Lieux associatifs alternatifs

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 22 Déc 2017, 22:37

Le CRAS à Toulouse
Centre de Recherche pour l’Alternative Sociale

Le CRAS A ENFIN UN LOCAL !!!

En février 2016, nous lancions une souscription pour acheter un local pour rassembler et rendre plus disponibles les archives du CRAS.
Depuis le 19 juin 2017, grâce à cette souscription, ce local est acheté. Il se trouve dans le quartier Fontaine Lestang à Toulouse, accessible en métro.

VOIR DES PHOTOS DU LOCAL
http://cras31.info/spip.php?article727

Mais avant d’ouvrir ce local au public nous devons y faire de gros travaux d’aménagement. Après la réfection et l’isolation du plafond cet été et la destruction des cloisons existantes en octobre, nous allons attaquer en novembre prochain la construction d’une mezzanine.

VOIR DES PHOTOS DE L’AVANCÉE DES TRAVAUX
http://cras31.info/spip.php?article755

Si vous souhaitez obtenir des informations sur ce chantier (nous avons besoin de matériaux divers) et éventuellement nous donner un coup de main, CONTACTEZ-NOUS

Ces travaux ont un coût important (40 000 euros) que nous ne pouvons assumer seuls. C’est pourquoi la souscription continue pour pouvoir continuer les travaux et finaliser notre projet !

CLIQUER ICI POUR SOUSCRIRE
http://cras31.info/spip.php?article689

https://cras31.info/?lang=fr
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Camarade - un local à Toulouse

Messagede JPD » 14 Jan 2018, 13:15

Cinéclub au local "Camarade"
51 boulevard Déodat de Séverac
Toulouse
Fichiers joints
mauvaise qualité.jpg
JPD
 
Messages: 328
Enregistré le: 30 Avr 2009, 05:20

Re: Camarade - un local à Toulouse

Messagede Pïérô » 16 Jan 2018, 16:46

Permanence de la bibliothèque "Bandura"

mercredi 17 janvier 2018 à 15h

Image

Le local « Camarade », ouvert sur Toulouse depuis quelques mois, a pour projet de réinjecter un peu de luttes et de révolution pour faire tousser les turbines et nous offrir des vacances prolongées. Nous avons donc constitué une bibliothèque pour réfléchir à tout ce qui pourrait nous aider pour y parvenir.
Le fonds se met petit à petit en place et de nombreux ouvrages sont déjà disponibles !
Dès à présent, il est possible, et durant toute l'année, de venir
consulter ou emprunter des livres tous les mercredis après-midi entre 15H et 18H. Il est possible d'y travailler, seul ou à plusieurs, sur des bouquins, des brochures, des journaux etc.
Nous travaillons actuellement à l'informatisation de l'ensemble des
documents afin de rendre la recherche et l'emprunt plus simples.

Pour pouvoir consulter en ligne les ouvrages disponibles et déjà informatisés CLIQUEZ ICI https://camarade-consultation.laretive.info/

Des groupes de travail verront également le jour afin de faire vivre certaines de ces permanences. Il s'agira de discuter
collectivement de textes, ou d'autres documents, annoncés à l'avance sur le site, afin d'élaborer des approches collectives pour certaines
problématiques politiques, le tout dans une volonté d'auto-formation.

Avis aux archivistes !
Nous cherchons à augmenter quantitativement et qualitativement ce fonds donc si vous avez des doublons ou des "vieilleries" dans votre grenier, n'hésitez pas à venir en discuter !
-
Ce mercredi comme tous les autres, n'hésitez pas à passer!

Local "Camarade", 54 boulevard Déodat de Sévérac, 31300 Toulouse

Pour voir le programme au complet du local rendez-vous ici : https://camarade.noblogs.org/programme/

https://camarade.noblogs.org/post/2017/ ... e-bandura/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21400
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 25 Jan 2018, 17:52

Montreuil (93)

Soirée de lancement du projet du Brise Glace.

projet d'ouverture d'un bar associatif populaire et anti sexiste

Samedi 27 janvier, soirée de lancement du projet du Brise Glace.
La Maison de l’Arbre / La Parole Errante
Dans la grande salle, 9 rue François Debergue, Montreuil (93)

Image

Ce projet nait d'un collectif d'ami.es qui se sont rencontrés lors d'événements politiques, rassemblés afin de faire naître un projet d'ouverture d'un bar associatif populaire et anti sexiste.

Ce projet est à long terme, l'objectif est de répondre au manque de lieux stables pour faire vivre les luttes et les contre cultures dans un Paris et sa banlieue toujours plus gentrifié.

Ce lieu se veut ouvert sur le quartier ou il sera implanté à travers divers activités.

Tous les bénéfices engendrés par le bar serviront à remplir une caisse anti répression ou seront redistribués à des collectifs.

Avec cet événement nous voulons commencer à faire connaître le projet ainsi que lever de l'argent pour financer l'ouverture du bar.

Image

Grosse soirée en soutien au projet brise Glace/bar populaire

En soutien au projet et à l'ouverture future du Le Brise Glace / Bar Populaire, venez à la Parole Errante le samedi 27 janvier au soir !

Au programme:

18h30: présentation de notre projet et discussion avec des personnes impliquées dans différents projets du même type ayant vu le jour, ailleurs en france (La Dérive à Nantes, l'Engrenage à Grenoble), mais aussi sur Ivry (la Pagaille), ou sur Paris (la Cantine des Pyrénées).

20h, début des concerts:

LATELIER (Rap Paris XIX)
YT : https://youtu.be/G123HGVhLHA
YT : https://youtu.be/SdXto-0GILc
Live : https://www.facebook.com/LATLCREW/videos/1611

Grabuge ( Street Punk Oi NP2C)
Bc : https://grabuge.bandcamp.com/
Clip : https://youtu.be/ZoP5eiqpdRw
Live : https://youtu.be/0OWtVanOST4

Krav Boca (Rap Punk Toulouse)
Bc : https://kravboca.bandcamp.com/
Clip : https://youtu.be/X8WAGbsZdng
Live : https://youtu.be/bmvJRxnKlpg

23h, DJ sets:
Radio Terror
Trash Italy

Tout au long de la soirée:
• tables infos
• cantine autogérée
• bar (vin, bières pression, sangria, punch)

Entrée et soirée prix libre (à part pour le bar, mais prix bas évidemment !)

On fera hyper gaffe aux comportements sexistes, et on sera une team déter ! Relous vous êtes prévenus !

Venez nombreux et nombreuses !!
• L'idée d'un bar associatif a émergé après des discussions entre des personnes qui se sont rencontrées au cours de ces dernières années, à travers divers événements politiques (manifestations, concerts de soutien, banquets,etc ).
• Nous voulions un lieu où se retrouver, faire vivre les projets de différents collectifs et entretenir les caisses de solidarité..(caisse de greve, anti-repression, collectes…)
Il est en effet difficile d'alimenter des caisses de soutien, à l'exception d'événements qui demandent de la logistique et de l'énergie.
Surtout quand on s'organise dans des lieux exposés à la répression.
• A l'inverse d'un bar classique, il n y aura pas d'employé.es: après avoir payé le loyer et les charges, tous les bénéfices seront redistribués à des collectifs et aux diverses personnes touchées par la répression.
Des évènements seront organisés chaque mois.
• Dans la journée nous aimerions que le local serve à divers collectifs/associations, qu'il soit ouvert sur le quartier à travers des activités diverses et variées ( concert , récup de bouffe, salle de réunion, infokiosque, collage dans le quartier, etc).
• Nous voulons aussi que le bar soit populaire et antisexiste.
Populaire, pour le prix bas des consommations, pour pouvoir sortir et s'amuser sans se ruiner.
Et surtout antisexiste, car nous ne voulons plus subir ou être confronté.es aux comportements masculinistes et sexistes présents dans de nombreux événements ou lieux militants.

Aucun comportement ou discours oppressif ne sera accepté.

Pour un bar autogéré populaire et anti autoritaire.
Parce que c'est notre projet !

http://laparoleerrantedemain.org/index. ... populaire/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 25 Jan 2018, 21:46

L’Astragale : inauguration d’un local de luttes à Sète !

Ouverture d’un nouveau local à Sète ! Un local pour discuter, s’organiser, lire, boire un verre et au final mieux lutter collectivement...

L’Astragale

Déja pourquoi ce nom ?

Si on se réfère au roman écrit par Albertine Sarrasin en 1965, l’astragale est un os du pied qu’on se casse quand on s’évade de prison en sautant de ses hauts murs. Alors ça devient synonyme de révolte, de cavale, de planque et de liberté.

Le principe du lieu est simple. C’est un outil pour l’auto-organisation des luttes, des résistances et des solidarités contre l’exploitation et toutes formes de dominations : capitalisme, racisme, sexisme, homophobie, etc …

C’est un lieu ouvert sur la ville pour se rencontrer, s’informer, s’auto-former et partager des moments de convivialité. Autrement dit, un lieu pour se donner les moyens d’en finir avec ce monde capitaliste et de construire collectivement notre émancipation.

Inauguration

Venez nous rencontrer lors de l’inauguration de l’Astragale le samedi 27 janvier dès 17h, au 21 rue Pierre Sémard à Sète.

Au programme : buffet, infokiosque et concerts de Runnn avec en 1ère partie "La Co’Raslacasquette" et le trio légendaire "Patrick, Vincent et Elsa chantent".

Programme du mois de février

Vous trouverez aussi dans le pdf qui suit le programme des événéments prévus au mois de février à l’Astragale : https://lepressoir-info.org/home/chroot ... evrier.pdf

https://lepressoir-info.org/spip.php?article1129
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 02 Fév 2018, 00:59

Bordeaux: Le Squid, nouveau centre social autogéré

Le 2 décembre dernier, avec le soutien de plusieurs associations, un collectif de militants de plusieurs nationalités squatte* un bâtiment appartenant à Bordeaux Métropole, au 10 rue Charles Domercq à Bordeaux. Le quartier de la gare dans lequel est situé cet immeuble, est destiné à être rasé d’ici trois ans dans le cadre du grand projet de réhabilitation « Euratlantique ». De cette occupation* est né Le Squid, centre social autogéré.
Il sera baptisé ainsi (« calmar » en anglais) à cause de son architecture labyrinthique et de sa vocation à tendre ses tentacules dans toutes les directions que nécessite entre-aide et émancipation !
Dans toutes les grandes villes européennes, un mouvement de création de centres sociaux autogérés dans des bâtiments abandonnés et occupés* s’est lancé ; désormais, l’agglomération bordelaise a aussi le sien !

Pourquoi faire ?
En plus d’être un lieu d’habitation, Le Squid se veut un espace où on peut expérimenter des nouvelles formes d’entraide, d’auto-organisation et de lutte contre toute forme de domination (racisme, sexisme, homophobie…). Un lieu de partages et de convergence entre toutes les volontés qui souhaitent œuvrer ou qui militent déjà pour plus de justice sociale, d’autonomie et de solidarité .
Face à une politique de plus en plus autoritaire et répressive envers les plus démuni-e-s ; un système destiné à maintenir et renforcer les privilèges de la même minorité au détriment des plus pauvres et des plus vulnérables, il est urgent de se regrouper et de s’organiser pour lutter et s’entraider !

Comment ?
En proposant des ateliers permettant des rencontres et le décloisonnement / la transmission des connaissances et des savoir-faire, la mise à disposition de salles de réunions, de répétitions, de projections… des hébergements d’urgence, de la redistribution alimentaire, vestimentaires, mobilière, de l’aide administrative et juridique, des cours d’alphabétisation, d’informatique, de musique… des soirées de soutien, des discussions (liste non-exaustive, toute initiative allant en ce sens est la bienvenue ! ) ou juste refaire le monde autour d’un café ! Toutes les activités et les services proposés au Squid sont gratuits ou à prix libres (chacun-e donne ce qu’il-elle veut).

La première salve d’activités et de permanences (médicales, juridiques…) sera tirée à partir du 15 janvier !
Vous pouvez aussi proposer vos idées et prendre des renseignements lors de l’assemblée générale tous les dimanches à 15h et venir faire connaissance du lundi au samedi de 10h à 18h !

Le Squid CSA
10 rue Charles Domercq
33800 Bordeaux
squid-csa [at] riseup [point] net
https://radar.squat.net/fr/bordeaux/le- ... a-bordeaux

horaires d’ouverture:
du lundi au samedi de 10h à 18h
AG du CSA ouverte à tou-te-s tous les dimanches à 15h

* note de squat!net, cette occupation a été menée en toute illégalité. Elle enfreint la loi dès l’ouverture du bâtiment. Bienvenu.e dans un squat, ce n’est en rien une réquisition, la ville de Bordeaux n’ayant pas offert le bâtiment aux occupants. La mairie est mise devant le fait accompli.

https://fr.squat.net/2018/01/31/bordeau ... -autogere/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 16:45

L’Astragale, le nouveau local auto-géré de Sète

Une centaine de personnes étaient présentes hier soir pour l’inauguration de l’Astragale, « espace d’auto-organisation permettant de soutenir et de populariser les luttes sociales et les solidarités concrètes ». Ouvert par un collectif de personnes qui se sont rencontrées au cours des mouvements sociaux de Sète et d’ailleurs, le lieu propose, en dehors de tout échange marchand, « des activités d’éducation populaire, des événements culturels et militants contre toutes les dominations, une bibliothèque et une buvette associative ». Pourquoi ce nom ? Parce que l’astragale est l’os du pied que s’est fracturé l’écrivaine Albertine Sarrazin lors de son évasion de prison, comme elle le raconte dans son roman du même nom. Ce mot devient alors synonyme de révolte, de cavale, de planque et d’éphémère liberté.

photos http://www.lepoing.net/lastragale-le-no ... e-de-sete/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 06 Mar 2018, 23:01

Foix (09)
Le Capelium, un café associatif dans un local squatté

Depuis quelques temps, les rues de Foix sont un peu plus animées à la tombée de la nuit. Au pied du château, le Capelium a ouvert ses portes dans un local squatté.

Il y a maintenant trois semaines, le Capelium a ouvert ses portes en grandes pompes !

Le Capelium c’est un bar associatif, dans le centre de Foix d’un genre un peu particulier...

Ici, certes, il y a de la belle pierre, mais à la tombée de la nuit les rues n’en sont pas moins tristes. Nous sommes quelques un.e.s a essayer de rendre cette ville un tantinet moins morne, et pour l’instant ça prend les formes d’un bar étrange aux odeurs clandos et aux horaires aussi flexibles que mystérieuses.

C’est le programme de ce mois-ci qu’on viens vous livrer. Ce programme est au moins aussi aléatoire que le tarif de nos bières, vous le verrez bien vite. Par contre, contrairement à elles, il peut augmenter. Nous serions même ravi.e.s de le voir croître mois, après mois !
Il suffit, d’un mot, d’un mail d’une idée qui passe, que vous venez proposer !

Pour l’instant ça ressemble a ça :

MERCREDI 7 MARS
soirée ciné à 19h30
"La vie de Brian"
Une comédie satyrique sur la vie de Jesus et les luttes indépendantiste en Judée.

VENDREDI 9 MARS
Bœuf musical à 18h30

MERCREDI 14 MARS
"Resto-ghetto" à 19h. Entrée,plat,dessert à prix libre, pensez a réserver !

Projection-débat à 21h du film "317", une contribution au débat sur l’Etat d’urgence en la présence de certaines des réalisatrices.

VENDREDI 16 MARS
Soirée de soutient et présentation du "Pied de Bitch".
Un Festoch’ de meufs à venir en Ariège.

MERCREDI 21 MARS
soirée ciné à 19h30
"Lavorare con lentezza"
Un film sur l’Autonomie des années 70 en Italie, et en particulier sur les expériences de radios pirates.

VENDREDI 23 MARS
Bœuf musical à 18h30

MARDI 27 MARS
soirée ciné à 19h30

VENDREDI 30 MARS
Bœuf musical à 18h30

Le café est situé au 38 rue des chapeliers a Foix, si vous voulez nous contacter, proposer des événements, des expos, des soirées diverses, ou bien juste nous rencontrer vous pouvez écrire a capelium@riseup.net

Vaille que Vaille

https://iaata.info/Le-Capelium-un-cafe- ... -2449.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 16 Mar 2018, 22:12

Repas de soutien pour le Brise glace au Centre social autogéré d’Ivry

Dimanche 18 mars à partir de 18h, 37 rue Marceau, Ivry sur Seine

Salut tout le monde.

Après la réussite de notre 1er événement à la Parole Errante, on organise un repas de soutien pour le Brise glace au Centre social autogéré d’Ivry.
On vous donne rendez-vous ce dimanche à partir de 18h si vous avez envie de passer nous soutenir et de passer un bon moment en fin de weekend.

Ramenez vous nombreuses et nombreux pour partager un repas prix libre.
Pas de relou à nos bouffes,
Pas de bouffe pour les relous.

À dimanche !
Invitez vos ami.es a venir

• L’idée d’un bar associatif a émergé après des discussions entre des personnes qui se sont rencontrées au cours de ces dernières années, à travers divers événements politiques (manifestations, concerts de soutien, banquets,etc ).
• Nous voulions un lieu où se retrouver, faire vivre les projets de différents collectifs et entretenir les caisses de solidarité..(caisse de greve, anti-repression, collectes...)
Il est en effet difficile d’alimenter des caisses de soutien, à l’exception d’événements qui demandent de la logistique et de l’énergie.
Surtout quand on s’organise dans des lieux exposés à la répression.
• A l’inverse d’un bar classique, il n y aura pas d’employé.es : après avoir payé le loyer et les charges, tous les bénéfices seront redistribués à des collectifs et aux diverses personnes touchées par la répression.
Des évènements seront organisés chaque mois.
• Dans la journée nous aimerions que le local serve à divers collectifs/associations, qu’il soit ouvert sur le quartier à travers des activités diverses et variées ( concert , récup de bouffe, salle de réunion, infokiosque, collage dans le quartier, etc).
• Nous voulons aussi que le bar soit populaire et antisexiste.
Populaire, pour le prix bas des consommations, pour pouvoir sortir et s’amuser sans se ruiner.
Et surtout antisexiste, car nous ne voulons plus subir ou être confronté.es aux comportements masculinistes et sexistes présents dans de nombreux événements ou lieux militants.

Aucun comportement ou discours oppressif ne sera accepté.

Pour un bar autogéré populaire et anti autoritaire.
Parce que c’est notre projet !


https://paris-luttes.info/repas-de-sout ... brise-9725
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 02 Avr 2018, 20:18

Un local pour Commercy !

Là ! Qu’on VIVE ! (tel est le nom de l’association).

Quelle est donc cette vie quotidienne qui s’impose à la grande majorité d’entre nous ? Beaucoup de temps passé à travailler pour subvenir à nos besoins, les courses et les tâches domestiques, puis, très souvent le repli dans la sphère privée, individuelle ou familiale. Les loisirs ? La télévision ou les jeux solitaires sur ordinateur, toujours chez soi et devant un écran, aussi quelques « sorties » où l’on se retrouve noyé dans une foule d’anonymes. Le voisin est un étranger, les passants dans la rue de même, nous sommes heureux quand nous croisons un visage connu et que nous pouvons nous arrêter pour bavarder.

La vie économique moderne a organisé les choses de telle manière que cela se passe ainsi, que la vie collective a été annulée, que chacun constitue un îlot séparé des autres îlots par un bras de mer profonde. Il en résulte l’isolement, et donc aussi le sentiment d’impuissance. Les grandes décisions, au national comme au local, sont prises loin de nous par des élus ou de grands fonctionnaires, ou bien encore par les grands patrons et les actionnaires du CAC40, et s’imposent à nous comme une fatalité. Or ces décisions déterminent nos existences, et ce n’est pas le seul acte de voter de temps en temps qui peut rien y changer. Nous pouvons le constater par nous même ! Redevenons donc acteurs de nos vies en recréant un tissu social viable et local qui nous permettra d’aborder les sujets de sociétés, les décisions, afin de pouvoir nous opposer et lutter contre des choses injustes et l’acceptation de lois ou de projets nuisibles a tous.

« Là qu’on vive » se propose d’engager une démarche pour commencer, modestement, d’enrayer cet état de fait. Nous voulons mettre à disposition un lieu où chacun pourra rejoindre des activités déjà existantes, ou bien en créer de nouvelles. Il s’agit donc de réapprendre les joies du « faire collectif ». Redécouvrir que nous pouvons non seulement faire des choses ensemble, mais que des décisions démocratiques sont possibles, qu’elles donnent du pouvoir à chacun, et qu’elles pourraient s’étendre à la gestion de nos vies, ce sur le plan local. Développer l’autonomie des uns et des autres par la participation au collectif démocratique, tel est le projet.


https://manif-est.info/Un-local-pour-Commercy-497.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 07 Avr 2018, 20:54

Crest (26)

Ouverture d’un centre social autogéré

Communiqué d’ouverture du centre social autogéré de Crest et état des lieux des coups pressions de la part du voisinage.

Ouverture d’un Centre Social Culturel Autogéré à Crest L’Ad Vitam Deternam

Jeudi 29 mars, un groupe d’habitant.e.s du Crestois a pris possession de la maison située rue des frères Gamon, avec la volonté d’y créer un Centre Social Culturel Autogéré, baptisé « Ad Vitam Deternam ». Cette maison était inoccupée depuis plusieurs années.

Un CSCA, c’est quoi ?

Un Centre Social Culturel Autogéré est un lieu qui répond aux urgences sociales et à l’importance culturelle que nos institutions ignorent. C’est un lieu de rencontres, d’entraide, d’échanges, de vie entre les habitant.e.s d’une ville, d’un quartier.
C’est un lieu ouvert à toutes et tous et gratuit. Sa gestion se fera grâce à la participation de chacun.e se sentant libre de partager, de s’impliquer.
Dans ce Centre Social Culturel Autogéré, qu’est-ce ce qu’il s’y passe ?
D’un simple café à la participation à des activités variées, le CSCA accueille toutes vos propositions d’ateliers (tricot, pratiques artistiques et culturelles,pratiques sportives, jardinage,réparations en tout genre, autoformation, tournois de pétanque, coinche, infokiosque, projections,lectures, soirées de soutien,atelier vélo...), mais aussi des temps d’accompagnement juridique et administratif ou des points d’écoute pour femmes violentées...
L’Ad Vitam Deternam ouvre aussi ses chambres aux personnes qui en auraient besoin en cas d’urgence.
Ce lieu pourra être un point de rencontre du voisinage où nous mutualiserons nos compétences, nos besoins et toute forme de services quotidiens (courses, coups de main en tout genre, déménagement, bricolage...).

Pourquoi ici ?

Dans la Drôme, car nous constatons l’augmentation du nombre des résidences secondaires inoccupées et la hausse des loyers.Ce contexte rend d’autant plus difficile l’accès au logement pour les habitant.e.s de la région.
A Crest car nous sommes impacté.e.s par une même et seule politique sociale et culturelle depuis maintenant 25 ans, qui ne résout toujours rien ou trop peu.
Dans cette maison inoccupée depuis plusieurs années, car nous considérons que le confort n’appartient pas seulement à celles et ceux qui peuvent se le payer. Et qu’une occupation ne devrait pas être tolérée uniquement lorsqu’il s’agit de vieilles usines délabrées.
Dans une des nombreuses maisons vides depuis des années, car une occupation entretient et valorise plus qu’elle ne dégrade. Il ne s ’agit pas de l’appropriation d’un lieu par quelques un.e.s, ni de la privatisation d’un lieu par un petit groupe. Au contraire, l’enjeu est d’ouvrir cette maison au plus grand nombre.

... https://rebellyon.info/Crest-Ouverture- ... cial-18947
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede Pïérô » 12 Avr 2018, 19:45

Bourges

L’antidote c’est quoi ?

Pour le moment ce n’est qu’un projet, un rêve mais grâce à vous cela peut devenir une réalité...

Un café associatif à Bourges pour tout simplement se rencontrer, et retrouver le goût d’agir et de penser ensemble, nous y partagerons nos idées, nos espoirs, nos envies.

Parce que les temps sont durs, parce que nous ne nous satisfaisons pas, ou plus, ou pas seulement, des formes actuelles d’organisation de la société (partis, syndicats…), parce que nos vies ont besoin de sens, et de terrains sur lesquels les expériences, les volontés, les initiatives puissent s’échanger et s’enrichir mutuellement, nous avons imaginé l’antidote.

Un lieu d’échange, de débat, de formation.

Ce lieu sera à la disposition d’autres associations ou collectifs citoyens, qui partagent nos idées et nos valeurs. Un lieu où il fera bon se rencontrer et débattre dans une ambiance militante et fraternelle.

Le mode de fonctionnement autogéré est au cœur de notre projet : un lieu véritablement collectif, qui appartient à tous ceux qui s’y investissent. Il permettra également d’offrir des consommations de qualité - du bio, du local, de l’équitable - à des tarifs bas et accessibles à tous.

Alors, vous voulez nous aider ?

Rendez-vous à l’adresse suivante :
https://www.helloasso.com/associations/ ... l-antidote
ki-6-col ’Agitateur de Conscience
Mail : ki6col@gmail.com
Blog : ki6col.com
Facebook : facebook.com/Ki6col
Twitter : @ki6col

Image

http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1856
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21400
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 13 Avr 2018, 12:00

Lyon
Ouverture d’un nouveau lieux d’activité l’Amicale au 31 rue Sébastien Gryphe.

Ouverture de l’Amicale samedi 14 avril

Après de longs mois de travaux, le local de l’Amicale s’apprêtait à ouvrir ses portes au public ce samedi 14 avril pour une grande inauguration festive.
Mais il y a des moments où l’actualité brûlante vient se télescoper avec la vie quotidienne et cette semaine en est le parfait exemple depuis que les expulsions ont commencé sur la Zone A Défendre de Notre-Dame-des-Landes. A l’heure où nous écrivons ces lignes, plus des dizaines de lieux de vie ont été sauvagement détruits par les pelleteuses de la police et 2500 gendarmes sont déployés depuis lundi sur la zone avec un équipement tout aussi moderne que démesuré : chars blindés, hélicoptère, drones, et un nombre incalculable de grenades en tout genre.

Bien autre chose qu’une simple expulsion de squatteurs radicaux, comme cherche désespérément à le faire croire le gouvernement, c’est à des années d’expérimentations collectives qu’ils s’attaquent aujourd’hui. Ce ne sont pas de simples cabanes dans les bois qu’ils tentent de détruire, ce sont des habitats astucieux, élaborés avec soin par leurs occupants. Ce ne sont pas quelques illuminés qui revendiquent de vivre en dehors de tout cadre qu’ils cherchent à expulser mais ce sont bien des liens puissants entre des habitants aux origines et aux motivations variées et un territoire singulier qu’ils cherchent à anéantir. En face, la résistance se fait belle et déterminée, et c’est avec une immense fierté que nous assumons de la soutenir.

Comme une résonance à ce réjouissant appel à vivre autrement qui émane de la ZAD depuis de nombreuses années, l’Amicale a été pensée comme un espace ouvert au public, où s’articuleraient réflexions, recherches pratiques et échanges d’expériences éminemment nécessaires à l’existence de différentes manières de vivre. Depuis le début, il est évident pour nous que les enjeux et les problématiques que nous cherchons à questionner au sein de l’Amicale sont absolument indissociables des différentes luttes politiques en cours et à venir. C’est pourquoi nous pensons qu’aujourd’hui plus que jamais il est urgent qu’un tel lieu ouvre ses portes.

Parce que l’heure n’est plus à la fête face à la gravité de la situation, nous ne maintenons pas la grande journée d’inauguration telle que nous l’avions imaginé. Cependant, le local de l’Amicale ouvrira ses portes toute la journée :

à partir de 9h et toute la matinée : petit-déjeuner, point de rdv, possibilité de s’organiser pour partir à la manifestation de soutien à la ZAD appelée à St-Etienne à 14h devant l’usine Verney Carron

midi et soir : repas prévus à prix libre, les bénéfices iront en soutien aux expulsé·e·s de la ZAD

L’amicale se propose comme espace de rassemblement et stockage pour du matériel à envoyer sur la zone, voir ici la liste mise à jour des besoins matériels :
https://zad.nadir.org/spip.php?article515&lang=fr

A samedi,
l’Amicale
31 Rue Sébastien Gryphe
69007 Lyon


https://rebellyon.info/Ouverture-de-l-A ... vril-19011
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lieux associatifs alternatifs

Messagede bipbip » 02 Mai 2018, 13:06

Pour un bar autogéré populaire et anti autoritaire

Bouffe de soutien au projet Brise Glace, le dimanche 06 mai 2018 à Paris

Salut ! L’équipe remet ça le dimanche 06 mai à La Cantine des Pyrénées au 73 rue de la Mare dans le XXe. Venez nous rencontrer ou nous retrouver pour une bouffe de soutien pour notre projet !

Comme la période est mouvementée et que ça va surement durer (on l’espère), on a encore plus hate d’ouvrir le lieu afin d’en faire aussi une base de retrouvailles, de moments collectifs et d’organisation !

On vous attend donc avec impatience pour ce moment festif et délicieux histoire de se remettre aussi des émotions post-1er mai et de nous aider à avancer vers l’aboutissement de notre projet !

Le menu sera annoncé à partir de mercredi, dans tous les cas ce sera grave bon ! Et bien sur, c’est prix libre !


P.-S.

L’idée d’un bar associatif a émergé après des discussions entre des personnes qui se sont rencontrées au cours de ces dernières années lors de divers événements politiques (manifestations, concerts de soutien, banquets,etc ).

Nous voulions un lieu où se retrouver, faire vivre les projets de différents collectifs et entretenir les caisses anti-répression.
Il est en effet difficile d’alimenter des caisses de soutien, à l’exception d’événements qui demandent de la logistique et de l’énergie.
Surtout quand on s’organise dans des lieux exposés à la répression.

A l’inverse d’un bar classique, il n y aura pas d’employé.es : après avoir payé le loyer et les charges, tous les bénéfices seront redistribués à des collectifs et aux diverses personnes touchées par la répression.
Des évènements seront organisés chaque mois.

Dans la journée nous aimerions que le local serve à divers collectifs/associations, qu’il soit ouvert sur le quartier à travers des activités diverses et variées ( concert , récup de bouffe, salle de réunion, infokiosque, collage dans le quartier, etc).

Nous voulons aussi que le bar soit populaire et antisexiste.
Populaire, pour le prix bas des consommations, pour pouvoir sortir et s’amuser sans se ruiner.
Et surtout antisexiste, car nous ne voulons plus subir ou être confronté.es aux comportements masculinistes et sexistes présents dans de nombreux événements ou lieux militants.

Aucun comportement ou discours oppressif ne sera accepté.

Pour un bar autogéré populaire et anti autoritaire !


https://paris-luttes.info/bouffe-de-sou ... rise-10107
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28065
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Divers, projets, lieux alternatifs ...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité