens du répertoire des mondines, les travailleuses des rizières du nord de l'Italie. L'un de ces nombreux chants oubliés, ou édulcorés dans sa version proposée au grand public à partir des années 70, et où les grenouilles ont disparu pour laisser place à un plus agréable : « Amore mio non piangere...» « Mon amour, ne pleure pas...»

L'Etat italien a il y a peu célébré son 150e anniversaire, et sa rhétorique patriotique a envahi le débat public en imposant une version de l'histoire : un beau conte, dont le héros est un peuple abstrait autant qu'idéalisé, bien éloigné de la réalité douloureuse et quotidienne des classes populaires et de leurs tentatives d'émancipation.

Dans ce spectacle mêlant récits, chants et musique, nous vous ferons entendre d'autres voix : celles, orgueilleuses et enragées, des brigands méridionaux et de leur guerre désespérée contre le nouvel Etat ; celles des paysans et des ouvriers agricoles, dont les luttes pour une existence meilleures seront sans relâche ; celles des travailleurs des carrières de marbre de Toscane, des mineurs de soufre de Sicile ; les voix fières et impertinentes des mondines ; celles des émigrés qui, après des décennies de défaites, allaient poursuivre leur rêve de justice dans d'autres terres.

Quarante année de révoltes, de rebellions, d'illusions destinées à briser la fureur répressive d'un Etat qui punit impudemment les justes et récompense les assassins.

Un lointain mais persistant coassement de grenouilles, refusant de se taire devant les fanfares sonores du pouvoir.

https://openagenda.com/la-parole-errant ... renouilles
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23242
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Chansons sociales et révolutionnaires

Messagede bipbip » 14 Aoû 2017, 13:57

GCO, la lutte en chanson

La lutte contre le projet Vinci d’une autoroute à péage sur Strasbourg (GCO) inspire quelques artistes en herbe.

Voici deux chansons mises en images :





https://manif-est.info/GCO-la-lutte-en-chanson-281.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 23242
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Musique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité