Médias libres, sites d'info locale

Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede bipbip » 05 Juin 2017, 17:18

Rapports de force

Regarder, raconter, comprendre. C’est le credo de Rapports de force. Un média indépendant, de sensibilité libertaire, faisant une place de choix aux mouvements sociaux, aux aspirations égalitaires, coopératives ou autogestionnaires.

Rapports de force propose un traitement journalistique des informations intéressant celles et ceux qui initient, participent ou rencontrent ces petits moments d’émancipation que sont les luttes sociales. Son ambition est d’aider à mieux comprendre l’ordre et les désordres de nos sociétés, en éclairant l’actualité politique, économique et sociale à travers l’observation des rapports de force.

Rapports de force s’adresse à toutes celles et ceux qui ne se satisfont pas de l’état du monde dans lequel nous vivons.

https://rapportsdeforce.fr/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede bipbip » 17 Aoû 2017, 17:24

Connaissez-vous le réseau de médias libres Mutu

Si A-louest est un site d’informations sur les luttes basé sur Rouen et sa région, il en existe de nombreux autres (15 à ce jour) un peu partout ailleurs en France (mais aussi en Suisse). Le Portail Mutu permet d’accéder à chacun de ces sites et à visualiser en direct l’actualité brûlante de chacun des sites du réseau.

Vous pouvez y retrouver la liste de tous les sites, ainsi que les dernières infos importantes publiées sur chacun d’entre eux :
En France :

Paris : Paris-Luttes.info.
https://paris-luttes.info/?lang=fr

Lyon :Rebellyon.
https://rebellyon.info/

Toulouse :IAATA(Informations Anti-Autoritaires Toulouse et Alentours).
https://iaata.info/

Montpellier : Le Pressoir.
https://lepressoir-info.org/

Grenoble : CRIC(Communique, Relayer, Informer, Combattre).
https://cric-grenoble.info/

Rennes : Expansive.
https://expansive.info/

Rouen : A L’Ouest.
https://a-louest.info/

Saint-Etienne : Le Numéro Zéro.
https://lenumerozero.lautre.net/

Nancy : Manif’est.
https://manif-est.info/

Reims : Reims Médias Libres.
https://reimsmediaslibres.info/

Brest : Brest Médias Libres.
https://brest.mediaslibres.org/

Tours : La Rotative.
https://larotative.info/


En Suisse :

Genève et alentours :Renversé.
https://renverse.co/

Suisse Alémanique :Barrikade(en allemand, non relayé sur le Portail).
https://barrikade.info/

Tous ces sites sont ouverts à la contribution https://a-louest.info/Comment-publier-033. Ils s’inscrivent dans une dynamique anticapitaliste, anti-autoritaire et révolutionnaire et sont formés par des personnes qui participent aux luttes locales et ne sont ni subventionnés, ni rémunérés.

Ils visent à développer les luttes, parce qu’une des premières façons de combattre, c’est d’informer.

Et que vivent les luttes !

https://a-louest.info/Connaissez-vous-l ... s-Mutu-167
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede bipbip » 19 Aoû 2017, 20:29

Développons les stratégies médiatiques de nos mouvements

Ce texte, tiré du site anarchiste It’s Going Down (IGD), même s’il est tourné vers les Etats-Unis, fait cruellement écho à la situation en France et en Europe. En effet, à l’heure des réseaux sociaux, rares sont les stratégies porteuses d’espoir sur le web anarchiste français. Si Paris luttes info, le réseau mutu et ses centaines de milliers de visiteurs mensuel dénote un peu, un grand travail reste à accomplir pour contrer l’hégémonie réactionnaire de l’extrême droite et de la presse bourgeoise.

Développons les stratégies médiatiques de nos mouvements

À It’s Going Down (IGD) aux USA, nous parlons beaucoup de stratégie, de la manière de construire nos capacités, et aussi de comment grossir comme une force matérielle au sein de nos communautés. Mais il y a une chose dont nous avons peu parlé, c’est le besoin pour davantage de gens de mettre en place des médias alternatifs et de contre-informations là où ils se trouvent.

Comme nos amis le signalaient dans Puget Sound Anarchists, une plateforme en expansion pour les anarchistes du Pacifique Nord-Ouest, si la croissance de médias comme IGD est importante, il en revient également aux gens à une échelle locale, de construire leur propre média local et autonome ; pour pousser à décentraliser à la fois comment nous obtenons nos informations et qui les relayent.

Par ailleurs, comme nos ami-e-s de Crimethinc l’ont montré, une partie importante du renforcement de nos luttes et de notre force ne relève pas seulement des tactiques et des stratégies que nous déployons dans les rues et dans nos communautés, mais aussi la façon dont nous diffusons nos récits, nos idées, nos visions, et nos arguments dans les luttes, au fur et à mesure qu’elles ont lieu. Ne pas le faire, c’est laisser la place aux libéraux, aux réformistes et aux opportunistes qui n’hésiteront pas à nous balayer, à nous attaquer, et à nous balancer.

En termes d’utilisation de plateformes de médias, nos ennemis d’extrême-droite ont pris une énome avance sur nous, qu’il s’agisse de l’usage de Twitter, des livestreams ou de chaînes Youtube.
Par exemple, alors qu’IGD a eu 700 000 visiteurs uniques en avril 2017, ce qui constitue un nouveau record pour nous, il s’agit d’un chiffre ridicule par rapport aux millions de visiteurs du Daily Stormer, l’un des sites de référence des néo-nazis, sans même parler d’un site comme Infowars.

L’une des raisons pour lesquelles les médias de l’extrême droite et de "l’alt-right" prennent de l’ampleur, c’est que pour chaque événement, ils crééent des médias pour pousser leurs idées dans la discussion, poussant le cadre du débat de plus en plus loin à droite. En résumé, l’un des éléments de leur stratégie médiatique consiste à construire une capacité d’intervention importante au sein du débat public ; et même ils publient régulièrement des "fake news", des informations bidons et des provocations racistes pour arriver à leur fin et cela fonctionne plutôt bien.

En résumé, nous avons besoin de davantage de personnes produisant des médias, et de tous les genres. Nous avons besoin de gens faisant des vidéos anarchistes de santé et de fitness, des points de vue personnels sur les événements en cours, davantage d’analyses et de reportages, et plus de podcasts. Mais par-dessus tout, nous avons besoin de médias dont l’objectif est d’influencer à la fois la manière de raconter les choses qui impactent nos vies et le débat lui-même ; chercher à discuter avec la population la plus large possible, et pas simplement un petit milieu isolé.

Pour être clair, il ne s’agit pas d’appeler les gens qui se battent dans les rues ou organisent des mouvements à devenir des producteurs d’informations, mais plutôt à ce que la création de médias devienne une partie intégrante de nos stratégies d’organisation quand nous nous lançons dans la lutte, au même titre que l’organisation face à la répression ou le soutien aux prisonniers.

Ce que beaucoup ne comprennent pas

L’une des premières erreurs que font les gens, c’est que souvent leur interface avec le public ne contient quasiment aucune information sur ce que fait leur groupe, son objet, et ce qu’il a réalisé. Les réseaux sociaux sont plein de comptes d’anarchistes, de syndicalistes révolutionnaires, d’antifascistes et d’autres groupes qui se contentent de partager des liens. Or, si nous devons avoir une présence en ligne, c’est pour impliquer les gens dans le travail d’organisation que nous menons. Ça ne signifie pas qu’il ne faut pas partager d’articles, mais si nos espaces d’organisation en ligne se contentent de publier des liens, alors ils ne seront que ça. Nous devons améliorer notre capacité à montrer ce que nous faisons, les événements que nous organisons, et les contenus originaux que nous créons.

Cela nous amène à une deuxième erreur récurrente : la plupart du temps, les gens n’écrivent pas sur toutes les actions trop cool qu’ils mènent ! Et on le comprend, parce qu’écrire peut être extrêmement chronophage, et pour certain-es, intimidant. On doit d’abord se rappeler qu’il n’y a pas besoin d’être le meilleur auteur au monde pour écrire quelque chose d’intelligent. Et qu’il est très important que le monde sache ce que vous et votre groupe faites. Pour faire court, cela nous permet de savoir que nous ne sommes pas seuls, ça donne de nouvelles idées, ça nous inspire. Mais si tu ne crées pas ce média, si tu ne prends pas 30 minutes pour rendre compte de ton action, pour mener une réflexion, pour monter une vidéo, ça n’aura pas ces effets.

Par ailleurs, beaucoup de groupes ne parviennent pas à sortir leurs histoires dans des délais assez rapides. En tant qu’anarchistes, nous sommes aux premières lignes des émeutes, des grèves, des occupations et des luttes partout dans le monde. Cela signifie que nous sommes souvent au coeur de situations que la plupart des journalistes ne contemplent que de l’extérieur. Cela signifie aussi que nous sommes en position de rapporter certains des témoignages les plus vibrants et excitants. Mais si nous ne nous appliquons pas à sortir cette histoire dans un délai pertinent, l’énorme impact que peut avoir notre analyse et nos idées sur les événements en cours risque d’être rapidement amoindri.

Un autre point qui doit être martelé, c’est qu’il ne suffit pas de publier quelque chose sur internet pour que cette chose se manifeste dans la vraie vie. A IGD, nous voyons souvent (surtout dans le cas de nouveaux groupes ou collectifs) des gens publier des appels pour des actions ou des événements, pensant qu’il suffit que l’appel soit en ligne pour que du monde se pointe. Ce n’est pas si facile. Informer les gens que quelque chose se passe n’est qu’un aspect de la bataille : il faut aussi travailler et s’organiser de manière à ce que les gens viennent aux événéments et aux actions. Il faut aussi prendre en compte qu’une fois l’information publiée, la police et l’extrême-droite sont alertées. Les réseaux sociaux et internet sont des outils, et de bons outils, mais il ne faut pas s’imaginer qu’un post a des effets magiques. Une fois de plus, cela doit s’inscrire dans une stratégie sur comment nous mettons en avant et organisons nos actions.

Enfin, nous devons travailler à ce que nos médias soient les plus beaux possible. Si vous n’avez pas les compétences, les connaissances, ou accès à Photoshop, demandez à un·e ami·e, ou trouvez des ressources gratuites en ligne. Gagner la guerre médiatique implique notamment de mettre de l’amour et de soigner les détails dans notre travail.

Développer une stratégie médiatique pour nos manières d’organisation

Quand nous nous organisons, lançons une campagne, démarrons un projet, ou partons mener une action, nous tenons compte de beaucoup de choses. Rencontres, création d’une legal team et d’une équipe médic, nous essayons de tout anticiper. Mais souvent, la question des médias est la dernière sur la liste. Plutôt que de compter sur les médias mainstreams et les journalistes "libéraux" pour qu’ils racontent notre histoire, nous voulons construire notre capacité à parler par nous-mêmes. Si IGD est une ressource, sans personne sur le terrain nous n’aurions rien à publier. Alors à quoi pourrait ressembler une stratégie médiatique ?

Premièrement, nous devons construire des plateformes locales pour atteindre les gens. Cela suppose de créer des comptes sur Twitter et Facebook, et des sites mis à jour régulièrement.

Deuxièmement, nous devons rendre compte et discuter de nos actions et de nos efforts d’organisation, et échanger sur ce qui mène à conduire ces actions. Troisièmement, cela veut dire que nous devons mener nos actions, nos campagnes et nos luttes en sachant comment les gens peuvent s’informer sur ce qui se passe. Est-ce que certain-es feront un livestream, une vidéo, des tweets, des mises à jour régulières ? Comment protéger les personnes qui ne veulent pas être filmées ? Qui peut écrire quelque chose avant ou après ? Comment utiliser les médias pour repousser les attaques des médias dominants... et de l’extrême-droite ?

Enfin, nous devons travailler à contextualiser nos actions, et promouvoir nos visions auprès du grand public. Cela suppose de créer des médias qui peuvent relayer nos arguments au public le plus large possible.

Ne pas avoir peur de se lancer

L’un des aspects les plus intéressants d’un projet comme IGD, c’est qu’il donne à voir la grande diversité d’actions et de projets menés sur le territoire de ce qu’on appelle l’Amérique du Nord. L’organisation des travailleurs, la construction d’infrastructures, la lutte contre les oléoducs et l’écocide, le soutien aux prisonnier-ère-s, la résistance aux expulsions, la lutte antifasciste... Voir tant de gens faire tant de choses est inspirant. Plus nous créons une culture de création de médias autonomes et d’amplification de nos voix, plus les gens feront attention à ce que nous avons à dire et rejoindront la discussion.

Quelques idées pour démarrer :
• Créez un site de contre-information. Vous ne savez pas trop comment mettre au point un site web ? Blackblogs constitue un bon point de départ.
• Créez des comptes sur les réseaux sociaux pour votre groupe. Informez les gens de ce que vous faites et des événéments à venir.
• Produisez une forme de revue, d’émission vidéo, de podcast, pour aller plus loin dans l’analyse et l’expression d’idées.
• Réalisez des comptes rendus des actions et campagnes menées, et travaillez à écrire des analyses et des critiques sur la situation nationale et locale.
• Mettez-vous en lien avec d’autres groupes au niveau local et régional. Développez votre capacité à vous unir pour amplifier l’écho du média que vous créez.

Comme le disait une vieille expression d’Indymedia — Faites un média, foutez le bordel !


P.-S.
Article posté sur IGD https://itsgoingdown.org/developing-mov ... trategies/ traduit par le réseau Mutu http://mutu.mediaslibres.org/ et retrouvé sur Renversé https://renverse.co/Cool-titre-1175


https://paris-luttes.info/developpons-l ... egies-8549
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede bipbip » 14 Sep 2017, 14:55

Paris jeudi 14 septembre 2017

Réunion du collectif de contributrices et contributeurs de Paris-luttes.info

C’est la rentrée ! Jupiter nous envoie de la pluie et pourtant nous rayonnons du temps des cerises. Les dieux ne sont pas du bon côté et leurs médias nous annoncent du mauvais temps. Nous sentons l’orage venir…

Dis-donc, il faudra témoigner de la tempête avec nos propres mots, continuer à faire vivre notre parole rebelle.

Depuis plusieurs mois, indépendamment de la météo, nous contribuons collectivement au site Paris Luttes Info de façon à l’enrichir avec nos expériences de luttes, nos vécus, nos témoignages, nos opinions, réflexions, critiques, ou juste avec de l’info locale. Cette expérience collective nous a montré qu’écrire ensemble est plus facile, plus riche et bien plus cool. C’est pour cela que nous lançons un appel à toutes celles et tous ceux qui auraient envie de nous rejoindre et d’alimenter ce besoin primordial de contrer la version médiatique du Pouvoir en contribuant avec des textes, en aidant à développer ceux qui sont en cours d’écriture ou à venir, en laissant des témoignages, en partageant du contenu informatif sur nos manifs, nos grèves, nos résistances quotidiennes aux mensonges étatiques et au flicage de nos vies.

Nous vous attendons jeudi 14 septembre à 19h30 à la librairie Publico (145 rue Amelot 75011 Paris M° République, Oberkampf ou Filles du Calvaire) autour d’un apéro pour donner suite à l’aventure du collectif PLI Contrib !
Vous pouvez amener de quoi partager à boire et à manger.

Écrivons beaucoup, écrivons autrement.

Appel du collectif de contributrices et contributeurs à Paris-luttes.info

http://paris-luttes.info/reunion-du-collectif-de-8650
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Fête de rentrée en soutien à Mille Bâbords samedi 07/10/2017

Messagede Béatrice » 25 Sep 2017, 19:46

samedi 7 octobre 2017 à MARSEILLE

-15 h Théâtre Toursky, 16 Promenade Léo Férré, 13003

Samedi 7 octobre 2017 de 15H à 20H au Théâtre Toursky
Fête de rentrée en soutien à Mille Bâbords
Stands des associations, braderie de livres, théâtre, musique, buvette, grignotage etc.

Fête de rentrée en soutien à


Image

Samedi 7 octobre 2017 de 15H à 20H au Théâtre Toursky

Avec : ALARM, Alternative Libertaire Marseille, ATTAC Marseille, Bricabracs, CNT 13, Kheper, Mutz Vitz, RESF ...

Si vous souhaitez tenir un stand et participer avec votre association, collectif, organisation, syndicat merci de nous contacter par mail : contact chez millebabords.org

Programme :

De 15H à 20H : Stands des associations, braderie de livres, buvette et grignotage

17H : Théâtre ATTAC "Climat de l’or en barre"

18H : Récital "Les mots de Léo"

19H : Blues anarseillais

Alors venez féter, soutenir et relancer Mille Bâbords, tribune pour les luttes et médiathèque !

Théâtre Toursky
16 Promenade Léo Férré,
13003 Marseille

Métro Ligne 2 : Arrêt "National"
Bus 89 : Arrêt "Auphan/Vaillant


« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Fête de rentrée en soutien à Mille Bâbords samedi 07/10/2017

Messagede Béatrice » 30 Sep 2017, 19:49

lundi 2 octobre 2017 à MARSEILLE

-18 h Local Mille Bâbords, 61 rue Consolat 13001

Point d’organisation
Permanence spéciale "fête du 7 octobre" à Mille Bâbords
Appel à toutes les bonnes volontés

Toutes les bonnes volontés prêtes à soutenir Mille Bâbords dans ses difficultés financières et aussi manque de bras actuels sont invitées à passer au local de Mille Bâbords durant la permanence du lundi (Attention ! nouvel horaire18h-20h) pour faire un point des possibilités d’aide à l’organisation de la fête du 7 octobre : affichage, véhicule à 4 roues le 7, bras venant en métro, apport au Toursky de pizzas, tartes sucrées ou salées, cakes, portionnables pour pouvoir être vendus au profit de Mille Bâbords ... et si vous avez d’autres idées, nous sommes preneurs !

Si vous ne pouvez pas venir en personne lundi, vous pouvez aussi téléphoner entre 18H et 20h au local pour nous dire vos possibilités pour le 7 octobre, au 0950538822.
Pourquoi ? Parce que nous sommes très inquiets quant à l’attribution de la subvention versée jusqu’ici en septembre par le département à l’association Mille Bâbords, et nous avons besoin de tous nos publics pour que cette fête "de soutien" autant que "de rentrée" soit une réussite !

L’équipe de coordination
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58


Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede bipbip » 23 Oct 2017, 20:46

Rebellyon

Nos médias sont des armes ! Apéro du collectif d’entraide à la rédaction le 24 octobre

Le collectif d’entraide à la rédaction de Rebellyon invite celles et ceux qui s’intéressent à l’écriture, à la photo, à l’audio ou à la vidéo à le rejoindre. Un apéro-réunion a lieu le mardi 24 octobre à 19h à la Luttine.

Un espace d’entraide à l’écriture s’est monté autour de Rebellyon au printemps 2016. Tous les 15 jours, des personnes intéressées se réunissent pour filer un coup de main ou en recevoir, le temps d’un article ou à plus long terme.

Pendant cet apéro-réunion, on fait le point sur ce qui a été écrit dans le cadre de cet espace d’entraide, les projets de publication en cours, les difficultés rencontrées et les moyens d’avancer, avant d’échanger des idées. C’est un moment stimulant, plutôt agréable, et l’occasion de trouver des allié·es.

C’est d’abord localement que l’offensive néo-libérale et réactionnaire s’incarne : en ce moment, outre le projet d’A45 qui va ravager les Monts du Lyonnais, le Lyon-Turin n’est toujours pas construit, les hommes de paille de Collomb bradent la ville aux bourgeois, Wauquiez s’attaque à toutes les initiatives intéressantes dans la région. Et chaque jour, localement, des gens sont broyés par la machine judiciaire, les inégalités sociales s’accroissent et des conflits dans des entreprises ne retiennent pas l’attention des médias locaux.

Cet espace part du constat qu’il y a un manque criant d’info locale qui nous intéresse et nourrisse la contestation. Ce manque vient essentiellement de la difficulté à travailler seul·e, de notre isolement. C’est vraiment plus sympa et efficace de pouvoir bosser sur un sujet à plusieurs, de se rendre à deux ou trois sur un piquet, de monter un groupe de travail pour mener une enquête un peu compliquée, de se former, ou tout simplement de faire relire un article par un·e pote avant de le proposer sur Rebellyon.

Après une première expérience réussie avec les camarades de la revue Jef Klak, le collectif d’entraide se fixe aussi pour objectif d’inviter des intervenant·es pour discuter sur la manière dont on fabrique de la presse libre ou dont on mène une enquête au long cours.

Même si on est pas toujours des dizaines, cet espace d’entraide nous paraît enthousiasmant : il y a mille histoires à raconter pour aider à renverser ce vieux monde. Alors on relance ça cette année ! Intéressées par l’écriture, la photo, la vidéo, ou les reportages audios, vous êtes les bienvenu·es le 1er novembre à 19h à la Luttine [La Luttine, 91 rue Montesquieu, 69007 Lyon] ! Pensez à prendre un peu à grignoter et à boire !

https://rebellyon.info/Nos-medias-sont- ... o-du-18275
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Mille Bâbords a besoin de vous !

Messagede Béatrice » 25 Oct 2017, 00:08

Mille Bâbords a besoin de vous !

Aux abonnées et abonnés à « Cette Semaine », aux lectrices et lecteurs du site de Mille Bâbords

Vous êtes actuellement autour de 2 500 destinataires, chaque lundi, de l’agenda militant de Mille Bâbords, lecteurs et lectrices du site. Vous appréciez depuis de nombreuses années cette sélection d’informations assurée régulièrement par les membres actifs de l’association. Vous manifestez ainsi toute l’attention que vous portez aux événements de l’actualité militante, aux actions et aux luttes qui s’organisent « en bas et à gauche ».

Nous nous adressons à vous aujourd’hui parce que notre association risque de disparaître.

En effet, l’EXISTENCE MÊME DE MILLE BÂBORDS EST MENACÉE, le lieu et ses diverses activités (mise à disposition du local pour des événements, domiciliation d’associations adhérentes, bibliothèque de prêt à prix modique, journauthèque, site et lettre d’infos hebdomadaire), en raison de problèmes financiers – que nous partageons avec beaucoup d’autres associations.

Actuellement, même si le nombre d’adhérentEs est resté stable au cours des années, ces dernierEs ne peuvent plus cotiser à la même hauteur que par le passé. De plus, les charges fixes sont de plus en plus élevées, notamment les charges locatives.

Si vous tenez avant tout à l’existence et au projet de Mille Bâbords « au service du mouvement social », il suffirait d’une modeste participation.

Vous pouvez faire facilement un don directement sur le site « helloasso », plateforme de financement participatif dédiée aux associations :
https://www.helloasso.com/associations/mille-babords

Et n’oubliez pas, si vous n’êtes pas déjà adhérentEs, que le principal geste solidaire est l’adhésion :
http://www.millebabords.org/spip.php?article1151

Merci d’avance de participer avec nous à la circulation de l’information militante et au soutien des diverses luttes du mouvement social !

P.-S.

contact chez millebabords.org

http://www.millebabords.org/spip.php?article31025
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede Pïérô » 31 Oct 2017, 09:55

La Rotative lance un appel à dons

Le site, lancé depuis bientôt quatre ans, a besoin de votre soutien financier pour fonctionner. Faire tourner un site d’informations locales indépendant, ça engendre quelques frais. On vous explique.

Depuis le lancement du site en novembre 2013, nous ne nous sommes tourné-es qu’une seule fois vers vous pour vous soutirer de l’argent : c’était après un an d’existence, à l’occasion d’une soirée organisée au Projet 244. On n’avait pas récolté une fortune, mais grâce à des coups de mains ponctuels et une gestion extrêmement frugale, on a pu tenir jusqu’ici. Aujourd’hui, nous avons de nouveau besoin de votre soutien financier : c’est pourquoi nous lançons cet appel à dons, via une cagnotte sur la plateforme Leetchi https://www.leetchi.com/c/soutien-a-la-rotative http://larotative.info/la-rotative-lanc ... -2478.html.

L’argent récolté servira à :
• payer les frais de gestion du site (hébergement, nom de domaine etc.) ;
• relancer l’impression d’affiches et de stickers ;
• défrayer les copains et copines qui engagent parfois des dépenses pour les besoins de l’activité du site (déplacements, etc.) ;
• pouvoir travailler sur une version papier, un projet qui nous démange depuis longtemps.

Cliquer ici pour accéder à la gagnotte : https://www.leetchi.com/c/soutien-a-la-rotative

Pour ce qui est de l’hébergement du site, on vous rappelle que La Rotative fait partie d’un réseau international de sites d’information locale anti-autoritaires, au sein duquel on mutualise un certain nombre d’idées et de moyens. C’est avec ce réseau qu’on va bientôt acheter un serveur tout neuf, ce qui nécessite un effort financier assez conséquent. Cliquer ici pour découvrir le réseau Mutu http://mutu.mediaslibres.org/ .

On espère que vous pourrez nous filer un coup de main. Si vous êtes réfractaire aux paiements en ligne mais que vous voulez quand même nous donner plein d’argent sous une autre forme, contactez-nous à l’adresse contact[at]larotative.info

Soutiens ton média libre local !

L’équipe d’animation de La Rotative

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede bipbip » 16 Nov 2017, 22:20

A l’ouest

Texte d’intention

A l’ouest est un site collaboratif d’information sur Rouen et alentours. Ce site se veut aussi bien un relais qu’une caisse de résonance des luttes passées, présentes et futures, s’inscrivant dans une perspective révolutionnaire et cherchant à diffuser les infos, récits, réflexions, témoignages, et la mise en pratique d’un certain nombre de gestes. Nous avons l’ambition d’être aussi une plateforme d’organisation ici sur Rouen en développant des outils complémentaires sur le site.

Un site coopératif à l’échelle nationale

A l’ouest fait partie du réseau MUTU (mutu.mediaslibres.org) qui correspond à la tentative de partager nos expériences et mettre en commun un certain nombre de dispositifs techniques. Une mutualisation de ressources et de pratiques qui associe pour l’instant quinze sites aux fonctionnements variés.

Un site coopératif à l’échelle locale

Ce site a été initié par un collectif suite au mouvement “loi travail”. La nécessité était alors de posséder un outil pour rendre visible et permettre une liaison et des discussions entre divers groupes et diverses luttes au niveau local et national. Bien évidemment, si les luttes locales sont essentielles, nous avons également la volonté de relayer des analyses et informations plus globales car la construction d’espaces et d’imaginaires révolutionnaires passe par la compréhension de l’organisation sociale du monde.

Comment publier

Chacun-e peut participer à alimenter le site, il est ouvert à toutes les contributions, tant qu’elles ne reproduisent pas des positions de domination. A partir de là, toutes les collaborations sont les bienvenues (info, analyse, actualité, événement, texte trouvé ailleurs). Toute publication se fait via l’interface privée du site.

Venez publier !

Ce site ne peut exister sans complice, il est fait pour être le plus ouvert possible à celles et ceux qui souhaitent y prendre part. Pour vivre, ce site a autant besoin d’auteurs que de lecteurs, de relais que de discussions : un ensemble de partages visant à produire une analyse plus complète de la situation présente.


https://a-louest.info/texte-d-intention-199
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Mille Bâbords a (encore) besoin de vous !

Messagede Béatrice » 21 Nov 2017, 01:21

Merci à celles et ceux qui ont déjà répondu généreusement à notre appel.
Mais nous ne sommes pas sortis d’affaire…
Il est encore temps de participer à cet élan de solidarité !

Aux abonnées et abonnés à « Cette Semaine », aux lectrices et lecteurs du site de Mille Bâbords

Vous êtes actuellement autour de 2 500 destinataires, chaque lundi, de l’agenda militant de Mille Bâbords, lecteurs et lectrices du site. Vous appréciez depuis de nombreuses années cette sélection d’informations assurée régulièrement par les membres actifs de l’association. Vous manifestez ainsi toute l’attention que vous portez aux événements de l’actualité militante, aux actions et aux luttes qui s’organisent « en bas et à gauche ».

Nous nous adressons à vous aujourd’hui parce que notre association risque de disparaître.

En effet, l’EXISTENCE MÊME DE MILLE BÂBORDS EST MENACÉE, le lieu et ses diverses activités (mise à disposition du local pour des événements, domiciliation d’associations adhérentes, bibliothèque de prêt à prix modique, journauthèque, site et lettre d’infos hebdomadaire), en raison de problèmes financiers – que nous partageons avec beaucoup d’autres associations.

Actuellement, même si le nombre d’adhérentEs est resté stable au cours des années, ces dernierEs ne peuvent plus cotiser à la même hauteur que par le passé. De plus, les charges fixes sont de plus en plus élevées, notamment les charges locatives.

Si vous tenez avant tout à l’existence et au projet de Mille Bâbords « au service du mouvement social », il suffirait d’une modeste participation.

Vous pouvez faire facilement un don directement sur le site « helloasso », plateforme de financement participatif dédiée aux associations :
https://www.helloasso.com/associations/mille-babords

Si remplir un formulaire vous rebute, vous pouvez envoyer un chèque de contribution par voie postale à "Mille Bâbords, 61 rue Consolat 13001 Marseille".

Et n’oubliez pas, si vous n’êtes pas déjà adhérentEs, que le principal geste solidaire est l’adhésion :
http://www.millebabords.org/spip.php?article1151

Merci d’avance de participer avec nous à la circulation de l’information militante et au soutien des diverses luttes du mouvement social !

P.-S.
contact chez millebabords.org
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede bipbip » 04 Jan 2018, 20:29

Publier sur Paris Luttes avec une sécurité maximale !

Paris-luttes.info propose à chacun·e de publier infos, textes, photos... (à condition de respecter le texte d’intention). Mais l’utilisation d’internet n’est pas sans risque, et, pour une raison ou pour une autre, l’auteur·e de la publication peut souhaiter une sécurité maximale. Voici quelques conseils dans ce sens, c’est l’occasion aussi de préciser la sécurité mise en place sur le site.

... https://paris-luttes.info/publier-sur-p ... ec-une-811
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Mille Bâbords a (encore) besoin de vous !

Messagede Béatrice » 09 Jan 2018, 23:39

Mise à jour du 7 janvier 2018 • Nouvelle information et actualité de notre appel

Merci à celles et ceux qui ont déjà répondu généreusement à notre appel.
Grâce à vous nous avons pu continuer jusqu’à maintenant et peut-être un peu plus…
Mais nous ne sommes pas sortis d’affaire…

Il est encore temps de participer à cet élan de solidarité !

D’autant que le Conseil Départemental a confirmé sa décision fin décembre de NE PAS nous attribuer cette année la subvention demandée par Mille bâbords. Cette information ne nous a pas vraiment étonnée mais elle a évidement des conséquences sur notre capacité financière à continuer d’exister.

Considérant que les adhérent.e.s individuel.le.s ont toujours été depuis le début le socle financier majoritaire, notre dernière AG du 23 novembre, vu les circonstances, a décidé de faire appel à ceux et celles qui ont été jusque-là plutôt les bénéficiaires de l’activité de MB. Entre autres, les asso. adhérentes et les abonné.e.s à "Cette semaine".

Nous faisons donc appel à nouveau, dans la situation sans précédent que nous vivons, à la solidarité avant tout financière de celles et ceux qui nous font confiance. Nous demandons à chaque asso. un effort financier supplémentaire mensuel et à chaque abonné.e une contribution ponctuelle de quelques euros ce qui suffirait à combler notre déficit.

Mille bâbords existe aussi pour vous mais ne vivra pas sans vous !

PS : Nous comptons désormais sur votre mobilisation qui nous aidera à passer un cap décisif et stratégique lors de notre prochaine AG extraordinaire du 27 janvier 2018.

http://www.millebabords.org/spip.php?article31025
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2784
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Médias libres, sites d'info locale

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 22:27

Rapports de force
Média libertaire

https://rapportsdeforce.fr/

Développer (le) Rapports de force en 2018 !

Quoi de mieux que cette petite trêve des confiseurs pour revenir sur l’année écoulée et se projeter dans celle à venir. Petit coup d’œil dans le rétroviseur pour tirer un bilan des huit premiers mois d’existence de Rapports de force.

Ce n’est qu’un début, continuons le combat ! Mi-avril 2017 : un peu d’espace loué sur un serveur, un nom de domaine acheté, deux ou trois coups de main, un rédacteur motivé, et c’est parti. Rapports de force est né.

Depuis, une soixantaine d’articles ont été mis en ligne. En 2017, la loi travail et les migrants ont occupé une grande place dans l’actualité. Rapports de force s’en est fait l’écho modestement à travers une quinzaine d’articles. La séquence électorale en France, les velléités d’indépendance en Catalogne ou encore l’inscription dans la loi des principales mesures de l’état d’urgence ont aussi été couvertes. Évidemment, de nombreux sujets importants sont passés en dessous des radars du nouveau média libertaire. Des manques qui tenteront d’être comblés l’an prochain.

En attendant, Rapports de force a commencé à se faire connaître. Depuis huit mois, plus de 20 000 personnes ont visité le site pour découvrir ses productions. D’un millier de lecteurs par mois à son lancement, la fréquentation du site a grimpé à presque 4000 visiteurs uniques en fin d’année. Pas si mal pour un lancement, mais encore très insuffisant. Pour suivre l’actualité du site, une newsletter a été créée, ainsi qu’une page Facebook et un compte Twitter. Depuis le mois d’octobre, un compte sur le site de financement participatif tipeee permet aux lecteurs de nous soutenir.

Des projets pour 2018

La rédaction a fait une petite pause pendant la trêve des confiseurs et reprendra du service dans les premiers jours de janvier. Pas de bonnes résolutions pour l’année à venir, mais les projets et les envies ne manquent pas. D’ici l’été prochain, en plus des articles que vous avez l’habitude de lire sur Rapports de force, vous devriez trouver un résumé d’infos sociales et politiques. L’idée est de faire le tri dans le flux continu d’information pour faire ressortir les news utiles aux mouvements sociaux. Si possible chaque jour.

Du coup, l’enjeu pour l’année à venir est de constituer une équipe de rédacteurs. Ce ne sera pas une tâche facile, Rapports de force n’ayant pas vraiment de revenus pour le moment. Une occasion de vous rappeler que pour les soutiens, c’est ici. Et comme un bilan ne peut faire l’impasse sur les remerciements : spéciales dédicaces à celles et ceux qui ont filé des coups de main pour la maintenance du site et sa présentation. Sans oublier les contributions pour la rédaction d’articles et la correction orthographique.

En attendant de vous retrouver dans quelques jours, par avance : bonnes luttes 2018 !


https://rapportsdeforce.fr/pas-de-cote/ ... 8-12281264
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29769
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Liens, sites

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité