Adresses, guide, violences faites aux femmes

Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede FRED » 24 Avr 2009, 10:57

Adresse Association femmes battues.

Contacts > Numéros de téléphone de proximité
France Belgique

France

04
Tout le département des Alpes de Haute Provence SOS Violence Conjugale 04
Equipe mobile sur tout le département, voir le site
http://www.sosviolenceconjugale04.org 04.92.75.35.54

06
Nice
Femmes Battues
81, rue de France - Bureau 312
06000 Nice
accueilfemmesbattues@hotmail.com
04.93.52.17.81
06
Cagnes sur Mer Association I.S.I
53 avenue de Verdun
06800 Cagnes sur Mer
isi.association-isi@wanadoo.fr
04.93.20.20.67

10
Troyes
SOS Femmes Battues - Solidarité Femmes
3 bis rue Voltaire
10000 Troyes
sf.troyes@wanadoo.fr 03.25.73.26.26

13
Marseille
SOS Femmes
14 bd Théodore Thurner
13006 Marseille
sosfemmesmarseille@wanadoo.fr
04.91.24.61.50
13
La Ciotat
Les Abeilles
Route Ceyreste
13600 La Ciotat
04.42.83.13.62
13
Istres
Heures Claires
4 rue Alfred Courbon
13800 Istres
04.42.55.46.87

19
Brive
SOS Violences Conjugales
11 rue Ségéral Verminac
19100 Brives
05.55.88.20.02

21
Dijon
Solidarité Femmes
4 rue du Chancelier Hospital
21000 Dijon
03.80.67.17.89

22
Saint-Brieuc
Accueil Femmes
30 bis rue du Dr Rochard
22000 St Brieuc
02.96.33.54.79

23
Guéret
SOS Femmes Solidarité
7 rue de Paris
23000 Guéret
05.55.52.46.46

24
Périgueux
SOS Femmes
120, Boulevard du Petit Change
24000 Périgueux
sos.femmes.dordogne@wanadoo.fr
http://www.sos-femmes-dordogne.com/
05.53.35.03.03

25
Besançon
Solidarité Femmes
27 rue Mégevand
25000 Besançon
03.81.81.03.90

30
Alès
Association Gardoise Femmes Accueil Solidarité
26 rue Benoît Belon 1er étage
30100 Ales
04.66.86.85.51

31
Toulouse
APIAF
31 rue de l'étoile
31000 Toulouse
05.61.63.71.82
Toulouse Vivre Autrement ses Conflits
AVAC
17, rue Peyras
31000 Toulouse
avac.toulouse@free.fr
http://avac.toulouse.free.fr
Ecoute, psychothérapie, accompagnement psychologique, groupes de parole (hommes et femmes dans les violences familiales et conjugales).
05.61.21.05.28
Toulouse SAVIF
2 rue St Jean
31000 Toulouse
05.61.25.16.13
Toulouse Olympe de Gouges
43 rue Jean des Pins
31300 Toulouse
05.62.48.56.66

33
Cenon
Centre Flora Tristan
Centre Emeraude av. Vincent Auriol
2ème étage entrée Sud Porte E
33000 Cenon
05.56.40.93.66

34
Montpellier
Foyer E. Buissonade
6 rue Pierre Fermaud
34000 Montpellier
04.67.58.07.03

38
Grenoble
Solidarité Femmes
6, Galerie de l'Arlequin
38100 Grenoble
solidarite.femmes.gre@wanadoo.fr
http://solidaritefemmes.free.fr
04.76.40.50.10
Vizille et Sud Isère Osez dire non aux violences conjugales
Nous sommes des bénévoles ayant connu l'enfer des violences conjugales.
Nous aidons les femmes en les écoutant, en les accompagnant dans leurs démarches (certificats médicaux, dépôts de plaintes, etc.). Nous avons mis en place des protocoles avec les CCAS pour les femmes victimes de violences conjugales et économiques : ils prennent en charge plusieurs nuits d'accueil suivant les mairies si vous devez partir en urgence.
osezdirenonauxviolencesconjugales@wanadoo.fr 04.76.68.01.05
06.66.51.85.72

42
Saint-Etienne
Solidarité Femmes Loire
28 rue Francis Baulier
42000 Saint-Etienne
04.77.25.89.10

44
Nantes
SOS Femmes
3 rue Vauban
44100 Nantes
02.40.12.12.40
Chateaubriand
SOS Femmes et enfants maltraités
8 rue Anna de Noailles
44110 Chateaubriand
02.40.28.07.11

47
Villeneuve-sur-Lot
Maison d'Accueil des Femmes
6 rue Darfeuille
47300 Villeneuve-sur-Lot
05.53.70.57.76

49
Angers
SOS Femmes
35 rue St Exupéry
49100 Angers
02.41.87.97.22

51
Reims Association Contre les VIolences faites aux Femmes (ACVIF)
MJC Maison Blanche
41, bd des Bouches du Rhône
51100 Reims
03.26.86.56.32

52
Saint-Dizier
SOS Femmes Accueil
http://www.sosfemmes.com
03.25.06.50.70

57
Metz
Thémis Solidarité Femmes
6 bis rue aux Orssons
57000 Metz
03.87.75.29.30

59
Dunkerque SEDIRE
77 rue de Soubise
59140 Dunkerque
03.28.26.46.75

60
Compiègne
SOS Violences Femmes
03.22.52.09.52

63
Clermont-Ferrand
SOS Femmes Battues
3 rue du Mal Joffre
63000 Clermont Ferrand
04.73.29.32.20

64
Bayonne Les Mouettes
14 rue Jacques Lafitte
64100 Bayonne 05.59.46.16.50

66
Perpignan Antenne Départementale d'Intervention sur les Violences Adultes Domestiques
45 rue Virgile Diaz
66000 Perpignan
Ouvert les lundis de 12h à 17h, le mardi de 9h à 16h, le mercredi de 9h à 15h, le jeudi de 9 à12h et de 14 à 18h, et le vendredi de 14h à 17h.
L'ADIVAD est géré par l'association APEX
Même adresse
Tél. 04.68.66.09.03 - Fax : 04.68.66.04.41
Email : apex.adivad@wanadoo.fr
Site web : http://apex.adivad.free.fr 04.68.63.50.24
(sur rendez-vous)
L’Escale
Accueil de jour pour femmes victimes de violences
45 rue Virgile Diaz
66000 Perpignan
Heures et jours d’ouverture : les lundi 12h-17h ; mardi 9h-16h ; mercredi 9h-15h ; jeudi 9h-12h/14h-18h ; vendredi 14h-17h.
Email : apex.adivad@wanadoo.fr
Site web : http://apex.adivad.free.fr
04.68.63.50.24

67
Strasbourg
Centre Flora Tristan
2 rue de Phalsbourg
67000 Strasbourg
03.88.35.25.69
Strasbourg
SOS Femmes Solidarité
9 quai Finkwiller
67000 Strasbourg
03.88.24.06.06

68
Saint-Louis
Soutien Femmes Battues
29A rue de Huningue
68300 Saint-Louis
04.89.70.02.21

69
Saint-Fons
Femmes Information Liaison
8 av. Henri Barbusse
69190 Saint-Fons
04.72.89.07.07

69
Villeurbanne
VIFF
04.78.85.76.47

71
Le Creusot
Association Femmes
03.85.56.27.47
Le Creusot AFEDI
36 rue St Henri
71200 Le Creusot
03.85.73.01.90

73
Chambéry
SOS Femmes Violences
Maison des Associations
73000 Chambéry
04.79.33.95.85

74
Thonon-les-Bains La Margelle
14 chemin du Martinet
74200 Thonon-les-Bains
04.50.70.00.08

75
Paris
Foyer Louise Labé
01.43.48.20.40
Paris Vivantes
Association disoute à la suite du décès de sa fondatrice. Sept. 2005
Soutenue par le Collectif féministe contre le viol, association de victimes de viols. Créée par une victime, pour les victimes, l'association organise des groupes de paroles, des activités, sorties, sensibilisation de l'opinion publique ...
Paris Fédération Nationale Solidarité Femmes
32/34 rue des Envierges
75020 Paris
01.40.33.80.90
Paris HAFB Espace Solidarité
17 rue Mendelssohn
75020 Paris 01.43.48.18.66
Paris HAFB Foyer Louise Labé
14 rue Mendelssohn
75020 Paris 01.43.48.20.40

77
Meaux
SOS Femmes Information
100 rue Fbg Saint Nicolas
77100 Meaux
01.60.09.27.99
Lieusaint
Le Relais
96 rue de Paris
77127 Lieusaint
01.60.60.89.70

78
Les Mureaux
Du côté des Femmes
01.34.74.31.37

80
Amiens
SOS Violences Femmes
03.22.52.09.52

81
Albi Maison des Femmes
28, rue de Genève
81000 Albi
05.63.49.48.00

84
Carpentras
Solidarité Femmes
73 rue P Parrocel Cité du Parc
84200 Carpentras
04.90.60.36.84

85
La Roche-sur-Yon
Femmes en Difficulté
14 rue Paul Doumer
85000 La-Roche-sur-Yon
02.51.62.18.05
La Roche-sur-Yon
Accueil Urgence
BP 712
85017 La-Roche-sur-Yon
02.51.47.77.59

90
Belfort
Solidarité Femmes
23 rue de Mulhouse
90000 Belfort
03.84.28.99.09

91
Evry
Foyer Solidarité Femmes
5 square Gutenberg
91000 Evry
01.60.78.45.66
Massy Paroles de Femmes E Mespoulès
1 square Yves du Manoir
91300 Massy 01.69.20.30.50

92
N° d’écoute départemental Femmes Victimes de Violences 92 01 47 91 48 44
Chatillon
Centre Flora Tristan
142 av. de Verdun
92320 Chatillon
01.47.36.96.48
Gennevilliers
L'Escale
8 rue Henri Barbusse
92230 Gennevilliers
01.47.33.09.53

93
Bondy
SOS Femmes
128 rue Baudin
93140 Bondy
01.55.89.00.88

95
Cergy-Saint-Christophe
Maison des Femmes
31 rue du Chemin de Fer
95800 Cergy-St-Christophe
01.30.73.51.52
Sarcelles Centre Accueil Femmes
5 allée Lecomte du Nouy
95200 Sarcelles 01.30.73.51.52


A signaler l'existence d'un Centre d'Accueil, de Consultations et de Soins pour les mineures victimes d'abus sexuel à Agen (47). Contact : M. BOQUILLON. Les frais d'hébergement peuvent être pris en charge par les services de l'Aide Sociale à l'Enfance du département d'origine de la mineure.
05.53.47.20.02


Belgique

Espace P
(P pour prostitution) Rue des Plantes 116, 1030 Bruxelles
02 / 219.98.74
Collectif contre les Violences Familiales et l'Exclusion Rue des Soeurs de Hasque 9, 4000 Liège
04 / 223.45.67 ligne d'urgence ouverte 24heures/24
Le Collectif pour Femmes Battues Rue de Bouvy 9, 7100 La Louvière
064 / 21.43.33
Kontakstätte für Frauen (francophone) Neustrasse 63, 4700 Eupen
087 / 74.42.41

Ecoute Enfants
103
SOS Inceste Belgique Rue Jean Paquot 65 A - 1050 Bruxelles
02 / 646.60.73
Enfance Maltraitée

Liège
04 / 226.60.40
SOS Enfants Rue de la Liberté 56 - 4020 Liège
04 / 342.27.25
SOS Enfants-Parents
Enfance Maltraitée Rue de Broucheterre 41 - 6000 Charleroi
071 / 332.581
071 / 312.106
* « Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi.

Buenaventura Durruti
FRED
 
Messages: 308
Enregistré le: 15 Juin 2008, 18:05
Localisation: Paris

Re: Adresse Association femmes batue.

Messagede Lila » 24 Jan 2016, 18:46

Guide juridique pour aider les femmes victimes de violences

par My-Kim Yang Paya et Céline Marcovici

Image

À PROPOS DU LIVRE

Comment engager des poursuites ? Peut-on obtenir l’incarcération de l’agresseur ? A-t-on le droit, suite à des coups, de quitter le domicile ? Comment protéger l’enfant d’un père violent à l’endroit de sa mère ?, etc. Autant de questions auxquelles ce guide répond.

Le divorce par consentement mutuel date de 1975, la première campagne d’information sur les violences conjugales remonte à 1989 (plus de 200 000 femmes en sont victimes chaque année en France). Ce n’est qu’au xxie siècle que la nécessité de légiférer pour endiguer les violences physiques, sexuelles ou psychologiques dont sont victimes les femmes dans leurs couples, au travail ou dans leur vie quotidienne a été prise en compte. Depuis tout un train de réformes s’est ajouté dont la plupart sont ignorées ou mal comprises. C’est donc à une nécessité impérieuse qu’obéit la rédaction de ce guide juridique à la fois précis et grand public.

Les deux avocates qui signent ce livre répondent à toutes les questions que la victime, ses proches et l’entourage peuvent se poser. Elles montrent que les femmes qui sont la proie de violences disposent d’armes juridiques pour se défendre. En annexe, un lexique permet de comprendre la terminologie juridique parfois intimidante. Et les coordonnées des principales institutions et associations d’aide aux femmes victimes de violence permettent de savoir à qui s’adresser.

http://www.alma-editeur.fr/guide_juridi ... emmes.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 27 Mar 2016, 19:10

Guide pratique pour s'informer et se défendre

Le harcèlement sexuel dans l'enseignement supérieur et la recherche

Image

Document en pdf : http://www.clasches.fr/sites/clasches.f ... web-bd.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 03 Juil 2016, 18:59

Guide pratique pour les femmes étrangères victimes de violence

La Ligue des droits de l’Homme a souhaité réaliser un guide pratique visant à permettre aux femmes victimes de violences de connaître leurs droits mais aussi de les faire valoir.

Outre la présentation des dispositions légales en vigueur protectrices des femmes victimes de violences, sera abordé le cas spécifique des victimes étrangères sous le prisme du droit d’asile et du droit des étrangers eu égard à l’existence de dispositions particulières relatives à la délivrance et au renouvellement du titre de séjour.

Aussi, seront abordées les violences – dont malheureusement la diversité ne permettra pas d’établir une liste exhaustive – susceptibles de fonder une demande d’asile et celles relevant du droit au séjour ou tout du moins son maintien. En outre, les mécanismes de protection judiciaire ainsi que l’accompagnement social dont les femmes étrangères victimes de violences peuvent bénéficier seront étudiés.

Ce guide pratique est à destination en premier lieu des bénéficiaires des droits elles-mêmes (ce guide a été traduit en plusieurs langues). Par ailleurs, il peut être utilisé par toutes personnes qui accompagnent des femmes dans une telle situation.

Ce guide a pu être réalisé grâce aux financements accordés par le conseil régional d’Ile-de-France et le fonds de dotation du barreau de Paris Solidarité.

Téléchargez le guide en français. : http://www.ldh-france.org/wp-content/up ... NGERES.pdf

http://www.ldh-france.org/telechargez-le-guide/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 19 Fév 2017, 19:23

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 12 Mar 2017, 19:13

Harcèlement de rue
on fait quoi ?

Kit de secours pour faire face aux relou.e.s dans la rue !

par Stop Harcèlement De Rue

Stop harcèlement de rue Bordeaux a élaboré un guide de solutions pratiques et safes pour les victimes et témoins !

https://www.helloasso.com/associations/ ... s-la-rue-2
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 14 Mai 2017, 18:10

Vade-mecum sur le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche – édition 2017

L’édition 2017 du Vade-mecum à l’usage des établissement sur le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche est disponible. Fruit d’un travail collectif réalisé depuis septembre 2016 par l’ANEF et la CPED, il poursuit l’entreprise engagée en novembre 2014 par les trois associations ANEF, CLASCHES et CPED, pour la première édition. Les illustrations sont issues du Projet Crocodiles ou de l’album éponyme de Thomas Mathieu et la mise en page a été réalisée par l’atelier Formes Vives. Il est consultable en libre accès sur le site de chacune des associations et sur le site du ministère et ici.

Ce guide a pour ambition d’accompagner les établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans la mise en place d’actions contre le harcèlement sexuel. En complément du guide du CLASCHES paru en 2014, rédigé principalement à l’attention des victimes, ce vade-mecum s’adresse aux établissements, qui sont souvent en attente de conseils et de partage d’expériences. Il décrit des exemples de prise en charge institutionnelle des situations de harcèlement sexuel, de formations destinées à sensibiliser les différents acteurs et actrices des établissements, pour les aider à mettre en place leur propre politique, en fonction du contexte qui est le leur. Ces contextes et modalités de prise en charge pouvant varier fortement d’un établissement à l’autre, l’objet du vade-mecum est de présenter les différentes options et les arguments en faveur des unes ou des autres.

Pourquoi une nouvelle édition ?

En deux ans, la situation a évolué : les dispositifs installés ou en cours d’installation se sont multipliés, la communication sur le harcèlement sexuel s’est développée, le nombre de cas dénoncés, notamment dans les médias, a augmenté. Il s’agissait d’en faire état. Par ailleurs, il manquait à la première édition un chapitre sur la formation. Cette seconde édition propose donc un chapitre supplémentaire, « Sensibiliser et former », des liens actualisés, des sources renouvelées, des visuels plus nombreux et tente d’éclairer les points restés dans l’ombre.

Pour la rédaction, la démarche initiale a été reproduite et a permis à un plus grand nombre de personnes d’y participer. Les échanges ont porté sur les situations observées, les freins et les appuis rencontrés dans la mise en place de dispositifs, les besoins de formation.

Le CLASCHES n’a pas pu participer à cette nouvelle étape du travail, par manque de moyens humains. Sylvie Cromer et Érika Flahault ont continué de représenter l’ANEF, Isabelle Kraus, Nolwenn Lécuyer et Rachida Lemmaghti ont pris la relève pour la CPED.

Le soutien de la CPU (Conférence des présidents d’université), de la CDEFI (Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs) et de la CGE (Conférence des grandes écoles) à cet ouvrage marque aussi cette nouvelle édition. Ce soutien révèle l’importance qui est aujourd’hui donnée à la question de la prévention du harcèlement sexuel dans les établissements d’enseignement supérieur. Il permettra ainsi une meilleure diffusion institutionnelle du vade-mecum dans les établissements.

Sommaire [Remarque: la pagination diffère selon la version. Par pages pour la version imprimée – 128 pages ; par planches pour la version web – 65 planches]

Préambule

Qui sommes-nous ?

Remerciements

1 – Identifier le harcèlement sexuel et les autres violences sexistes ou sexuelles
Quelles définitions des violences sexistes et sexuelles ?
Quelles manifestations dans l’enseignement supérieur et la recherche ?
Quels textes de loi incriminent les violences sexistes et sexuelles ?
Qui commet des violences sexistes et sexuelles ? Dans quels lieux ?
Quelques situations particulières
Quelles conséquences pour les victimes ?
Qu’encourent les auteurs?
Quels risques pour l’établissement ?

2 – Initier une démarche de prise en compte du harcèlement sexuel
S’appuyer sur des valeurs
Argumenter pour initier une démarche
S’appuyer sur ls textes officiels
Répondre aux questions des acteurs et actrices
Associer plusieurs interlocuteurs et interlocutrices

3 – Communiquer pour prévenir et traiter le harcèlement sexuel
Informer pour prévenir
Communiquer sur le dispositif mis en place dans l’établissement
Communiquer sur les cas pour rompre la loi du silence

4 – Mettre en place un dispositif pour prendre en compte le harcèlement sexuel
La prévention du harcèlement sexuel
L’information individuelle (victimes, témoins, personnes mises en cause)
L’écoute et l’accompagnement des victimes
La qualification des faits
Comment définir le périmètre d’action du dispositif ?
Quel rôle pour la ou le chargé·e de mission égalité ?

5 – Responsabilités de l’établissement en cas de dénonciation
La révélation d’une situation
L’enquête interne
Les mesures conservatoires
La procédure disciplinaire
En cas de procédure civile ou pénale

6 – Sensibiliser et former
Les types d’intervention
Les objectifs de la formation
Les ressources

Annexes
Des dispositifs existants
Des projets en cours
Liste des acronymes
Bibliographie et sitographie
Textes législatifs et réglementaires et décisions de justice


Télécharger la version web (65 planches) : http://www.anef.org/wp-content/uploads/ ... HS-web.pdf

https://entreleslignesentrelesmots.word ... tion-2017/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 28 Mai 2017, 20:53

Logement et violences conjugales : un guide juridique pour mieux informer les femmes

Image

La Fédération nationale solidarité femmes publie aujourd’hui le guide juridique « Logement et violences conjugales ». Il vise à mieux accompagner les femmes victimes de violences, depuis leur départ du domicile jusqu’à l’accès à un nouveau « chez soi ».

Les 64 associations qui composent la FNSF ont participé à son élaboration et ont permis de l’enrichir de leurs pratiques de terrain.

Comment éloigner du domicile un conjoint violent ? A quelles conditions le bail peut-il être transféré à la femme victime des violences ? Au départ du domicile, quelles solutions existent pour le relogement, comment faire une demande de logement social et à quelles aides financières une femme victime de violences conjugales peut-elle prétendre ?

Autant de questions qui se posent dans le parcours des femmes victimes de violences et auxquelles veut répondre le guide « Logement et violences conjugales ».

Simple et pratique, ce guide a été écrit à l’attention des associations de lutte contre les violences conjugales, des femmes qu’elles accompagnent et des acteurs et actrices du logement social.

En 34 fiches organisées autour de six thématiques, il présente l’essentiel du droit et la façon de le faire appliquer durant le parcours administratif des femmes victimes de violences.

Ce guide est téléchargeable sur le site du Ministère du logement et de l’habitat durable : http://www.logement.gouv.fr/logement-et ... les-femmes.

Le guide est également téléchargeable en cliquant Ici : http://www.solidaritefemmes.org/upload/ ... SF2017.pdf

Une version papier du guide sera disponible à partir du 23 mai 2017 au prix de 25€, vous pouvez dès maintenant passer commande en envoyant un mail à communication@solidaritefemmes.org

CONTACT PRESSE : 01 40 33 80 90 - communication@solidaritefemmes.org

http://www.solidaritefemmes.org/actuali ... conjugales
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 16 Juil 2017, 19:54

Vous pouvez envoyer un SMS d'alerte si un homme se masturbe devant vous dans le métro ou le train

31 17

Ce numéro d'urgence, joignable par appel ou par SMS, sert à toutes les situations d'urgence sur les réseaux RATP et SNCF. Que ce soit des colis suspects ou des agressions sexuelles. Une femme récemment agressée dans le RER cherche à le faire connaître.

https://www.buzzfeed.com/julesdarmanin/ ... .tw9150wxV
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 18 Aoû 2017, 18:37

Un bon exemple à développer partout !

Cette société aide les femmes battues à déménager gratuitement

Pas facile de quitter le domicile conjugal lorsque l'on est victime de violences. Pour venir en aide aux femmes battues, des déménageurs font une bonne action : ils travaillent gratuitement. Une belle initiative !

Un déménagement, ce n'est jamais une mince affaire. Mais dans certains cas, la situation est plus épineuse que d'autres. Notamment lorsqu'une personne souhaite quitter son domicile à cause de violences conjugales. Souvent sans aide et dans l'urgence, les femmes se retrouvent en difficulté. Heureusement, certaines entreprises mettent tout en œuvre pour les aider.

à lire : http://www.cosmopolitan.fr/cette-societ ... 004315.asp
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 20 Aoû 2017, 21:06

Bientôt une application mobile pour les femmes victimes de violence

Après l’adoption de la loi relative à la lutte contre les violences faites aux femmes, que faut-il faire quand on est face à une menace immédiate d’acte de violence? Voilà qu’une solution verra le jour prochainement. Il s’agit de lancer une application mobile destinée aux victimes et aux témoins d’actes de violence.

à lire : http://www.leconomistemaghrebin.com/201 ... -violence/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 08 Oct 2017, 21:24

Violences obstétricales : un guide juridique pour accompagner les femmes enceintes

La Fondation des Femmes publie "Accouchement : mes droits, mes choix", un guide juridique gratuit pour mieux informer les futures mamans. Une initiative motivée par le récent débat autour des violences obstétricales.

Alors que le débat sur les violences obstétricales ne faiblit pas, et dans l'attente du rapport du Haut conseil à l'égalité sur le sujet commandé par Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'égalité femmes-hommes, la Fondation des Femmes prend les devants et publie "Accouchement, mes droits, mes choix."*

Ce guide juridique, "à remettre entre les mains de toutes les femmes enceintes", dixit la fondation, a pour but de leur faire connaître leurs droits en matière de suivi de grossesse et d'accouchement, mais aussi de leur donner des outils pour savoir comment imposer leurs choix.

la suite : http://www.marieclaire.fr/guide-juridiq ... ign=buffer
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13


Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede bipbip » 01 Nov 2017, 19:30

Fiche n° 25 - Le harcèlement sexuel en 7 questions

La loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel modifie le Code pénal et définit notamment (art. 222-33) le harcèlement sexuel comme « le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ». Par ailleurs, « est assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers ».


Quelle protection des victimes et des témoins de harcèlement sexuel ?

Sont interdits toute sanction ou tout licenciement prononcés à l’encontre du/de la salarié-e victime ou témoin.

Est également interdite toute mesure discriminatoire, directe ou indirecte, concernant le reclassement, l’embauche, la rémunération, la formation, l’affectation, la qualification, la classification, la promotion professionnelle, la mutation.

Bénéficient de cette protection les candidat-e-s à un emploi, à un stage ou à une période de formation en entreprise et les salarié-es. Ils et elles sont protégé-e-s à l’occasion de l’embauche et tout au long de l’exécution du contrat de travail ainsi que lors de sa rupture. La protection s’étend au salarié qui a subi ou refusé de subir un harcèlement sexuel, ainsi qu’à celui ou celle qui a témoigné de ces faits ou les a relatés.

Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes parce qu’elles ont subi ou refusé de subir des faits de harcèlement sexuel ou témoigné de tels faits, y compris si les propos ou comportements n’ont pas été répétés.


Quelle obligation de prévention ?

L’obligation générale de prévention de la santé et de la sécurité au travail des employeurs est étendue au risque de harcèlement (article 7 de la loi). L’affichage des définitions du harcèlement est obligatoire sur les lieux de travail, dans les locaux ou à la porte des locaux où se déroule l’embauche.

Les services de santé au travail peuvent intervenir, notamment sur les dispositions et mesures nécessaires pour prévenir le harcèlement.

Les délégué-es du personnel peuvent exercer leur droit d’alerte en présence de faits de harcèlement sexuel.

L’inspection du travail est également compétente pour intervenir.

Victime ou témoin de harcèlement sexuel, quel recours ?

En cas de litige porté devant le juge, le/la salarié-e doit établir des faits qui permettent de présumer l’existence d’un harcèlement. Au vu de ces éléments, il incombe à la partie défenderesse de prouver que ces agissements ne sont pas constitutifs d’un tel harcèlement et que sa décision est justifiée par des éléments objectifs étrangers à tout harcèlement. Le juge forme sa conviction après avoir ordonné, en cas de besoin, toutes les mesures d’instruction qu’il estime utiles.


Et le rôle des organisations syndicales, des associations ?

Soutien, accompagnement dans la constitution du dossier, orientation vers les associations compétentes... L’important est de casser l’isolement et la culpabilité, deux éléments fondamentaux qui permettent au harceleur de détruire la victime : aussi, il ne faut pas hésiter à prendre contact avec les militantes et militants syndicaux.

Une organisation syndicale représentative dans l’entreprise, avec l’accord écrit du/ de la salarié-e, peut engager à sa place une action devant le conseil de prud’hommes et se porter partie civile devant le juge pénal.
Une association, avec l’accord écrit du/ de la salarié-e, peut agir devant la juridiction pénale.

Peu d’enquêtes sont disponibles sur le sujet, mais on estime généralement qu’au travail, le harcèlement sexuel, avances ou agressions sexuelles, frappent 1,9% des salariées. Une fois sur 5, il s’agit d’un supérieur hiérarchique.
Une enquête publiée en février 2008 par l’Insee intitulée "Cadre de vie et sécurité" montre que 4,7% des viols et 25% des agressions sexuelles dont sont victimes les femmes se produisent au travail


Quelles sanctions à l’encontre de l’auteur de harcèlement sexuel ?

Toute personne qui commet des actes de harcèlement sexuel encourt le risque d’être poursuivie devant la juridiction pénale à l’initiative du Parquet. La plainte peut être déposée auprès du procureur de la République, du commissariat de police, de la gendarmerie ou du doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance.

Les faits de harcèlement sexuel sont punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende.

Ces peines sont portées à trois ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende lorsque les faits sont commis : « par une personne qui abuse de l’autorité que lui confèrent ses fonctions ; sur un mineur de quinze ans ; sur une personne dont la particulière vulnérabilité, due à son âge, à une maladie, à une infirmité, à une déficience physique ou psychique ou à un état de grossesse, est apparente ou connue de leur auteur ; sur une personne dont la particulière vulnérabilité ou dépendance résultant de la précarité de sa situation économique ou sociale est apparente ou connue de leur auteur ; par plusieurs personnes agissant en qualité d’auteur ou de complice ».

Le salarié qui commet des actes de harcèlement sexuel est passible d’une sanction disciplinaire prononcée par l’employeur.


Un viol, c’est quoi ?

La loi du 23 décembre 1980 (Art. 222-23 du Code Pénal) a défini le viol comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace et surprise ».
En 1990, la cour de Cassation a fait rajouter à cet article : « n’a d’autre fin que de protéger la liberté de chacun et n’exclut pas de ses prévisions les actes de pénétration sexuelle entre personnes unies par les liens du mariage, lorsqu’ils sont imposés dans les circonstances prévues par ce texte ». Les peines encourues vont de 20 à 30 ans de réclusion criminelle.


Où m’adresser ?

Par des actions concrètes, parfois dans l’urgence, pour protéger la salariée ou la collègue, les organisations syndicales peuvent intervenir.

Et de nombreuses associations travaillent sur ces sujets et celui des violences faites aux femmes et peuvent accompagner les victimes dans leur démarche.

Parmi elles, on trouve :

AVFT (Association contre les violences
faites aux femmes au travail) :
01 45 84 24 24
www.avft.org

SOS Femmes accueil :
www.sosfemmes.com
3619
Appel gratuit et permanence téléphonique
assurée du lundi au samedi de 8h à 22 heures,
les jours fériés de 10h à 20 heures.

Voir également le site
www.stop-violences-femmes.gouv.fr

Collectif féministe contre le viol :
0800 05 95 95
www.cfcv.asso.fr

Fiche 25 - harcelement sexuel à télécharger : https://www.solidaires.org/IMG/pdf/F25B ... 6be4550836

https://www.solidaires.org/Fiche-no-25- ... -questions
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Adresses, guide, violences faites aux femmes

Messagede Lila » 19 Nov 2017, 22:13

Pourquoi le choix d’études ou d’une profession devrait-elle dépendre des parties génitales d’une personne ?

Image

« Avant-propos

Nous, féministes, rencontrons régulièrement des situations où nous aurions bien envie de réagir pour affirmer nos valeurs, surtout vu le climat réactionnaire ambiant. Mais ce n’est pas parce qu’on a lu x livres féministes, qu’on est active sur les réseaux sociaux et qu’on va à toutes les manifs qu’on est à même de toujours faire face à ces situations. Cette brochure veut vous aider.

Nous nous trouvons, une fois de plus, dans une période de résistance accrue contre les idées féministes. Si nous ne trouvons pas de solutions satisfaisantes aux situations traitées dans ce guide, nous risquons de nous voir réduites au silence. Ces situations touchent aussi les personnes qui ne se définissent pas (encore) comme féministes, car elles entravent la participation d’un plus grand nombre aux mouvements pour les droits des femmes et contre le sexisme.

Cette brochure ne va pas vous fournir des réponses prêtes à l’emploi, du genre « si l’autre dit A, alors on sort la réponse XY ». Il s’agit plutôt de partager quelques outils de base et de vous encourager à bricoler vos propres réponses, selon vos goûts et vos préférences. Pour cela, nous proposons des trucs et des astuces pour savoir quand agir, comment garder son sang froid et se protéger, sur quelles bases prendre des décisions stratégiques et, surtout, quoi dire une fois que le choix est fait.

Ce guide ne se veut ni une liste complète de toutes les situations qui pourraient arriver à une féministe, ni un répertoire exhaustif de toutes les répliques possibles. C’est un point de départ, une mise en bouche, et nous espérons que vous vous en emparerez, que vous construirez des réponses qui vous conviennent… et que vous partagerez vos meilleurs réussites, par exemple via notre collection d’histoires de succès des Echappées belles.

Bonne application et, surtout, prenez-y du plaisir ! »

Voici un petit guide bienvenu. Les autrices proposent d’identifier l’anti-féminisme, « Comme tout mouvement social, les féminismes sont confrontés à un mouvement réactionnaire qui voudrait préserver le statut quo. Et pour cela, tous les moyens semblent bons ». Elles analysent le sexisme et la misogynie ordinaires, le silence et l’exclusion anti-féminises, les représentations anti-féministes, la violence anti-féministe.

Elles soulignent en premier lieu, la nécessité de « Prendre soin de soi » (le Self-care), la charge d’expliquer qui revient encore et encore aux femmes, les formes de résistance en soi, le rôle des groupes d’auto-défense, « Des groupes d’autodéfense féministe sont des espaces où vous pouvez vous ré-approprier des situations où vous vous êtes sentie impuissante ».

Construction de stratégie, survivre et se ménager, fuite, être compréhensive envers soi-même, argumentation, pièges à éviter, défense sémantique, confrontation…

https://entreleslignesentrelesmots.word ... more-31472
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Suivante

Retourner vers Eléments utiles, trucs et astuces, guides...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité