Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede ivo » 21 Oct 2012, 08:32

.^o GRAVOS MC ° SC1 ° SC2
ivo
 
Messages: 2810
Enregistré le: 02 Nov 2011, 12:11

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede Pïérô » 27 Oct 2012, 14:48

J'ai trouvé des vidéos qui participent de répondre à l'interrogation de digger et complèter ce que dit Nine

digger a écrit:Sans malice aucune, une question : Une maison de retraite autogérée avec des fonds publics d''Etat (318.000 euros) et municipaux (612.000 euros) . Quelque chose m'échappe....

Nine a écrit:Toutes les maisons de retraite ( ou presque ) et plus précisément les maisons de retraite publiques bénéficient de financement de l'état , collectivités locales et
territoriales . Alors s'agissant de cette expérience , elle n'est pas inintéressante en soi , car elle permet un certain maintien de l'autonomie de la personne âgée
dans un cadre collectif . Alors de là à parler d'autogestion , le mot est d'après moi inapproprié . Car il s'agit de la gestion commune d'une partie seulement du
bien collectif . Ce type d'expérience s'était bien développé en Espagne ( juste avant la crise économique et financière ) .
C'est un problème de société à part entière !


C'est produit pour le film par la mairie de Montreuil et l'office d'HLM, et fait par le conseil général du 79 pour le reste, hein, donc faut pas s'attendre à un miracle de discours autogestionnaire et révolutionnaire, mais çà permet d'avoir un regard dans ce concret et la concrétisation du projet (et la parole autogestionnaire et de transformation sociale reste portée par les actrices du projet). :)


"La maison des babayagas : de l'utopie à l'innovation sociale"




Reportage et table ronde










Source : http://www.deux-sevres.com/deux-sevres/ ... mieux.aspx
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede Pïérô » 20 Fév 2013, 01:52

Thérèse Clerc, 84 ans, est féministe et fondatrice de la Maison des Babayagas, maison de retraite autogérée. Manifeste en photos et en paroles : « La vieillesse n’est pas un naufrage. »
http://www.rue89.com/2013/02/09/therese ... fie-239471
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede Béatrice » 07 Mar 2013, 21:58

La maison des Babayagas existe et ses occupantes sont installées.

Les babayagas et leur maison du "vieillir ensemble"

A Montreuil, cela faisait 15 ans que le projet était en route : ça y est !

La maison des Babayagas existe et ses occupantes sont installées.

En russe, le terme "Babayaga", fait référence aux sorcières qui mangent les enfants dans les contes de fée et désigne des femmes qui ne se laissent pas faire.

La maison des Babayagas, c'est une résidence pour femmes âgées et à faible revenus, en partie financé par la ville et l'Etat et qui offre 25 studios, d'un loyer moyen de 420 euros. Beaucoup moins cher, donc, que la maison de retraite et surtout, dans esprit très différent.

Agathe Mahuet a rencontré ces femmes, décidées à bien vieillir !


http://www.franceinter.fr/emission-gran ... r-ensemble

http://www.lamaisondesbabayagas.fr/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede Pïérô » 29 Mar 2013, 03:25

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede Pïérô » 28 Juil 2013, 00:31

Radio : Vivre vieux et libres
à écouter : http://utoplib.blogspot.fr/2013/07/vivr ... ibres.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede bipbip » 08 Oct 2013, 00:35

UNISAVIE : tout un programme !
UNIversité du SAVoir des VIEux

Créée par l'association La Maison des Babayagas, à Montreuil, UNISAVIE s'inscrit dans la lignée des universités populaires : ouvertes à toutes et tous, entrée libre, intervention suivie d'un débat.

Le but ? Ne pas mourir idiot-e !

Aussi nous proposons une université populaire avec sa pédagogie active, basée sur l'échange, sur les possibles réflexions plurielles des savoirs. qui nous paraît être la forme d'apprentissage la plus communicative, la plus joyeuse, riche d'échanges et de fous rires.

Tous les mercredis, à 19 h 30, Unisavie propose « On se fait une toile » , un film, suivi d'un pot. Et tous les vendredis, à 17 h, « Histoire de... » ou « Débat citoyen » nous permettront d'écouter, dans un langage accessible à tous, un-e spécialiste et d'en débattre ensuite. Ce sont les premiers rendez-vous réguliers à la Maison des Babayagas en 2013. Il y en aura d'autres...

http://www.demosphere.eu/rv/28415

Programme du mois d'octobre 2013

Mercredi 2 octobre, 19 h 30 :
« Rebel Menopause » :
Exceptionnellement, nous aurons aussi le plaisir de visionner le court film d'Adèle TULLI qui relate le parcours d'une femme féministe et militante.
Puis, comme à l'habitude, On se fait une toile, avec « Tous au Larzac » :Le panorama d'une lutte exemplaire : les 101 du Larzac, une lutte pour les paysans, par les paysans. Dix années de solidarité, d'actions originales et pacifistes pour obtenir la victoire.

Vendredi 4 octobre, 17 h :
Histoire de… « La crise, comment en sortir ? »

Alain LIPIETZ, économiste, commentera son ouvrage.

Mercredi 9 octobre, 19 h 30 : On se fait une toile
« Missing » : 1973-2013 : un anniversaire qu'il ne faut pas oublier, le Chili, Allende. L'Amérique latine s'enflamme, lutte contre des dictatures qui perpètre des tortures et des meurtres innombrables sur les opposants politiques, leurs familles, leurs ami-e-s, leurs relations.

Vendredi 11 octobre, à midi : repas mensuel, ouvert à toutes et à tous.
Chaque deuxième vendredi du mois, chacun-e apporte un petit peu de mangeaille pour faire ripaille dans la joie et la bonne humeur.

Mercredi 16 octobre, 19 h 30 : On se fait une toile
« La source des femmes » : Faire la grève de l'amour, voilà un mode de lutte singulier pour obtenir que les hommes d'un village assument la lourde tache d'amener l'eau dans un village.

Vendredi 18 octobre, 17 h : Débat citoyen
« Nos institutions », animé par Marie-Christine BERNARD-COUTROT qui est une Babayaga : L'instruction civique qui nous ennuyait tant à l'école nous semble aujourd'hui bien nécessaire.

Lundi 21 octobre, 10 h/12 h : Semaine bleue
Découverte du projet de l'association La Maison des Babayagas . Présentation par Thérèse CLERC puis visite de deux logements (inscription par téléphone obligatoire à partir du lundi 7 octobre). L'après-midi, nous recevrons un groupe de Cottbus (ville allemande jumelée avec Montreuil) et diverses personnalités.

Mardi 22 octobre, 12 h/19 h : Semaine bleue
Tenue d'un stand à la Mairie dans le cadre du Forum des seniors.

Mercredi 23 octobre, 19 h 30 : On se fait une toile
« Vénus noire » : Début du XIXe siècle, à Londres : l'irrespect de la « Science » envers une femme, esclave, noire et non-éduquée. Le mépris d'un corps de femme. Un scandale tiré d'une histoire vraie.

Vendredi 25 octobre, 17 h : Histoire de... « Les femmes et l'Europe » .
par Gudrun KOCH, féministe allemande. Qui est Europe ? D'où vient-elle ? Comment a-t-elle fait pour donner son nom à toute une civilisation, tout un territoire, tout un bloc politique ?

Mercredi 30 octobre, 19 h 30 : On se fait une toile
« Bagdad Café » : La naissance d'une amitié entre deux femmes que tout pourrait opposer.
Par ailleurs, nous avons le plaisir d'accueillir les ASL (Ateliers Socio-Linguistiques) de nos amies de la Maison des femmes de Montreuil.
Pour les contacter : hypathie93@wanadoo.fr ou 01 48 58 46 59.


Renseignements pratiques :

- Lieu : Toutes les activités proposées auront lieu dans le local de notre association au 6, rue de la Convention 93100 Montreuil entrée au rez-de-chaussée, sur rue.

- Dates :
Tous les mercredis, à 19 h 30, « On se fait une toile » : un film, suivi d'un pot (Participation Aux Frais 2 €).
Tous les vendredis, à 17 h, « Histoire de... » ou « Débat citoyen »
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede Béatrice » 17 Fév 2016, 20:40

Décès de Thérèse Clerc, militante féministe et fondatrice de la Maison des Babayagas

Militante féministe de la première heure, Thérèse Clerc, fondatrice de la Maison des Babayagas, résidence autogérée pour femmes à Montreuil, est décédée mardi à l’âge de 88 ans.

http://www.liberation.fr/france/2016/02 ... as_1433735
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede Béatrice » 18 Avr 2016, 19:00

mardi 19 avril 2016 à MARSEILLE

-19 h 30 Cinéma Le Gyptis, 136 rue Loubon, 13003

Soirée en hommage à la militante Thérèse Clerc
« Les Invisibles » documentaire de Sébastien Lifshitz
projection-débat

débat avec Michèle Philibert et Christian de Leusse de l’association Mémoires de sexualité, et, en partenariat avec le Planning Familial de Marseille

France / 2012 / 1h55

Des hommes et des femmes, nés dans l’entre-deux-guerres, se racontent. Ils n’ont aucun point commun sinon d’être homosexuels et d’avoir choisi de le vivre au grand jour à une époque où la société les rejetait. Ils ont aimé, lutté, désiré, fait l’amour. Aujourd’hui, ils racontent ce que fut cette vie insoumise. Un merveilleux documentaire sur le plaisir de se découvrir et d’être soi-même tout en se situant dans les marges.

Thérèse Clerc était la fondatrice de la Maison des Femmes de Montreuil, de la maison des Babayagas (maison de retraite auto-gérée) et grande défenseuse des droits des femmes.

Michèle Philibert est la Co-fondatrice du Festival "Reflets, des films d’aujourd’hui pour penser demain" aux thématiques LGBT. Elle est à l’initiative, dans le cadre de l’Europride 2013, d’un débat sur les questions de “Vieillissement des personnes LGBT” auquel a participé, entre autres personnalités invitées, Thérèse Clerc.

Filmographie de Sébastien Lifshitz
1994 : Il faut que je l’aime
1996 : Claire Denis la vagabonde
2001 : La Traversée
2004 : Wild Side
2007 : Les Témoins
2009 : Plein sud
2012 : Les Invisibles
2013 : Bambi

Le Gyptis - 136, rue Loubon 13003 Marseille
http://www.lafriche.org/fr/cinema-le-gyptis
TARIFS : PLEIN TARIF : 5,5 € // TARIF RÉDUIT : 4,5 € (étudiants, chômeurs, RSA, + 65 ans) //
TARIF DE GROUPE (+ de 10 personnes) : 3,5 € // ABONNEMENT DIX SÉANCES (valable 1 an) : 35 € //
POUR LES MOINS DE 20 ANS : 2,5 € À TOUTES LES SÉANCES !
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Babayagas : l’utopie d’une maison de retraite autogérée

Messagede Pïérô » 15 Juin 2017, 11:26

Les Babayagas, une autre façon de vivre la vieillesse

La Maison des Babayagas, créée par Thérèse Clerc, militante féministe décédée l’an passée, n’est ni une maison de retraite, ni une anti-maison de retraite. En octobre 2017, elle fêtera ses 5 ans d'existence. Il s'agit d'un bâtiment collectif autogéré où 21 logements sont réservés à des femmes de plus de 60 ans. Une utopie devenue réalité.

La Maison des Babayagas, créée par Thérèse Clerc, militante féministe décédée l’an passée, n’est ni une maison de retraite, ni une anti-maison de retraite. En octobre 2017, elle fêtera ses 5 ans d'existence. Il s'agit d'un bâtiment collectif autogéré où 21 logements sont réservés à des femmes de plus de 60 ans. Une utopie devenue réalité.

« À ceux qui disent que la vieillesse, ça ne peut être que la maladie ; je leur réponds que non. La vieillesse, c’est un bel âge, c’est l’âge de toutes les libertés et ce n’est pas une pathologie. » Thérèse Clerc, militante féministe de la première heure, décédée en février 2016, à 88 ans, en avait rêvé. Elle l’a fait. À deux pas de la mairie de Montreuil, près de Paris, au numéro 6 de la rue de la Convention se trouve un petit bâtiment collectif. Pas d’écriteau. Rien ne le différencie des autres. Et pourtant…

Derrière ces murs se cache une utopie devenue réalité : la Maison des Babayagas (1). Sur les vingt-cinq logements, vingt et un sont réservés à des femmes de plus de 60 ans, répondant aux critères d’accès aux logements sociaux. Les quatre autres, à des jeunes de moins de 30 ans, comme convenu lors de l’ouverture des lieux en 2012. Ici, les maîtres mots sont citoyenneté, solidarité, féminisme, laïcité, écologie et… autogestion.

... http://www.ouest-france.fr/insolite/les ... se-5032573
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Divers, projets, lieux alternatifs ...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité