Clubs Football du peuple, équipes... autogérés

Re: Clubs Football du peuple, équipes... autogérés

Messagede bipbip » 03 Juin 2017, 12:37

Bobigny (93) dimanche 4 juin 2017

tournoi de foot antifa du Ménil FC 1871

11:30 – 18:00
102 Avenue de la Division Leclerc, 93000 Bobigny

Le week-end du 3 et 4 juin 2017 sera un week-end de mobilisation en hommage à notre ami Clément assassiné il y a maintenant 4 ans. Dans ce cadre, une manifestation, des discussions et un tournoi de football sont organisés.
Afin de clôturer le week-end autour d’un événement fédérateur et de terminer la saison en beauté, le tournoi aura lieu le dimanche 4 juin sur l’ensemble de la journée en banlieue parisienne.
Il nous semble important que les équipes présentes soient représentatives de notre vision du football : un football populaire, ouvert à touTEs et respectant nos valeurs.
Si vous voulez faire une équipe, n’hésitez pas à nous envoyer un message sur la page.
Rendez-vous à 11h30 le dimanche 4 juin au parc indertepartemenatal de Bobigny 40/102 avenue de la division Leclerc.

http://lahorde.samizdat.net/event/bobig ... ce_id=2588
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Clubs Football du peuple, équipes... autogérés

Messagede bipbip » 29 Juin 2017, 19:20

Molenbeek (Be) samedi 1er juillet 2017

2ème tournoi de futsal antiraciste

10h, Stade du Sippelberg, Avenue Mahatma Gandhi 5, 1080 St-Jan-Molenbeek

Les équipes qui veulent participer peuvent s'inscrire ici : https://goo.gl/forms/baKyfPJfNYA6iQum1

... après avoir lu et partagé le Règlement, disponible ici : https://www.facebook.com/notes/tournoi-de-foo

Après le succès du premier tournoi de football antiraciste de la capitale belge qui a eu lieu l'année passée, les collectifs Antifascisti Bruxelles et le Casi-UO ASBL - avec le soutien des Jeunes FGTB et Molenrom ASBL - organisent la deuxième édition du tournoi, le samedi 1 juillet 2017 à Molenbeek Saint-Jean, Stade du Sippelberg.

Le tournoi a pour objectif de faire rencontrer jeunes, sans papiers, habitants et habitantes de Molenbeek ainsi que tou-te-s celles et ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de l'antiracisme et de l'antifascisme.

C'est les personnes qui nous intéressent et non la couleur de peau !

Nous souhaitons que les équipes soient mixes, en genre, en âge, en confession et en nationalité. Nous encourageons fortement les femmes à participer notamment au sein d'équipes mixtes mais aussi d'équipes de footballeuses. La priorité dans l'inscription sera donc donnée aux équipes de footballeuses et aux équipes mixtes en genre.

Le tournoi s'inspire des principes de l'auto-organisation, de la non-violence, de la solidarité, de l'anti-sexisme et vise à combattre l'homophobie et toutes formes de racisme à l'intérieur comme à l'extérieur du terrain de foot. Les équipes doivent se reconnaître et se comporter conformément à ces valeurs, qui se trouvent dans le REGLEMENT DU TOURNOI.

https://bxl.demosphere.eu/rv/12128
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Clubs Football du peuple, équipes... autogérés

Messagede Pïérô » 09 Juil 2017, 02:38

Sankt Pauli, ce club de foot rebelle qui héberge des manifestants anti-G20

Réputé pour ses combats contre le fascisme et le racisme, le club allemand de Sankt Pauli a décidé d'ouvrir son stade à près de 200 manifestants présents à Hambourg pour protester contre la tenue du sommet du G20.

Un îlot militant dans l'océan dépolitisé du foot business. Sankt Pauli, club de seconde division de la cité portuaire d'Hambourg, vient une nouvelle fois de prouver son statut de rebelle du ballon rond.

A l'occasion du très agité G20 organisé ce week-end en pleine coeur de la ville allemande, l'institution a choisi d'ouvrir les portes du stade Millerntor à plus de 200 manifestants. Cette décision, prise jeudi en réponse à l’interdiction faite par les autorités de planter des tentes dans deux parcs prévus à cet effet, s'inscrit dans une longue tradition de militantisme de gauche.

... http://www.leparisien.fr/sports/footbal ... 117587.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Clubs Football du peuple, équipes... autogérés

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 21:59

Soirée MFC 1871

« Coup franc populaire »

Gros week-end riche en événements pour le MFC 1871 les 20 et 21 Janvier 2018.

Au programme : soirée avec concerts et DJs, projections, discussions & débats autour du football populaire puis match de reprise !

20 Janvier // Grosse Ressoi :

De 17H à 23H au CICP (21ter rue Voltaire, 75011)

- Présentation du MFC 1871 et rétrospective des dernières années
- Projection du film du MMF - Montpellier Méditerranée Futsal en présence des réalisateurs et du président du club
Le documentaire "Un club, une famille", produit et réalisé par Union Urbaine, retrace la saison 2016/2017 du Montpellier Méditerranée Futsal, conclue par une défaite au Kremlin-Bicêtre (94) en demi-finales de playoffs de Division 1.
Au-delà du parcours sportif, le film met en lumière tout le travail, notamment social, effectué par le club de futsal issu du quartier populaire du Petit Bard. Le documentaire se veut être un outil de pédagogie d’une discipline sportive en pleine expansion, qui aura vu le MMF passer du statut de promu à celui de prétendant au titre national. Teaser :
https://www.youtube.com/watch?v=XD-fQAz ... e=youtu.be
- Discussions et débats autour du football populaire, ses valeurs et ses enjeux

- CONCERTS et DJS SET
> Première Ligne (Skalpel, E.One & Akye)
> Original Tonio
> Djamhellvice
> TALRI 2.0 & Degy le RESK.P

- Restauration (un menu vegan sera prévu)

Prix libre conseillé 5€


21 janvier // Jour de match :

Pour son premier match de l’année 2018 le MFC a un gros challenge à relever avec la réception du leader du championnat l’AS Stains 93 : pour cela nous invitons nos supporters-trices ainsi que leurs ami.e.s à venir se joindre à nous pour défendre nos couleurs et soutenir nos joueurs !

Match à 15H, le lieu sera indiqué entre temps

NOUS VOUS ATTENDONS NOMBREUX ET NOMBREUSES - 2018 SERA À NOUS
LE COEUR DU MFC C'EST VOUS !

https://www.facebook.com/events/137544453598671/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Clubs Football du peuple, équipes... autogérés

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 19:32

Le MFC 1871, un club parisien « antifasciste » contre « le football moderne »

Se voulant un « modèle alternatif », le Ménilmontant Football Club participe ce week-end à l’hommage à Clément Méric, mort il y a cinq ans, avant de disputer un match de Coupe de France.

Petit à petit, la pression monte. Le Ménilmontant Football Club (MFC 1871) a un programme chargé ce week-end : pendant trois jours, à partir de vendredi, un hommage politique va être rendu à Clément Méric, militant antifasciste mort il y a cinq ans à la suite d’une bagarre avec des membres de groupuscules néonazis. Le MFC 1871 en sera. Rencontres internationales, concert, manifestation contre la loi asile et immigration… et surtout un match de deuxième tour de la Coupe de France contre Argenteuil, dimanche 3 juin. « C’est la première fois que l’on passe un tour [après la victoire le 22 mai contre le CS Ternes]», rappelle Greg, 29 ans, l’un des joueurs, qui promet que l’équipe « va tout donner ».

Le MFC 1871 est un club un peu spécial, une sorte d’ovni dans le monde du football amateur : il revendique haut et fort sa nature antifasciste. Le logo arbore un bateau pirate avec une voile rouge et une voile noire − les couleurs « antifas » − et le 1871 est une référence à la Commune de Paris. Et pour raconter l’histoire de ce jeune club (né en 2014), qui évolue en 3e division de district (soit la 13e division), rendez-vous est donné au Saint-Sauveur, bar du 20e arrondissement de Paris, point de ralliement d’une bonne partie de la gauche extraparlementaire.

« Ménilmontant, le Saint-Sauveur, ce sont des lieux où depuis plus de dix ans le milieu antifa se retrouve, avance Flavien, 31 ans, un des piliers du club. On a une identité populaire, antifasciste, contre le football moderne. » Lui, est arrivé au MFC 1871 par le supportérisme. « J’étais un ultra d’Auteuil. Après la répression [le plan de sécurisation du Parc des Princes, dit « plan Leproux », en 2010], j’ai suivi ma démarche politique et sociale et je me suis retrouvé dans le projet du MFC », continue-t-il, attablé sous une bannière de la Brigada Flores Magon, groupe de punk rock fondé par Julien Terzics, ancien leader des redskins parisiens et gérant du Saint-Sauveur.

... https://www.lemonde.fr/football/article ... 16938.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Clubs Football du peuple, équipes... autogérés

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 20:01

“Football du peuple” : Goal, réfugiés et anarchisme

Un collectif qui réunit les migrants, les femmes, et s’engage contre le football moderne ? Non, nous ne sommes pas dans une association de supporters mais dans le collectif “Football du peuple” qui se positionne contre la compétition, contre les tacles et pour un football pour tous. Cette construction d’un football dépouillé de ses valeurs capitalistes et nourrit d’idéaux égalitaires, est révolutionnaire. La Grinta a rencontré Mathieu, l’un des fondateurs, et Victor, qui nourrit les partenariats avec les équipes autogérées en Espagne.

Image

ur les réseaux sociaux, le collectif se positionne clairement pour l’accueil des réfugiés, pour l’acception des demandes d’asile, et appelle les migrants à venir s’entrainer, en lien avec toutes les associations de défense de réfugiés. Football du Peuple est un incontournable, notamment parce que les réfugié.e.s, globalement “adorent le foot. ils se font chier (sic) au CADA [Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile, ndlr]. Ils n’ont rien à faire. Là ils peuvent venir”. La gratuité est un élément fort de fonctionnement, et le stade est un ancien terrain qui a failli disparaître, sauvé par les gens du quartier. Pour les personnes en situation précaire et notamment les réfugié-e-s, venir au football du peuple leur permet “non seulement d’avoir accès au sport, mais aussi de rencontrer d’autres personnes, de se créer un réseau de sociabilité, de pratiquer le français. Et pour les locaux, les rencontres sont extrêmement enrichissantes.” Ici on partage bien plus que la passion du ballon rond. Car derrière les problématiques de jeux s’en cachent d’autres, fondamentales : “Il est déjà arrivé qu’à la fin du foot, le gars nous dise : “Je ne sais pas ou dormir ce soir” – on voulait donc pouvoir répondre et mettre toutes les assos en collaboration.”

Le collectif montpelliérain autogéré est né d’un voyage dans le quartier anarchiste d’Exárcheia à Athènes d’un jeune étudiant de la fac de Montpellier. Les Héraultais voient les anarchistes organiser des tournois de foot pour les nombreux réfugiés qui arrivent en Grèce. À sa création en 2013, le collectif est d’abord composé d’étudiant-e-s. Qui fréquentent eux-mêmes le milieu militant. Rapidement, le collectif s’organise avec des associations anarchistes, mais aussi le Garden Blitz pour des jardins partagés, les assos de quartier et les squats accueillant les demandeurs d’asile que l’Etat n’héberge pas. Le collectif, du coup, épouse un second rôle plus social.

La revendication principale du collectif est de pratiquer un football pour tous : « Le foot est aujourd’hui hyper imprégné et stéréotypé. Pour jouer il faut être un homme jeune, athlétique et avoir envie de gagner, mettre des buts. Nous intégrons des hommes, des femmes, des jeunes et des moins jeunes, tout le monde peut jouer. » Alors bien sûr, le jeu n’est pas franchement comme on le connait : “On essaie de jouer de façon moins physique, par la passe, faire que des gens qui n’ont jamais joué au foot ou qui ont un niveau moyen puissent jouer ensemble.” Rien à voir, donc, avec les matchs des clubs de FFF que Mathieu a bien connus : « Les entraînements étaient bien, mais les matchs… Si je me fais casser la jambe et que je suis arrêté pendant six mois, je n’ai plus de boulot – l’idée première c’est de jouer autrement au foot – sans se faire casser la jambe. »

Le collectif souhaite “déconstruire l’image moderne négative du football et montrer que la compétition n’est pas obligatoirement un moteur. On préfère l’entraide et le plaisir.” En somme, “l’antithèse de ce qu’on voit dans les clubs. Le nul, on lui passe la balle”. Sur le terrain de Football du Peuple, on est loin de l’ambiance compétitive des clubs où le meilleur gagne. Pas de gardien dans les cages, pas de duel, pas de tête. Les équipes tournent, le meilleur ne monte pas. Au contraire, si une équipe joue trop bien, on compense.

“Je préfère me prendre 10-0 et avoir eu la possession de la balle que le contraire, on a touché la balle, on a profité”

Une conception pas forcément familière pour les réfugié.e.s, notamment. “On essaie de dire aux gars de ne pas jouer avec leur communauté, mais de jouer tous ensemble. On se mélange. Si quatre mecs de Montpellier arrivent, ou quatre mecs du même pays, ils vont vouloir jouer ensemble et forcément gagner[…] Les gars ont parfois du mal à comprendre ça ! Ils ont envie de jouer avec leur communauté, alors qu’on leur dit qu’il faut jouer ensemble, pour le plaisir. Ils nous font la gueule parfois [on se marre, ndlr] ! Ils veulent jouer entre pote, dans leur communauté. On leur dit : ‘non, les gars, on est là pour jouer ensemble’.”

Une conception d’un foot dénuée de sexisme et d’homophobie, qui n’est pas sans rappeler le credo de certaines assos de supporters. Pourtant, côté supporterisme, c’est le calme plat. Incroyable mais vrai, les mecs du FDP aiment le foot sans supporter d’équipe : “Je suis allé une ou deux fois au stade c’est tout… Moi je déteste aucune équipe. Pourquoi détester Nîmes [grand rival local de Montpellier, ndlr]? Pourquoi détester Paris ? C’est ridicule.” Au lieu de ça, Victor en Espagne et tisse des liens avec des assos de supporters – quand même. Des clubs autogérés. Le club d’Aspense par exemple, refondé en 2016 par des supporters après sa faillite en 1996, a donné des maillots et du matériel pour le Foot du peuple. Leur groupe de supporters Comando Torrija arboraient des drapeaux anarchistes ou LGBT en tribune avant d’être dissous en 2018.

Avec une conception comme ça du foot, on comprend que les joueurs et joueuses de FDP ne sont pas à droite. Et Mathieu regrette le manque d’engagement politique dans cet univers. “Je déplore que le foot soit pas plus politisé en France. On dit que le foot c’est le sport du peuple mais faut voir aussi qu’à travers le foot, on peut s’organiser. A travers le foot, on peut avoir un local, faire du soutien dans les lycées, comme des assos de supporters peuvent le faire à Marseille. Faire de la vie en société, relier les gens.” Pas étonnant que les membres du collectif Football du peuple aient choisi le grand joueur brésilien Socrates pour illustrer l’affiche collée dans la ville pour les rejoindre. Socrates interpelle de par sa position et son poing tendu, au côté du titre “Football du peuple”. L’autogestion souhaitée par le collectif rappelle bien évidemment les idées révolutionnaires que le frère de Raï fit appliquer au Corinthians dans les années 1970 au Brésil.

Figure majeure de la lutte à Montpellier, Football du peuple aimerait être aussi organisé que le Spartak Lillois, leur exemple. Cette conception du foot, dénuée de tout capitalisme et servant les luttes sociales, est plus que jamais nécessaire.

Merci à Mathieu et Victor


http://www.lagrinta.fr/football-du-peup ... isme&7245/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Divers, projets, lieux alternatifs ...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité