Jeux

Re: Jeux

Messagede bipbip » 15 Aoû 2018, 19:41

Les jeux de l’été d’Acrimed (2) : Chacun cherche son chien de garde !

De février à juillet dernier, le traitement médiatique de la réforme de la SNCF et des mobilisations à son encontre a donné lieu à de nombreuses saillies éditocratiques, toutes plus distinguées les unes que les autres. En ces mois estivaux, Acrimed vous propose de vous en remémorer quelques-unes. Mais saurez-vous rendre au bon chien de garde son aboiement ?

Quant aux nostalgiques de la série des « Champions en titres » que nous n’avons pas renouvelée cette année, nous les mettons au défi de trouver à quelle émission correspondent les titres scrupuleusement retranscrits !

Ces questionnaires constituent le deuxième volet des jeux d’été 2018, publiés dans le numéro 28 de notre magazine imprimé Médiacritique(s).


1. Qui aboie quoi ?

Image


2. L’art du titre

Pour cadrer un débar où tout le monde sera d’accord, rien de tel qu’un titre bien senti. Sauras-tu retrouver l’émission que ces titres authentiques résument à merveille ?

Image

https://www.acrimed.org/Les-jeux-de-l-e ... herche-son
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35264
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Jeux

Messagede bipbip » 23 Aoû 2018, 21:11

Les jeux d’été d’Acrimed (3) : Brunet or not Brunet ?

Pour ce troisième et dernier volet des jeux d’été d’Acrimed, nous vous proposons de démêler le faux du vrai ! D’abord, parmi des annonces d’émissions d’Éric Brunet et ensuite, parmi des questions dont les sondages d’opinion ont (presque) seuls le secret !

Comme pour les jeux 2018 précédents, que l’on peut retrouver ici et là, cette série a été publiée dans le numéro 28 de notre magazine imprimé Médiacritique(s).

Brunet or not Brunet ?

Tâtant le pouls de l’opinion mieux que personne, Éric Brunet nous livre quotidiennement le fruit de ses réflexions sous la forme d’humeurs ou d’interrogations, parfois directes, souvent subversives, mais toujours pertinentes — et en toute objectivité bien sûr ! Parmi les radio-trottoirs ci-dessous, saurez-vous retrouver les questions brûlantes qu’il n’a pas (encore) posées à ses auditeurs ?

1. Les agriculteurs décidés à bloquer les raffineries. Après le Groupe La Poste, la SNCF, Air France, les facs, les éboueurs, les contrôleurs aériens… c’est la grève de trop ! Stop à la «  gréviculture  » ! D’accord, pas d’accord ?

2. Dépendance des rédactions, loi sur le secret des affaires, interviews présidentielles ultra-complaisantes : stop à l’emprise du pouvoir sur les journalistes ! ­D’accord, pas d’accord ?

3. Les chômeurs ne sont pas assez mobiles, ils doivent parfois accepter de changer de région pour retrouver un emploi ! D’accord, pas d’accord ?

4. Protection des campagnes, régulation des espèces : Emmanuel Macron a raison de promouvoir la chasse. Les chasseurs sont les premiers écolos de France !

5. Il y a trop d’aides sociales en France. Elles encouragent trop souvent l’inactivité !

6. Syndicalisme, gauchisme, terrorisme, féminisme, tabagisme : ils sont devenus fous ! À quand le retour des valeurs ?

7. Les Français sont encore en week-end prolongé alors qu’ils devraient travailler pour nos seniors ! C’est une hypocrisie collective !

8. Il y a trop d’éditocrates en France. Ils encouragent trop souvent la paresse intellectuelle et attisent les peurs les plus viles.

9. Je suis jaloux de la monarchie anglaise, elle garantit la stabilité du pays ! Et si la France essayait la royauté ?

10. Suppression de la taxe d’habitation compensée par les économies de l’État : je n’y crois pas ! J’en suis certain, ce sont les Français propriétaires qui vont payer !

11. Les éditocrates ne prennent jamais de week-end alors qu’ils devraient nous laisser respirer. C’est de l’acharnement journalistique !

12. Au mois de Mai, la France est à l’arrêt, plus rien ne bouge ! Il y a trop de «  ponts  », il faut supprimer des jours fériés !

13. Loi contre les «  fake news  » : je n’y crois pas ! J’en suis certain, c’est encore l’information qui va trinquer !

14. Grâce à Serge Dassault, l’aéronautique française est enviée dans le monde entier. Bravo et merci Monsieur Dassault ! D’accord, pas d’accord ?

15. Je suis jaloux des éditorialistes français : omniprésents, omnipotents et omniscients, ils sont surtout garants de nos libertés. Et si la presse anglaise essayait BHL ?



Sondages en folie !

Parmi ces questions, deux sont issues de véritables sondages.
Saurez-vous les retrouver ?

A) Quelle proposition vous paraît prioritaire pour réformer les aides sociales ?

- Réduire la durée des aides

- Réduire les montants des aides

- Réduire le nombre de personnes y ayant droit


B) Les grèves à la SNCF et à Air France ont coûté 400 millions d’euros par jour à ces entreprises, et presque autant à celles dont les salariés sont retardés ou empêchés d’aller travailler. Les salariés eux-mêmes, angoissés par les grèves et comprimés dans les rares transports en commun qui fonctionnent développent de nouvelles maladies qui creusent le trou de la sécurité sociale d’un montant de 200 millions d’euros. Par ailleurs, les dégâts urbains provoqués par les débordements des black blocs lors des manifestations sont évalués à 250 millions d’euros, et les heures supplémentaires des policiers à 500 000 euros. Alors que ce mouvement a déjà coûté près de 1,5 milliard d’euros­ à la France et aux contribuables, pensez-vous :

- Qu’il faudrait faire payer cette somme aux syndicats et aux grévistes ?

- Qu’il soit judicieux de poursuivre la grève en juillet comme le proposent certains syndicats ?

C) Moins de 2 % des habitants de province utilisent régulièrement les trains régionaux TER car en province la majeure partie des déplacements se font en voiture. Du coup, un certain nombre de ces trains TER circulent presque à vide. Pourtant ces trains TER coûtent chaque année aux régions 4 milliards d’euros, c’est-à-dire presque autant que le budget consacré aux lycées. Certains disent qu’il vaudrait alors mieux remplacer les lignes ferroviaires de TER qui ont très peu de trafic par des lignes d’autocars, ce qui permettrait de réduire fortement les impôts régionaux.

- Vous-même y seriez-vous favorable ?

D) Parmi les propositions suivantes, laquelle vous semble la mieux à même de favoriser le bien-être de la population ?

- Lutter activement contre l’évasion fiscale

- Augmenter les salaires

- Nationaliser les grandes banques

E) Les fiches S recensent les individus qui n’ont encore commis aucun crime mais dont la volonté d’en commettre et la dangerosité sont connues par la police. Il est certain que si ces individus étaient tous neutralisés, les risques d’attentat en France seraient consi­dé­ra­blement réduits, et les vies de centaines, voire de milliers de citoyens innocents pourraient être sauvées.

- Est-ce qu’il vous semble acceptable que des terroristes potentiels se promènent librement dans les villes françaises ?

- Pour protéger les Français, seriez-vous favorable à ce que ces individus soient préventivement emprisonnés ?

- Si oui, pour 1 an ? 10 ans ? jusqu’à ce qu’un juge décide qu’ils ne sont plus dangereux ?



Solutions :
Solutions :

Brunet or not Brunet : les fausses questions sont les N° 2, 8, 11, 13, 15.
Sondages en folie : les vrais sondages sont le A. et le C.



https://www.acrimed.org/Les-jeux-d-ete- ... not-Brunet
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35264
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Jeux

Messagede bipbip » 21 Jan 2019, 22:04

Manifestation : le grand jeu (équipe jaune)

Jeu de stratégie collaboratif grandeur nature. A lieu tous les samedis sur Paris et ailleurs...

RÈGLES DU JEU

Le Grand Jeu a lieu tous les samedis à Paris. La partie commence à une heure donnée, mais il est toujours possible de rejoindre le jeu en cours de route !

Si vous êtes dans une autre ville, vous pouvez également jouer, il suffit de lancer une partie sur place.

LES JOUEURS

Vous êtes l’équipe JAUNE : les manifestants. Votre but : faire tourner la contestation en faveur de votre équipe. Pour cela, vous devez faire entendre votre voix et vos revendications tout en essayant de rallier un point symbolique de contestation, où celle-ci aura plus d’impact. L’équipe jaune est autonome, bruyante, nombreuse et inventive. Son fonctionnement est non-hiérarchique. Le port du maillot jaune y est très répandu, mais pas obligatoire.

Ses points forts : le nombre, l’autonomie, la diversité des stratégies personnelles, la mobilité, l’imagination.

LES ADVERSAIRES

L’équipe POURPRE règne sur l’intégralité du plateau. Votre contestation ne lui plait pas, elle essaie donc de la museler et fait la sourde oreille tout en prétendant être de votre côté. L’équipe pourpre dispose d’une force considérable qui la protège et vous maintient à distance : l’équipe bleue. C’est elle que vous croiserez principalement sur le plateau.

L’équipe BLEUE a pour but de contrer votre action. Pour cela, elle essaie d’empêcher vos déplacements sur le plateau et vos revendications d’être entendues. Elle est mieux équipée que l’équipe jaune, et peut même tenter de vous sortir du jeu. L’équipe bleue est fortement hiérarchisée et ne peut agir que sur ordre de ses supérieurs, eux mêmes pilotés par l’équipe pourpre.

Leur point fort : disposent d’une large palette de moyens humains, technologiques et administratifs pour vous arrêter, vous punir, vous diviser, vous discréditer et vous faire croire que vous êtes seul et que votre revendication n’est pas légitime.

DÉBUTER LA PARTIE

L’ÉQUIPE JAUNE EST RÉPARTIE EN GROUPES. Vous pouvez rejoindre n’importe quel groupe. Les groupes ne sont déterminés que par leur point de départ. Les points de départ sont donnés 1h avant le début de la partie sur https://manifestationlegrandjeu.noblogs ... de-depart/. Le départ à lieu si possible à l’heure dite, tout retard favorisant une intervention de l’équipe bleue. Rien ne vous empêche de créer votre propre point de départ et de rallier ensuite un autre groupe, ou de former votre propre groupe.

En tant que groupe, vous devez progresser vers un point symbolique de contestation tout en faisant entendre au maximum vos revendications.

LA CARTE COLLABORATIVE

C’est l’outil de stratégie central du Grand Jeu. Elle est accessible sur mediamanif.com

Vous devez la mettre à jour le plus régulièrement possible. Elle permet aux joueurs isolés de rejoindre un groupe et aux groupes de se rejoindre. Elle permet également de signaler la présence de l’équipe bleue et les points de confrontation entre les deux équipes.

Gardez à l’esprit que l’équipe bleue, parfaitement équipée en dispositifs de surveillance, vous retrouvera toujours même si vous ne mettez pas la carte à jour. L’équipe jaune est donc la seule désavantagée quand la carte n’est pas mise à jour.

LES DÉPLACEMENTS

Chaque groupe progresse dans la direction générale d’un point symbolique de contestation, ou simplement sur un axe de circulation important afin d’en perturber le bon fonctionnement. Plus le mouvement du groupe est spontané et rapide, plus il est efficace.

VOS ATOUTS

Faire bloc
Vous rencontrerez chez certains membres de votre équipe des stratégies et opinions personnelles qui seront différentes des vôtres : essayez néanmoins de les respecter et gardez à l’esprit que l’union fait la force.

Être mobiles
L’équipe bleue doit souvent déplacer ses véhicules et équipements, et perd du temps à coordonner ses déplacements. Étant à pieds, l’équipe jaune peut se montrer plus agile et plus mobile. Cet atout peut être une faiblesse (vous êtes moins rapides qu’un véhicule), à vous d’en tirer parti.

Utiliser la carte
Ne tergiversez pas pendant des heures sur la direction à prendre. Regardez la carte et improvisez en fonction des positions de votre équipe et de celles de l’équipe bleue. Si vous repérez un groupe qui s’approche d’un point symbolique de contestation, il peut être pertinent d’essayer de le rejoindre même si ce n’est pas le point le plus proche de vous.

Diffuser l’information
Par tous les moyens à votre portée, relayez au maximum votre action afin que la visibilité soit maximale.

STRATÉGIE EN CAS DE BARRAGE DE L’ÉQUIPE BLEUE

Plusieurs possibilités. Dans tous les cas, il est important que le groupe ne se scinde pas et ne perde pas (trop) de temps à étudier les différentes possibilités.

Suggestion : accepter que tous les moyens sont bons pour atteindre l’objectif et suivre le mouvement spontané du groupe.

1. S’il en a le temps et la possibilité, le groupe peut changer de direction pour éviter le barrage et continuer à avancer.
2. Le groupe peut garder le cap et essayer de passer le barrage. Si une confrontation s’engage, il peut :
3. Choisir de tenir la position et ainsi mobiliser une partie du dispositif de l’équipe bleue pour faciliter la progression d’autres groupes ET/OU
4. Émettre un SOS à l’intention des autres groupes, qui peuvent converger dans cette direction.
5. Repartir d’un bloc dans une autre direction (attention à ne laisser personne derrière !)
6. Se disperser pour rejoindre d’autres groupes.

POINTS SYMBOLIQUES DE CONTESTATION

L’Élysée
L’Assemblée Nationale
Le Sénat
La Banque de France
L’hôtel de ville
La place de l’étoile
Le périphérique et les gros échangeurs
Le ministère des finances
Les palais de justice
Le ministère de la défense
Matignon



(liste non-exhaustive, à adapter selon vos envies et votre ville)

CONSEILS ET ASTUCES

Plus il y a de groupes, plus la tâche est difficile pour l’équipe bleue. Néanmoins, pour plus d’efficacité, il est conseillé aux groupes de moins de 100 personnes de rejoindre un autre groupe, par exemple le plus proche géographiquement, ou encore un groupe lançant un SOS. Utiliser la carte collaborative pour se repérer.
Venez équipé pour la marche et contre les intempéries et les petits bobos qui peuvent se produire dans un jeu grandeur nature. Prévoyez un peu large afin d’en faire profiter les moins bien équipés.
La mise à jour de la carte collaborative nécessite un moyen d’accès à internet : smartphone, tablette, mise en place de relais d’informations par sms, talkie-walkie, pigeons voyageurs, signaux de fumée… Soyez créatifs (mais anonymes).
Soyez fair-play et évitez tout comportement discriminatoire au sein de votre équipe. C’est contre-productif et vous marquez des points pour les autres équipes.
Même si vous participez à une action collective, vous êtes à tout moment seul responsable de votre comportement. Alors ne faites que ce que vous êtes prêts à assumer !
Relayez les règles du jeu afin d’avoir le maximum de joueurs.

SI VOUS ÊTES DANS UNE AUTRE VILLE

Adaptez-y librement le grand jeu.

P.-S.
https://manifestationlegrandjeu.noblogs.org/


https://paris-luttes.info/manifestation ... lmKiWL30tg
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35264
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Discussions libres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité